Un cloporte peut dépasser le kilo

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Qui se risquerait à manger une chaire ? Cela ne doit pas être très bon. En tout cas, JMCMB, je ne savais pas que les cloportes sous-marins étaient de fervents catholiques.

a écrit : Je sais pas trop comment prendre ce commentaire.
Cela n'a rien à voir avec le fait d'être végétarien. Je suis botaniste et lorsque je fait des sorties/formations à du public, 50% des questions sont : ca se bouffe ? Ça s'utilise comment ?
Ca ne vaut pas que pour les animaux. Il y a tellement d
e choses à connaître sur ces espèces que de voir la "comestibilité" traitée avec autant d'importance que tout le reste me plonge dans un profond désarroi.
Cela relève plus de la difficulté à s'intéresser à quelque chose lorsque l'on ne s'en sert pas. Et je trouve ça inquiétant. Bref.
Mais taper sur les végétariens/vegen c'est plus facile, en plus ils sont moins nombreux, domination assurée x).
Afficher tout
Ça ne répond pas à la question de savoir si tu es végétarien ;)
Après les pragmatiques comme moi aiment bien ce genre d info face à "quelque chose de méconnu": c est toxique ou ça peut le devenir bien préparé ? Ça brûle/explose ? Si non ça peut servir de combustible/comburant ? C'est mangeable sous quelle forme ? Ça sert a quoi? Je peux en faire un moyen de survie ou de subsistance quelconque ? C'est dangereux même si pas toxique ?
Et ensuite j'avoue vient l'intérêt de la chose elle même, son intelligence, son mode de vie notamment si très différents d'autres espèces... Bref: pyramide des besoins.
Sachant que si tu essaies d'apprendre des choses au grand public, tu peux te rendre compte du coup que les gens répondent à leur besoin primaire avant de s'interesser au secondaire: bah utilise le pour faire passer ta passion, intéresse directement les gens en commençant par les aspects "bas niveau" via anecdotes (comme au dessus, "dans tel pays on les fait au barbecue", tel tribu utilise ça pour faire un poison... Bref attire l'attention pour après pouvoir étendre les connaissances.
J'ai un enfant: si je veux l'intéresser a un sujet, c'est clairement pas en détaillant le pourquoi/comment/historique que j attire son attention/curiosité mais en commençant par les thèmes qui l'intéresse (en gros ses sujets a lui) pour après étendre le sujet. Sinon ça marche pas.
Et les gens (comme moi) sont de grands enfants gourmand pour la plupart ;)

Posté le

android

(60)

Répondre

a écrit : L’Homme est un animal Monsieur le botaniste.
Ce sont nos pulsions qui nous guident. D’où l’intérêt de savoir qui est comestible et qui ne l’est pas. C’est notre côté survie qui prendra toujours le dessus.

Quand je rencontre un inconnu la première chose qui me passe par la tête est de savoir si il e
st amical ou hostile. Aucunement je vais penser s’il aime Malher ou Wagner?

Et pour te répondre sur les victimes éternelles ceux que j’appelle avec affection les « Hommes soja » végan pour les intimes,
On tape pas sur les vegan mais quand ils nous embêtent on s’en lasse pas... c’est sûr que c’est plus facile de laisser ces gens casser des vitrines de boucheries pour faire la propagande de leurs idées en faisant usage de leur iPhone ou Samsung...

Si une question aussi normale et anodine t’énerve change vite de métier. Fais ermite avec voeux de silence jusqu’à la fin de ta vie.
Afficher tout
Si un commentaire aussi simple te permet de condamner à l’exclusion sociale, change vite d’application.
Érmite ne suffirait plus à ce stade, devient astronaute, tu pourras continuer à tant apporter sans être sur terre même -_-‘


Tous les commentaires (60)

Qui se risquerait à manger une chaire ? Cela ne doit pas être très bon. En tout cas, JMCMB, je ne savais pas que les cloportes sous-marins étaient de fervents catholiques.

Il est dit "cloporte", mais il fait partie des "crustacés" quand même... Je trouve que ça ressemble terriblement aux cigales de mer (bien plus petites), qui sont un régal du palais ! Si c'est aussi bon que la cigale, voilà de quoi régaler un grand nombre, vu sa taille :)

a écrit : Il est dit "cloporte", mais il fait partie des "crustacés" quand même... Je trouve que ça ressemble terriblement aux cigales de mer (bien plus petites), qui sont un régal du palais ! Si c'est aussi bon que la cigale, voilà de quoi régaler un grand nombre, vu sa taille :) Le cloporte est un crustacé

a écrit : Il est dit "cloporte", mais il fait partie des "crustacés" quand même... Je trouve que ça ressemble terriblement aux cigales de mer (bien plus petites), qui sont un régal du palais ! Si c'est aussi bon que la cigale, voilà de quoi régaler un grand nombre, vu sa taille :) Le cloporte terrestre fait également partie des crustacés

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Il est dit "cloporte", mais il fait partie des "crustacés" quand même... Je trouve que ça ressemble terriblement aux cigales de mer (bien plus petites), qui sont un régal du palais ! Si c'est aussi bon que la cigale, voilà de quoi régaler un grand nombre, vu sa taille :) Les cloportes font partie de la famille des crustacés. Ce sont même les seuls crustacés terrestres.

a écrit : Le cloporte terrestre fait également partie des crustacés C'est même le seul crustacé terrestre

Posté le

android

(1)

Répondre

Comme d'hab sur ce genre d'anecdotes, surtout lorsqu'elles concernent des animaux marins, il y aurait cent milles choses à dire.
Mais à la place il faut absolument réussir à caser en cinq lignes l'information la plus capitale de toutes : est-ca que ça se bouffe ou pas ?
À la longue c'est décevant de systématiquement aborder la découverte (pour les lecteurs) de l'existence d'un animal sous cet angle là.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Comme d'hab sur ce genre d'anecdotes, surtout lorsqu'elles concernent des animaux marins, il y aurait cent milles choses à dire.
Mais à la place il faut absolument réussir à caser en cinq lignes l'information la plus capitale de toutes : est-ca que ça se bouffe ou pas ?
À la longue c
9;est décevant de systématiquement aborder la découverte (pour les lecteurs) de l'existence d'un animal sous cet angle là. Afficher tout
Je me demande si en 6 lignes, tu pourrais nous en apprendre plus...

Ou alors on lit la seconde source et on apprend que cet animal est très important car il est "charognard". Ils se nourrit principalement d'animaux morts et de carcasses au fond de la mer. Il permet ainsi de nettoyer les fonds océaniques. Ils arrivent parfois qu'ils rongent certains cables océaniques et provoquent des pannes (au même titre que certains requins machouilleur de cables). Les scientifiques se demandent encore pourquoi cet invertébrés des profondeurs est si grand. Ils portent en tout cas très bien son nom Bathynomus giganteus.

Pour ceux qui souhaiterais y gouter, il se prépare très bien au barbecue selon les recettes de guadeloupe. Sa chair est apparemment très fine et sucrée.

a écrit : Comme d'hab sur ce genre d'anecdotes, surtout lorsqu'elles concernent des animaux marins, il y aurait cent milles choses à dire.
Mais à la place il faut absolument réussir à caser en cinq lignes l'information la plus capitale de toutes : est-ca que ça se bouffe ou pas ?
À la longue c
9;est décevant de systématiquement aborder la découverte (pour les lecteurs) de l'existence d'un animal sous cet angle là. Afficher tout
C'est important, la bouffe!^^

Plus sérieusement, si c'est un animal abondant, recycleur et si en plus c'est bon, dans un monde où on a de plus en plus de mal à nourrir tout le monde et où on nous rabâche à longueur de journée qu'il est urgent de trouver des alternatives plus écologiques, ben, en v'la une. :)

a écrit : Il est dit "cloporte", mais il fait partie des "crustacés" quand même... Je trouve que ça ressemble terriblement aux cigales de mer (bien plus petites), qui sont un régal du palais ! Si c'est aussi bon que la cigale, voilà de quoi régaler un grand nombre, vu sa taille :) Le colporte est un crustacé

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : C'est important, la bouffe!^^

Plus sérieusement, si c'est un animal abondant, recycleur et si en plus c'est bon, dans un monde où on a de plus en plus de mal à nourrir tout le monde et où on nous rabâche à longueur de journée qu'il est urgent de trouver des alternatives plus écologiques, ben, en v'la une. :)
Aller pêcher une bestiole sur le plancher océanique, compte tenu de la vitesse à laquelle les animaux qui y vivent croissent et se multiplient en général... j'ai comme l'impression que c'est pas la meilleure des idées si je peux me permettre x).

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Comme d'hab sur ce genre d'anecdotes, surtout lorsqu'elles concernent des animaux marins, il y aurait cent milles choses à dire.
Mais à la place il faut absolument réussir à caser en cinq lignes l'information la plus capitale de toutes : est-ca que ça se bouffe ou pas ?
À la longue c
9;est décevant de systématiquement aborder la découverte (pour les lecteurs) de l'existence d'un animal sous cet angle là. Afficher tout
Je t'invite à cliquer sur archives/animaux, tu pourras constater que le lien animal=bon à bouffer? est loin de sauter aux yeux...

Je trouvais ça répugnant, et puis en réalisant que ça ressemble globalement au dessous d'un homard... C'est peut-être délicieux ?

a écrit : Je me demande si en 6 lignes, tu pourrais nous en apprendre plus...

Ou alors on lit la seconde source et on apprend que cet animal est très important car il est "charognard". Ils se nourrit principalement d'animaux morts et de carcasses au fond de la mer. Il permet ainsi de nettoyer les fond
s océaniques. Ils arrivent parfois qu'ils rongent certains cables océaniques et provoquent des pannes (au même titre que certains requins machouilleur de cables). Les scientifiques se demandent encore pourquoi cet invertébrés des profondeurs est si grand. Ils portent en tout cas très bien son nom Bathynomus giganteus.

Pour ceux qui souhaiterais y gouter, il se prépare très bien au barbecue selon les recettes de guadeloupe. Sa chair est apparemment très fine et sucrée.
Afficher tout
Il est largement possible en six lignes de donner un aperçu de ce que tu développe, sans compter que l'anecdote peut faire l'objet d'un complément, inexistant ici. Je sais pas, par exemple - j'extrapôle à partir de ce que tu as écris, à ne pas prendre au pied de la lettre - :
"[...] animal charognards des fonds marins au rôle central dans la remise en circulation des nutriments dans un milieu peu productif."
Je sais pas, ca serait pas plus intéressant ?
Mais si le fait qu'il se bouffe est le seul aspect digne de figurer dans le paragraphe principal sans avoir besoin d'aller le chercher dans les sources, soit. Mes excuses.
Bon appétit alors hein. ;)

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je me demande si en 6 lignes, tu pourrais nous en apprendre plus...

Ou alors on lit la seconde source et on apprend que cet animal est très important car il est "charognard". Ils se nourrit principalement d'animaux morts et de carcasses au fond de la mer. Il permet ainsi de nettoyer les fond
s océaniques. Ils arrivent parfois qu'ils rongent certains cables océaniques et provoquent des pannes (au même titre que certains requins machouilleur de cables). Les scientifiques se demandent encore pourquoi cet invertébrés des profondeurs est si grand. Ils portent en tout cas très bien son nom Bathynomus giganteus.

Pour ceux qui souhaiterais y gouter, il se prépare très bien au barbecue selon les recettes de guadeloupe. Sa chair est apparemment très fine et sucrée.
Afficher tout
Je pense que ceci était plutôt un commentaire de végétarien qui se demande pourquoi on pense intéressant de définir comme caractéristique d'une espèce sa comestibilité.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je pense que ceci était plutôt un commentaire de végétarien qui se demande pourquoi on pense intéressant de définir comme caractéristique d'une espèce sa comestibilité. Je sais pas trop comment prendre ce commentaire.
Cela n'a rien à voir avec le fait d'être végétarien. Je suis botaniste et lorsque je fait des sorties/formations à du public, 50% des questions sont : ca se bouffe ? Ça s'utilise comment ?
Ca ne vaut pas que pour les animaux. Il y a tellement de choses à connaître sur ces espèces que de voir la "comestibilité" traitée avec autant d'importance que tout le reste me plonge dans un profond désarroi.
Cela relève plus de la difficulté à s'intéresser à quelque chose lorsque l'on ne s'en sert pas. Et je trouve ça inquiétant. Bref.
Mais taper sur les végétariens/vegen c'est plus facile, en plus ils sont moins nombreux, domination assurée x).

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Aller pêcher une bestiole sur le plancher océanique, compte tenu de la vitesse à laquelle les animaux qui y vivent croissent et se multiplient en général... j'ai comme l'impression que c'est pas la meilleure des idées si je peux me permettre x). Le Golfe du Mexique n'est pas un océan mais c'est vrai que c'est assez profond par endroit, cela dit, cette bestiole se trouve aussi près des côtes, après c'est vrai, faut prendre en compte le taux de reproduction, ne pas faire la même connerie que ce qu'on fait avec les poissons, on voit bien ce qui se passe quand des populations d'équarisseurs sont détruites...
En général j'essaie de faire attention quand je vais chez mon poissonnier, pas mal d'espèces ont été complètement bannies de mon assiette suite à quelques recherches alarmantes.
Consommer, c'est voter, comme on dit.

a écrit : Je sais pas trop comment prendre ce commentaire.
Cela n'a rien à voir avec le fait d'être végétarien. Je suis botaniste et lorsque je fait des sorties/formations à du public, 50% des questions sont : ca se bouffe ? Ça s'utilise comment ?
Ca ne vaut pas que pour les animaux. Il y a tellement d
e choses à connaître sur ces espèces que de voir la "comestibilité" traitée avec autant d'importance que tout le reste me plonge dans un profond désarroi.
Cela relève plus de la difficulté à s'intéresser à quelque chose lorsque l'on ne s'en sert pas. Et je trouve ça inquiétant. Bref.
Mais taper sur les végétariens/vegen c'est plus facile, en plus ils sont moins nombreux, domination assurée x).
Afficher tout
Je te comprends mais on y peut rien, je pense m'intéresser un peu à tout, mais quand je regarde les oiseaux par ma fenêtre manger ce que je leur offre, y'a rien à faire, je ne peux pas m'empêcher de me dire: ca doit être bon, la tourterelle des bois, avec une sauce au vin!!!

Je sais plus qui a dit: La différence entre l'humain et les animaux, c'est le bouquet garni! ^^

a écrit : Je sais pas trop comment prendre ce commentaire.
Cela n'a rien à voir avec le fait d'être végétarien. Je suis botaniste et lorsque je fait des sorties/formations à du public, 50% des questions sont : ca se bouffe ? Ça s'utilise comment ?
Ca ne vaut pas que pour les animaux. Il y a tellement d
e choses à connaître sur ces espèces que de voir la "comestibilité" traitée avec autant d'importance que tout le reste me plonge dans un profond désarroi.
Cela relève plus de la difficulté à s'intéresser à quelque chose lorsque l'on ne s'en sert pas. Et je trouve ça inquiétant. Bref.
Mais taper sur les végétariens/vegen c'est plus facile, en plus ils sont moins nombreux, domination assurée x).
Afficher tout
Ça ne répond pas à la question de savoir si tu es végétarien ;)
Après les pragmatiques comme moi aiment bien ce genre d info face à "quelque chose de méconnu": c est toxique ou ça peut le devenir bien préparé ? Ça brûle/explose ? Si non ça peut servir de combustible/comburant ? C'est mangeable sous quelle forme ? Ça sert a quoi? Je peux en faire un moyen de survie ou de subsistance quelconque ? C'est dangereux même si pas toxique ?
Et ensuite j'avoue vient l'intérêt de la chose elle même, son intelligence, son mode de vie notamment si très différents d'autres espèces... Bref: pyramide des besoins.
Sachant que si tu essaies d'apprendre des choses au grand public, tu peux te rendre compte du coup que les gens répondent à leur besoin primaire avant de s'interesser au secondaire: bah utilise le pour faire passer ta passion, intéresse directement les gens en commençant par les aspects "bas niveau" via anecdotes (comme au dessus, "dans tel pays on les fait au barbecue", tel tribu utilise ça pour faire un poison... Bref attire l'attention pour après pouvoir étendre les connaissances.
J'ai un enfant: si je veux l'intéresser a un sujet, c'est clairement pas en détaillant le pourquoi/comment/historique que j attire son attention/curiosité mais en commençant par les thèmes qui l'intéresse (en gros ses sujets a lui) pour après étendre le sujet. Sinon ça marche pas.
Et les gens (comme moi) sont de grands enfants gourmand pour la plupart ;)

Posté le

android

(60)

Répondre

a écrit : Je te comprends mais on y peut rien, je pense m'intéresser un peu à tout, mais quand je regarde les oiseaux par ma fenêtre manger ce que je leur offre, y'a rien à faire, je ne peux pas m'empêcher de me dire: ca doit être bon, la tourterelle des bois, avec une sauce au vin!!!

Je sais plus qui
a dit: La différence entre l'humain et les animaux, c'est le bouquet garni! ^^ Afficher tout
Haha nan mais je te comprends, même moi quand je regarde ceux qui viennent picorer chez moi je me le dis aussi pour rire !
Maiiis pour une espèce qui se pense tellement au dessus du reste du vivant, c'est ironique de voir à quel point notre libre-arbitre tant vanté et admiré est faible lorsqu'il s'agit de bouffer x).
Bouquet garni ou pas :p

Posté le

android

(13)

Répondre