Comment mesure-t-on les audiences ?

Proposé par
le

Les mesures d'audimétrie en France se font grâce à l'installation de boîtiers que des particuliers acceptent d'avoir à leur domicile. L'audience est donc représentative de ces candidats et comporte souvent une très forte marge d'erreur car le panel est insuffisamment représentatif de la société.


Commentaires préférés (3)

Pour compléter l'anecdote, voici un lien vers la vidéo d'un YouTubeur très intéressant qui a fait une série de vidéos sur la comparaison télévision / YouTube : www.youtube.com/watch?v=CN2eJ63OFHA. Il revient sur la mesure des audiences dans ce premier épisode.

Et dans une autre vidéo, il a répondu à ceux qui se demandaient pourquoi l'audimat n'était pas mesuré via les boxes de diffusion de la télévision, en donnant les raisons suivantes :

- A priori, seulement 60 % des français reçoivent la télévision via les boxes
- Les boxes ne sont pas reliées à la télévision : elles peuvent rester allumées quand la télévision est éteinte
- Parmi les fournisseurs d'accès à la télévision se trouve Bouygues, qui possède entre autres également TF1. La société se retrouverait alors juge et partie.

a écrit : C'est un peu la même chose pour les audiences TV : certains acceptent le boitier, selon un panel étudié... Pourquoi celui des audimètres serait insuffisamment représentés ? Parceque peu acceptent ? 5000 foyers munis d'un boitier audimat c'est bien peu représentatif de la population française et pourtant ce système permet de calculer le prix de la publicité TV.


Tous les commentaires (37)

C'est un peu la même chose pour les audiences TV : certains acceptent le boitier, selon un panel étudié... Pourquoi celui des audimètres serait insuffisamment représentés ? Parceque peu acceptent ?

Pour compléter l'anecdote, voici un lien vers la vidéo d'un YouTubeur très intéressant qui a fait une série de vidéos sur la comparaison télévision / YouTube : www.youtube.com/watch?v=CN2eJ63OFHA. Il revient sur la mesure des audiences dans ce premier épisode.

Et dans une autre vidéo, il a répondu à ceux qui se demandaient pourquoi l'audimat n'était pas mesuré via les boxes de diffusion de la télévision, en donnant les raisons suivantes :

- A priori, seulement 60 % des français reçoivent la télévision via les boxes
- Les boxes ne sont pas reliées à la télévision : elles peuvent rester allumées quand la télévision est éteinte
- Parmi les fournisseurs d'accès à la télévision se trouve Bouygues, qui possède entre autres également TF1. La société se retrouverait alors juge et partie.

a écrit : Pour compléter l'anecdote, voici un lien vers la vidéo d'un YouTubeur très intéressant qui a fait une série de vidéos sur la comparaison télévision / YouTube : www.youtube.com/watch?v=CN2eJ63OFHA. Il revient sur la mesure des audiences dans ce premier épisode.

Et dans une autre vidéo, i
l a répondu à ceux qui se demandaient pourquoi l'audimat n'était pas mesuré via les boxes de diffusion de la télévision, en donnant les raisons suivantes :

- A priori, seulement 60 % des français reçoivent la télévision via les boxes
- Les boxes ne sont pas reliées à la télévision : elles peuvent rester allumées quand la télévision est éteinte
- Parmi les fournisseurs d'accès à la télévision se trouve Bouygues, qui possède entre autres également TF1. La société se retrouverait alors juge et partie.
Afficher tout
Pour compléter ton commentaire, en français, on parle d'audimétrie pour désigner la mesure de l'audience d'un média (de "audire", entendre).
L'audimat est parfois utilisé en nom commun mais il s'agit d'une marque de l'entreprise Médiamétrie qui justement fournit et installe ces boitiers chez les particuliers (ces boitiers sont des audimètres de la marque audimat de l'entreprise Médiamétrie).
L'audience désigne donc le public qui visionne un média et non pas la mesure qui en est faite. Parler donc "des audiences" d'un média ne veut pas dire grand chose et on préférera le terme audiométrie.

Donc si réalisais un doc intitulé « pourquoi les possesseurs de boîtiers de mediamétrie vont bientôt mourrir ? » je récolterais probablement 100 % de l’audimat

a écrit : C'est un peu la même chose pour les audiences TV : certains acceptent le boitier, selon un panel étudié... Pourquoi celui des audimètres serait insuffisamment représentés ? Parceque peu acceptent ? 5000 foyers munis d'un boitier audimat c'est bien peu représentatif de la population française et pourtant ce système permet de calculer le prix de la publicité TV.

Je trouve cela étonnant quand on sait que le prix des publicités peuvent monter à plusieurs milliers/millions d’euros.
C’est on si c’est le même système qui est utilisé dans les autres pays du monde ?

a écrit : Je trouve cela étonnant quand on sait que le prix des publicités peuvent monter à plusieurs milliers/millions d’euros.
C’est on si c’est le même système qui est utilisé dans les autres pays du monde ?
Sait-on ...
Ici c'est le verbe savoir qui doit être utilisé et non le verbe être.
Je suis désolé de faire mon grammar Nazi mais c'est pour permettre aux gens de ne plus répéter la même faute.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Sait-on ...
Ici c'est le verbe savoir qui doit être utilisé et non le verbe être.
Je suis désolé de faire mon grammar Nazi mais c'est pour permettre aux gens de ne plus répéter la même faute.
Ah merci, non parce que je vais paraître bête mais du coup en relisant sa phrase plusieurs fois, je n’ai pas réussi à la comprendre avant de lire ton commentaire... Comme quoi, quand on lit, le cerveau a du mal à se détacher des mots alors que phonétiquement, c’est compréhensible !

a écrit : Je trouve cela étonnant quand on sait que le prix des publicités peuvent monter à plusieurs milliers/millions d’euros.
C’est on si c’est le même système qui est utilisé dans les autres pays du monde ?
En Belgique en tout cas ça fonctionne comme ça aussi.

1500 foyers en Belgique

a écrit : 5000 foyers munis d'un boitier audimat c'est bien peu représentatif de la population française et pourtant ce système permet de calculer le prix de la publicité TV. Cette anecdote est inexacte, pour ne pas dire fausse. En plus des 7 750 boitiers (et pas 5 000), qui ne sont qu'un moyen PARMI D'AUTRES de calculer l'audimat, Médiamétrie appelle des milliers de personnes chaque jour par téléphone pour savoir ce qu'ils ont regardé à la TV. Elle fait également des enquêtes par courriel, et même des enquêtes par courrier !
J'avais un copain qui y bossait (dans un centre d'appels). Je me souviens encore de sa phrase d'accroche car il la répétait tout le temps, tellement ça lui montait à la tête:
"Médiamétrie bonjour, avez-vous regardé la télévision hier ne serait-ce qu'un instant ?"

a écrit : Cette anecdote est inexacte, pour ne pas dire fausse. En plus des 7 750 boitiers (et pas 5 000), qui ne sont qu'un moyen PARMI D'AUTRES de calculer l'audimat, Médiamétrie appelle des milliers de personnes chaque jour par téléphone pour savoir ce qu'ils ont regardé à la TV. Elle fait également des enquêtes par courriel, et même des enquêtes par courrier !
J'avais un copain qui y bossait (dans un centre d'appels). Je me souviens encore de sa phrase d'accroche car il la répétait tout le temps, tellement ça lui montait à la tête:
"Médiamétrie bonjour, avez-vous regardé la télévision hier ne serait-ce qu'un instant ?"
Afficher tout
Il faudra appeler Médiamétrie pour leur dire de changer leur infographie du 30 mars 2020 ^^.

www.mediametrie.fr/fr/comment-fonctionne-mediamat

En tout on a donc 11 661 individus en 2021 (utilisant audimètres fixes + audimètres portables) pris en compte pour mesurer l'audience des médias. C'est tout de même un chiffre dérisoire.

Je ne dis pas que les sondages n'existent pas mais les chiffres médiamat "officiel" ne parlent pas de sondage téléphonique ou par courriel :
www.mediametrie.fr/sites/default/files/2021-02/2021%2002%2022%20Mediamat%20Hebdo_s07.pdf

a écrit : Cette anecdote est inexacte, pour ne pas dire fausse. En plus des 7 750 boitiers (et pas 5 000), qui ne sont qu'un moyen PARMI D'AUTRES de calculer l'audimat, Médiamétrie appelle des milliers de personnes chaque jour par téléphone pour savoir ce qu'ils ont regardé à la TV. Elle fait également des enquêtes par courriel, et même des enquêtes par courrier !
J'avais un copain qui y bossait (dans un centre d'appels). Je me souviens encore de sa phrase d'accroche car il la répétait tout le temps, tellement ça lui montait à la tête:
"Médiamétrie bonjour, avez-vous regardé la télévision hier ne serait-ce qu'un instant ?"
Afficher tout
Je découvre donc que le matin à la radio j'entends parler des choix télévisés de seulement 5000 personnes (ou 7750.. Ce qui reste minime) et ça me perturbe vu l'enjeu de ces chiffres..
En faisant en plus le pourcentage des femmes de moins de 50 ans responsables des achats, je me demande la crédibilité de ces nombres... Complètement fou de se dire que si peu de personnes vont avoir tant d'influences sur les pubs et la télé en général... (Si vraiment l'audience permet de renouveler un programme ou non..). Après le commentaire de NOmatters me "rassureraient" s'il y a bien d'autres moyens de calcul... Mais étant donné que les résultats tombent vers 9h10/15 chaque jour j'ai un doute quant à l'utilisation des différents moyens utilisés pour les audiences qu'on entend à la radio...

Et j'apprends que TF1 appartient à Bouygues...

Jemecoucheraidoublementmoinsbete

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Cette anecdote est inexacte, pour ne pas dire fausse. En plus des 7 750 boitiers (et pas 5 000), qui ne sont qu'un moyen PARMI D'AUTRES de calculer l'audimat, Médiamétrie appelle des milliers de personnes chaque jour par téléphone pour savoir ce qu'ils ont regardé à la TV. Elle fait également des enquêtes par courriel, et même des enquêtes par courrier !
J'avais un copain qui y bossait (dans un centre d'appels). Je me souviens encore de sa phrase d'accroche car il la répétait tout le temps, tellement ça lui montait à la tête:
"Médiamétrie bonjour, avez-vous regardé la télévision hier ne serait-ce qu'un instant ?"
Afficher tout
Ton ami devait certainement surtout travailler sur les mesures d'audience pour la radio qui se font effectivement par enquête téléphonique d'après ce lien.

www.futura-sciences.com/tech/definitions/technologie-mediametrie-16884/

Ce lien parle également d'enquête en ligne permettant aux candidats de gagner des bons d'achat. On est donc sur une base de volontariat sans avoir un panel bien précis.

a écrit : Ton ami devait certainement surtout travailler sur les mesures d'audience pour la radio qui se font effectivement par enquête téléphonique d'après ce lien.

www.futura-sciences.com/tech/definitions/technologie-mediametrie-16884/

Ce lien parle également d'enquête en ligne
permettant aux candidats de gagner des bons d'achat. On est donc sur une base de volontariat sans avoir un panel bien précis. Afficher tout
Tu as raison, les appels (10 millions d'appels par an) concernent aujourd'hui uniquement la radio, mais à l'époque où il y bossait les boitiers n'existaient pas (c'était bien les habitudes TV qu'il sondait). Mais internet et courrier, c'est tout média.

Par contre, en creusant sur le site de Médiamétrie, on voit que les boitiers constituent un "panel représentatif" par âge, régions, catégories socio-professionnelles et composition du foyer. C'est la technique classique du sondage par panel représentatif en fait, c'est pas fait "au pif". S'il y a un tel poids économique derrière, on peut penser qu'il y a un minimum de savoir-faire sociologique.
On ne peut pas leur reprocher d'appeler les 29 millions de foyers en France, c'est inepte.
Et les boitiers changent de foyer tous les 5 ans.

Je dirai même que les boîtiers sont plus fiables que les sondages car ils ne reposent pas sur les souvenirs ou les mensonges. (On a regardé un documentaire Madame, alors qu'en vérité on a regardé Hanouna toute la soirée...)

On apprend d'ailleurs que des boitiers analogues équipent les smartphones pour connaître les habitudes "nomades" de consommation média.

a écrit : Je découvre donc que le matin à la radio j'entends parler des choix télévisés de seulement 5000 personnes (ou 7750.. Ce qui reste minime) et ça me perturbe vu l'enjeu de ces chiffres..
En faisant en plus le pourcentage des femmes de moins de 50 ans responsables des achats, je me demande la crédibilité
de ces nombres... Complètement fou de se dire que si peu de personnes vont avoir tant d'influences sur les pubs et la télé en général... (Si vraiment l'audience permet de renouveler un programme ou non..). Après le commentaire de NOmatters me "rassureraient" s'il y a bien d'autres moyens de calcul... Mais étant donné que les résultats tombent vers 9h10/15 chaque jour j'ai un doute quant à l'utilisation des différents moyens utilisés pour les audiences qu'on entend à la radio...

Et j'apprends que TF1 appartient à Bouygues...

Jemecoucheraidoublementmoinsbete
Afficher tout
Après consultation du site Médiamétrie, les résultats audimat tombent "en live" grâce aux boitiers. Pour la radio, faut attendre une journée. Ils appellent les gens en soirée pour les interroger.

a écrit : Tu as raison, les appels (10 millions d'appels par an) concernent aujourd'hui uniquement la radio, mais à l'époque où il y bossait les boitiers n'existaient pas (c'était bien les habitudes TV qu'il sondait). Mais internet et courrier, c'est tout média.

Par contre, en creu
sant sur le site de Médiamétrie, on voit que les boitiers constituent un "panel représentatif" par âge, régions, catégories socio-professionnelles et composition du foyer. C'est la technique classique du sondage par panel représentatif en fait, c'est pas fait "au pif". S'il y a un tel poids économique derrière, on peut penser qu'il y a un minimum de savoir-faire sociologique.
On ne peut pas leur reprocher d'appeler les 29 millions de foyers en France, c'est inepte.
Et les boitiers changent de foyer tous les 5 ans.

Je dirai même que les boîtiers sont plus fiables que les sondages car ils ne reposent pas sur les souvenirs ou les mensonges. (On a regardé un documentaire Madame, alors qu'en vérité on a regardé Hanouna toute la soirée...)

On apprend d'ailleurs que des boitiers analogues équipent les smartphones pour connaître les habitudes "nomades" de consommation média.
Afficher tout
J'ai jamais dit que c'était fait "au pif" mais cela reste sur la base du volontariat. On a donc un panel de gens qui de base regarde beaucoup la télévision et pour qui cela ne dérange pas d'appuyer sur les boutons du boitier en permanence.

Le système était certainement innovant dans les années 90 mais il est aujourd'hui complètement obsolète et mériterait justement au vue des enjeux d'être mis au goût du jour en essayant de contourner les obstacles techniques évoqués par certains commentaires. D'ailleurs la réputation de Médiamétrie et de la fiabilité de ces données est souvent mise à mal.

a écrit : J'ai jamais dit que c'était fait "au pif" mais cela reste sur la base du volontariat. On a donc un panel de gens qui de base regarde beaucoup la télévision et pour qui cela ne dérange pas d'appuyer sur les boutons du boitier en permanence.

Le système était certainement innovant da
ns les années 90 mais il est aujourd'hui complètement obsolète et mériterait justement au vue des enjeux d'être mis au goût du jour en essayant de contourner les obstacles techniques évoqués par certains commentaires. D'ailleurs la réputation de Médiamétrie et de la fiabilité de ces données est souvent mise à mal. Afficher tout
Tu écris que le panel n'est pas assez représentatif dans ton anecdote or le panel est constitué de personnes, certes volontaires, mais choisies justement pour leur représentativité de la population française.
Et si on reprend l'argument de l'article wiki qui affirme que le "panel n'est pas assez représentatif", on peut facilement le réfuter. L’article nous dit que les personnes choisies sont de grandes consommatrices de TV, c'est vrai, et que les les personnes regardant peu ou occasionnellement la TV sont peu représentées. Mais le but de l'audimat est justement de dégager des tendances et pas d'isoler les comportements individuels. Alors c'est sûr, on ne sait pas précisément combien de personnes regadent Equidia...
À le rigueur on pourrait plutôt leur reprocher de ne pas pouvoir déterminer le nombre de gens qui choisit de ne pas regarder la TV, ça c'est intéressant.

Enfin, on ne peut pas du tout leur reprocher de ne pas être innovant car depuis 2020 il ont mis en place les boitiers individuels sur smartphones qui relève le comportement d'un seul individu.

a écrit : Tu écris que le panel n'est pas assez représentatif dans ton anecdote or le panel est constitué de personnes, certes volontaires, mais choisies justement pour leur représentativité de la population française.
Et si on reprend l'argument de l'article wiki qui affirme que le "panel n'est pa
s assez représentatif", on peut facilement le réfuter. L’article nous dit que les personnes choisies sont de grandes consommatrices de TV, c'est vrai, et que les les personnes regardant peu ou occasionnellement la TV sont peu représentées. Mais le but de l'audimat est justement de dégager des tendances et pas d'isoler les comportements individuels. Alors c'est sûr, on ne sait pas précisément combien de personnes regadent Equidia...
À le rigueur on pourrait plutôt leur reprocher de ne pas pouvoir déterminer le nombre de gens qui choisit de ne pas regarder la TV, ça c'est intéressant.

Enfin, on ne peut pas du tout leur reprocher de ne pas être innovant car depuis 2020 il ont mis en place les boitiers individuels sur smartphones qui relève le comportement d'un seul individu.
Afficher tout
Les audits du CESP sur médiamétrie sont moins élogieux que toi.

Je trouve cela bizarre qu'il y ait des erreurs. Les enjeux économiques sont tellement énorme que je ne pense pas que les chaînes de télévision accepteraient quelques choses de relativement aleatoire. Je connaissais la façon dont on mesurait l'audimat mais je pensais que le panel était établi de façon scientifique pour être représentatif..

Posté le

android

(1)

Répondre