Le verre est-il un solide ou un liquide ?

Proposé par
le
dans

On pourrait croire la réponse évidente, mais les scientifiques s'interrogent sur la nature du verre et pourquoi il est dur : en effet, étudié à l'échelle microscopique, sa structure est complètement désordonnée, ce qui est caractéristique d'un liquide. Pourtant, il est bien figé et dur. Le verre serait donc un liquide qui ne coule pas : les scientifiques parlent de matière amorphe.


Tous les commentaires (122)

STOP !
Le verre des vitraux ne coulent pas.
Ce qui donne une "impression" de différence d'épaisseur sur les vitraux anciens (et meme pour certain type de verre dit "plat" actuel) est dû a la technique de fabrication du verre utilisé.
Ce verre est soufflé a la bouche, ensuite étirer en sorte de grand cylindre puis couper enfin étalé quand il est encore chaud. Ce qui creer des irregularité dans l'epaisseur (et certaine imperfection qui fait tout son charme ) contrairement au verre fabriqué industriellement (verre float par exemple) qui ont eux une epaisseur presice, controlé.
Voila en gros. J'espere que c'est comprehensible :)

Je suis etudiante en verrerie (je compte le vitrail parmis mes options). Donc je suis sur de mes propos :))

Posté le

android

(11)

Répondre

J'aimerais donc comprendre sur les vitraux coulés il y a 450 ans le verre est parfois plus épais en bas qu'en haut?
Apparemment au CNRS on pense que c'est une matière qui bouge en permanence...
Donc l'attraction terrestre devrait agir dessus, on pourrait faire une expérience en coulant sur un marbre un verre totalement plat... Et le fixer sur une poutre en son centre et revenir dessus 50 ans après pour vérifier sa géométrie... :-)
Il n'y aura pas de volontaire :-)

a écrit : Que se passe-t-il quand un éclair s'abat sur la plage svp? J'ai entendu dire que cela formait une longue tige de verre. Non? En effet mais ca ne sera pas du verre comme celui de vos verre de fenêtre.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Que se passe-t-il quand un éclair s'abat sur la plage svp? J'ai entendu dire que cela formait une longue tige de verre. Non? Il y a une anecdote sur se sujet.

a écrit : Donc un "cristal amorphe" (un peu bizarre comme expression, mais pourtant employé dans une des sources) est un état supplémentaire ? Avec une structure désordonnée mais solide, dure ?

[quote]Parce qu'en sciences, tout est vrai jusqu'à ce que quelqu'un démontre le contraire
donc on peut pas classer des anecdotes scientifiques dans "certain"[/quote]
Mouais, la physique n'est-elle pas une science exacte ?

Je ne pense pas qu'il y'a des lois fausses un jour et qui sont réfutés ensuite, mais une évolution de ces lois. La forme de l'atome a successivement été une sphère, puis un modèle planétaire puis un modèle probabiliste puis... simplement car le modèle précédent n'expliquait pas tout.

Mais de là à dire que 2 = 1+1 n'est pas "certains" car c'est scientifique c'est à mon humble avis faux.

En science et en physique, beaucoup de choses sont vrais uniquement dans certaines conditions, et l'omission de l'une d'entre elles peut rendre toute l'explication fausse...
Afficher tout
C'est pour ça que les mathématiques ne sont majoritairement pas considérés comme une science mais comme un outil servant la science. Même s'il y a encore beaucoup de recherche à faire en mathématique, ce qui est prouvé l'est éternellement, contrairement à n'importe quelle science où il n'y a pas de vérité absolue, seulement des théories qui évoluent.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La densité n'a pas grand chose à voir, par exemple : le liège est moins dense que le verre et le verre est moins dense que le l'acier.

Pourtant, le verre se pique dans le liège ET dans l'acier (et dans le plomb et dans l'Or...).

Je crois qu'il voulait parler de &qu
ot;dureté". Et là, ça devient juste : le diamant est le matériaux naturel le plus dur qui soit. Rien (excepté un autre diamant ne peut le rayer). Ça ne veut pas dire qu'il ne soit pas cassable (un coup de marteau cassera ton diamant.

C'est l'échelle de Moh qui permet de quantifier la dureté, et le Diamant est à 10/10.
Afficher tout
Pour préciser un peu plus, c'est les liaison entre les différents atomes d'un minéral qui va influencer sa dureté. Ces variations de liaisons entre les atomes ont pour cause le nombre d'électrons sur la couche externe de l'atome qui est en lien direct avec avec le numéro atomique.

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est pour cela que les anciens vitraux sont plus épais en bas, car le verre a coulé

C'est la même chose pour l'expérience de la goutte de Poix, c'est un liquide a très forte viscosité dont la goutte met environ 10 ans a tomber . Cette expérience débutée en 1960 n'a connu que 7 gouttes qui sont tombées !

Mon prof de chimie m'avait dit que c'était un liquide à viscosité infinie.

Posté le

android

(0)

Répondre

Bonjour a tous!

Ce n'est pas tout a fais vrai en fait! Le verre... COULE! Et oui! Mais sa vitesse d'écoulement est telle que, par exemple, si l'on mettai un bout de verre dans un verre.... En plastique.... Il pourrait mettre jusqu'à plusieurs milliers d'années (même des millions) a prendre la forme du verre (comme le ferai l'eau... Instantanément presque) ! C'est pour cela que les fameux vitraux des église sont UN POIL plus fin en haut et plus épais en bas... A cause de l'écoulement ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Que se passe-t-il quand un éclair s'abat sur la plage svp? J'ai entendu dire que cela formait une longue tige de verre. Non? On l'appelle cela de la fulgurite

Posté le

android

(0)

Répondre

Le verre est bel et bien un liquide figé mais il coule (certe très doucement). La preuve: plus ou moins récemment, on adapta du changer les vitres du Château de Versailles car elles étaient devenues très fines en haut et très épaisses en bas, et risquaient donc de tomber avec le vent.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une bonne preuve montrant que le vers est un liquide : regarder les très vieux vitraux d'église, ils sont fin en haut et épais en bas. Preuve que le vers a lentement coulé vers le bas. Par contre, ça les rend très fragile. On dit qu'ils sont ductiles ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

Le verre est un liquide et coule donc, mais beaucoup moins vite qu un liquide comme l eau ou le lait.
Ainsi on peut voir sur les vitraux très anciens que le bas du vitrail est plus épais que le haut.

a écrit : Parcequ'en sciences, tout est vrai jusqu'à ce que quelqu'un démontre le contraire :) donc on peut pas classer des anecdotes scientifiques dans "certain" Non c'est l'inverse. En sciences, tout est faux jusqu'à preuve du contraire. Et le but est de prouver que c'est faux. Ce n'est qu'une fois toutes les pistes étudiées de manières cohérentes, sans y voir d'erreur que l'on peut considérer cela comme vrai. Ça permet de ne pas se reposer sur ses acquis et de toujours chercher plus loin. Enfin, je crois... :p

Posté le

android

(0)

Répondre

Il le semble même que le verre coule à température ambiante mais c'est imperceptible, c'est de l'ordre du millimètre pendant plusieurs milliers d'années.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Que se passe-t-il quand un éclair s'abat sur la plage svp? J'ai entendu dire que cela formait une longue tige de verre. Non? Ils en ont parlé il me semble sur la version imagée de jmcmb

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une bonne preuve montrant que le vers est un liquide : regarder les très vieux vitraux d'église, ils sont fin en haut et épais en bas. Preuve que le vers a lentement coulé vers le bas. Par contre, ça les rend très fragile. Bonjour, j'apporte ma petite précision malgré l"âge" de l'anecdote; c'est une légende urbaine le verre qui coule dans les vitraux, cela vient de la méthode de fabrication:
On faisait chauffer le verre a 800 degré et le souffleur le faisait tourner autour de sa tige métallique jusqu'à obtenir une de bulle, et en continuant à tourner, l'extrémité s'aplati a cause de la force centrifuge et il obtient une forme de bouteille.
Ensuite il cassait la bouteille pour récupérer le fond ( qui n'était pas parfaitement plat ) pour découper leurs vitraux dedans

Source : Mon prof d'histoire, de physique, et approbation d'un ami souffleur de verre :)

a écrit : Une bonne preuve montrant que le vers est un liquide : regarder les très vieux vitraux d'église, ils sont fin en haut et épais en bas. Preuve que le vers a lentement coulé vers le bas. Par contre, ça les rend très fragile. Légende urbaine totalement fausse. C'est du à leur fabrication. Le verre ne coule pas...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Que se passe-t-il quand un éclair s'abat sur la plage svp? J'ai entendu dire que cela formait une longue tige de verre. Non? En effet puisque le verre est obtenue à partir de la silice(le sable) à une certaine température.