L'armée avait sa version des Gauloises

Proposé par
le

Jusqu'en 1975, des cigarettes Gauloises étaient distribuées gratuitement aux forces armées françaises : les Gauloises de troupe. Sur le paquet, analogue au paquet civil, le casque gaulois ailé était remplacé par celui d'un soldat. C'est Simone Veil, ministre de la Santé, qui fit cesser cette pratique.


Commentaires préférés (3)

c'est de là que vient l'expression "fumer comme un pompier", qui était, en fait à l'origine, "fumer comme un troupier" c'est à dire comme un soldat, précisément pour cette raison.
mais faute de se rappeler pourquoi un troupier fumait autant, l’expression est partie vers les pompiers, qui sont directement associés à la fumée.

Si la très regrettée Simone Veil a fait voter la Loi anti-tabac en 1976, la distribution gratuite de cigarettes a néanmoins continué pendant une décennie.
Durant mon service militaire, au début des années 80, elles étaient encore distribuées, même si elles n'avaient pas beaucoup de succès. En effet, il s'agissait de tabac brun, alors que près de 90% des fumeurs de tabac préféraient le blond.
C'est un peu avant Noël 1987, que mon petit frère, alors appelé sous les drapeaux, reçut quelques cartouches gratuites. L'armée distribuait la fin du stock existant.

Posté le

android

(93)

Répondre

a écrit : c'est de là que vient l'expression "fumer comme un pompier", qui était, en fait à l'origine, "fumer comme un troupier" c'est à dire comme un soldat, précisément pour cette raison.
mais faute de se rappeler pourquoi un troupier fumait autant, l’expression est partie vers le
s pompiers, qui sont directement associés à la fumée. Afficher tout
es tu sur de tes sources ?
Voici ce que l'on trouve sur le site des sapeurs pompiers de Paris :www.pompiersparis.fr/fr/news/actualites/pourquoi-dit-on-fumer-comme-un-pompier
Il s'agit également de la version que je connaissais : sous l'effet de la chaleur, les vêtements des pompiers émettaient de la fumée.


Tous les commentaires (38)

c'est de là que vient l'expression "fumer comme un pompier", qui était, en fait à l'origine, "fumer comme un troupier" c'est à dire comme un soldat, précisément pour cette raison.
mais faute de se rappeler pourquoi un troupier fumait autant, l’expression est partie vers les pompiers, qui sont directement associés à la fumée.

Si la très regrettée Simone Veil a fait voter la Loi anti-tabac en 1976, la distribution gratuite de cigarettes a néanmoins continué pendant une décennie.
Durant mon service militaire, au début des années 80, elles étaient encore distribuées, même si elles n'avaient pas beaucoup de succès. En effet, il s'agissait de tabac brun, alors que près de 90% des fumeurs de tabac préféraient le blond.
C'est un peu avant Noël 1987, que mon petit frère, alors appelé sous les drapeaux, reçut quelques cartouches gratuites. L'armée distribuait la fin du stock existant.

Posté le

android

(93)

Répondre

Il me semble d’ailleurs que les Gauloises distribuées étaient sans filtre. De quoi avoir une excellente condition physique pour faire la guerre... ou passer le temps quand on s’ennuie en caserne...

a écrit : c'est de là que vient l'expression "fumer comme un pompier", qui était, en fait à l'origine, "fumer comme un troupier" c'est à dire comme un soldat, précisément pour cette raison.
mais faute de se rappeler pourquoi un troupier fumait autant, l’expression est partie vers le
s pompiers, qui sont directement associés à la fumée. Afficher tout
es tu sur de tes sources ?
Voici ce que l'on trouve sur le site des sapeurs pompiers de Paris :www.pompiersparis.fr/fr/news/actualites/pourquoi-dit-on-fumer-comme-un-pompier
Il s'agit également de la version que je connaissais : sous l'effet de la chaleur, les vêtements des pompiers émettaient de la fumée.

Cela faisait partie du "paquetage" des appelés. Avec la solde (misérable :) il y avait une cartouche de cigarettes "troupe" par mois.
Ceux qui fumaient était bien contents d'avoir cette cartouche, et ceux qui ne fumaient pas étaient contents aussi car la cartouche se "négociait" contre services, ou autres paquets de gâteaux, etc... Je ne suis pas certain que cette Loi ait créé de nouveaux fumeurs ; elle a finalement réussi à réduire la solde des soldats de l'époque :-)

a écrit : Il me semble d’ailleurs que les Gauloises distribuées étaient sans filtre. De quoi avoir une excellente condition physique pour faire la guerre... ou passer le temps quand on s’ennuie en caserne... Les Gauloises étaient des cigarettes brunes sans filtre. Tu ne toussais pas plus qu'avec les blondes d'aujourd'hui, car si le tabac était plus fort en "goût", il y avait pratiquement pas d’additifs, tu absorbais juste du goudron et de la nicotine
Il y avait les Gauloises simples (paquet bleu), les Disques Bleus (paquet blanc), les "Gauloises Maryland" (paquet jaune), des blondes sans filtre et il y a eu des Gauloises Mentholées, mais je ne suis pas sûr de la pérennité du produit (paquet vert). Ces cigarettes étaient sans filtres, sauf les Disques bleus qui avait l'option filtre. Celui-ci était écolo, car en cellulose (fin papier roulé très serré sur lui même) qui fondait dans l'eau
J'ai fumé des Royales et des Gitanes, des Pall Mall (paquet rouge blondes sans filtre) et quand J'ai arrêté, je fumais de Gauloises blondes paquet bleu AVEC filtre

Pour ma part, j'ai fait mon service militaire en 1988-89 et j'en ai eu dans des rations désignées "T5" durant une sortie de plusieurs jours en foret.

Le vieux carton qui devait avoir quelques décennies contenait également une mignonnette d'alcool et quelques boites...

J'ai retrouvé une photo sur le net, c'était à peu près ça : img.over-blog-kiwi.com/2/03/86/61/20190107/ob_ad43c0_ration-t5-de-1984.jpg

a écrit : Si la très regrettée Simone Veil a fait voter la Loi anti-tabac en 1976, la distribution gratuite de cigarettes a néanmoins continué pendant une décennie.
Durant mon service militaire, au début des années 80, elles étaient encore distribuées, même si elles n'avaient pas beaucoup de succès. En effet, il s
'agissait de tabac brun, alors que près de 90% des fumeurs de tabac préféraient le blond.
C'est un peu avant Noël 1987, que mon petit frère, alors appelé sous les drapeaux, reçut quelques cartouches gratuites. L'armée distribuait la fin du stock existant.
Afficher tout
Et en 1990, même si les cigarettes n'étaient plus distribuées gratuitement, l'habitude de fumer dès qu'on avait un moment libre était resté bien ancrée et le commandement "repos" (pour signifier la fin d'un exercice imposé comme marcher au pas, etc,) était toujours suivi de "Vous pouvez fumer".

Posté le

android

(12)

Répondre

Dans les prisons et jusque beaucoup plus tard (1998) on fournissait au arrivant dans leur paquetage 2 paquets de gauloises

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Il me semble d’ailleurs que les Gauloises distribuées étaient sans filtre. De quoi avoir une excellente condition physique pour faire la guerre... ou passer le temps quand on s’ennuie en caserne... Pour de vrais hommes quoi !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour ma part, j'ai fait mon service militaire en 1988-89 et j'en ai eu dans des rations désignées "T5" durant une sortie de plusieurs jours en foret.

Le vieux carton qui devait avoir quelques décennies contenait également une mignonnette d'alcool et quelques boites...

/> J'ai retrouvé une photo sur le net, c'était à peu près ça : img.over-blog-kiwi.com/2/03/86/61/20190107/ob_ad43c0_ration-t5-de-1984.jpg Afficher tout
Ça avait l'air très sympa. Une vraie sortie pique nique gastronomique ;-).

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si la très regrettée Simone Veil a fait voter la Loi anti-tabac en 1976, la distribution gratuite de cigarettes a néanmoins continué pendant une décennie.
Durant mon service militaire, au début des années 80, elles étaient encore distribuées, même si elles n'avaient pas beaucoup de succès. En effet, il s
'agissait de tabac brun, alors que près de 90% des fumeurs de tabac préféraient le blond.
C'est un peu avant Noël 1987, que mon petit frère, alors appelé sous les drapeaux, reçut quelques cartouches gratuites. L'armée distribuait la fin du stock existant.
Afficher tout
La très regrettée Simone Veil était une fumeuse invétérée, comme 80% de la population de l'époque, même pendant le Conseil des Ministres
www.francetvinfo.fr/image/759srv28x-a0f5/1200/825/10786941.jpg

a écrit : Pour ma part, j'ai fait mon service militaire en 1988-89 et j'en ai eu dans des rations désignées "T5" durant une sortie de plusieurs jours en foret.

Le vieux carton qui devait avoir quelques décennies contenait également une mignonnette d'alcool et quelques boites...

/> J'ai retrouvé une photo sur le net, c'était à peu près ça : img.over-blog-kiwi.com/2/03/86/61/20190107/ob_ad43c0_ration-t5-de-1984.jpg Afficher tout
Woaw, ca donne envie... de se péter un bras pour échapper au service! ^^

Y'a des trucs, on sait même pas ce que c'est, la conserve "surprise", et les trucs noirs, là, c'est d'la fumette aussi? ;)

a écrit : Woaw, ca donne envie... de se péter un bras pour échapper au service! ^^

Y'a des trucs, on sait même pas ce que c'est, la conserve "surprise", et les trucs noirs, là, c'est d'la fumette aussi? ;)
La conserve à droite c’est du fromage fondu.

a écrit : Si la très regrettée Simone Veil a fait voter la Loi anti-tabac en 1976, la distribution gratuite de cigarettes a néanmoins continué pendant une décennie.
Durant mon service militaire, au début des années 80, elles étaient encore distribuées, même si elles n'avaient pas beaucoup de succès. En effet, il s
'agissait de tabac brun, alors que près de 90% des fumeurs de tabac préféraient le blond.
C'est un peu avant Noël 1987, que mon petit frère, alors appelé sous les drapeaux, reçut quelques cartouches gratuites. L'armée distribuait la fin du stock existant.
Afficher tout
J'étais de la 87/12, et ill restait encore des ration de combat avec ces paquets de cigarette et la petite fiole d'alcool.
Il ne sont passé aux nouvelles moutures que en février 88

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : es tu sur de tes sources ?
Voici ce que l'on trouve sur le site des sapeurs pompiers de Paris :www.pompiersparis.fr/fr/news/actualites/pourquoi-dit-on-fumer-comme-un-pompier
Il s'agit également de la version que je connaissais : sous l'effet de la chaleur, les vêtements des pompiers émettaient de la fumée.
Pareil, je suis preneur des sources.
J'ai tapé "expression fumer comme un pompier" sur Google, et tous les résultats de la première page fournissent la même explication que Gamb.

a écrit : Woaw, ca donne envie... de se péter un bras pour échapper au service! ^^

Y'a des trucs, on sait même pas ce que c'est, la conserve "surprise", et les trucs noirs, là, c'est d'la fumette aussi? ;)
Le truc noir c'est du caramel liquide.
Il y avait aussi les pilules pour l'eau et le biscuits de guerre qui ressemblait à des BN en 10 fois plus dur

Posté le

android

(6)

Répondre

J'ai fait mon service militaire en 1976/77, à l'époque les Gauloises "troupe" n'étaient pas fournies gratuitement, mais pour une somme modique ( j'ai oublié le prix exact ) à hauteur d'une cartouche par mois par soldat.
Je m'en souviens parfaitement puisque j'en étais chargé de la distribution, et j'arrondissais mes fins de mois en revendant les paquets restant, étant basé en Allemagne, j'avais une bonne clientèle parmi les "serveuses" de certains bars, qui devaient les revendre à leur tour ?

A l'époque, il y avait moins d'additifs dans les cigarettes.

Aujourd'hui : 600 additifs !

Posté le

android

(6)

Répondre