Le tableau peint par un âne

Proposé par
le
dans

Au Salon des Indépendants de 1910 fut exposée une peinture nommée "Coucher de soleil sur l'Adriatique" du peintre Boronali. Certaines critiques s'enthousiasmèrent devant l'abstraction de cette oeuvre sans savoir qu'elle n'était que le résultat des mouvements d'un pinceau accroché à la queue d'un âne, à qui on avait donné des feuilles de tabac et des carottes pour lui faire remuer la queue.

Le but de cette opération était de dénoncer ce que Walter Benjamin appelle "la valeur d'exposition". Tout comme un Marcel Duchamp qui exposait un urinoir renversé ou une roue de vélo pour se moquer des musées, Borgelès, un des initiateurs de ce canular, déplorait qu'un beau cadre, de préférence doré, exposé au public, suffise à constituer pour le public une oeuvre d'art.


Tous les commentaires (82)

Y'a un béluga qui fait ça aussi, mais dans un parc aquatic, et devant les visiteurs. (il tient le pinceau dans sa bouche!)

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre