L'incroyable mode de reproduction du poisson pêcheur

Proposé par
le
dans

Le poisson pêcheur a un mode de reproduction très particulier. Le mâle mord la femelle avant de fusionner avec celle-ci. Il perd peu à peu ses yeux, ses organes internes et finit par connecter son système sanguin à celui de la femelle. L'organisme d'une femelle peut ainsi être composé de 5 à 6 mâles.


Commentaires préférés (3)

Le professeur Moustache, alias Marion Montaigne en parle dans ses chroniques de "Tu mouras moins bête.... mais tu mourras quand même"

A lire absolument !

a écrit : je déduis de votre phrase, modèle de bien-pensance consensuelle, que le poisson pêcheur est un homme Heureusement que les pouces négatifs sont interdits… Apprenez à lire et à comprendre les anecdotes et les commentaires avant de dispenser votre morale à deux balles...


Tous les commentaires (40)

Le professeur Moustache, alias Marion Montaigne en parle dans ses chroniques de "Tu mouras moins bête.... mais tu mourras quand même"

A lire absolument !

Autenthiquement dégueulasse.

Posté le

android

(16)

Répondre

Ca c'est de l'amour fusionnel.

C’est ce qu’on appelle un amour fusionnel.

"La femme est l'avenir de l'homme"... :) C'est vrai partout, mais alors particulièrement ici !

Une très bonne excuse pour dire à madame qu'on ne veut pas d'enfants...

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : "La femme est l'avenir de l'homme"... :) C'est vrai partout, mais alors particulièrement ici ! je déduis de votre phrase, modèle de bien-pensance consensuelle, que le poisson pêcheur est un homme

On parle de "mode de reproduction", mais finalement quant les deux ont fini leur affaire il n'en reste plus qu'un...
On a fait plus productif pour sauver une espèce

JLSD. Par contre, il vaudrait mieux conjuguer poisson-pêcheur au pluriel, car il s'agit d'un ordre reprenant plusieurs espèces. Je connaissais cette caractéristique à la baudroie (ou lotte), faisant partie de cet ordre des poissons-pêcheur. Ils sont d ailleurs appelés ainsi car la première épine de leur nageoire dorsale est relativement longue, et surmontée d un "leurre" leur permettant d attirer les rares proies des abysses jusque devant leur gueule, qu ils n ont plus qu à ouvrir pour manger.

Posté le

android

(19)

Répondre

c'est le cas des baudroies abyssale (coucou à nemo)

a écrit : On parle de "mode de reproduction", mais finalement quant les deux ont fini leur affaire il n'en reste plus qu'un...
On a fait plus productif pour sauver une espèce
D'après les sources, au bout d'un moment, effectivement, il ne reste plus rien du mâle.. excepté ses coronès qui continuent à fonctionner sur commande de la femelle, qui se retrouve donc avec un partenaire sexuel en permanence, et plusieurs au bout d'un moment.
Je trouve ça plutôt efficace vu l'endroit particulièrement hostile où vivent ces animaux, même si ca a l'air un peu glauque, tant que ça fonctionne... ^^

a écrit : je déduis de votre phrase, modèle de bien-pensance consensuelle, que le poisson pêcheur est un homme Heureusement que les pouces négatifs sont interdits… Apprenez à lire et à comprendre les anecdotes et les commentaires avant de dispenser votre morale à deux balles...

a écrit : Heureusement que les pouces négatifs sont interdits… Apprenez à lire et à comprendre les anecdotes et les commentaires avant de dispenser votre morale à deux balles... moi donner des leçons de morale ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! Et vous, avec vos pouces négatifs et vos pouces positifs, vous ne donnez pas des leçons de morale, vous ?

a écrit : On parle de "mode de reproduction", mais finalement quant les deux ont fini leur affaire il n'en reste plus qu'un...
On a fait plus productif pour sauver une espèce
Euh.... Comment dire ça poliment... Est-ce que l'auteur de ce commentaire ne voit pas une légère contradiction entre son avis et le fait que cette espèce existe, pratiquement inchangée, depuis plus de 100 millions d'années et a traversé allègrement plusieurs extinctions de masse ?

a écrit : je déduis de votre phrase, modèle de bien-pensance consensuelle, que le poisson pêcheur est un homme Ma "bienséance consensuelle" m'incite en tout cas fortement à croire que le poisson pêcheur mâle, qui se désagrège dans la femelle comme le dit l'anecdote, est bien un "homme"... :)

a écrit : Ma "bienséance consensuelle" m'incite en tout cas fortement à croire que le poisson pêcheur mâle, qui se désagrège dans la femelle comme le dit l'anecdote, est bien un "homme"... :) Bien sûr : les hommes sont des poissons comme les autres !

a écrit : Euh.... Comment dire ça poliment... Est-ce que l'auteur de ce commentaire ne voit pas une légère contradiction entre son avis et le fait que cette espèce existe, pratiquement inchangée, depuis plus de 100 millions d'années et a traversé allègrement plusieurs extinctions de masse ? Le retour en force de la team 1er degré !

a écrit : Heureusement que les pouces négatifs sont interdits… Apprenez à lire et à comprendre les anecdotes et les commentaires avant de dispenser votre morale à deux balles... Les votes négatifs ne sont pas visibles des autres, mais si on est à -36 on peut le voir nous-mêmes uniquement non?

Il ya quelque jours, j’ai vu -1 sur un de mes commentaires ; heureusement j’ai su rattraper le coup en me rajoutant un pouce levé, et j’ai pu réussir à dormir.