Un anti-inflammatoire menace les vautours

Proposé par
le
dans

Le diclofenac, anti-inflammatoire à l'origine pour usage humain, est une cause importante du fort déclin des vautours à travers le monde. Son usage vétérinaire rend les carcasses du bétail impropre à la consommation pour ces charognards, qui s'empoisonnent en les consommant.

Bien que cette information soit connue des gouvernements depuis au moins les années 90, il a été de nouveau autorisé dans certains pays d'Europe au cours des années 2000/2010 (Espagne, Italie et Estonie). De même, sa vente sans ordonnance en Inde et dans de nombreux pays d'Asie et d'Afrique , continue de mettre en danger l'avenir des populations de vautours, et certains autres rapaces.


Commentaires préférés (3)

Un autre danger pour les vautours : les éoliennes. Extrait d'un rapport sur
www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/PNA_Vautour-moine_2011-2016.pdf

"Différents sites à l’étranger ont fait l’objet d’études, en particulier en Californie (les centrales gigantesques d’Altamont Pass et Solano Country, 7000 éoliennes). Dans cette zone de très forte densité d’Aigles royaux nicheurs, sur 179 Aigles royaux « marqués » en janvier 1994, seulement 80 ont survécu. On estime qu’entre un tiers et la moitié des 99 oiseaux tués l’ont été par collision avec les éoliennes (California Energy Commission, 1992 et DAVIDSON, 1998). En Espagne, différents rapports font état de nombreux cas de mortalité (plusieurs centaines de vautours morts/an). Ainsi, en 1994, LUKE et WARRS HOSMER ont découvert de nombreux cadavres de rapaces menacés (Vautours fauve et percnoptère) et de Cigognes blanches morts par collision avec les éoliennes et les câbles électriques."

Je m'en excuse par avance, mais ce genre d'anecdotes me gonfle !
Il est sous-entendu que cette info est tellement connue, et ce depuis tellement longtemps, que c’est forcément une vérité établie. Or, en source, on a :
- Une pétition présentée au parlement... dont les conclusions indiquerait plutôt le contraire
- Un article de la LPO qui n’est pas spécialement l’organisme le plus neutre sur ce genre de question… et qui d'ailleurs ne cite aucune source, aucune étude, nada
- Un article d’un magazine en ligne grand public qui eux-mêmes citent comme source :
- un article sur la consommation humaine d’anti dépresseurs (le lien avec l’élevage et les vautours ?)
- une publication (enfin un truc serieux) qui traite de l’ingérabilité (pas sûr de mon terme) des molécules pharmaceutiques. Alors peut-être qu’ils parlent dans un paragraphe de l’histoire des vautours, ce dont je doute, mais pour cela, il faudrait que l’intégralité de la publication soit accessible.
Bref, du vent, du vent et du vent.

Qu'on se comprenne bien : je ne défends pas spécialement cette molécule (je m’en fous même complètement). Je ne dis même pas que l'anecdote est fausse.
Mais ce genre de polémique se basant sur la dualité simpliste : méchante industrie qui tue la nature sans aucune mesure ni analyse scientifique, économique ou sociale derrière, je trouve cela profondément malhonnête… et ne devrait pas avoir sa place ici. Quand on poste sur un site comme ici, on devrait s’astreindre à une impartialité et un contrôle des sources systématique, ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde. Poster une anecdote basée sur le dernier article de la presse putassière, compléter vite fait avec le lien wiki, je peux en faire 10 par jour.

Désolé d’avoir partagé ma vision et ma grogne. Certains jours, on est moins flexible que d’autres  Je suis obligé de par mon boulot de confronter des « buzz » à leur réalité scientifique, et je trouve dommage de retrouver les mêmes procédés ici.
La bise (tiens, je vais aller prendre un anti-dépresseur moi)

a écrit : Sans oublier les électrocutions qui causent aussi pas mal de décès chez les grands oiseaux.
A cause de leur taille, ils peuvent entrer en collision avec deux éléments au potentiel différent d'une ligne MT ou HT et être électrocutés (à la différence des oiseaux plus petits).
Malheureusement (et un peu heureusement aussi) ces deux facteurs (éoliennes et ligne HT / MT) sont une "faible" cause de mortalité par rapport au reste.

Voici les principales menaces pour les vautours (et cela s'applique en grande partie pour les autres grands oiseaux) :
La baisse des vautours s'explique d'abord par la chasse et le braconnage.
Certains chasseurs les tirent car ils pensent qu'ils sont nocifs pour eux (même s'ils sont 100% charognard). De plus une chasse trop intense sur les populations de grands ongulés (chamois, bouquetins ...) diminue aussi la nourriture pour les vautours.
En Afrique, mais aussi en Asie, les braconniers les empoisonnent en masse, car une fois l'animal qu'ils convoitent tué, les vautours commencent à arriver sur la carcasse. Ce regroupement attire la vigilance des gardes. Donc pour éviter ça, ils les empoisonnent.
Une autre grande cause est l'équarrissage des animaux de bétail, cela les prive de nourriture. Mais il y a aussi l'augmentation des forêts en Europe : un vautour ne peut pas repérer de loin des carcasses si le terrain est recouvert de forêt.
Enfin dernier grande cause qui ne touche que les vautours : leur réputation. Dans une société où seul les braves chassent leur nourriture et bien vous ne partez pas gagnant pour avoir une bonne réputation en tant que charognard.
Même en Afrique, où les vautours ont bonne réputation (sauf auprès des braconniers hein) ils en sont victimes ! On pense qu'ils sont capables de voir dans le futur, du coup ils sont ... braconnés pour utiliser leurs organes dans la médecine traditionnelle.

Bref la diminution des airs dégagées, l'équarrissage et le braconnage sont les grands facteurs qui n'aident pas les populations de vautours.

La France a ouvert des zones de pose des carcasses, cela permet d'éviter/diminuer le risque "manque de nourriture".
Petit rappel, les vautours (même les plus grands) sont totalement inoffensifs. Ils ont tout un tas de légendes qu'ils trainent derrière eux et elles sont toutes fausses. Vous avez plus de risques face à une vache que face à un vautour. C'est dire.

Finissons sur une bonne nouvelle : en France avec les efforts les vautours fauves sont en augmentation et ils ont retrouvés leur niveau du début XXème siècle.
Bon ce n’est pas une raison pour tout arrêter niveau effort de conservation hein ;)


Tous les commentaires (44)

Un autre danger pour les vautours : les éoliennes. Extrait d'un rapport sur
www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/PNA_Vautour-moine_2011-2016.pdf

"Différents sites à l’étranger ont fait l’objet d’études, en particulier en Californie (les centrales gigantesques d’Altamont Pass et Solano Country, 7000 éoliennes). Dans cette zone de très forte densité d’Aigles royaux nicheurs, sur 179 Aigles royaux « marqués » en janvier 1994, seulement 80 ont survécu. On estime qu’entre un tiers et la moitié des 99 oiseaux tués l’ont été par collision avec les éoliennes (California Energy Commission, 1992 et DAVIDSON, 1998). En Espagne, différents rapports font état de nombreux cas de mortalité (plusieurs centaines de vautours morts/an). Ainsi, en 1994, LUKE et WARRS HOSMER ont découvert de nombreux cadavres de rapaces menacés (Vautours fauve et percnoptère) et de Cigognes blanches morts par collision avec les éoliennes et les câbles électriques."

a écrit : Un autre danger pour les vautours : les éoliennes. Extrait d'un rapport sur
www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/PNA_Vautour-moine_2011-2016.pdf

"Différents sites à l’étranger ont fait l’objet d’études, en particulier en Californie (les centrales gigantesques d’Altamont Pass et
Solano Country, 7000 éoliennes). Dans cette zone de très forte densité d’Aigles royaux nicheurs, sur 179 Aigles royaux « marqués » en janvier 1994, seulement 80 ont survécu. On estime qu’entre un tiers et la moitié des 99 oiseaux tués l’ont été par collision avec les éoliennes (California Energy Commission, 1992 et DAVIDSON, 1998). En Espagne, différents rapports font état de nombreux cas de mortalité (plusieurs centaines de vautours morts/an). Ainsi, en 1994, LUKE et WARRS HOSMER ont découvert de nombreux cadavres de rapaces menacés (Vautours fauve et percnoptère) et de Cigognes blanches morts par collision avec les éoliennes et les câbles électriques." Afficher tout
Suffirait de mettre une grosse cage métallique autour non? Ça ferait des ventilo géants ça serait cool a voir ;)
A noter quand même qu a priori de nos jours y a des systèmes de radar qui repousseraient les oiseaux et les chauves souris... Même si perso suis dubitatif sur l efficacité de ce système sur les oiseaux (j ai rien trouvé contre ou pour juste des articles qui prenaient la défense des éoliennes)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Un autre danger pour les vautours : les éoliennes. Extrait d'un rapport sur
www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/PNA_Vautour-moine_2011-2016.pdf

"Différents sites à l’étranger ont fait l’objet d’études, en particulier en Californie (les centrales gigantesques d’Altamont Pass et
Solano Country, 7000 éoliennes). Dans cette zone de très forte densité d’Aigles royaux nicheurs, sur 179 Aigles royaux « marqués » en janvier 1994, seulement 80 ont survécu. On estime qu’entre un tiers et la moitié des 99 oiseaux tués l’ont été par collision avec les éoliennes (California Energy Commission, 1992 et DAVIDSON, 1998). En Espagne, différents rapports font état de nombreux cas de mortalité (plusieurs centaines de vautours morts/an). Ainsi, en 1994, LUKE et WARRS HOSMER ont découvert de nombreux cadavres de rapaces menacés (Vautours fauve et percnoptère) et de Cigognes blanches morts par collision avec les éoliennes et les câbles électriques." Afficher tout
Un danger pour tout le monde à proximité, en plus d'être très cher et peu productif, sans compter que c'est franchement moche.

Posté le

android

(3)

Répondre

J'en déduis que les membres du gouvernement sont végétariens.

a écrit : Un autre danger pour les vautours : les éoliennes. Extrait d'un rapport sur
www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/PNA_Vautour-moine_2011-2016.pdf

"Différents sites à l’étranger ont fait l’objet d’études, en particulier en Californie (les centrales gigantesques d’Altamont Pass et
Solano Country, 7000 éoliennes). Dans cette zone de très forte densité d’Aigles royaux nicheurs, sur 179 Aigles royaux « marqués » en janvier 1994, seulement 80 ont survécu. On estime qu’entre un tiers et la moitié des 99 oiseaux tués l’ont été par collision avec les éoliennes (California Energy Commission, 1992 et DAVIDSON, 1998). En Espagne, différents rapports font état de nombreux cas de mortalité (plusieurs centaines de vautours morts/an). Ainsi, en 1994, LUKE et WARRS HOSMER ont découvert de nombreux cadavres de rapaces menacés (Vautours fauve et percnoptère) et de Cigognes blanches morts par collision avec les éoliennes et les câbles électriques." Afficher tout
Sans oublier les électrocutions qui causent aussi pas mal de décès chez les grands oiseaux.
A cause de leur taille, ils peuvent entrer en collision avec deux éléments au potentiel différent d'une ligne MT ou HT et être électrocutés (à la différence des oiseaux plus petits).

a écrit : Un danger pour tout le monde à proximité, en plus d'être très cher et peu productif, sans compter que c'est franchement moche. Pourquoi c est un danger pour les gens a proximité ? La rentabilité pose question mais j ai lu que dans les champs ça favorisait le rendement en aerant plus et de fait limitant les nuisibles.
Après perso je trouve ça joli mais la beauté c est relatif sinon aucun multiplat de chez fiat aurait été acheté (j en connais qui aiment bien leur forme...)

Posté le

android

(15)

Répondre

Je m'en excuse par avance, mais ce genre d'anecdotes me gonfle !
Il est sous-entendu que cette info est tellement connue, et ce depuis tellement longtemps, que c’est forcément une vérité établie. Or, en source, on a :
- Une pétition présentée au parlement... dont les conclusions indiquerait plutôt le contraire
- Un article de la LPO qui n’est pas spécialement l’organisme le plus neutre sur ce genre de question… et qui d'ailleurs ne cite aucune source, aucune étude, nada
- Un article d’un magazine en ligne grand public qui eux-mêmes citent comme source :
- un article sur la consommation humaine d’anti dépresseurs (le lien avec l’élevage et les vautours ?)
- une publication (enfin un truc serieux) qui traite de l’ingérabilité (pas sûr de mon terme) des molécules pharmaceutiques. Alors peut-être qu’ils parlent dans un paragraphe de l’histoire des vautours, ce dont je doute, mais pour cela, il faudrait que l’intégralité de la publication soit accessible.
Bref, du vent, du vent et du vent.

Qu'on se comprenne bien : je ne défends pas spécialement cette molécule (je m’en fous même complètement). Je ne dis même pas que l'anecdote est fausse.
Mais ce genre de polémique se basant sur la dualité simpliste : méchante industrie qui tue la nature sans aucune mesure ni analyse scientifique, économique ou sociale derrière, je trouve cela profondément malhonnête… et ne devrait pas avoir sa place ici. Quand on poste sur un site comme ici, on devrait s’astreindre à une impartialité et un contrôle des sources systématique, ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde. Poster une anecdote basée sur le dernier article de la presse putassière, compléter vite fait avec le lien wiki, je peux en faire 10 par jour.

Désolé d’avoir partagé ma vision et ma grogne. Certains jours, on est moins flexible que d’autres  Je suis obligé de par mon boulot de confronter des « buzz » à leur réalité scientifique, et je trouve dommage de retrouver les mêmes procédés ici.
La bise (tiens, je vais aller prendre un anti-dépresseur moi)

a écrit : Un danger pour tout le monde à proximité, en plus d'être très cher et peu productif, sans compter que c'est franchement moche. Nettement moins dangereux qu’une centrale Charbon tout de même...

a écrit : Sans oublier les électrocutions qui causent aussi pas mal de décès chez les grands oiseaux.
A cause de leur taille, ils peuvent entrer en collision avec deux éléments au potentiel différent d'une ligne MT ou HT et être électrocutés (à la différence des oiseaux plus petits).
Malheureusement (et un peu heureusement aussi) ces deux facteurs (éoliennes et ligne HT / MT) sont une "faible" cause de mortalité par rapport au reste.

Voici les principales menaces pour les vautours (et cela s'applique en grande partie pour les autres grands oiseaux) :
La baisse des vautours s'explique d'abord par la chasse et le braconnage.
Certains chasseurs les tirent car ils pensent qu'ils sont nocifs pour eux (même s'ils sont 100% charognard). De plus une chasse trop intense sur les populations de grands ongulés (chamois, bouquetins ...) diminue aussi la nourriture pour les vautours.
En Afrique, mais aussi en Asie, les braconniers les empoisonnent en masse, car une fois l'animal qu'ils convoitent tué, les vautours commencent à arriver sur la carcasse. Ce regroupement attire la vigilance des gardes. Donc pour éviter ça, ils les empoisonnent.
Une autre grande cause est l'équarrissage des animaux de bétail, cela les prive de nourriture. Mais il y a aussi l'augmentation des forêts en Europe : un vautour ne peut pas repérer de loin des carcasses si le terrain est recouvert de forêt.
Enfin dernier grande cause qui ne touche que les vautours : leur réputation. Dans une société où seul les braves chassent leur nourriture et bien vous ne partez pas gagnant pour avoir une bonne réputation en tant que charognard.
Même en Afrique, où les vautours ont bonne réputation (sauf auprès des braconniers hein) ils en sont victimes ! On pense qu'ils sont capables de voir dans le futur, du coup ils sont ... braconnés pour utiliser leurs organes dans la médecine traditionnelle.

Bref la diminution des airs dégagées, l'équarrissage et le braconnage sont les grands facteurs qui n'aident pas les populations de vautours.

La France a ouvert des zones de pose des carcasses, cela permet d'éviter/diminuer le risque "manque de nourriture".
Petit rappel, les vautours (même les plus grands) sont totalement inoffensifs. Ils ont tout un tas de légendes qu'ils trainent derrière eux et elles sont toutes fausses. Vous avez plus de risques face à une vache que face à un vautour. C'est dire.

Finissons sur une bonne nouvelle : en France avec les efforts les vautours fauves sont en augmentation et ils ont retrouvés leur niveau du début XXème siècle.
Bon ce n’est pas une raison pour tout arrêter niveau effort de conservation hein ;)

a écrit : Je m'en excuse par avance, mais ce genre d'anecdotes me gonfle !
Il est sous-entendu que cette info est tellement connue, et ce depuis tellement longtemps, que c’est forcément une vérité établie. Or, en source, on a :
- Une pétition présentée au parlement... dont les conclusions indiquerait plutô
t le contraire
- Un article de la LPO qui n’est pas spécialement l’organisme le plus neutre sur ce genre de question… et qui d'ailleurs ne cite aucune source, aucune étude, nada
- Un article d’un magazine en ligne grand public qui eux-mêmes citent comme source :
- un article sur la consommation humaine d’anti dépresseurs (le lien avec l’élevage et les vautours ?)
- une publication (enfin un truc serieux) qui traite de l’ingérabilité (pas sûr de mon terme) des molécules pharmaceutiques. Alors peut-être qu’ils parlent dans un paragraphe de l’histoire des vautours, ce dont je doute, mais pour cela, il faudrait que l’intégralité de la publication soit accessible.
Bref, du vent, du vent et du vent.

Qu'on se comprenne bien : je ne défends pas spécialement cette molécule (je m’en fous même complètement). Je ne dis même pas que l'anecdote est fausse.
Mais ce genre de polémique se basant sur la dualité simpliste : méchante industrie qui tue la nature sans aucune mesure ni analyse scientifique, économique ou sociale derrière, je trouve cela profondément malhonnête… et ne devrait pas avoir sa place ici. Quand on poste sur un site comme ici, on devrait s’astreindre à une impartialité et un contrôle des sources systématique, ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde. Poster une anecdote basée sur le dernier article de la presse putassière, compléter vite fait avec le lien wiki, je peux en faire 10 par jour.

Désolé d’avoir partagé ma vision et ma grogne. Certains jours, on est moins flexible que d’autres  Je suis obligé de par mon boulot de confronter des « buzz » à leur réalité scientifique, et je trouve dommage de retrouver les mêmes procédés ici.
La bise (tiens, je vais aller prendre un anti-dépresseur moi)
Afficher tout
Pour essayer de te rassurer :)

Une étude sur le sujet :
besjournals.onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.0021-8901.2004.00954.x

En fait, le problème a été identifié après le déclin massif des populations de vautours en Asie et principalement en Inde et au Pakistan.

a écrit : Malheureusement (et un peu heureusement aussi) ces deux facteurs (éoliennes et ligne HT / MT) sont une "faible" cause de mortalité par rapport au reste.

Voici les principales menaces pour les vautours (et cela s'applique en grande partie pour les autres grands oiseaux) :
La baisse des
vautours s'explique d'abord par la chasse et le braconnage.
Certains chasseurs les tirent car ils pensent qu'ils sont nocifs pour eux (même s'ils sont 100% charognard). De plus une chasse trop intense sur les populations de grands ongulés (chamois, bouquetins ...) diminue aussi la nourriture pour les vautours.
En Afrique, mais aussi en Asie, les braconniers les empoisonnent en masse, car une fois l'animal qu'ils convoitent tué, les vautours commencent à arriver sur la carcasse. Ce regroupement attire la vigilance des gardes. Donc pour éviter ça, ils les empoisonnent.
Une autre grande cause est l'équarrissage des animaux de bétail, cela les prive de nourriture. Mais il y a aussi l'augmentation des forêts en Europe : un vautour ne peut pas repérer de loin des carcasses si le terrain est recouvert de forêt.
Enfin dernier grande cause qui ne touche que les vautours : leur réputation. Dans une société où seul les braves chassent leur nourriture et bien vous ne partez pas gagnant pour avoir une bonne réputation en tant que charognard.
Même en Afrique, où les vautours ont bonne réputation (sauf auprès des braconniers hein) ils en sont victimes ! On pense qu'ils sont capables de voir dans le futur, du coup ils sont ... braconnés pour utiliser leurs organes dans la médecine traditionnelle.

Bref la diminution des airs dégagées, l'équarrissage et le braconnage sont les grands facteurs qui n'aident pas les populations de vautours.

La France a ouvert des zones de pose des carcasses, cela permet d'éviter/diminuer le risque "manque de nourriture".
Petit rappel, les vautours (même les plus grands) sont totalement inoffensifs. Ils ont tout un tas de légendes qu'ils trainent derrière eux et elles sont toutes fausses. Vous avez plus de risques face à une vache que face à un vautour. C'est dire.

Finissons sur une bonne nouvelle : en France avec les efforts les vautours fauves sont en augmentation et ils ont retrouvés leur niveau du début XXème siècle.
Bon ce n’est pas une raison pour tout arrêter niveau effort de conservation hein ;)
Afficher tout
Je me réponds à moi même à cause des 15min. Le début de mon comm' s'applique pour tout les grands oiseaux.

La suite concerne surtout les vautours dans le monde entier. En France pour le vautour fauve, si au XXème siècle la première cause était la chasse, de nos jours avec les efforts de conservation, la première cause de mortalité anthropique directe se trouve être les lignes HT.
Pour le gypaète barbu, la première cause c'est le braconnage.
Donc en fonction des espèces, population, histoire et de leur habitat, la mortalité première peut changer.

a écrit : Malheureusement (et un peu heureusement aussi) ces deux facteurs (éoliennes et ligne HT / MT) sont une "faible" cause de mortalité par rapport au reste.

Voici les principales menaces pour les vautours (et cela s'applique en grande partie pour les autres grands oiseaux) :
La baisse des
vautours s'explique d'abord par la chasse et le braconnage.
Certains chasseurs les tirent car ils pensent qu'ils sont nocifs pour eux (même s'ils sont 100% charognard). De plus une chasse trop intense sur les populations de grands ongulés (chamois, bouquetins ...) diminue aussi la nourriture pour les vautours.
En Afrique, mais aussi en Asie, les braconniers les empoisonnent en masse, car une fois l'animal qu'ils convoitent tué, les vautours commencent à arriver sur la carcasse. Ce regroupement attire la vigilance des gardes. Donc pour éviter ça, ils les empoisonnent.
Une autre grande cause est l'équarrissage des animaux de bétail, cela les prive de nourriture. Mais il y a aussi l'augmentation des forêts en Europe : un vautour ne peut pas repérer de loin des carcasses si le terrain est recouvert de forêt.
Enfin dernier grande cause qui ne touche que les vautours : leur réputation. Dans une société où seul les braves chassent leur nourriture et bien vous ne partez pas gagnant pour avoir une bonne réputation en tant que charognard.
Même en Afrique, où les vautours ont bonne réputation (sauf auprès des braconniers hein) ils en sont victimes ! On pense qu'ils sont capables de voir dans le futur, du coup ils sont ... braconnés pour utiliser leurs organes dans la médecine traditionnelle.

Bref la diminution des airs dégagées, l'équarrissage et le braconnage sont les grands facteurs qui n'aident pas les populations de vautours.

La France a ouvert des zones de pose des carcasses, cela permet d'éviter/diminuer le risque "manque de nourriture".
Petit rappel, les vautours (même les plus grands) sont totalement inoffensifs. Ils ont tout un tas de légendes qu'ils trainent derrière eux et elles sont toutes fausses. Vous avez plus de risques face à une vache que face à un vautour. C'est dire.

Finissons sur une bonne nouvelle : en France avec les efforts les vautours fauves sont en augmentation et ils ont retrouvés leur niveau du début XXème siècle.
Bon ce n’est pas une raison pour tout arrêter niveau effort de conservation hein ;)
Afficher tout
Autant je me suis déjà retrouvé face à une vache, autant jamais devant un vautour, excepté dans les parcs spécialisés. Donc pas de danger que j'en massacre un bêtement à cause de sa réputation.
Et puis même si je me retrouvais face à un spécimen, au détour d'un charmant chemin de randonnée dans un cadre bucolique, je ne pense pas que tout à coup l'envie me vienne de me ruer dessus et de l'écharper.

a écrit : Autant je me suis déjà retrouvé face à une vache, autant jamais devant un vautour, excepté dans les parcs spécialisés. Donc pas de danger que j'en massacre un bêtement à cause de sa réputation.
Et puis même si je me retrouvais face à un spécimen, au détour d'un charmant chemin de randonnée dans un cadr
e bucolique, je ne pense pas que tout à coup l'envie me vienne de me ruer dessus et de l'écharper. Afficher tout
Encore heureux :)

Ce n'est pas un promeneur qui en le voyant voudrait le tuer. Par contre une personne ayant peur des vautours peut parfois demander à ce qu'ils soient abattues.

N'oubliez pas que des citadins ont demandé dans le sud à un maire de tuer les grillons :)
Le vautour il ne fait pas de bruit et en plus il est totalement inoffensif. D'où cette partie de mon comm' qui expliquait sa réputation injustifiée causant des peurs irrationnelles. C'est cette réputation qui a aussi justifiée son élimination systématique au XXème siècle.
Loin de moi l'envie de penser que les promeneurs les tuent ;)

a écrit : Encore heureux :)

Ce n'est pas un promeneur qui en le voyant voudrait le tuer. Par contre une personne ayant peur des vautours peut parfois demander à ce qu'ils soient abattues.

N'oubliez pas que des citadins ont demandé dans le sud à un maire de tuer les grillons :)
Le vautour il ne fait pas de bruit et en plus il est totalement inoffensif. D'où cette partie de mon comm' qui expliquait sa réputation injustifiée causant des peurs irrationnelles. C'est cette réputation qui a aussi justifiée son élimination systématique au XXème siècle.
Loin de moi l'envie de penser que les promeneurs les tuent ;)
Afficher tout
Y'a aussi le délit de sale gueule, et comme dit plus haut, la réputation, des cons aussi qui flinguent tout ce qui leur plait pas.

Perso je me suis souvent retrouvé presque nez à nez avec une harde de sangliers, ils ne m'ont jamais chargé, par contre, j'ai connu des gens qui flinguent les vipères, parce que gnagnagna c'est venimeux (c'était une couleuvre, espèce de con! Vécu)

On butais aussi les chouettes avant, les loups aussi (les attaques de loups sont en réalité des attaques de chiens dans 99% des cas, parce que, les loups, ils ne laissent rien de la carcasse, peut être les os les plus gros mais pas plus)

Les vautours ont mauvaise réputation, mais ils sont redoutablement essentiels dans la biodiversité en tant que grands équarisseurs, dans la nature sans intervention massive de l'homme, s'ils n'étaient pas là, ca puerait la charogne partout.

Et pour dire que c'est pas dangereux pour nous, les vautours, au Bioparc de Beauval, tous les jours, y'a la curée des vautours, et le public entre carrément dans la volière, sans aucune protection, et les vautours ignorent royalement la centaine de personnes qui observent à 50 mètres. Après, bon, si on viens leur chercher noises, ils se défendront c'est certain. :)

a écrit : Un danger pour tout le monde à proximité, en plus d'être très cher et peu productif, sans compter que c'est franchement moche. Je trouve ça joli moi !

En France les vautours ont déjà mangé deux randonneurs dans les Pyrénées, si le premier été mort a l'époque le doute subsister pour le second ou la plutôt je crois me souvenir que c'était une femme.elle aurait pu être que blessée.
Bien sur ça ne veut pas dire que les vautours sont des oiseaux sanguinaires mais comme les loups ou l'homme lorsqu'ils sont en nombre gare aux faible qui croiserait sa route.(pas le temps de rechercher les sources je laisse ça aux spécialistes).

a écrit : En France les vautours ont déjà mangé deux randonneurs dans les Pyrénées, si le premier été mort a l'époque le doute subsister pour le second ou la plutôt je crois me souvenir que c'était une femme.elle aurait pu être que blessée.
Bien sur ça ne veut pas dire que les vautours sont des oiseaux sanguinai
res mais comme les loups ou l'homme lorsqu'ils sont en nombre gare aux faible qui croiserait sa route.(pas le temps de rechercher les sources je laisse ça aux spécialistes). Afficher tout
Y'a des humains qui ont été mangés par des chiens aussi, hein, mais pas de soucis, y'en a 15 millions!^^

Les accidents, ca arrive, et pour chipoter, le champignon le plus vénéneux, ca reste toujours celui qu'il y a dans les bagnoles! ^^
(Coluche)

Y'a aussi des humains qui mangent des humains, on fait quoi? ;)

Faut se mettre dans le contexte, un vautour qui a faim et qui voit une proie facile, il demande pas si la proie a une carte d'identité, et j'ajoute que faire de la rando tout seul, CA, c'est vraiment dangereux.

a écrit : En France les vautours ont déjà mangé deux randonneurs dans les Pyrénées, si le premier été mort a l'époque le doute subsister pour le second ou la plutôt je crois me souvenir que c'était une femme.elle aurait pu être que blessée.
Bien sur ça ne veut pas dire que les vautours sont des oiseaux sanguinai
res mais comme les loups ou l'homme lorsqu'ils sont en nombre gare aux faible qui croiserait sa route.(pas le temps de rechercher les sources je laisse ça aux spécialistes). Afficher tout
Pour les cas cités j ai cherché : oui ils ont déjà mangé des randonneurs ...déjà morts en étant tombé d une falaise. Bref leur nature.
Le dernier exemple que tu cites, ils l'ont pas attaqué. Juste l ont suivi (une quarantaine d après elle) et n a strictement rien eu. Juste peur. A priori elle pouvait pas courir car avait une quinzaine de kg sur le dos.
Bref ils "attaquent pas" mais attendent que le plus faible fasse une erreur et il peut arriver qu ils essaient de bousculer une proie pour qu elle tombe et se tue...Et un humain j ai cherché mais pas trouver une source qui parle d un humain. Juste sur une bouquetin ou truc du genre

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : En France les vautours ont déjà mangé deux randonneurs dans les Pyrénées, si le premier été mort a l'époque le doute subsister pour le second ou la plutôt je crois me souvenir que c'était une femme.elle aurait pu être que blessée.
Bien sur ça ne veut pas dire que les vautours sont des oiseaux sanguinai
res mais comme les loups ou l'homme lorsqu'ils sont en nombre gare aux faible qui croiserait sa route.(pas le temps de rechercher les sources je laisse ça aux spécialistes). Afficher tout
Cest littéralement des fake news.

Y a rien à dire c'est juste faux. Le vautour n'a rien pour tuer. Ses pattes et bec ne sont pas fait pour.