La synchronicité : quand on voit des liens qui n'existent pas

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Mon voisin de bus, lâche un pet. Au même moment BAM! il y a un accident de voiture. Par synchronicité, j'en conclus que ses évènements sont liés.

Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."

a écrit : Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par
hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."
Afficher tout
Moi, c'est plutôt : j'ai plus d'argent et je paume ma dernière pièce, je rate mon bus, et je me tue la cheville en courant derrière... c'est pas ping<>pong, c'est ping<>PING


Tous les commentaires (40)

Moment tétrapilectomie : la synchronicité c'est pas plutôt l'occurrence simultanée de deux faits ? Plutôt que la conclusion qui en est tirée.

Posté le

android

(7)

Répondre

Je croyais que le termes synchronicité désignait l'évolution simultanée d'une espèce à différents point du globe, sans possibilité de communication (ce qui quelques part pourrait tenir de la synchronicité Jungienne).

D'une part je me rends compte que non, mais d'une autre part je ne retrouve aucune trace de ce phénomène sur le net (peut-être parce que je ne tape pas les bon mots clés), est-ce que quelqu'un aurait des connaissance sur le sujet ?

Y-a-t-il une différence entre l'évolution spontanée et synchronisée d'une espèce sur deux continents et la synchronicité telle que décrite dans anecdote, qui nous amènerait à percevoir un lien là où il n'y en a pas ?

Mon voisin de bus, lâche un pet. Au même moment BAM! il y a un accident de voiture. Par synchronicité, j'en conclus que ses évènements sont liés.

Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."

a écrit : Je croyais que le termes synchronicité désignait l'évolution simultanée d'une espèce à différents point du globe, sans possibilité de communication (ce qui quelques part pourrait tenir de la synchronicité Jungienne).

D'une part je me rends compte que non, mais d'une autre part je ne r
etrouve aucune trace de ce phénomène sur le net (peut-être parce que je ne tape pas les bon mots clés), est-ce que quelqu'un aurait des connaissance sur le sujet ?

Y-a-t-il une différence entre l'évolution spontanée et synchronisée d'une espèce sur deux continents et la synchronicité telle que décrite dans anecdote, qui nous amènerait à percevoir un lien là où il n'y en a pas ?
Afficher tout
Je pense que vous faites référence au mécanisme de convergence évolutive, qui voit des organismes d'embranchements phylogénétiques parfois très éloignés développer des caractéristiques morphologiques ou physiologiques semblables. L'exemple de plus souvent donné chez les animaux est la similitude des pattes fouisseuses entre la Taupe (mammifère) et la Courtillière (insecte). Chez les végétaux, on trouve par exemple une convergence de la forme des feuilles en fonction de l'habitat de l'espèce, chez des familles très éloignées.
En revanche il n'est pas réellement question de temporalité ni d'éloignement géographique, uniquement d'éloignement phylogénétique.
En espérant vous avoir aidé!

Posté le

android

(7)

Répondre

Non pas en psychologie, mais en psychologie analytique, c'est-à-dire fondée par Jung (même epoque que Freud, mais autre courant). La nuance est fondamentale. Il ne s'agit pas stricto sensu de conclure à une causalité commune des événements synchrones mais bien d'accepter de voir dans une coïncidence un message ou une signification, ce qui influera dans notre vie. Cette notion est une ébauche de Jung, et non une assertion ferme.

a écrit : Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par
hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."
Afficher tout
Ah oui, l'interpretation de Jung semble effectivement... Sujette à discussion.
Dommage parce que le phenomene en lui-meme semble tout a fait pertinent et responsable de nombreux biais cognitifs.

Par exemple au moment où j envoyai mon comm la page beuga et je sentis qur la vie me disais ce que je me dis tout le temps.. "cette géniale application me fait perdre du tenps pour autre chose, il faut arrêter d'y passer tant de temps, il y a dautres choses IMPORTANTES à faire" Donc au moment du bug soit j y vois le hasard et cest tout, soit je lui donne un sens ou considère même que c'est un message (kif kif) et là c'est une synchronicité. Soit j'ai mal compris.

a écrit : Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par
hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."
Afficher tout
Moi, c'est plutôt : j'ai plus d'argent et je paume ma dernière pièce, je rate mon bus, et je me tue la cheville en courant derrière... c'est pas ping<>pong, c'est ping<>PING

a écrit : Nous en avons tous fait l'expérience au cours de notre vie.
Quelques exemples : "Vous avez besoin d'argent et vous tombez sur un billet oublié par terre. Votre esprit imagine que l'Univers l'a mis là pour vous."
"Vous ratez votre bus et une connaissance passe par là par
hasard et vous emmène en voiture à votre rendez-vous."
C'est un concept très utilisé dans les films d'Hollywood ou par exemple deux amoureux font se bousculer par hasard alors qu'ils sont malheureux en amour.

Par contre, en lisant quelques sources sur le sujet, je crains de ne pas partager la vision presque métaphysique de ce M. Jung :
"Pour le psychiatre suisse Carl Gustav Jung, ces « hasards nécessaires « , n’ont rien de fortuit. Au contraire, il voit dans ces des événements liés par le sens et non par la cause, une forme de réponse de l’univers à un besoin exprimé consciemment ou inconsciemment par la personne, et venant transcender l’espace et le temps."
Afficher tout
*deux amoureux Vont se bousculer
Excusez-moi pour cette faute grossière.

Cela reste un concept intéressant car, malgré nous, nous croyons à cette synchronicité d'une manière ou d'une autre. Cela rejoint la religion, l'astrologie, le concept de chance et de malchance, de punition et de bonification, de destin et de destinée.
Celui qui ne croit pas du tout en l'astrologie ou du moins qui l'affirme haut et fort mais qui lit tout de même son horoscope le matin n'y croit-il pas un petit peu (même inconsciemment) ?

Le cerveau humain déteste le concept de hasard car il est imprévu, incognito et souvent fortuit. Je crois pourtant que le hasard est présent partout, tout le temps et les coïncidences en sont le fruit. Il est juste difficile de croire que la plupart des choses (la vie, l'évolution, la planète Terre, avoir telle ou telle opportunités,...) est seulement due au hasard et à une série d’événements sans but précis.

Des fois il y a des chats noirs, a croire qu'ils sont maudits. Un synchronicité du diable

Pour ma part je pense que la théorie n'est pas vraiment du domaine de la psychologie, mais plutôt du domaine de la spiritualité. En effet, qui dit "message" dit récepteur et émetteur. Ça implique une intelligence des deux parties : le récepteur, ce serait nous, et l'émetteur serait au choix : dieu, le cosmos, les esprits des défunts, etc...

Donc pour moi la question se ramène uniquement à ça : si le monde est matérialiste et déterministe, alors les coïncidences ne sont rien de plus que des coïncidences dû au hasard, comme tout ce qui existe dans l'univers, sinon alors il existe tout un écosystème spirituel, et donc intelligent, qui pourrait très bien être responsable d'au moins une partie des coïncidences que nous vivons parfois et qui serait des messages.

Sachant que dans les deux cas, les biais cognitifs existeraient !

Personnellement, je ne vois pas de troisième solution, mais peut-être y'en a t-il une ?

a écrit : Moi, c'est plutôt : j'ai plus d'argent et je paume ma dernière pièce, je rate mon bus, et je me tue la cheville en courant derrière... c'est pas ping<>pong, c'est ping<>PING Ca, c'est la loi de Murphy. (une hypothèse qui stipule que les emmerdements ont une fâcheuse tendance à vouloir se suivre à la queue-leu-leu dans le temps, mais c'est pas le sujet) ^^

a écrit : Pour ma part je pense que la théorie n'est pas vraiment du domaine de la psychologie, mais plutôt du domaine de la spiritualité. En effet, qui dit "message" dit récepteur et émetteur. Ça implique une intelligence des deux parties : le récepteur, ce serait nous, et l'émetteur serait au choix : dieu, le cosmos, les esprits des défunts, etc...

Donc pour moi la question se ramène uniquement à ça : si le monde est matérialiste et déterministe, alors les coïncidences ne sont rien de plus que des coïncidences dû au hasard, comme tout ce qui existe dans l'univers, sinon alors il existe tout un écosystème spirituel, et donc intelligent, qui pourrait très bien être responsable d'au moins une partie des coïncidences que nous vivons parfois et qui serait des messages.

Sachant que dans les deux cas, les biais cognitifs existeraient !

Personnellement, je ne vois pas de troisième solution, mais peut-être y'en a t-il une ?
Afficher tout
Je dirais que justement, ca a tout a voir avec la psychologie : bien que peu fourni en terme d'explication dans l'anecdote (le phenomene a lui été plutot bien etudié), on a ici un phenomene psychologique où on voit des relations causales la où il n'y en a pas. Ca revient a dire qu'on a une explication tres parcimonieuse de ces phenomene : meme si ca nous semble "trop parfait" pour etre du au hasard, on va se concentrer sur ces phenomene precis et oublier toute les fois où rien ne s'est passé. L'explication alternative d'un message est beaucoup plus couteuse. Ca ne veut en aucun dire qu'elle est fausse, mais je prefere croire aux coincidences jusau'a avoir des preuves plus fortes de "messages".


Un detail, mais si l'univers est parfaitement deterministe, le hasard n'existe pas.

Et je vois une troisieme possibilité : il existe un ecosysteme spirituel, mais il n'entre jamais en action avec le monde materiel. Le monde ne serait alors pas purement materiel dans l'absolu, mais le serait pour nous en pratique.

Il y a un meme un quatrieme cas : l'univers pourrait suivre des lois physique que nous ne comprenons pas, et qui relient en fait clairement et directement certains evenements que nous pensons rationelement etre séparé. A ce moment la, l'évolution nous aurait fourni un mecanisme instinctif de perception de cette causalité, que nous n'arrivons pas encore a rationaliser.

Personnelement, je ne crois a aucune de ces hypotheses, mais c'était pour dire que des alternatives sont trouvables en soit.

Il me semble que c'est la définition simple de synchronicité. Rien de specique à la psychologie.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je dirais que justement, ca a tout a voir avec la psychologie : bien que peu fourni en terme d'explication dans l'anecdote (le phenomene a lui été plutot bien etudié), on a ici un phenomene psychologique où on voit des relations causales la où il n'y en a pas. Ca revient a dire qu'on a une explication tres parcimonieuse de ces phenomene : meme si ca nous semble "trop parfait" pour etre du au hasard, on va se concentrer sur ces phenomene precis et oublier toute les fois où rien ne s'est passé. L'explication alternative d'un message est beaucoup plus couteuse. Ca ne veut en aucun dire qu'elle est fausse, mais je prefere croire aux coincidences jusau'a avoir des preuves plus fortes de "messages".


Un detail, mais si l'univers est parfaitement deterministe, le hasard n'existe pas.

Et je vois une troisieme possibilité : il existe un ecosysteme spirituel, mais il n'entre jamais en action avec le monde materiel. Le monde ne serait alors pas purement materiel dans l'absolu, mais le serait pour nous en pratique.

Il y a un meme un quatrieme cas : l'univers pourrait suivre des lois physique que nous ne comprenons pas, et qui relient en fait clairement et directement certains evenements que nous pensons rationelement etre séparé. A ce moment la, l'évolution nous aurait fourni un mecanisme instinctif de perception de cette causalité, que nous n'arrivons pas encore a rationaliser.

Personnelement, je ne crois a aucune de ces hypotheses, mais c'était pour dire que des alternatives sont trouvables en soit.
Afficher tout
Cela dépend également de notre définition du hasard.

Du point de vue de l'humain, un événement dont on ne peut expliquer l'apparition, et que l'on ne peut prévoir est lié au hasard et ce hasard existe bien et partout.

Du point de vue universelle, si on considère que chaque particule possède une position et une vitesse et cela depuis la naissance de l'univers alors le hasard n'existe pas et tout ce qui a été, est et sera n'est que le fruit du déplacement de chacune de ces particules. Le hasard n'existe donc pas.
(bon évidemment c'est théorique et l'indétermination de Heinsenberg dans ce cas-là nous sauve...)

C’est donc bien souvent une conclusion erronée puisque les événements n’ont pas de lien entre eux. Et ça entretient bien la théorie du complot. Aussi la défiance vis à vis des vaccins notamment.

a écrit : Cela dépend également de notre définition du hasard.

Du point de vue de l'humain, un événement dont on ne peut expliquer l'apparition, et que l'on ne peut prévoir est lié au hasard et ce hasard existe bien et partout.

Du point de vue universelle, si on considère que chaque
particule possède une position et une vitesse et cela depuis la naissance de l'univers alors le hasard n'existe pas et tout ce qui a été, est et sera n'est que le fruit du déplacement de chacune de ces particules. Le hasard n'existe donc pas.
(bon évidemment c'est théorique et l'indétermination de Heinsenberg dans ce cas-là nous sauve...)
Afficher tout
Je parlais bien d'un point de vue fondamentale. Le hasard est une notion très pratique, notamment en physique statistique où les notions de probabilité sont indispensables.

Mais au final, la définition d'un événement hasardeux est, pour moi "un évènement dont il aurait été impossible de prédire l'arriver avec certitude, même en ayant connaissance de tous les évènements précédant ce dernier". Bien sûr, comme on ne possède pas des connaissances absolues, beaucoup de choses sont modelisable comme du hasard, ça ne veut pas dire qu'ils le sont fondamentalement.

Pareil pour l'incertitude d'Heinsenberg, un sujet fascinant dont la nature est encore débattu (vrai hasard intrinsèque ou "juste" manque d'information). En outre, même en supposant qu'il y a bien un hasard intrinsèque à l'échelle quantique, ça ne veut pas forcément dire que ce hasard survivrait à l'échelle macroscopique,comme le reste des effets quantiques d'ailleurs.

En statistique on parle de confusion entre corrélation et causalité, c'est aussi appelé effet cigogne.

Posté le

android

(0)

Répondre