L'incroyable record d'Angus Barbieri

Proposé par
le

L’écossais Angus Barbieri détient un Guinness Record des plus rares : un jeûne sans nourriture solide de 382 jours. En 1965, il pesait 207 kg et, désirant maigrir, il entama un jeûne à durée indéterminée sous surveillance médicale. Il perdit 125 kg en un an.

Par peur d’encourager certains aspirants à jeûner indéfiniment, les Guinness Records n’accordent plus de titres dans cette catégorie, ce qui fait d’Angus Barbieri le premier et dernier détenteur de ce titre.


Commentaires préférés (3)

A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote.

Pour réaliser son jeune l'homme était suivi par un medecin et ses apports en fer et vitamines ont été compensé par gélules.
Au bout de plus d'un an de jeune son estomac n'a pas perdu sa capacité à assimiler la nourriture. Ça reprise d'alimentation ne s'est accompagnée que d'une légère prise de poids de 10-15kg.
Son histoire est une première elle montre que compensé avec des apports de vitamines et élements vitaux, le corp peut survivre en se mangeant lui même tant qu'il a de la graisse. À partir d'un moment le sujet a perdu la sensation de faim. Cette expérience aura changé son rapport à la nourriture.

Connait-on les conséquences sur ses intestins ?

N'ayant plus besoin de digérer les éléments solides et donc de contracter certains muscles, l'intestin ne s'est-il pas atrophié ? De même j'ose imaginer qu'il ne déféquait plus et ne faisait qu'uriner, y a-t-il une conséquence sur son anus ?

Cela peut paraitre graveleux mais ça m'intrigue.


Tous les commentaires (27)

A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote.

Pour réaliser son jeune l'homme était suivi par un medecin et ses apports en fer et vitamines ont été compensé par gélules.
Au bout de plus d'un an de jeune son estomac n'a pas perdu sa capacité à assimiler la nourriture. Ça reprise d'alimentation ne s'est accompagnée que d'une légère prise de poids de 10-15kg.
Son histoire est une première elle montre que compensé avec des apports de vitamines et élements vitaux, le corp peut survivre en se mangeant lui même tant qu'il a de la graisse. À partir d'un moment le sujet a perdu la sensation de faim. Cette expérience aura changé son rapport à la nourriture.

Alors j'avais du mal à comprendre l'anecdote et je suis allez faire un tour dans les source.
Effectivement, hormis des gélules de complément alimentaires, tisanes et thés, il n'a rien avalé et n'a survécu qu'avec ses propres réserves de graisses.
Bien sûr, tout cela était encadré par des spécialistes, ne faites pas ça chez vous !

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Merci pour les conseils. Par contre, faire du sport à 207 kg.. du catch du coup?

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Merci beaucoup docteur.

Auriez-vous un petit conseil à me donner pour les crises hémorroïdaires.

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Quel dommage que vous n'ayez pas été présent pour le conseiller, à la place de tous ces charlatans qui lui ont fait suivre une méthode plus risquée et moins efficace que la vôtre, et qui n'auraient d'ailleurs probablement même pas été capables de faire comme vous un diagnostic et une prescription sans voir le patient !

Connait-on les conséquences sur ses intestins ?

N'ayant plus besoin de digérer les éléments solides et donc de contracter certains muscles, l'intestin ne s'est-il pas atrophié ? De même j'ose imaginer qu'il ne déféquait plus et ne faisait qu'uriner, y a-t-il une conséquence sur son anus ?

Cela peut paraitre graveleux mais ça m'intrigue.

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Plus efficace mais plus long, moins risqué, je ne vois pas en quoi, si notre corps accumule de la graisse, c'est justement pour faire des réserves en cas de disette, en étant suivi par un toubib pour contrer les carences, il n'y a aucun danger.

On dit souvent que pour maigrir, il faut de la volonté, eh bé, ce type en avait une sacrément balèze, de volonté!!!

@Nonpeutetre: Marcher pour commencer, n'oublions pas que de se mettre au sport trop violement, ca peut être dangereux, le coeur doit se muscler avant de passer à la vitesse supérieure, surtout si on cherche à sortir de l'obésité.

a écrit : Merci beaucoup docteur.

Auriez-vous un petit conseil à me donner pour les crises hémorroïdaires.
Le jus d’un demi citron matin et soir le premier jour, le jus d’un citron M et S le deuxième jour, le jus de 2 citrons M et S le 3ème, le jus de 3 citrons le 4ème jour.
Et ainsi de suite jusqu’à ce que cela donne des aigreurs.
On réduit alors les jours suivants, jusqu’au jus d’1/2 citron.

Le jus de citron fluidifie le sang.
Arrêter les plats en sauce,
Faire de l’exercice aide aussi énormément.

a écrit : Merci beaucoup docteur.

Auriez-vous un petit conseil à me donner pour les crises hémorroïdaires.
Un jeûne sans nourriture solide peut avoir un effet positif, par contre assurez-vous d'avoir une certaine réserve graisseuse au préalable.

a écrit : Connait-on les conséquences sur ses intestins ?

N'ayant plus besoin de digérer les éléments solides et donc de contracter certains muscles, l'intestin ne s'est-il pas atrophié ? De même j'ose imaginer qu'il ne déféquait plus et ne faisait qu'uriner, y a-t-il une conséquence s
ur son anus ?

Cela peut paraitre graveleux mais ça m'intrigue.
Afficher tout
Bonjour
Je fait des diverticulites de temps en temps et me retrouve généralement pendant deux mois à l'hôpital sans alimentation orale juste une perfusion avec le nécessaire donc plus besoin d utiliser l'anus quand il faut remettre la plomberie en route ce n est pas simple une demie heure a transpirer a grosse goûte sans rien puis au bout de deux ou trois jour ça ce remet doucement en route.

a écrit : Connait-on les conséquences sur ses intestins ?

N'ayant plus besoin de digérer les éléments solides et donc de contracter certains muscles, l'intestin ne s'est-il pas atrophié ? De même j'ose imaginer qu'il ne déféquait plus et ne faisait qu'uriner, y a-t-il une conséquence s
ur son anus ?

Cela peut paraitre graveleux mais ça m'intrigue.
Afficher tout
Hi hi, je me suis posé la mêmes questions sur l'intestin (mais c'est vrai que l'anus est également un muscle). J'abonde donc dans la quête d'une réponse :)

a écrit : Bonjour
Je fait des diverticulites de temps en temps et me retrouve généralement pendant deux mois à l'hôpital sans alimentation orale juste une perfusion avec le nécessaire donc plus besoin d utiliser l'anus quand il faut remettre la plomberie en route ce n est pas simple une demie heure a transpirer
a grosse goûte sans rien puis au bout de deux ou trois jour ça ce remet doucement en route. Afficher tout
Merci John... et bon courage

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Ça ne marche pas cette méthode. Vous avez l’impression d’avoir tout le temps faim pendant toute la durée du « régime ». Personnellement le jeûne marche beaucoup mieux sur moi

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Dans le théorique, tes conseils sont très bons...
Mais dans la pratique, c'est parfois bien différent.

En tout premier lieu, il est essentiel de déterminer la ou les raisons ayant mené à que la personne en arrive à un tel poids, à ce niveau d'obésité.
Il ne faut pas oublier que le plaisir de manger, peut être associé chez certaines personnes, comme une "récompense", au même titre que certaines substances: alcool, drogue, ou encore le sexe, le jeu, etc...
Donc, vouloir maigrir de 10, 20, 50 ou 125 kilos, peut très facilement être perçu comme un sevrage... Et tous les sentiments négatifs que l'obèse n'est pas toujours prêt à affronter, mentalement.
De fait, c'est sur ce dernier point que jouent tous les vendeurs de "Régimes Miracles": Mangez sans vous priver tout en perdant du poids. Sur le papier c'est très bien, très beau. Mais quant à l'appliquer durant des semaines ou des mois... c'est une autre paire de manches.

Quant à perdre du poids par le sport, déjà faut il que la personne atteigne le seuil de vouloir faire de l'exercice...

a écrit : A titre d’information et si vous vous trouvez dans le même cas que cet homme : changer de régime alimentaire pour de la nourriture saine, compter vos calories pour vous trouver en déficit calorique léger et vous mettre au sport sera bien plus efficace et moins risqué que la méthode de l’anecdote. Pour ceux que ça peut intéresser, il est assez simple de perdre quelques kilos.

Comme il le dit en commentaire, il suffit de baisser légèrement les calories, seulement le temps d'atteindre le physique voulu (nourriture plus saine ou pas d'ailleurs). Pour y arriver le plus simple est supprimer les apports en cal de 22h à 12h (jeune intermittent), les 4 ou 5 premiers jours on a des sensations de faim le matin mais une fois le corps habitué, c'est top (évidemment on peut boire de l'eau, du café, du thé.. mais sans sucre).

Ensuite après vos repas, faites une petite pause de 10 ou 15 min avant le dessert, vous verrez que vous l'oublierez souvent et si 20 min après vous avez encore faim ou par gourmandise et bin servez-vous.

Ne vous privez pas, le saut du petit dej vous donne une bonne avance sur votre baisse de calories pr le reste de la journée.

Et surtout pas de préjugé 100g de fruits secs et noix + un grand jus d'orange = un menu best of avec coca en calories...

Enfin faites un peu de sport, des pompes, des squats et augmentez votre apport en protéine pour éviter de perdre que du muscle les premières semaines.

J'ai découvert ce mode de vie l'année dernière grâce au programme Alphabody, désolé pr la pub mais ils ont tellement changé ma vision sur l'alimentation que je me sens obligé de les citer :)
Depuis je mange ce que je veux, je sais gérer mon alimentation, mon corps et ses besoins.

Désolé pour ce pavé mais selon moi, l'alimentation, la gestion des calories etc devraient avoir une place en SVT au collège et au lycée.

a écrit : Merci beaucoup docteur.

Auriez-vous un petit conseil à me donner pour les crises hémorroïdaires.
Oui, et un excellent même !

Vous détendre et arrêter de faire du sarcasme sur le moindre sujet en pensant être drôle.

En espérant avoir pu vous aider :)

a écrit : Merci beaucoup docteur.

Auriez-vous un petit conseil à me donner pour les crises hémorroïdaires.
Du fragon épineux, en gélules. Radical.
Dans une herboristerie ou en pharmacie.
Si ceci ne resoud pas le problème, consulter un spécialiste, car ce n'est peut être pas la maladie que vous pensez.

Noter que l'alimentation influe dans ce type de crises: trop de viande et d'alcool (dont le vin rouge).

a écrit : Connait-on les conséquences sur ses intestins ?

N'ayant plus besoin de digérer les éléments solides et donc de contracter certains muscles, l'intestin ne s'est-il pas atrophié ? De même j'ose imaginer qu'il ne déféquait plus et ne faisait qu'uriner, y a-t-il une conséquence s
ur son anus ?

Cela peut paraitre graveleux mais ça m'intrigue.
Afficher tout
Les sources précisent « qu’Angus n’a des selles que tous les 37 à 48 jours. » ... donc son système digestif fonctionnait, même au ralenti. Ça devait pas être la grosse grosse commission mais bon, ça entretient la plomberie. Ça devait quand même ressembler a ce que décrit John...

Les sources disent aussi qu’il à fait son jeûne à 27 ans et est mort à « 50-51 » ans... donc peut-être pas sans conséquences à long terme, le jeûne ! (ou l’obésité préalable), À moins qu’il ne soit mort d’un accident, les sources ne disent rien la dessus...

a écrit : Pour ceux que ça peut intéresser, il est assez simple de perdre quelques kilos.

Comme il le dit en commentaire, il suffit de baisser légèrement les calories, seulement le temps d'atteindre le physique voulu (nourriture plus saine ou pas d'ailleurs). Pour y arriver le plus simple est supprimer les
apports en cal de 22h à 12h (jeune intermittent), les 4 ou 5 premiers jours on a des sensations de faim le matin mais une fois le corps habitué, c'est top (évidemment on peut boire de l'eau, du café, du thé.. mais sans sucre).

Ensuite après vos repas, faites une petite pause de 10 ou 15 min avant le dessert, vous verrez que vous l'oublierez souvent et si 20 min après vous avez encore faim ou par gourmandise et bin servez-vous.

Ne vous privez pas, le saut du petit dej vous donne une bonne avance sur votre baisse de calories pr le reste de la journée.

Et surtout pas de préjugé 100g de fruits secs et noix + un grand jus d'orange = un menu best of avec coca en calories...

Enfin faites un peu de sport, des pompes, des squats et augmentez votre apport en protéine pour éviter de perdre que du muscle les premières semaines.

J'ai découvert ce mode de vie l'année dernière grâce au programme Alphabody, désolé pr la pub mais ils ont tellement changé ma vision sur l'alimentation que je me sens obligé de les citer :)
Depuis je mange ce que je veux, je sais gérer mon alimentation, mon corps et ses besoins.

Désolé pour ce pavé mais selon moi, l'alimentation, la gestion des calories etc devraient avoir une place en SVT au collège et au lycée.
Afficher tout
Il faut faire attention quand on conseille ce genre de régime, car il n'est pas adapté à tout le monde.

Je suis étonnée d'entendre un jeune sur cette partie de la journée qui est pourtant à l'écart des conseils habituels en terme de nutrition (gros repas le matin pour donner les apports d'énergie nécessaire à la journée, et repas léger le soir pour mieux dormir en ayant une digestion plus facile), car je suppose qu'il vous faut un bel apport le soir pour compenser le jeune jusqu'au midi ?
Je connais pour ma part des personnes qui font le jeûne intermittent en fin de journée, c'est a dire que le dernier apport est soit le midi soit dans l'après-midi (selon les besoins de la personne), et le premier est le matin. Mais il est vrai que certaines personnes n'aiment pas manger le matin, n'ont pas le temps, voire n'ont pas faim. Encore que je suppose qu'avec le jeûne cela peut donner faim. En tout cas si je devais jeûner c'est ce régime que je ferais, même s'il amène la question compliquée des échanges sociaux que sont les dîners, entre amis, en famille... Mais je suppose que cela dépend de nos propres besoins personnels.

Bref, je terminerai en rappellant qu'il est essentiel de bien s'informer car ce jeûne, même s'il est assez bien réputé, n'est pas adapté à tout le monde, et il faut vraiment adapter l'alimentation pour pouvoir donner les bons apports à notre corps. Et peut-être moduler les horaires en fonction de nos besoins. Je sais que cela peut paraître évident mais, à force de tout voir sur Internet je me dis qu'un rappel ne fait pas de mal...