Un évêque dans la Lune

Proposé par
le
dans

Le diocèse catholique d’Orlando a voulu inclure la surface de la Lune dans sa paroisse. Un texte canonique de 1917 indique en effet qu’un nouveau territoire est placé sous l’influence du diocèse du port de départ, l’évêque profita donc du départ de la mission Apollo 11 pour revendiquer cette extension en 1969. La mission Apollo 11 est en effet partie du centre spatial Kennedy, située à proximité d’Orlando.


Commentaires préférés (3)

Non non non, ce n'est pas possible, la Lune était à Dennis M. Hope qui en a déjà vendu plusieurs parcelles.

Plus sérieusement, c'est un problème qui risque de se poser dans les prochaines décennies concernant les projets de minage sur la surface lunaire même en appliquant l'équivalent du droit maritime. Je pense que les premiers arrivés seront les premiers servis et il sera bien difficile de les déloger une fois installé.

a écrit : Non non non, ce n'est pas possible, la Lune était à Dennis M. Hope qui en a déjà vendu plusieurs parcelles.

Plus sérieusement, c'est un problème qui risque de se poser dans les prochaines décennies concernant les projets de minage sur la surface lunaire même en appliquant l'équivalent du
droit maritime. Je pense que les premiers arrivés seront les premiers servis et il sera bien difficile de les déloger une fois installé. Afficher tout
Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».

a écrit : Si ça avait marché, dans les prochaines décennies ils auraient gagné des milliards.... Non, c'est simplement un découpage administratif propre à l'Eglise, il n'y avait aucune revendication de propriété. En gros, il s'agissait de dire que les futures paroisses lunaires seraient rattachées au diocèse d'Orlando.

Posté le

android

(25)

Répondre


Tous les commentaires (23)

Non non non, ce n'est pas possible, la Lune était à Dennis M. Hope qui en a déjà vendu plusieurs parcelles.

Plus sérieusement, c'est un problème qui risque de se poser dans les prochaines décennies concernant les projets de minage sur la surface lunaire même en appliquant l'équivalent du droit maritime. Je pense que les premiers arrivés seront les premiers servis et il sera bien difficile de les déloger une fois installé.

Si ça avait marché, dans les prochaines décennies ils auraient gagné des milliards....

a écrit : Non non non, ce n'est pas possible, la Lune était à Dennis M. Hope qui en a déjà vendu plusieurs parcelles.

Plus sérieusement, c'est un problème qui risque de se poser dans les prochaines décennies concernant les projets de minage sur la surface lunaire même en appliquant l'équivalent du
droit maritime. Je pense que les premiers arrivés seront les premiers servis et il sera bien difficile de les déloger une fois installé. Afficher tout
Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».

a écrit : Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant
.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».
Afficher tout
Croire que ce traiter sera valable une fois que la conquête industrielle aura démarrée, c'est de la naïveté

a écrit : Si ça avait marché, dans les prochaines décennies ils auraient gagné des milliards.... Non, c'est simplement un découpage administratif propre à l'Eglise, il n'y avait aucune revendication de propriété. En gros, il s'agissait de dire que les futures paroisses lunaires seraient rattachées au diocèse d'Orlando.

Posté le

android

(25)

Répondre

À ce que je sache, les limites géographiques d'une paroisse, n'ont pas réellement de statut Juridique de Propriété.
Même si le Diocèse d'Orlando revendique que la lune est une extension territoriale, ceci ne mène, en aucun point, à une extension de la Souveraineté des États-Unis, sur notre satellite naturel.

De même, en France, les délimitations administratives d'une commune ou d'une ville, ne correspondent pas obligatoirement à celle d'une paroisse.
Il se peut donc que votre maison soit située dans la commune A, mais que vous appartenez (d'un point de vue parroquial) à celle d'une autre, limitrophe.
Aussi, les baptêmes, communions, mariages, etc... Se dérouleront dans l'église de cette commune adjacente. (Cas vécu dans ma famille).

a écrit : Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant
.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».
Afficher tout
Outre le fait qu'un traité possède surtout une valeur symbolique, vous devriez lire l'ensemble du texte.
Le traité vise surtout à empêcher la prolifération d'arme nucléaire dans l'espace car c'était la préoccupation principale en 1967. Il vise également à empêcher les états de s'approprier un territoire extraterrestre. En revanche, il n'interdit pas du tout d'en exploiter les ressources comme le dit l'article 5 : "Les États parties au présent Accord s’engagent à établir un régime international, y compris des procédures appropriées, régissant l’exploitation des ressources naturelles de la Lune lorsque cette exploitation sera sur le point de devenir possible."

Je vous invite également à lire les modalités du Space Act de 2015 qui est une loi fédérale américaine bien plus récente (fr.wikipedia.org/wiki/SPACE_Act_de_2015) : « les citoyens américains peuvent entreprendre l'exploration et l'exploitation commerciales des ressources spatiales ».

Lire également les modalités des Accord d'Artémis (www.nasa.gov/specials/artemis-accords/img/Artemis-Accords-signed-13Oct2020.pdf) :
"Les signataires notent que l'utilisation des ressources spatiales peut être bénéfique pour l'humanité en fournissant un soutien critique pour des opérations sûres et durables."

En gros, les USA font ce qu'elles veulent des ressources qu'elles trouvent dans le respect d'autrui... ^^

a écrit : À ce que je sache, les limites géographiques d'une paroisse, n'ont pas réellement de statut Juridique de Propriété.
Même si le Diocèse d'Orlando revendique que la lune est une extension territoriale, ceci ne mène, en aucun point, à une extension de la Souveraineté des États-Unis, sur notre satel
lite naturel.

De même, en France, les délimitations administratives d'une commune ou d'une ville, ne correspondent pas obligatoirement à celle d'une paroisse.
Il se peut donc que votre maison soit située dans la commune A, mais que vous appartenez (d'un point de vue parroquial) à celle d'une autre, limitrophe.
Aussi, les baptêmes, communions, mariages, etc... Se dérouleront dans l'église de cette commune adjacente. (Cas vécu dans ma famille).
Afficher tout
Il n'y a en effet aucune corrélation entre les limitations géographiques des "diocèses", et leurs "regroupements paroissiaux", et les limitations géographiques de l'administration (Départements, Régions, etc...). Même si elles peuvent être parfois assez proches, comme l'île de France par exemple.
Un "diocèse" porte le nom du lieu de sa Cathédrale ; ne pas confondre avec "l'Evéché", qui porte le nom de la résidence de l'Evèque.
Les diocèses sont divisés en "regroupements paroissiaux" de plusieures églises.
Avant, il y avait un curé par église ; mais les vocations se faisant de plus en plus rares, un curé a bien souvent maintenant plusieures églises sous sa coupe. C'est pourquoi, comme tu le dis, on n'a plus forcément de messes partout, ni de cérémonies particulières, et on peut être marié ailleurs que dans l'église de sa résidence ; ça dépend un peu de la volonté du curé... Je dis "un peu" car sans raison particulière (type capacité, vétusté...) le curé va quand même essayer de satisfaire les familles du lieu préféré ; mais rien ne l'y oblige.

L'archipel de Svalbard, entre la Norvège et l'Océan Arctique, est régi par le traité de Spitzberg (1920) qui est similaire à celui sur l'espace. N'importe qui peut y débarquer et venir installer ses propres infrastructures, même si le territoire est officiellement norvégien. C'est donc entre autres ce qu'on fait les soviétiques en y exploitant des gisements, avant de plier bagage des années plus tard. Et ça n'a jamais eu l'air de poser problème dans le cadre du traité.

Dans le même goût, le traité sur l'Antarctique (1959) empêche un pays de s'approprier un territoire, mais tous les pays peuvent bien y construire une base s'ils le veulent, et un certain nombre ne s'en sont pas privé. Alors j'imagine que le traité de l'Espace fonctionne à peu près pareil avec les corps célestes.

a écrit : Il n'y a en effet aucune corrélation entre les limitations géographiques des "diocèses", et leurs "regroupements paroissiaux", et les limitations géographiques de l'administration (Départements, Régions, etc...). Même si elles peuvent être parfois assez proches, comme l'île de France par exemple.
Un "diocèse" porte le nom du lieu de sa Cathédrale ; ne pas confondre avec "l'Evéché", qui porte le nom de la résidence de l'Evèque.
Les diocèses sont divisés en "regroupements paroissiaux" de plusieures églises.
Avant, il y avait un curé par église ; mais les vocations se faisant de plus en plus rares, un curé a bien souvent maintenant plusieures églises sous sa coupe. C'est pourquoi, comme tu le dis, on n'a plus forcément de messes partout, ni de cérémonies particulières, et on peut être marié ailleurs que dans l'église de sa résidence ; ça dépend un peu de la volonté du curé... Je dis "un peu" car sans raison particulière (type capacité, vétusté...) le curé va quand même essayer de satisfaire les familles du lieu préféré ; mais rien ne l'y oblige.
Afficher tout
Cela dépend du "don" que tu fais pour la cérémonie...

Mais comment ca se passait avant 1917? Comment étaient partagés les territoires pour chaque diocèse?Parce que techniquement, l'Amérique a été "découverte" en partant d'Espagne...
Et d'ailleurs y a-t-il une limite de surface des territoires inclus dans la paroisse? Si un nouveau continent est découvert, est-ce que la totalité dudit continent serait inclus? Parce que la Lune est plutôt grande...
Si vous avez des réponses je suis assez curieuse de les lire.

a écrit : L'archipel de Svalbard, entre la Norvège et l'Océan Arctique, est régi par le traité de Spitzberg (1920) qui est similaire à celui sur l'espace. N'importe qui peut y débarquer et venir installer ses propres infrastructures, même si le territoire est officiellement norvégien. C'est donc entre autres ce qu'on fait les soviétiques en y exploitant des gisements, avant de plier bagage des années plus tard. Et ça n'a jamais eu l'air de poser problème dans le cadre du traité.

Dans le même goût, le traité sur l'Antarctique (1959) empêche un pays de s'approprier un territoire, mais tous les pays peuvent bien y construire une base s'ils le veulent, et un certain nombre ne s'en sont pas privé. Alors j'imagine que le traité de l'Espace fonctionne à peu près pareil avec les corps célestes.
Afficher tout
J'ignorais complètement le statut international de cet Archipel. Merci de l'info.

Il y a deux territoires (terres émergées) sur notre planète, qui n'appartiennent officiellement à aucun État reconnu:
Le Bir Tawil, entre l'Egypte et le Soudan. Il est néanmoins réclamé par le "Royaume du Soudan du Nord"... Lui même reconnu par aucun État du monde.

La terre de Mary Bird, dans la partie occidentale de l'antarctique.
Cette zone est réclamée par le "Grand-duché de Westartica", État fondé en 2001, par un ex-militaire américain.
... Ainsi que par le "Royaume de Talossa". Ce dernier réclame également, la souveraineté... sur l'île de Cézembre, au large de Saint-Malo.

a écrit : Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant
.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».
Afficher tout
Justement ce traité est remis en question en ce moment et il est bien question d'appliquer un équivalent au droit maritime pour l'espace car par exemple, pour le bien de projet comme celui d'aller sur Mars, il est question d'employer des ressources locales et donc de miner sur Mars.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Cela dépend du "don" que tu fais pour la cérémonie... Peut-être bien, effectivement :)

A mon avis, je suis d'accord avec Tybs, ca sera premier arrivé, premier servi. Exactement comme ce qui s'est passé avec la colonisation des Amériques.
Ensuite, ca se foutra allègrement sur la gueule pour savoir qui a la plus grosse, puis ca demandera son indépendance et ca se foutra sur la gueule avec la Terre qui perdra forcément la guerre, puis ca se stabilisera... jusqu'à ce qu'on ait la technologie pour voyager entre les étoiles et on recommence mais cette fois-ci avec des systèmes solaires entiers (ca me redonne envie de jouer à Stellaris...). ^^

-Hé, c'est chez moi ici!!
-AH OUAIS? On va voir ça! Lieutenant, balancez les feuilles mortes dans le jardin d'à coté. FEU!

(ah la guerre des voisins...)

Sinon pour l'anecdote, c'est amusant, mais je me pose une question, quand l'Empire Asiatique, les arabes unis, les africains pluzoumoins unis, l'union fédérale d'Amérique Sud et les européens qui parlent 25 langues différentes sans compter les patois en bons derniers gratteront la Lune, ce qui arrivera un jour où l'autre si on fait pas sauter la planète Terre avant, es ce que ca va dégénérer un jour en guerre de religion où es ce qu'on en a pas un peu rien à cirer de qui a le meilleur copain imaginaire et que le Dieu Pognon l'emportera de toute façons?
Je demande ça parce que si on exporte aussi le merdier religieux au delà de notre monde, moi je revendique la territorialité totale de la Lune au nom du Grand et Suprême Dieu Spaghetti, et qui paye me suive. :)

Ces questions de propriétés sont bien puériles...car si la terre appartenait déjà à une espèce plus évoluée ils nous trouveraient bien pathétiques les extraterrestres en nous regardant nous partager une partie de l'univers qui leur appartient déjà :)

a écrit : Ces questions de propriétés sont bien puériles...car si la terre appartenait déjà à une espèce plus évoluée ils nous trouveraient bien pathétiques les extraterrestres en nous regardant nous partager une partie de l'univers qui leur appartient déjà :) Certes, mais pour le moment, s'ils existent, ils nous laissent tranquille faut l'admettre.

La question de la propriété de l'espace est importante, un jour, on y ira gratter... il faut se mettre d'accord au plus tôt.

a écrit : Il existe un Traité de l’Espace entré en vigueur en 1967 qui stipule aux articles 1 et 2 que n’importe quelle nation a le droit d’aller dans l’espace (comprendre « au delà de l’atmosphère terrestre »)* mais qu’aucune d’elle n’a le droit de se l’approprier.

Je vous invite à le lire c’est assez intéressant
.

* J’ai précisé ce que j’entendais par « Espace » car il existe plusieurs définitions de l’Espace, notamment : « ce qui se trouve au delà de 100km d’altitude ».
Afficher tout
Le traité de 1967 empêche bien les Nations de s’approprier l’espace... mais justement, aujourd’hui on ne parle plus de nations mais de sociétés privées. Elles, elles sont libres.

En plus, les États-Unis ont annoncés en 2015 qu’ils s’en moquaient, Poutine, ben c’est Poutine, et les Chinois auront de toute façon bientôt dépassé tout le monde, alors...