La fin du monde à cause de réplicants ?

Proposé par
le

Quand on parle de scénario de fin du monde, on pense généralement à une pandémie ou une météorite. Une éventualité prise au sérieux au point d'avoir fait l'objet d'une étude demandée par le prince Charles est la gelée grise. Il s'agit ici de nanotechnologie : des robots autoréplicatifs qui consommeraient l'intégralité de la Terre. Cette éventualité est toutefois aujourd'hui considérée comme peu probable.


Tous les commentaires (29)

a écrit : J’ai toujours eu un tête un hiver volcanique interminable, du à l’éruption d’un supervolcan. Le genre de catastrophe dont on ne peut rien faire contre. Un sursaut de rayon gamma pourrait également faire l'affaire et beaucoup plus rapidement d'ailleurs.

a écrit : Pas besoin de nanotech, quoi que : on peut considérer que les humaines (et la vie en générale) sont une machine auto-réplicante (ou machine de Von Neumann).

Après tout, on se réplique, on consomme toutes les ressources qu’on trouve, etc.

Seul bémol : on n’est pas infaillible et on finit pa
r mourir, et on a encore le choix de faire autre chose que se répliquer. Mais au fond c’est juste un détail, vu comment c’est parti. Afficher tout
C'est à peu près bien résumé ce qu'est le vivant... "un état étrange de la matière" (j'ai pas mieux) :)

Ça me rappelle une vidéo de Kurzgezagt sur Youtube, intitulée "The Egg"

Très étrange ^^

Ça ne parle pas de nanotechnologie mais la conclusion est la même

a écrit : je ne connaissais pas ce monsieur non plus, je vais plutôt lire l'histoire des tapis de cheveux pour commencer, merci! Je ne saurais que trop le conseiller. On ne peut pas dire que ce roman m'ait passionné mais il m'a marqué comme aucun autre.

a écrit : Pas besoin de nanotech, quoi que : on peut considérer que les humaines (et la vie en générale) sont une machine auto-réplicante (ou machine de Von Neumann).

Après tout, on se réplique, on consomme toutes les ressources qu’on trouve, etc.

Seul bémol : on n’est pas infaillible et on finit pa
r mourir, et on a encore le choix de faire autre chose que se répliquer. Mais au fond c’est juste un détail, vu comment c’est parti. Afficher tout
Comme dirait l’agent Smith, l’humain est plus proche du virus que des mammifères en terme de comportement.

a écrit : Ça me rappelle une vidéo de Kurzgezagt sur Youtube, intitulée "The Egg"

Très étrange ^^

Ça ne parle pas de nanotechnologie mais la conclusion est la même
Ce n'est pas "The egg" mais "Strange Stars" la vidéo dont tu voulais parler non ?

"The egg" se contente juste de retranscrire une théorie intéressante sur la vie après ( et avant ) la mort.

"Strange stars" parle des hypothétiques "étrangelets", ces goutelettes de matière constituées de quarks strange qui auraient la capacité de convertir toute forme de matière avec qui elle entre en contact en matière étrange.
Cela mériterait aussi une anecdote à part entière.

Sinon, concernant le concept de "gelée grise", elle est aussi au coeur d'un des romans de science fiction de Michael Crichton, "La Proie".

Dans ce livre, le protagoniste tente d'arrêter des essaims de nano-rabots auto-réplicatifs. Ceux-ci étaient à l'origine des nano caméras destinés à des taches de renseignement pour l'armée américaine.

Sauf que des essais de prototypes dans le Nevada ont mal tournés. Les essaims censés s'assembler en caméras géantes et à se désassembler sur commande, ont finis par évoluer et ont développé une intelligence collective les rendant conscients. Ils se multiplient à outrance et ont un comportement hostile envers les humains à cause du code "prédateur vs proie" inséré en eux. Ils s'attaquent aux humains en fondant sur eux et en obstruant leurs voies respiratoires.

Le récit est terrifiant et terriblement prenant. Le soucis du détail technologique de Crichton lui donne un aspect des plus réaliste.

Je n'ai toujours pas compris pourquoi il n'a toujours pas été adapté en film ou en série à l'heure actuelle.

Pour info, "La Proie" de Crichton est ce qui a "motivé" le prince Phillips à étudier la plausibilité du concept.

Posté le

android

(6)

Répondre

Ça me rappelle un livre que je suis justement en train de lire où la fin du monde est causée par des nanorobots. Mais je ne peux malheureusement pas donner le nom du livre au risque de le divulgacher