Grenouilles et plantes carnivores peuvent être compatibles

Proposé par
le

Un mutualisme particulier s'est créé entre certaines grenouilles et les plantes carnivores "Sarracenia" ayant la forme d'une urne. Le batracien se cache à l’intérieur de l’urne en attendant que les proies arrivent, la plante digère alors ses excréments riches en azote.

Certaines espèces de grenouille pondent directement leurs œufs à l’intérieur de l’urne. Les petits têtards, qui ne se font pas digérer par le piège, peuvent alors se développer en toute sécurité à l’abri des prédateurs et la plante assimile une fois encore leurs rejets azotés.


Commentaires préférés (3)

Ce n'est pas une plante carnivore. C'est une plante mangeuse de caca.

a écrit : Ce n'est pas une plante carnivore. C'est une plante mangeuse de caca. Donc cacarnivore ?

Posté le

android

(222)

Répondre

La première source parle du coup de plante de plante détritivore ("qui se nourrit de débris animaux ou végétaux") ou coprophage ("qui se nourrit d'excréments").

Posté le

android

(62)

Répondre


Tous les commentaires (34)

Ce n'est pas une plante carnivore. C'est une plante mangeuse de caca.

a écrit : Ce n'est pas une plante carnivore. C'est une plante mangeuse de caca. Donc cacarnivore ?

Posté le

android

(222)

Répondre

La première source parle du coup de plante de plante détritivore ("qui se nourrit de débris animaux ou végétaux") ou coprophage ("qui se nourrit d'excréments").

Posté le

android

(62)

Répondre

Est-ce qu'on peut parler de symbiose ou d'hosmose?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Est-ce qu'on peut parler de symbiose ou d'hosmose? On parle de mutualisme, la symbiose il faut que les deux soit dépendant de cette relation (qu'ils ne puissent pas survivre l'un sans l'autre)

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : La première source parle du coup de plante de plante détritivore ("qui se nourrit de débris animaux ou végétaux") ou coprophage ("qui se nourrit d'excréments"). Et une plante cocoprophage c est une plante anticommuniste ?
Ok ok je sors..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La première source parle du coup de plante de plante détritivore ("qui se nourrit de débris animaux ou végétaux") ou coprophage ("qui se nourrit d'excréments"). Je ne comprends pas bien.
Ce n’est pas le cas de la quasi totalité des plantes ? De se nourrir des enlèvements laissés au portée de ses racines ? Est ce pour les différencier uniquement des carnivores ou d’autres encore ?

a écrit : On parle de mutualisme, la symbiose il faut que les deux soit dépendant de cette relation (qu'ils ne puissent pas survivre l'un sans l'autre) Les mitochondries et l'homme par exemple

La première source ne parle pas des Sarracenia mais des Nepenthes.
La partie parlant des Sarracenia concerne une relation mutualiste avec des araignées
La définition de symbiose est un peu confuse mais en général on parle de symbiose lorsque la relation mutualiste est obligatoire

a écrit : Ne ditons pas symbiose ? Déja répondu plus haut.

Dans le cas de l'anecdote, la grenouille et la plante n'ont pas besoin l'un de l'autre pour survivre, mais c'est plus efficace à eux deux, la plante a un truc plus facile à assimiler et la grenouille une protection contre ses prédateurs. C'est du mutualisme, du travail d'équipe, si tu préfère.

a écrit : Et une plante cocoprophage c est une plante anticommuniste ?
Ok ok je sors..
Non... anticocommuniste

Elle est coprophage du coup, pas carnivore

Posté le

android

(0)

Répondre

Excellente anecdote parmi de nombreuses merveilles de la nature que l’on retrouve dans la série « Notre planète » disponible sur Netflix ! Je vous la conseille !

a écrit : Les mitochondries et l'homme par exemple Bonjour,
Une symbiose est une relation entre plusieurs espèces, or ici les mitochondries et l'homme ne sont pas un exemple de symbiose, mais les mitochondries sont le résultat d'une symbiose ancestrale. C'est ce qui fait la particularité plutôt cool de la mitochondrie d'ailleurs, ainsi que les chloroplastes chez les végétaux.
Pour simplifier, d'après la théorie endosymbiotique (largement acceptée), les mitochondries et chloroplastes étaient autrefois des bactéries à part entière, qui se sont faites "avaler" par des bactéries hôtes, pour finalement devenir de "simples" compartiments (appelés organites) dans ces hôtes. Puis ces derniers sont devenus de plus en plus complexes (théorie de l'évolution) jusqu'à devenir des espèces comme l'homme.
En gros les mitochondries ne sont pas un exemple de symbiose avec l'homme puisque que ces mitochondries sont "humaines".

a écrit : On parle de mutualisme, la symbiose il faut que les deux soit dépendant de cette relation (qu'ils ne puissent pas survivre l'un sans l'autre) Merci pour l'explication je me demandais justement la différence entre mutualisme et symbiose :)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Bonjour,
Une symbiose est une relation entre plusieurs espèces, or ici les mitochondries et l'homme ne sont pas un exemple de symbiose, mais les mitochondries sont le résultat d'une symbiose ancestrale. C'est ce qui fait la particularité plutôt cool de la mitochondrie d'ailleurs, ainsi que le
s chloroplastes chez les végétaux.
Pour simplifier, d'après la théorie endosymbiotique (largement acceptée), les mitochondries et chloroplastes étaient autrefois des bactéries à part entière, qui se sont faites "avaler" par des bactéries hôtes, pour finalement devenir de "simples" compartiments (appelés organites) dans ces hôtes. Puis ces derniers sont devenus de plus en plus complexes (théorie de l'évolution) jusqu'à devenir des espèces comme l'homme.
En gros les mitochondries ne sont pas un exemple de symbiose avec l'homme puisque que ces mitochondries sont "humaines".
Afficher tout
Merci Sheldon.
...or ici les mitochondries et l'homme ne sont pas un exemple de symbiose, mais les mitochondries sont le résultat d'une symbiose ancestrale...

C'est pas une symbiose, c'est une symbiose ancestrale. Okay. Et c'est quoi le résultat?
Une symbiose, mais elle est ancestrale! Ok ok....

AlOOOrs heu, bon on est pas tous scientifiquescomme toi visiblement, mais la je me demande si tu t'est pas un peu vautré dans une tentative d'explication scientifique pour le commun des mortels, n'est il pas?
je suis sur que tu peux faire mieux. Met toi à notre niveau, celui d'un mécanicien où d'un éleveur de moutons et ca devrait aller :)