La signature par sceaux au Japon

Proposé par
billy182
le

Dans certains pays d'Extrême-Orient comme le Japon, les citoyens n'utilisent pas de signature écrite à la main, mais des sceaux encreurs pour "signer" les papiers officiels. Il en existe de différentes tailles et de différentes valeurs : il est possible d'en faire enregistrer par l'administration afin de leur donner une forte valeur juridique et signer les papiers importants.


Commentaires préférés (3)

Et en cas de vol et donc d'utilisation frauduleuse, ça doit créer de sacrés problèmes .. ?!!

Posté le

unknown

(107)

Répondre

Les sportifs japonais doivent être en galère pour signer des autographes a la sortie d'un match.
Pardon pour tamponner des autographes plutôt.

Posté le

unknown

(134)

Répondre

(Suite et fin)
Si ça pouvait mener la pensée occidentale, que je définis comme scientifique/matérialiste positivement parlant à ne pas avoir cette fâcheuse tendance a se voir au-dessus des autres cultures, ce serait merveilleux.
Chaque vision du monde a travers sa philosophie/culture mise ensemble donne finalement un monde pluri-facettes, un kaléidoscope. Nous devrions regarder le monde d'une façon 'plurielle'.

Posté le

unknown

(64)

Répondre


Tous les commentaires (47)

Étonnant. Probablement que le coté complexe des lettres de leur alphabet (idéogrammes?), favorise l'utilisation d'un tampon, rapidité, netteté. (les gars! Suis preums!)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Et en cas de vol et donc d'utilisation frauduleuse, ça doit créer de sacrés problèmes .. ?!!

Posté le

unknown

(107)

Répondre

Je trouve ça plus fiable qu'une signature à la main, à moins de se faire chourer le tampon.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Je trouve ça plus fiable qu'une signature à la main, à moins de se faire chourer le tampon. On peut toujours imiter ta signature.

Posté le

unknown

(9)

Répondre

On peut aussi refaire un nouveau tampon avec la marque mais je trouve sa fait plus stylé le tampon que la signature.
Avec le tampon t'a pas intérêt à l'oublier sinon pas de chèque ni rien de la journée !

Posté le

unknown

(6)

Répondre

Je préfèrenotre bon vieille occident !

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Les sportifs japonais doivent être en galère pour signer des autographes a la sortie d'un match.
Pardon pour tamponner des autographes plutôt.

Posté le

unknown

(134)

Répondre

On voit les couches-tard du site (ou de l'application) :-)

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Le Japon a une culture a part
les incivilites sont rare la bas..
Qq ils viennent en France , certains se retrouvent en dépression en voyant nos m?urs
On apelle ça le syndrome de Paris
Ça serais sympas de crée cette anecdote sois dis en passant

Posté le

unknown

(21)

Répondre

D'antant c'etait pareil en france hein sauf qu'on rajoutait de la cire

Posté le

unknown

(3)

Répondre

pourquoi pas :P c'est une maniere de se demarquer

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Le Japon a une culture a part
les incivilites sont rare la bas..
Qq ils viennent en France , certains se retrouvent en dépression en voyant nos m?urs
On apelle ça le syndrome de Paris
Ça serais sympas de crée cette anecdote sois dis en passant
Le syndrome de Paris est tout a fait intéressant en effet. Je ne connaissais pas du tout. Merci, je me lève moins bête.
Par le même coup j'ai découvert le syndrome de l'Inde.
En effet ces changements culturels intenses remuent profondément nos croyances. Au delà de la simple anecdote c'est hyper intéressant.

Posté le

unknown

(12)

Répondre

(suite)
C'est pourquoi les différentes cultures sont toujours intéressantes en ce que chacune est comme une représentation de la vie sous une facette diamétralement différente.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

(Suite et fin)
Si ça pouvait mener la pensée occidentale, que je définis comme scientifique/matérialiste positivement parlant à ne pas avoir cette fâcheuse tendance a se voir au-dessus des autres cultures, ce serait merveilleux.
Chaque vision du monde a travers sa philosophie/culture mise ensemble donne finalement un monde pluri-facettes, un kaléidoscope. Nous devrions regarder le monde d'une façon 'plurielle'.

Posté le

unknown

(64)

Répondre

a écrit : (Suite et fin)
Si ça pouvait mener la pensée occidentale, que je définis comme scientifique/matérialiste positivement parlant à ne pas avoir cette fâcheuse tendance a se voir au-dessus des autres cultures, ce serait merveilleux.
Chaque vision du monde a travers sa philosophie/culture mise ensemble donne fi
nalement un monde pluri-facettes, un kaléidoscope. Nous devrions regarder le monde d'une façon 'plurielle'. Afficher tout
Il s'agit là d'une utopie puis-que nous savons tous ce qui arrive lorsque notre société regarde le monde d'une façon plurielle : l'envie , la jalousie et j'en passe .

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Pour revenir a l'anecdote, cette histoire du tampon, est esthétiquement fort belle, on imagine très bien le cachet d'une culture derrière.

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : Il s'agit là d'une utopie puis-que nous savons tous ce qui arrive lorsque notre société regarde le monde d'une façon plurielle : l'envie , la jalousie et j'en passe . Je saisis parfaitement ton idée mais je pense qu'ici il s'agit plus de la conséquence d'une observation objective. On ne peut nier cela, si j'ose dire.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Et personnellement je trouve dommage et très triste la paupérisation que génère "notre" système capitaliste (sans même me positionner à gauche ou à droite) et son "modèle" de société de consommation. C'est très néfaste, si bien notre culture occidentale est une vision à part entière de la réalité, avec les travers de la consommation et ses excès on est en train de tuer la culture et sommes toutes l'humain, et ce de façon mondiale.

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Par effet rebond, et pour en revenir et terminer sur l'anecdote (de loin toujours) qui sommes nous donc encore en Europe? Qu'est ce qui nous définit encore, nos réponses seront certainement d'autant plus intéressantes que nous les chercherons/trouverons en dehors des schémas de consommation, sur-consommation plutôt on nous baignons depuis presque deux générations.

Posté le

unknown

(3)

Répondre

a écrit : Par effet rebond, et pour en revenir et terminer sur l'anecdote (de loin toujours) qui sommes nous donc encore en Europe? Qu'est ce qui nous définit encore, nos réponses seront certainement d'autant plus intéressantes que nous les chercherons/trouverons en dehors des schémas de consommation, sur-consommation plutôt on nous baignons depuis presque deux générations. Afficher tout Je vous signale que le japon est encore plus ancre dans la consommation que nous.

Posté le

unknown

(4)

Répondre