Le prêtre allemand qui s'opposa aux nazis

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Wahou ! C'est sidérant de voir que même les nazis n'ont pas osé agir contre ce prêtre par crainte de représailles de la population !

Posté le

android

(33)

Répondre

C'est la persécution de l'Église (l’institution religieuse) et non église (l'édifice religieux).
D'ailleurs le nom du prêtre s'écrit Clemens August von Galen.

Ayant la réputation de principal opposant de l'Église d'Allemagne au Troisième Reich, il reçut le surnom de « Lion de Münster » (son diocèse) en 1941.
Le pape Benoît XVI a approuvé sa béatification, à Rome, le 9 octobre 2005.
Source : Wikipédia


Tous les commentaires (12)

Wahou ! C'est sidérant de voir que même les nazis n'ont pas osé agir contre ce prêtre par crainte de représailles de la population !

Posté le

android

(33)

Répondre

C'est la persécution de l'Église (l’institution religieuse) et non église (l'édifice religieux).
D'ailleurs le nom du prêtre s'écrit Clemens August von Galen.

Ayant la réputation de principal opposant de l'Église d'Allemagne au Troisième Reich, il reçut le surnom de « Lion de Münster » (son diocèse) en 1941.
Le pape Benoît XVI a approuvé sa béatification, à Rome, le 9 octobre 2005.
Source : Wikipédia

Pour moi, Bonheoffer est l'exemple ultime du courage et de l'héroïsme. Ce pasteur allemand, tué par le régime nazi après son implication dans une tentative d'assassinat d'Hitler en 1945, a centré son discours et ses écrits sur la question juive après l'arrivée du dicatateur au pouvoir, argumentant une fraternité naturelle entre les religions, et dénonçant également les agissements nazis. Ses écrits ont par la suite été largement brandis par les jeunes allemands à la veille de l'année 68, alors qu'émergeait doucement la question de la responsabilité collective du peuple allemand dans l'extermination des juifs.

Posté le

android

(8)

Répondre

Quelqu’un a une source pour la crainte de possible représailles de la « population »? La population catholique étant très minoritaire en Allemagne. Mais les raisons politiques elles sont nombreuses. Goebbels est catholique. Mais pour les raisons strictement politiques cette évêque a pour ami le pape et le principale allié continental du Reich lui pour le coup est majoritairement catholique.

a écrit : Quelqu’un a une source pour la crainte de possible représailles de la « population »? La population catholique étant très minoritaire en Allemagne. Mais les raisons politiques elles sont nombreuses. Goebbels est catholique. Mais pour les raisons strictement politiques cette évêque a pour ami le pape et le principale allié continental du Reich lui pour le coup est majoritairement catholique. Afficher tout Les états allemands protestants se sont regroupés sous l'aile de la Prusse, la Bavière les ayants suivis bon gré mal gré, alors que le Catholicisme y est profondément implanté. Le Luxembourg, catholique lui aussi, à refusé de s'allier à l'Allemagne, des liens historiques forts le reliant aux Pays Bas. L'autre pays germanophone, mais catholique, est l'Autriche, pays dont est originaire A Hitler.
Un autre opposant, aussi connu, est le maire de Cologne, catholique lui aussi, qui a refusé de rencontré Hitler quand celui-ci "passait dans le secteur", et qui a appelé au refus du Nazisme, il a refusé aussi d'arborer le drapeau nazi à côté du drapeau allemand, mais il a survécu à la seconde guerre mondiale : Konrad Adenauer

a écrit : Les états allemands protestants se sont regroupés sous l'aile de la Prusse, la Bavière les ayants suivis bon gré mal gré, alors que le Catholicisme y est profondément implanté. Le Luxembourg, catholique lui aussi, à refusé de s'allier à l'Allemagne, des liens historiques forts le reliant aux Pays Bas. L'autre pays germanophone, mais catholique, est l'Autriche, pays dont est originaire A Hitler.
Un autre opposant, aussi connu, est le maire de Cologne, catholique lui aussi, qui a refusé de rencontré Hitler quand celui-ci "passait dans le secteur", et qui a appelé au refus du Nazisme, il a refusé aussi d'arborer le drapeau nazi à côté du drapeau allemand, mais il a survécu à la seconde guerre mondiale : Konrad Adenauer
Afficher tout
Quel est le rapport avec ma question ?

a écrit : Quel est le rapport avec ma question ? Je pense (je peux me tromper) qu'il voulait souligner que le catholicisme était tout de même suffisamment présent en Allemagne et dans les pays limitrophes conquis.

Posté le

android

(3)

Répondre

Je ne comprend pas "il a dénoncé la politique d'euthanasie des nazis", si on parle de la Shoah, le peuple allemand n'a t'il pas appris officiellement l'extermination des Juifs après guerre?? Comment ce prêtre pouvait alors dénoncé cette euthanasie sans en avoir connaissance?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense (je peux me tromper) qu'il voulait souligner que le catholicisme était tout de même suffisamment présent en Allemagne et dans les pays limitrophes conquis. Exact

a écrit : Je ne comprend pas "il a dénoncé la politique d'euthanasie des nazis", si on parle de la Shoah, le peuple allemand n'a t'il pas appris officiellement l'extermination des Juifs après guerre?? Comment ce prêtre pouvait alors dénoncé cette euthanasie sans en avoir connaissance? Clément August Von Galen dénonçait l'euthanasie. Cette pratique consiste à tuer les personnes atteintes d'une "tare" politique, physique ou intellectuelle : épileptique, communiste, homosexuel, handicapé, age avancé, myopie, trisomique, et j'en passe et des meilleures
L'extermination des Juifs et des Tziganes est un génocide, c'est à dire le choix d'une religion ou d'une population à faire disparaitre
Shoah signifie «catastrophe» en Hébreu (שואה)
Pour les Tziganes (Roms, Manouches, Gitans...), on dit Porajmos, «engloutissement» en langage romani

a écrit : Clément August Von Galen dénonçait l'euthanasie. Cette pratique consiste à tuer les personnes atteintes d'une "tare" politique, physique ou intellectuelle : épileptique, communiste, homosexuel, handicapé, age avancé, myopie, trisomique, et j'en passe et des meilleures
L'exterminatio
n des Juifs et des Tziganes est un génocide, c'est à dire le choix d'une religion ou d'une population à faire disparaitre
Shoah signifie «catastrophe» en Hébreu (שואה)
Pour les Tziganes (Roms, Manouches, Gitans...), on dit Porajmos, «engloutissement» en langage romani
Afficher tout
Ok c'est plus clair merci

Posté le

android

(0)

Répondre