Le runner's trot n'est pas très agréable

Proposé par
le
dans

En athlétisme, le runner's trot désigne la courante du coureur : une diarrhée irrépressible qui intervient au bout d'une demi-heure. Affectant une personne sur deux, elle embarrasse même les plus grands champions lors de compétitions officielles comme pour le français Diniz en 2016 ou la britannique Paula Radcliffe en 2005.


Tous les commentaires (35)

a écrit : le marathon ce n'est pas un effort violent, c'est le contraire, de l'endurance, en petites foulées, longtemps.

Les joueurs de foot ne courent pas à font pendant 30 minutes, ils sprintent pour chopper la balle mais la plupart du temps, ils marchent et observent le jeu en attendant une action
possible.

l'anecdote parle d'un effort violent pendant 30 minutes, être au max, à fond, pendant tout ce temps.
Les cyclistes peut être? et encore, les cyclistes fonctionnent le plus souvent comme des oies sauvages en peloton, non, il reste que l'athlétisme!
Afficher tout
Tout à fait d'accord, mais c'est bien ce que je dis du coup : dans quelle épreuve d'athlétisme tu fais un effort violent de plus de 30min ? À part ceux qu'on a cité je vois pas...

Posté le

android

(0)

Répondre

Dans les probiotiques il y a une catégorie pour ce genre de problème. Une pharmacienne m’avait expliqué que c’était le sang « vicié » par l’effort prolongé et/ou violent qui agressait la flore intestinale et par conséquent provoquait ce désagrément.

a écrit : Je ne peux pas confirmer ou infirmer la stat mais je peux te dire que j'en connais plus d'un qui ont ce problème. Et malheureusement j'en fais parti. Ça ne m'empêche pas de faire du sport à un bon niveau mais à chaque fois que je fais un effort vraiment violent et prolongé je dois faire avec cette envie d'aller ch*er . Et malheureusement je ne connais pas de remède sinon s'entraîner pour être dans le rouge moins rapidement et ainsi repousser cette limite un peu plus loin dans l'effort.

Peut être qu'effectivement les gens concernés n'en parlent pas tous.
Afficher tout
Moi je n’ai pas besoin de faire du sport pour avoir envie de c’´!€&... café-clope-caca!

a écrit : il faut créer des shorts spécial-athlétisme, en caoutchouc, avec du flottant au niveau des fesses pour recueillir la diarrhée. Oui, et puis c'est un comble d'avoir la courante pour un coureur !

Posté le

android

(1)

Répondre

Sympa d’avoir des données publiques sur ses chiasses perso. T’es en soirée et un mec se balade sur Google et te dis « mec tu te souviens le 12 mai 2011 quand t’allais te chier dessus devant les caméras de l’équipe? »

a écrit : Le sujet n'est pas d'avoir envie de ch*** mais d'avoir une "diarrhée irrépressible". Donc ta phrase "je dois faire avec" est hors sujet, irrépressible c'est soit tu t'arrêtes pour poser ta diarrhée soit tu t’arrêtes pas et tu salis tes souliers...
Faut pas me dire que ça se produit chez 1 coureurs sur 2...
Si c était le cas, ça se verrait sur les pistes d'athlétisme... Vu le nombre de coureurs courant en même temps lors des JO ou championnats, un coureur sur deux qui a une diarrhée dit autant de trainées marrons au sol... Après, je dis ça, j'dis rien.

Posté le

android

(0)

Répondre

Je remarque en tout cas que c'est un sujet qui fait parler !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Tout à fait d'accord, mais c'est bien ce que je dis du coup : dans quelle épreuve d'athlétisme tu fais un effort violent de plus de 30min ? À part ceux qu'on a cité je vois pas... L'athlétisme, c'est un effort violent tout le temps. Y'a pas de pause permise! Les épreuves se succèdent certes mais faut être à fond en permanence.

A FOND! donner tout ce qu'on a, quelle que soit l'épreuve.

On pourrait comparer ça à la formule 1 quelquepart, les moteurs ne résistent pas bien longtemps malgré leur perfection, et pourtant ils ne tournent pas tout le temps à 300 kmh! ^^

Lors de l’effort physique le système digestif est moins bien alimenter en sang au profit des muscles (notamment les jambes, avec des muscles très gourmands). La diarrhée pourrait potentiellement venir de là, en ajoutant à cela une hyper activation du système nerveux sympathique fortement sollicité pendant l’effort (tachycardie, augmentation de la fréquence respiratoire et diarrhée).

a écrit : On appelle ça un sarouel. Ou un baggy, ça dépend.. Il veux peux être une combinaison de wingsuit

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : le marathon ce n'est pas un effort violent, c'est le contraire, de l'endurance, en petites foulées, longtemps.

Les joueurs de foot ne courent pas à font pendant 30 minutes, ils sprintent pour chopper la balle mais la plupart du temps, ils marchent et observent le jeu en attendant une action
possible.

l'anecdote parle d'un effort violent pendant 30 minutes, être au max, à fond, pendant tout ce temps.
Les cyclistes peut être? et encore, les cyclistes fonctionnent le plus souvent comme des oies sauvages en peloton, non, il reste que l'athlétisme!
Afficher tout
L'anecdote ne parle pas d'effort violent, seulement d'effort plus long que une demie heure.
D'autre part, pour avoir fait un marathon et être passée par les toilettes, je confirme que beaaaauuuucoup de marathoniens sont atteints de ce syndrome !
Une astuce de marathoniens est d'ailleurs de prendre un ou plusieurs imodium avant la course pour ne pas (trop) être embêté par cette "courante"...
Pour en revenir à l'anecdote, j'aurais tendance à dire que c'est plutôt pour des efforts au delà d'une heure, mais je ne me base que sur les expériences de mes amis coureurs atteints et mon expérience des toilettes plus ou moins "praticables" en fonction de l'épreuve (10km, semi ou marathon).

Posté le

android

(0)

Répondre

Tin t'imagine t'est en tête d'un sprint 1500 mètres à quelque mètre de la ligne d'arrivée avec le stress tu sens une coulée de boue jaillir de ton froc qui devient marron par la même occasion ,ça coule le long de tes cuisses , ça atteint tes mollets , t'en peux plus ça attaque tes godasse avec l'effet cinétique t'écablousse tes concurrents derrière, tu franchis la ligne les spectateurs horrifié par scène, même pas le temps de savourer ta victoire tu te précipite aux chiottes les plus proche !

Posté le

android

(0)

Répondre

Mon chien en est victime...

Posté le

android

(0)

Répondre