Des chiens pour aider à lire

Proposé par
le

En Finlande, les enfants en difficultés de lecture peuvent lire avec des chiens de lecture, des bouviers bernois, dans des séances de 5 à 15 minutes. L'objectif est que l'enfant prenne confiance en lisant à un auditeur qui ne le jugera pas sur sa qualité et vitesse de lecture, et qui en sortira toujours satisfait. Cela inciterait ensuite les enfants à s'intéresser davantage à l'exercice de lecture.


Commentaires préférés (3)

Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre code, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.

C'est une bonne initiative dont on devrait s'inspirer largement. Dans mon cas, jusqu'à assez récemment, lire a l'oral était un vrai soucis : lire je savais, mais lire a l'oral ca bugait d'énormément.

Depuis que je lis des histoires à ma fille, plus de soucis, le cablage dans le cerveau s'est fait et je sais lire a l'oral. Donc oui, je suis convaincu que cette méthode finoise marche.

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
J'aime beaucoup ce que tu dis sur le fait que la formulation permette de structurer sa pensée, de voir sous un nouvel angle et de trouver des erreurs de raisonnement.
Ca me fait penser à ce pourquoi j'adore le débat. Débattre permet de mettre en parole notre analyse par rapport à un sujet et de se confronter à d'autres analyses qui même si elles sont fausses, permettront de nourrir sa propre réflexion afin de changer d'avis, d'ajuster son avis, de comprendre les avis antagonistes etc.
Et pour encore plus gagner en compréhension des personnes aux idées antagonistes, débattre en défendant une idée en laquelle on ne croit pas forcément ou totalement. Ca permet de se mettre dans les chaussettes des autres, d'essayer de penser comme eux et de comprendre pourquoi ils pensent comme ça.
Si je suis face à un communistes, je me transforme en capitaliste, face à un réac, en militant LGBTQ, face à un social justice warrior, en vieux réac, face à un libéral, en mercantiliste, etc.
Et en plus c'est marrant parce que soit on est face à quelqu'un de raisonné qui comprendra le bénéfice du débat et ça construit une amitié, soit on est face à quelqu'un d'émotionnel qui devient tout rouge.

Donc si vous avez des idées, mais que vous n'aimez pas en parler parce que vous ne savez pas les défendre et avez peur de passer pour un imbécile qui croit en des trucs sans savoir pourquoi, débattez avec des amis.


Tous les commentaires (38)

Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre code, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.

C'est une bonne initiative dont on devrait s'inspirer largement. Dans mon cas, jusqu'à assez récemment, lire a l'oral était un vrai soucis : lire je savais, mais lire a l'oral ca bugait d'énormément.

Depuis que je lis des histoires à ma fille, plus de soucis, le cablage dans le cerveau s'est fait et je sais lire a l'oral. Donc oui, je suis convaincu que cette méthode finoise marche.

Posté le

android

(57)

Répondre

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
J'aime beaucoup ce que tu dis sur le fait que la formulation permette de structurer sa pensée, de voir sous un nouvel angle et de trouver des erreurs de raisonnement.
Ca me fait penser à ce pourquoi j'adore le débat. Débattre permet de mettre en parole notre analyse par rapport à un sujet et de se confronter à d'autres analyses qui même si elles sont fausses, permettront de nourrir sa propre réflexion afin de changer d'avis, d'ajuster son avis, de comprendre les avis antagonistes etc.
Et pour encore plus gagner en compréhension des personnes aux idées antagonistes, débattre en défendant une idée en laquelle on ne croit pas forcément ou totalement. Ca permet de se mettre dans les chaussettes des autres, d'essayer de penser comme eux et de comprendre pourquoi ils pensent comme ça.
Si je suis face à un communistes, je me transforme en capitaliste, face à un réac, en militant LGBTQ, face à un social justice warrior, en vieux réac, face à un libéral, en mercantiliste, etc.
Et en plus c'est marrant parce que soit on est face à quelqu'un de raisonné qui comprendra le bénéfice du débat et ça construit une amitié, soit on est face à quelqu'un d'émotionnel qui devient tout rouge.

Donc si vous avez des idées, mais que vous n'aimez pas en parler parce que vous ne savez pas les défendre et avez peur de passer pour un imbécile qui croit en des trucs sans savoir pourquoi, débattez avec des amis.

C’est vraiment une excellente idée. On peut utiliser des animaux moins « encombrants » pour une classe tels que des hamsters, oiseaux etc

Personne pour compatir pour ces pauvres bêtes forcées à rester assis à entendre des enfants anônner à longueur de journée ?! Y a pas de SPA la-bas ?!

a écrit : Personne pour compatir pour ces pauvres bêtes forcées à rester assis à entendre des enfants anônner à longueur de journée ?! Y a pas de SPA la-bas ?! Je l'ai fait avec ma fille elle ne s'en est pas plainte

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
Je confirme pour le côté informatique, étant le mentor d'un de mes collègues, souvent lorsque qu'on raisonne je reprends oralement les étapes avec lui, quitte à répéter bêtement des choses qui paraissent pourtant simples "si on fait ça, ceci doit se passer, si ceci doit se passer alors je m'attends à cela".
Ça aide beaucoup, cela peut amener à réaliser des liens et autres conséquences non prévues "sur le papier".

Et puis comme disait Einstein (je crois), je trouve que c'est en lien avec l'anecdote :
"Si l'on ne peut pas expliquer quelque chose simplement, c'est qu'on ne le comprend pas assez bien".

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
J'ai exactement pensé à çà

@Philippe on peut résoudre le bug où quand on met un smiley dans un commentaire, ça tronque le commentaire (au moins avec Android)?

Mon message précédent qui apportait des informations paraît maintenant tout débile.

Et pour info, je crois l'avoir déjà signalé par email sans nouvelles ni correctif.

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
J'ai pensé exactement à çà. C'est le "rubber duck debugging" fr.m.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_du_canard_en_plastique ou l'on apprend qu'elle a été décrite avec un ours en peluche ou un chien en carton et enseigné dans une université avec une plante verte....

a écrit : Je l'ai fait avec ma fille elle ne s'en est pas plainte Oui mais elle a pas été entraînée a ça..quelque part j espère qu elle avait le choix. Si je demandais à mon chien de s asseoir puis me mettait à lui parler sans le regarder je pouvais être certain qu il se barrait soit se coucher soit voir si y avait pas a bouffer quelque part ... Si jamais y avait pas autre chose qui se passait dans la maison.(il cherchait pas vraiment a apprendre des trucs, tout au plus il venait chercher des câlins .. ou de la bouffe)

a écrit : Oui mais elle a pas été entraînée a ça..quelque part j espère qu elle avait le choix. Si je demandais à mon chien de s asseoir puis me mettait à lui parler sans le regarder je pouvais être certain qu il se barrait soit se coucher soit voir si y avait pas a bouffer quelque part ... Si jamais y avait pas autre chose qui se passait dans la maison.(il cherchait pas vraiment a apprendre des trucs, tout au plus il venait chercher des câlins .. ou de la bouffe) Afficher tout Mais ton chien est-il un Bouvier Bernois? je m'interroge sur l'utilisation spécifique de cette race de chien: leur coté nounours passe bien avec les enfants? Ils sont calmes/patients? C'est sûr que c'est pas des petits modèles par contre.

Edit: il suffit de lire les sources en fait (mea culpa):
"La race du Bouvier Bernois, au tempérament doux et patient, est particulièrement appréciée pour ce travail, bien qu’il n’y ait pas de chiens qui ne puissent pas l’exercer."

Donc il y a encore de l'espoir pour ton chien pourquoipas, tu peux l'entrainer! Sauf si c'est un chihuahua ultra nerveux sans doute!

a écrit : J'aime beaucoup ce que tu dis sur le fait que la formulation permette de structurer sa pensée, de voir sous un nouvel angle et de trouver des erreurs de raisonnement.
Ca me fait penser à ce pourquoi j'adore le débat. Débattre permet de mettre en parole notre analyse par rapport à un sujet et de se conf
ronter à d'autres analyses qui même si elles sont fausses, permettront de nourrir sa propre réflexion afin de changer d'avis, d'ajuster son avis, de comprendre les avis antagonistes etc.
Et pour encore plus gagner en compréhension des personnes aux idées antagonistes, débattre en défendant une idée en laquelle on ne croit pas forcément ou totalement. Ca permet de se mettre dans les chaussettes des autres, d'essayer de penser comme eux et de comprendre pourquoi ils pensent comme ça.
Si je suis face à un communistes, je me transforme en capitaliste, face à un réac, en militant LGBTQ, face à un social justice warrior, en vieux réac, face à un libéral, en mercantiliste, etc.
Et en plus c'est marrant parce que soit on est face à quelqu'un de raisonné qui comprendra le bénéfice du débat et ça construit une amitié, soit on est face à quelqu'un d'émotionnel qui devient tout rouge.

Donc si vous avez des idées, mais que vous n'aimez pas en parler parce que vous ne savez pas les défendre et avez peur de passer pour un imbécile qui croit en des trucs sans savoir pourquoi, débattez avec des amis.
Afficher tout
Non, cette méthode, c'est l'opposé du débat puisqu'on parle à une chose ou un animal justement parce qu'il ne comprendra pas, ne jugera pas et ne répondra pas. C'est un système d'auto-évaluation utilisant un objet tiers comme support...

a écrit : J'aime beaucoup ce que tu dis sur le fait que la formulation permette de structurer sa pensée, de voir sous un nouvel angle et de trouver des erreurs de raisonnement.
Ca me fait penser à ce pourquoi j'adore le débat. Débattre permet de mettre en parole notre analyse par rapport à un sujet et de se conf
ronter à d'autres analyses qui même si elles sont fausses, permettront de nourrir sa propre réflexion afin de changer d'avis, d'ajuster son avis, de comprendre les avis antagonistes etc.
Et pour encore plus gagner en compréhension des personnes aux idées antagonistes, débattre en défendant une idée en laquelle on ne croit pas forcément ou totalement. Ca permet de se mettre dans les chaussettes des autres, d'essayer de penser comme eux et de comprendre pourquoi ils pensent comme ça.
Si je suis face à un communistes, je me transforme en capitaliste, face à un réac, en militant LGBTQ, face à un social justice warrior, en vieux réac, face à un libéral, en mercantiliste, etc.
Et en plus c'est marrant parce que soit on est face à quelqu'un de raisonné qui comprendra le bénéfice du débat et ça construit une amitié, soit on est face à quelqu'un d'émotionnel qui devient tout rouge.

Donc si vous avez des idées, mais que vous n'aimez pas en parler parce que vous ne savez pas les défendre et avez peur de passer pour un imbécile qui croit en des trucs sans savoir pourquoi, débattez avec des amis.
Afficher tout
Je suis exactement pareil.
Je passe souvent pour une timbrée avr les gens pensent que je change tout le temps d'avis.
Alors qu en réalité, je me fais juste " l'avocate du diable " qq soit le point de vu en face.

Les animaux ont.beaucoup a nous apporter. Je ne connaissais pas cette approche mais elle est très intéressante. A l'image des chevaux que l'on rapproche des enfants en difficultés par exemple ( equitherapie )

a écrit : J'aime beaucoup ce que tu dis sur le fait que la formulation permette de structurer sa pensée, de voir sous un nouvel angle et de trouver des erreurs de raisonnement.
Ca me fait penser à ce pourquoi j'adore le débat. Débattre permet de mettre en parole notre analyse par rapport à un sujet et de se conf
ronter à d'autres analyses qui même si elles sont fausses, permettront de nourrir sa propre réflexion afin de changer d'avis, d'ajuster son avis, de comprendre les avis antagonistes etc.
Et pour encore plus gagner en compréhension des personnes aux idées antagonistes, débattre en défendant une idée en laquelle on ne croit pas forcément ou totalement. Ca permet de se mettre dans les chaussettes des autres, d'essayer de penser comme eux et de comprendre pourquoi ils pensent comme ça.
Si je suis face à un communistes, je me transforme en capitaliste, face à un réac, en militant LGBTQ, face à un social justice warrior, en vieux réac, face à un libéral, en mercantiliste, etc.
Et en plus c'est marrant parce que soit on est face à quelqu'un de raisonné qui comprendra le bénéfice du débat et ça construit une amitié, soit on est face à quelqu'un d'émotionnel qui devient tout rouge.

Donc si vous avez des idées, mais que vous n'aimez pas en parler parce que vous ne savez pas les défendre et avez peur de passer pour un imbécile qui croit en des trucs sans savoir pourquoi, débattez avec des amis.
Afficher tout
Tu as une vision pertinente sur ce que c'est que de débattre mais malheureusement, j'ai l'impression que dans la majorité des cas, on ne débat plus aujourd'hui, surtout sur internet. On s'insulte, on se rabaisse et on est souvent placé dans des cases très rapidement et souvent, ça peut être le cas sur base d'une seule phrase ou même d'un seul mot. Les interprétations vont bon train et j'ai pu expérimenter le truc où c'est parfois (je peux même dire souvent) à côté de la plaque par rapport à ma pensée de base. Encore hier, je devais défendre un mémoire et le jury composé de 3 personnes ont toutes compris le contraire de ce que je voulais dire. Ce n'était plus une défense mais un débat où je devais prouver que ce n'était pas ce que j'avais écrit ou dit, ce qui m'a bien saoulé. C'est comme quand on est innocent et qu'on nous accuse de quelque chose, c'est compliqué de prouver son innocence. J'ai trouvé ça bien représentatif de notre société, beaucoup de gens sont convaincus d'avoir raison et si on n'est pas d'accord avec eux, on est vite classé dans le camp ennemi et catalogué.

a écrit : Je suis exactement pareil.
Je passe souvent pour une timbrée avr les gens pensent que je change tout le temps d'avis.
Alors qu en réalité, je me fais juste " l'avocate du diable " qq soit le point de vu en face.

Les animaux ont.beaucoup a nous apporter. Je ne connaissais pa
s cette approche mais elle est très intéressante. A l'image des chevaux que l'on rapproche des enfants en difficultés par exemple ( equitherapie ) Afficher tout
L'un empêche pas l autre (être timbré et se faire l avocat du diable)
^^

a écrit : Je l'ai fait avec ma fille elle ne s'en est pas plainte "Elle ne s'en est pas plainte" : Qui ? La fille ou la pauvre bête ?

a écrit : Oui mais elle a pas été entraînée a ça..quelque part j espère qu elle avait le choix. Si je demandais à mon chien de s asseoir puis me mettait à lui parler sans le regarder je pouvais être certain qu il se barrait soit se coucher soit voir si y avait pas a bouffer quelque part ... Si jamais y avait pas autre chose qui se passait dans la maison.(il cherchait pas vraiment a apprendre des trucs, tout au plus il venait chercher des câlins .. ou de la bouffe) Afficher tout Ah ba tiens vécu aussi, ma mère qui me gueulait dessus, une fois trois heures d'affilée (merci papa d'avoir dit que la bouffe de midi était sur la table sinon j'y serai encore^^)

En fait j'entendais : Bwa liba la la ri dagnou REGARDE MOI DANS LES YEUX QUAND JE TE PARLE! (oup's, moment d'inattention) bla bli badibou lalilalou boudou kon prenrien mémen fou darliladada....
J'étais bien dressé à faire semblant d'écouter, hein?! ;) Bon chienchien! ^^

a écrit : Dans le même registre, en informatique, certains utilisent la méthode du canard en plastique.
Le principe est assez simple : on parle au canard en plastique, comme on parlerait a un collègue (voir a un illustre inconnu, devant encore plus expliquer et expliciter les choses), expliquant notre algorithme, notre c
ode, notre problème... Le simple fait de devoir le formuler, et l’exprimer a l'oral, permet de structurer notre pensée, de le voir sous un nouvel angle, et ainsi trouver plus facilement nos erreurs de raisonnement.
Tout comme dans l'exemple de l'anecdote, le fait de parler a un canard en plastique plutôt qu'a un collègue, permet de balancer une explications sans avoir peur d’être jugé (et aussi, accessoirement, ne pas monopoliser le temps des collègues qui n'ont pas forcement envie de perdre leur journée a vous écouter parler de votre code toute la journée).
C'est assez encrée dans la culture populaire informatique (par exemple, il y a deux ou trois ans, sur StackOverflow (le plus grand site de question-réponses informatiques) avait sorti un assistant vocal/chatbot, qui répondait juste "Quack" a l'utilisateur), mais c'est aussi transposable dans d'autre domaines. Vous stressez pour une présentation powerpoint ou l'oral du bac, et vos parents on pas le temps de vous aider ? faites le devant un canard en plastique (ou une peluche, ou autre), ça parait débile mais ça marche. Idem si vous avez un projet a présenter en entreprise, ou autre situation similaire.
Afficher tout
Le canard en plastique ? Je vais conseiller ça à ma femme.

Merci pour cette anecdote qui me rassure sur mes obligations paternelles !
Après mes longues journées, j’avoue faire le canard en plastique devant les récits et les élucubrations de ma fille.