Napoléon avait un homme qui le suivait partout

Proposé par
le
dans

Roustam Raza, souvent appelé uniquement par son prénom Roustam, était un mamelouk qui servit entre autres comme garde du corps de Napoléon de 1799 à 1814. Offert à l'Empereur par le Cheick El Becri, Roustam accompagna partout l'Empereur, l'assistant au quotidien et dormant parfois en travers devant sa porte.

Vêtu de somptueux uniformes, il était également souvent en tête des défilés militaires, suscitant une grande curiosité de la part du peuple français et des dignitaires étrangers.


Commentaires préférés (3)

Commentaire supprimé Il s'agit de guerrier né esclave et convertit à la religion musulmane pour devenir des serviteurs des sultans particulièrement en egypte.

L'anecdote est inexacte. Contrairement à ce qu'elle mentionne, Roustam n'a pas été cédé à Napoléon, puisqu'il est mentionné dans la source Wikipedia qu'il avait été affranchi à l'âge de 15 ans. C'est lui qui a postulé pour entrer au service de Napoléon Bonaparte, alors premier consul, pendant la campagne d'Egypte...

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Euh alors ouais tu revisite un peu leurs histoire en la noircissant bien comme
Il faut au passage ^^
Il ont pris le pouvoir en Égypte en 1250 pour former le sultanat mamelouk qui a durée jusqu’à être vassalisé par les ottomans en 1517 de mémoire.
Ils n’ont pas été de grands conquérants et ont surtout briller par le développement culturel ( art ...)
Alors oui ils étaient esclaves mais il formaient un corps d’élite et la classe dirigeante du sultanat donc clairement pas de la chair à canon

Édit : Et ils étaient principalement originaire de Crimée et du Caucase.


Tous les commentaires (46)

Commentaire supprimé Il s'agit de guerrier né esclave et convertit à la religion musulmane pour devenir des serviteurs des sultans particulièrement en egypte.

L'anecdote est inexacte. Contrairement à ce qu'elle mentionne, Roustam n'a pas été cédé à Napoléon, puisqu'il est mentionné dans la source Wikipedia qu'il avait été affranchi à l'âge de 15 ans. C'est lui qui a postulé pour entrer au service de Napoléon Bonaparte, alors premier consul, pendant la campagne d'Egypte...

a écrit : C'est quoi un mamelouk ? Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Euh alors ouais tu revisite un peu leurs histoire en la noircissant bien comme
Il faut au passage ^^
Il ont pris le pouvoir en Égypte en 1250 pour former le sultanat mamelouk qui a durée jusqu’à être vassalisé par les ottomans en 1517 de mémoire.
Ils n’ont pas été de grands conquérants et ont surtout briller par le développement culturel ( art ...)
Alors oui ils étaient esclaves mais il formaient un corps d’élite et la classe dirigeante du sultanat donc clairement pas de la chair à canon

Édit : Et ils étaient principalement originaire de Crimée et du Caucase.

a écrit : Euh alors ouais tu revisite un peu leurs histoire en la noircissant bien comme
Il faut au passage ^^
Il ont pris le pouvoir en Égypte en 1250 pour former le sultanat mamelouk qui a durée jusqu’à être vassalisé par les ottomans en 1517 de mémoire.
Ils n’ont pas été de grands conquérants et ont surtout
briller par le développement culturel ( art ...)
Alors oui ils étaient esclaves mais il formaient un corps d’élite et la classe dirigeante du sultanat donc clairement pas de la chair à canon

Édit : Et ils étaient principalement originaire de Crimée et du Caucase.
Afficher tout
Je ne pense pas noircir le trait. Au contraire, il y a eu un fort mouvement d'admiration en Europe et en France de façon plus générale liée à l'orientalisme mais qui a commencé bien avant.

C'est quand Napoléon est arrivé en Égypte que les élites françaises ont compris ô combien les musulmans avaient un retard phénoménal alors que leurs territoires se trouvaient le point se passage obligé des innovations. D'où le fameux bosse du fanatisme après l'assassinat de Kleber où l'on chassait les musulmans qui avaient un bleu sur le crâne signe -d'ailleurs toujours actuel- du fanatisme qu'ils se frappaient le crâne lors de la prière.

Ceci écrit, je ne dénie pas qu'ils ont réussi malgré leur statut antérieur d'esclave a créer en Égypte de vraie """dynastie""". Il y a d'ailleurs en Egypte des groupuscules qui aujourd'hui se revendiquent l'héritage. Ce qu"ils oublient c'est qu'il faut être née servile.

Commentaire supprimé Google est ton meilleur ami.

a écrit : L'anecdote est inexacte. Contrairement à ce qu'elle mentionne, Roustam n'a pas été cédé à Napoléon, puisqu'il est mentionné dans la source Wikipedia qu'il avait été affranchi à l'âge de 15 ans. C'est lui qui a postulé pour entrer au service de Napoléon Bonaparte, alors premier consul, pendant la campagne d'Egypte... Les 2 sources se contredisent...
Dans la 1ere source, il est mentionné que le cheikh El Bekri offra au général Bonaparte un cheval pur sang arabe et que le jeune mamelouk Roustam Raza faisait également partie du don.
Du coup qui a raison, telle est la question :)

Mon cher,
La chair... pas la chaire où seule monte la chair des curés, peuchère !

a écrit : Je ne pense pas noircir le trait. Au contraire, il y a eu un fort mouvement d'admiration en Europe et en France de façon plus générale liée à l'orientalisme mais qui a commencé bien avant.

C'est quand Napoléon est arrivé en Égypte que les élites françaises ont compris ô combien les musulma
ns avaient un retard phénoménal alors que leurs territoires se trouvaient le point se passage obligé des innovations. D'où le fameux bosse du fanatisme après l'assassinat de Kleber où l'on chassait les musulmans qui avaient un bleu sur le crâne signe -d'ailleurs toujours actuel- du fanatisme qu'ils se frappaient le crâne lors de la prière.

Ceci écrit, je ne dénie pas qu'ils ont réussi malgré leur statut antérieur d'esclave a créer en Égypte de vraie """dynastie""". Il y a d'ailleurs en Egypte des groupuscules qui aujourd'hui se revendiquent l'héritage. Ce qu"ils oublient c'est qu'il faut être née servile.
Afficher tout
Alors oui quand Napoléon est arrivé en Egypte le sultanat mamelouk périclitait, mais cela n'enlève rien à la brillante civilisation qu'il fut. De plus les mamelouks n'étaient pas de la chair à canon. S'ils n'étaient pas forcément européens comme le furent les janissaires à l'origine, ils n'en restaient pas moins des cavaliers très bien formés, voire d'élite. La chair à canon que vous decrivez ne faisait clairement pas partie du corps des mamelouks. Ils n'étaient pas non plus fanatisés. Le meurtre de Kléber fut le fait d'un "illuminé" si je puis dire. Que la religion les ait influencés, pourquoi pas. Mais ils n'étaient pas des guerriers d'Allah.

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Très objectif... Ou pas...

Y a t'il une différence entre Mamelouk et Janissaire ?

a écrit : Y a t'il une différence entre Mamelouk et Janissaire ? Oui, ce sont deux corps de combattants différents. Les janissaires sont à l'origine des esclaves européens enlevés très jeune et convertis à l'Islam. Ils formaient la garde des sultans ottomans jusqu'à leur extermination due à leur refus d'évoluer et à leur trop grande ingérence dans la politique de la sublime porte. Les mamelouks étaient des esclaves formés au combat. Ils luttaient surtout à cheval et ont pris le pouvoir en Egypte. Redoutables combattants, leur pouvoir a finalement décliné et a été achevé avec l'expédition napoléonienne en Egypte.

a écrit : Je ne pense pas noircir le trait. Au contraire, il y a eu un fort mouvement d'admiration en Europe et en France de façon plus générale liée à l'orientalisme mais qui a commencé bien avant.

C'est quand Napoléon est arrivé en Égypte que les élites françaises ont compris ô combien les musulma
ns avaient un retard phénoménal alors que leurs territoires se trouvaient le point se passage obligé des innovations. D'où le fameux bosse du fanatisme après l'assassinat de Kleber où l'on chassait les musulmans qui avaient un bleu sur le crâne signe -d'ailleurs toujours actuel- du fanatisme qu'ils se frappaient le crâne lors de la prière.

Ceci écrit, je ne dénie pas qu'ils ont réussi malgré leur statut antérieur d'esclave a créer en Égypte de vraie """dynastie""". Il y a d'ailleurs en Egypte des groupuscules qui aujourd'hui se revendiquent l'héritage. Ce qu"ils oublient c'est qu'il faut être née servile.
Afficher tout
Le bleu sur le crâne n’est absolument pas, aujourd’hui, un signe de fanatisme et de crâne frappé au sol. En tous cas, pour la plupart des musulmans. Prier 5 fois par jour (minimum, car avec l’âge on augmente souvent ce chiffre) en posant une bonne quinzaine de fois son front par terre, de l’âge de 10/12 ans à 70 ans (je fais une moyenne), ben ça laisse des traces. Comme beaucoup de musulmans, j’espère avoir un jour ce bleu au front et je trouve ceux qui l’ont très lumineux avec, une vraie aura

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Je trouve ça incroyable de lire un commentaire aussi factuellement faut en top commentaire. Le seul truc à peu près vrai c'est les origines esclave des Mamelouks.
Le reste un gloubi boulga mélangeant plusieurs éléments qui n'ont rien à voir. Les janissaires constituaient l'élite de l'armée ottomane mais ne faisaient absolument pas partie des mêmes armés que les Mamelouks qui eux se situaient au Caire. Il est impossible de résumer l'histoire des Mamelouks en un commentaire. Pour faire, c'étaient à l'origine des esclaves destinés aux plus hautes fonctions sociales, à la fois soldats et fonctionnaires de l'état.
Leur pouvoir était si important qu'il finirent par prendre le pouvoir au Caire à la fin du moyen-âge, formant ce qui sera appelé le sultanat Mamelouk. Pendant longtemps réputés pour leurs prouesses militaires, ils finiront par rester cramponné à l'organisation traditionnelle de leur armée au mépris des innovations militaires comme la poudre à canon et finiront dépassés par des armées plus modernes telles que celles de l'empire ottoman.
Si le sujet vous intéresse, herodot'com a fait une très bonne vidéo très bien sourcée sur youtube à propos des Mamelouks.

a écrit : Alors oui quand Napoléon est arrivé en Egypte le sultanat mamelouk périclitait, mais cela n'enlève rien à la brillante civilisation qu'il fut. De plus les mamelouks n'étaient pas de la chair à canon. S'ils n'étaient pas forcément européens comme le furent les janissaires à l'origine, ils n'en restaient pas moins des cavaliers très bien formés, voire d'élite. La chair à canon que vous decrivez ne faisait clairement pas partie du corps des mamelouks. Ils n'étaient pas non plus fanatisés. Le meurtre de Kléber fut le fait d'un "illuminé" si je puis dire. Que la religion les ait influencés, pourquoi pas. Mais ils n'étaient pas des guerriers d'Allah. Afficher tout Merci!! Ça devenait flippant cette revisite de l’histoire (va savoir à quel fin, quel propagande) -_-‘

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Quel objectivité !

a écrit : Ce sont les produits de la traite musulmane ottomane sur les blancs, européen. Les musulmans prelevaient soit par un tribut soit en assassinant l'ensemble de la famille des enfants mâles qu'ils formataient pour en faire des fous de dieux. Cela a donné les troupes les plus dévouées, la chaire à canon la plus utile pour les musulmans.

Pour faire simple, il y avait l'élite composé des janissaires musulmans turcs, les mamelouk comme chaire à canon fanatisée et la troupe musulmane basique pour les grands opérations.

La zone de collecte de ce bétail était les Ballkans au Caucase. Ce qui a laissé des traces évidentes avec l'islamisation de ces zones en la soumission à l'islam pour éviter le tribut ou les razzia. Ça a donné des populations particulièrement fanatisée comme les tchétchènes.

Les mamelouk ont réussis dans une surenchère fanatique a devenir les rois de l'Égypte jusqu'à ce que Napoléon mette un terme à leurs sanguinaires et obscurantismes pouvoir.
Afficher tout
Les tchétchènes sont fanatisés ? Arrête de faire des conclusions à l’emporte pièce à partir de ta seule « expérience » personnelle. On sent une certaine haine dans ton écrit, calme toi, bois un verre d’eau et éteint ta télé.

a écrit : Je ne pense pas noircir le trait. Au contraire, il y a eu un fort mouvement d'admiration en Europe et en France de façon plus générale liée à l'orientalisme mais qui a commencé bien avant.

C'est quand Napoléon est arrivé en Égypte que les élites françaises ont compris ô combien les musulma
ns avaient un retard phénoménal alors que leurs territoires se trouvaient le point se passage obligé des innovations. D'où le fameux bosse du fanatisme après l'assassinat de Kleber où l'on chassait les musulmans qui avaient un bleu sur le crâne signe -d'ailleurs toujours actuel- du fanatisme qu'ils se frappaient le crâne lors de la prière.

Ceci écrit, je ne dénie pas qu'ils ont réussi malgré leur statut antérieur d'esclave a créer en Égypte de vraie """dynastie""". Il y a d'ailleurs en Egypte des groupuscules qui aujourd'hui se revendiquent l'héritage. Ce qu"ils oublient c'est qu'il faut être née servile.
Afficher tout
Tu racontes bobard sur bobard en plus. Dans les pays musulmans la tache sur le front est un signe de piéter et tout les retraités l’ont, comme la expliqué une autre personne ici. Arrête de désinformer les gens en racontant des bêtises. Éteint ta télé tu en seras plus apaisé.