Le général allemand qui refusa de brûler Paris

Proposé par
le
dans

En août 1944, le général allemand Dietrich von Choltitz fut nommé gouverneur de Paris. Il serait à l'origine de la conservation des principaux monuments et ponts de la capitale, car il aurait refusé d'exécuter les ultimes ordres d'Hitler qui voulait les détruire. Il aurait rencontré le dirigeant nazi peu avant et se serait alors rendu compte de sa folie.


Tous les commentaires (80)

a écrit : Nan désolé, quand on est gouverneur de province et qu on rencontre à plusieurs reprise Hitler, on est pas le trouffion de base... Pour arriver à une telle place, il a du en cramer quelques un...
Moi je sais comment je réagirai si on m'envoyait guerroyer contre qui que se soit ( et encore plus si il ne m'
;a rien fait ! ) je me barrais ! Afficher tout
Idem. Je préfère déserter !!!

Posté le

unknown

(0)

Répondre

C'est marrant, plein de gens disent qu'ils se barraient & résisteraient. Et pourtant, plus de 80% de ces personnes répondent positivement à l'expérience de Milgram !
Alors je ne dis rien pour les 20% restants mais bon, vous me faites rire !

Posté le

iphone

(55)

Répondre

a écrit : Idem. Je préfère déserter !!! Les relations entre pays et habitants ont beaucoup changer. Trahison et manque d'honneur etait impensable il fut un temps. Aujourd'hui une resistance serait moindre par rapport a celle des guerres mondiales.

Posté le

iphone

(9)

Répondre

ben faut le remercier. ce mec a buté des millions de personnes mais il a qd même sauvé des ponts !!!! bref passons

Posté le

android

(5)

Répondre

mais c'est vrai comme le dit J.J goldman (juif), "si j'étais né en 17 à leindenstadt, nourri de rêve de revanche, aurai-je été de ces improbables consciences si j'avais été Allemand !!! Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps, d'avoir à choisir un camps" à méditer

Posté le

android

(29)

Répondre

a écrit : Tribunal de gutenberg ou Nuremberg ? Parce qu'un tribunal d'imprimeur pour juger les nazis je suis pas trop sur... Nürenberg tu voulais dire... À moins que tu parlais d'une marque de bière?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Quelle culture! Salaud d'allemand hein? Wermacht ou SS c'est la même chose pour toi je suppose...

Posté le

iphone

(29)

Répondre

Comment se fait-il qu'un haut gradé est finit ses jours en liberté ?

Posté le

iphone

(0)

Répondre

il fut un temps ou l'on ne tapait pas sur les manifestants... ah non pardon ça on la toujours fait... après ça c'est avec plaisir que je vais crever pour ce pays où je suis né... ou pas. les résistants n'ont pas sauvé leur pays ils ont sauvé et assuré leurs foyers.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Comment se fait-il qu'un haut gradé est finit ses jours en liberté ? les soldats allemand (entres autres) n'ont pas tuée que des juifs ou autres religieux, handicapés etc allemand, il ya eu pas mal de français (entre autres) civils aussi c'est le principe de la guerre et de l'invasion aux dernières nouvelles... et je ne vois pas pourquoi un soldat devrait finir en prison pour avoir suivi les règles de la guerre certes horribles mais règles quand même non négociable à l'époque et aujourd'hui encore dans la plupart des pays. aux yeux de l'état un homme reste une chèvre ou une ménagère. si on devait mettre tout les tueurs de guerre derrière les barreaux les prisons seraient plus peuplé que l'Europe... commence les travaux je te rejoins... ou pas. ;-)

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Nan désolé, quand on est gouverneur de province et qu on rencontre à plusieurs reprise Hitler, on est pas le trouffion de base... Pour arriver à une telle place, il a du en cramer quelques un...
Moi je sais comment je réagirai si on m'envoyait guerroyer contre qui que se soit ( et encore plus si il ne m'
;a rien fait ! ) je me barrais ! Afficher tout
Pour atteindre ce grade il ne faut pas moins de 5ans... Ensuite étant a mon avis un personnage célèbre en Allemagne a l'époque tu pense a toute ta famille et pas que a ton cul donc tu la ferme et tu marche droit.

Posté le

android

(19)

Répondre

mis a part ça il a pas percuter que le petit moustachu etait un fou furieux pendant le génocide Juif et Tzigane?..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Comme l'a dit "real" plus haut "Paris brule t-il relate bien ces faits: un film a voir ! Mon ex belle mère joue ds ce film ^^ ...comment ça on s'en tape ?:(

Posté le

iphone

(15)

Répondre

Il a sorti été persuadé par Raoul Nordling qui lui a assuré la libération de milliers de prisonniers allemands ...

Posté le

website

(0)

Répondre

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Même dans les hautes sphères du gouvernement de l'Allemagne Nazi, une grande partie des fonctionnaires, des chefs d'armées etc... ne connaissaient pas les plans que réservé Hitler dans le camps de concentration aux juifs, tsiganes et handicapés. D'ailleurs, petit rappel, les crimes contre l'humanité et les horreurs des camps n'ont été dévoilé au grand public qu'à la fin des années 60...

Hitler était passionné d'architecture et c'est pour ça que quand il a mis la main sur Paris il n'a pas détruit la ville, fasciné qu'il était par l'Opera Garnier, entre autre. Il comptait "détruire définitivement Paris en faisant Berlin plus belle". Il n'en a pas eu le temps et en se sachant perdu, dans un dernier accès de jalousie il a ordonné de démolir Paris...

a écrit : C'était juste un soldat allemand. Comme tout soldat il devait obéir. On ne sait pas ce que l'on ferait dans sa situation, et de toute façon merci à lui pour avoir sauvé les monuments parisiens, mëme si c'est pour de mauvaises raisons. On a toujours le choix, et personnellement, je sais très bien que jamais je ne ferais la guerre, et encore moins exterminer un peuple !

Sauf qu'Hitler, malgré ses idées et des phobies de tout ce qui est différent, n'était pas fou. Tout au plus souffrait il de paranoïa...

Pour ce qui est de la chaîne de la responsabilité et de l'engagement moral en miroir de l'obéissance obligatoire, je vous invite a lire "Les Bienveillantes" de Jonathan Littell. C'est un roman historique qui nous raconte la traversée de 39-45 d'un officier SS homosexuel. Tout n'est évidemment pas a prendre a la lettre, mais en plus de sa plume que je trouve vraiment belle, sa manière de voir la guerre du cote des bourreaux via son héros est vraiment très instructive. Un livre poignant, et très intéressant, les références historiques sont énormes et de ce que j'ai pu vérifier, tout a fait exactes.