Le général allemand qui refusa de brûler Paris

Proposé par
le
dans

En août 1944, le général allemand Dietrich von Choltitz fut nommé gouverneur de Paris. Il serait à l'origine de la conservation des principaux monuments et ponts de la capitale, car il aurait refusé d'exécuter les ultimes ordres d'Hitler qui voulait les détruire. Il aurait rencontré le dirigeant nazi peu avant et se serait alors rendu compte de sa folie.


Tous les commentaires (78)

Tous les deux personnages étaient des monstres, mais dire que Hitler était fou c'est un peu con, un fou aurait pu arriver au pouvoir aussi facilement ? Le mec était plutôt malin, mais surtout, c'est pas lui qui décidait de tout... Faut arrêter avec le culte de la personnalité

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Et qu'est-ce qu'il aurait dû faire d'après vous?
C'est tellement simple de venir faire la morale 70 après.

a écrit : C'était juste un soldat allemand. Comme tout soldat il devait obéir. On ne sait pas ce que l'on ferait dans sa situation, et de toute façon merci à lui pour avoir sauvé les monuments parisiens, mëme si c'est pour de mauvaises raisons. Tout a fait d'accord!
Seuls les bobos savent deja qu'ils se seraient battus pour sauver l'univers.
D'ailleurs ils jugent a posteriori, plus facile que de prendre une decision le pistolet sur le tampe.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Nan désolé, quand on est gouverneur de province et qu on rencontre à plusieurs reprise Hitler, on est pas le trouffion de base... Pour arriver à une telle place, il a du en cramer quelques un...
Moi je sais comment je réagirai si on m'envoyait guerroyer contre qui que se soit ( et encore plus si il ne m'
;a rien fait ! ) je me barrais ! Afficher tout
C'est tres facile de porter un jugement a Posteriori ou de dire j'aurais fait ci ou ca... mais qu'auriez vous vraiment fait a l'epoque dans les conditions identiques avec le risque de perdre la vie et votre famille. Vous n'en savez rien du tout.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Mieux vaut tard que jamais !

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce que ne dit pas cette anecdote, c'est déjà qu'il a aussi refusé ces ordres car il était tombé amoureux de Paris, et également qu'il a été jugé quelques années plus tard.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Enfin bon de un les allemand aurait aussi pus et de deux nous aussi on aurait pus en évitant une guerre mondial mais on a préféré fermer les yeux ...

a écrit : Que ce soit par amour pour Paris ou peur du tribunal international de Gutemberg, au moins il a préservé le patrimoins de Paris Tu t'es trompé pour le nom du tribunal je crois :$

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? Et faire quoi?

a écrit : Nan désolé, quand on est gouverneur de province et qu on rencontre à plusieurs reprise Hitler, on est pas le trouffion de base... Pour arriver à une telle place, il a du en cramer quelques un...
Moi je sais comment je réagirai si on m'envoyait guerroyer contre qui que se soit ( et encore plus si il ne m'
;a rien fait ! ) je me barrais ! Afficher tout
On irait loin avec toi

a écrit : Ouais enfin, c était un c... Quand même parcque le génocide des juifs, tziganes, handicapes, c était normal mais faire sauter un pond ou deux, c était grave, il aurait pu se rendre compte de la folie d'hitler avant non??? et qu est ce qu' il aurait pu faire? rien! á part se faire tuer comme tant d'autres et son remplaçant aurait surement demoli paris.au moins il aura le mérite d'être moins horrible que les collabos.

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Je crois que le film Diplomatie, sorti il y a un an raconte (de manière romancée bien sûr) comment un diplomate Suédois à Paris réussit à convaincre ce général de désobéir aux ordres d'Hitler. Film à voir donc :)

Posté le

android

(0)

Répondre

Je ne participe quasi jamais aux commentaires mais je me devais d'intervenir sur certains propos qui me semble aberrants.
"Jamais je ne tuerai, je déserterai ou autre" lors de cette guerre il y avait un contexte très particulier. Je n'excuse pas, j'explique. Il y avait une certaine haine allemande face au traité de la première guerre mondiale, ajoutez à cela une crise en 29 et une instabilité et mécontentement politique et vous comprendrez peut être un peu mieux. Ensuite il ne faut pas oublier que l'Allemagne était une DICTATURE, cad que si VOUS faisiez une connerie, il n'y avait pas que vous qui en subissiez les consequences. Enfin, aujourd'hui il est facile de juger. Nous avons une vision d'ensemble de toute l'horreur de cette guerre et également une mentalité differente. Sachez qu'eux ne savaient même pas au sujet des camps de concentration.
Une fois de plus, je n'excuse pas, mais il faut raisonner de 5façon un peu plus approfondi avant de sortir des âneries pareilles

a écrit : Nan désolé, quand on est gouverneur de province et qu on rencontre à plusieurs reprise Hitler, on est pas le trouffion de base... Pour arriver à une telle place, il a du en cramer quelques un...
Moi je sais comment je réagirai si on m'envoyait guerroyer contre qui que se soit ( et encore plus si il ne m'
;a rien fait ! ) je me barrais ! Afficher tout
Non
Tu serais tout simplement au ploton d exécution....

Il semblerait finalement que cette anecdote soit en partie fausse car basé principalement sur les mémoires de Dietrich Von Choltitz qui a un peu enjolivé les choses en prétendant ne pas avoir fait suivre l'ordre d'Hitler. En réalité, il n'était pas en capacité d'exécuter l'ordre.
D'après de nombreux historiens, les forces françaises libres ont détruit la plupart des charges explosives placés sur les bâtiments. Au moment de détruire Paris alors que les alliés approchent, les parisiens font des barricades dans toute la ville et mènent une insurrection virulente face au soldats allemands restants.
Bref, les parisiens ont sauvé Paris.
www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/histoire-la-nuit-ou-paris-a-failli-disparaitre-27-02-2014-3628789.php