La fleur qui veut se faire remarquer

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

La vraie anecdote est qu'il y aurait des plantes dont l'une des caractéristiques est guidée par un soucis de coquetterie !

a écrit : Encore une fois on mélange tout et on fait croire que cette fleur a voulu se développer comme ça pour mieux se propager. Ne serait-ce pas la mutation au niveau de ses pétales qui on permit cet avantage au détriment des autres? Je trouve que l'anecdote est bien formulée.

Les plantes à fleurs, comme tout ce qui est vivant, se font une véritable guerre pour attirer les pollinisateurs, c'est celle qui sera la plus tentante qui se reproduira le mieux, et de temps en temps, on trouve des étrangetés comme celle la. ^^

a écrit : Cette fleur a survécu grâce à ses pétales, elle n'a pas créée ses pétales pour survivre. Bien sûr, c'est le principe de la sélection naturelle.
Un jour une fleur a éclot avec une malformation génétique pour x raisons peut-être parce que l'insecte qui l'a polénisé a été butiner une autre race de fleur avec des filaments. Donc cette fleur "mal formée" avec les filaments se fait butiner par un insecte et transmet ces gènes à d'autres fleurs qui vont naîtrent avec filaments. Et c'est ainsi que la variante avec filaments se fait plus butiner au détriment de celles sans qui sur des milliers d'années va disparaître.
Je schématise un peu mais c'est le principe.

Posté le

android

(38)

Répondre


Tous les commentaires (9)

La vraie anecdote est qu'il y aurait des plantes dont l'une des caractéristiques est guidée par un soucis de coquetterie !

a écrit : La vraie anecdote est qu'il y aurait des plantes dont l'une des caractéristiques est guidée par un soucis de coquetterie ! Je dirais plutôt pour un soucis de survie. Mais c'est vrai qu'elle est très belle.

Posté le

android

(1)

Répondre

Encore une fois on mélange tout et on fait croire que cette fleur a voulu se développer comme ça pour mieux se propager. Ne serait-ce pas la mutation au niveau de ses pétales qui on permit cet avantage au détriment des autres?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je dirais plutôt pour un soucis de survie. Mais c'est vrai qu'elle est très belle. Cette fleur a survécu grâce à ses pétales, elle n'a pas créée ses pétales pour survivre.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Encore une fois on mélange tout et on fait croire que cette fleur a voulu se développer comme ça pour mieux se propager. Ne serait-ce pas la mutation au niveau de ses pétales qui on permit cet avantage au détriment des autres? Je trouve que l'anecdote est bien formulée.

Les plantes à fleurs, comme tout ce qui est vivant, se font une véritable guerre pour attirer les pollinisateurs, c'est celle qui sera la plus tentante qui se reproduira le mieux, et de temps en temps, on trouve des étrangetés comme celle la. ^^

Anecdote mal formulée, comme dit plus haut cette fleur a survécu grâce à ses pétales et non le contraire. De plus, des milliers de fleurs sont justement autant visible que possible pour se faire remarquer et se faire poliniser.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Cette fleur a survécu grâce à ses pétales, elle n'a pas créée ses pétales pour survivre. Bien sûr, c'est le principe de la sélection naturelle.
Un jour une fleur a éclot avec une malformation génétique pour x raisons peut-être parce que l'insecte qui l'a polénisé a été butiner une autre race de fleur avec des filaments. Donc cette fleur "mal formée" avec les filaments se fait butiner par un insecte et transmet ces gènes à d'autres fleurs qui vont naîtrent avec filaments. Et c'est ainsi que la variante avec filaments se fait plus butiner au détriment de celles sans qui sur des milliers d'années va disparaître.
Je schématise un peu mais c'est le principe.

Posté le

android

(38)

Répondre

a écrit : Encore une fois on mélange tout et on fait croire que cette fleur a voulu se développer comme ça pour mieux se propager. Ne serait-ce pas la mutation au niveau de ses pétales qui on permit cet avantage au détriment des autres? Pour une espèce végétale s'ayant spécialisée dans la pollinisation par l'intermédiaire d'animaux nocturnes, avoir des fleurs de couleur claire (blanc, jaune, orange vif, rose clair ou même parfois violet) est un avantage.
Certaines rajouteront un parfum, du nectar, et tenteront d'être les plus grandes possibles.

Selon mon opinion (elle ne vaut que ce qu'elle vaut), cette espèce de cucurbitacées à développé ces filaments, pour que les mouvements provoqués par la brise, soient un ajout visuel pour les papillons nocturnes de la famille des sphynxs.

a écrit : Bien sûr, c'est le principe de la sélection naturelle.
Un jour une fleur a éclot avec une malformation génétique pour x raisons peut-être parce que l'insecte qui l'a polénisé a été butiner une autre race de fleur avec des filaments. Donc cette fleur "mal formée" avec les filaments se fai
t butiner par un insecte et transmet ces gènes à d'autres fleurs qui vont naîtrent avec filaments. Et c'est ainsi que la variante avec filaments se fait plus butiner au détriment de celles sans qui sur des milliers d'années va disparaître.
Je schématise un peu mais c'est le principe.
Afficher tout
Cela se nomme l’emballement de Fisher