Des ballons à l'hélium pour avoir accès à internet partout ?

Proposé par
le

Afin d’assurer l’accès à internet haut débit dans les zones reculées du globe, Google X, associé au CNES (Centre national d'études spatiales français), a lancé le projet LOON. Des relais internet portés par un réseau de ballons gonflés à l’hélium et alimentés par des cellules photovoltaïques survolent à haute altitude les zones à couvrir. Les ballons se déplacent en contrôlant leur altitude pour aller chercher des vents favorables.

Cette technologie est aussi utilisable sur des zones où les infrastructures de communication ont été détruites, comme à Puerto Rico après un ouragan dévastateur en 2017.


Tous les commentaires (29)

Et qu'en est-il de l'autonomie de ces ballons ? J'imagine que la quantité d'hélium n'est pas infinie

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ça ressemble au projet Starlink de SpaceX qui compte couvrir la terre de 12 000 petits satellites en orbite basse pour donner accès à un réseau internet partout dans le monde. La pollution lumineuse engendrée par Starlink, en moins.
Car en astrophoto, on doit déjà géré la pollution lumineuse, les traînées d'avions... si en plus on a 40k satellites, paye ta galère [email protected]

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Et qu'en est-il de l'autonomie de ces ballons ? J'imagine que la quantité d'hélium n'est pas infinie Oui. Encore pire, l'hélium va disparaitre

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La dernière personne que j'ai vu offrir internet gratos au monde entier c'était dans Kingsman et ça se termine pas spécialement bien.
Outre le côté fictif de l'œuvre, cela signifie que l'entreprise qui contrôle ces ballons contrôle le trafic internet, le monopole d'une chose aussi sensib
le que cela ne doit pas être pris à la légère Afficher tout
Toi tu as regardé France 5 « qui veut la peau de huawai » !
Superbe reportage en passant !

a écrit : La dernière personne que j'ai vu offrir internet gratos au monde entier c'était dans Kingsman et ça se termine pas spécialement bien.
Outre le côté fictif de l'œuvre, cela signifie que l'entreprise qui contrôle ces ballons contrôle le trafic internet, le monopole d'une chose aussi sensib
le que cela ne doit pas être pris à la légère Afficher tout
.GPS.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La dernière personne que j'ai vu offrir internet gratos au monde entier c'était dans Kingsman et ça se termine pas spécialement bien.
Outre le côté fictif de l'œuvre, cela signifie que l'entreprise qui contrôle ces ballons contrôle le trafic internet, le monopole d'une chose aussi sensib
le que cela ne doit pas être pris à la légère Afficher tout
Google contrôle déjà internet

a écrit : Il faudra quand même que l’arc soit sacrément puissant étant donné la hauteur… L’idée ce n’est pas une flèche, mais juste un projectile perdu dans l’espace (reste de satellites, de météores...) suffit à capoter un ou plusieurs ballons.

J’habite en France et la où je suis j’ai pas de réseaux , prêtez moi un ballon

a écrit : Ça ressemble au projet Starlink de SpaceX qui compte couvrir la terre de 12 000 petits satellites en orbite basse pour donner accès à un réseau internet partout dans le monde. Ça serait tellement bien si on pouvais faire la même chose pour l'eau..

Posté le

android

(0)

Répondre