Pourquoi se frotter là où on a mal atténue la douleur ?

Proposé par
le
dans

Lorsque l'on a mal quelque part à la suite d'un choc par exemple, on se frotte souvent par réflexe la partie du corps douloureuse. Ce réflexe s'explique par la taille des fibres de notre moelle épinière : en nous frottant, nous envoyons des messages nerveux tactiles au cerveau par des grosses fibres, qui ont la capacité d'inhiber les messages nociceptifs (de douleur) qui eux transitent par des petites fibres.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Pas tout compris sur ce coup la! De ce que j'ai compris, tu touches la partie douloureuse car en faisant ça le message nerveux du toucher surpasse celui de la douleur au point de faire disparaitre ce dernier (j'essaye de définir "inhiber" ^^)

Edit : Et en y pensant c'est vrai, une (petite) coupure au doigt par exemple si tu appuies fort dessus tu ne la sens plus !

Posté le

iphone

(184)

Répondre

a écrit : Pas tout compris sur ce coup la! Quand tu te fais mal, la douleur passe par des petits ruisseaux pour arriver a la tete. Le sensation du toucher quant a elle passe par un enorme fleuve. Alors si tu te frottes apres avoir eu mal, et bien pour arriver a la tete, le gros fleuve englobe le petit ruisseau. Ainsi, dans ta tete tu ne ressens plus la douleur mais bien la sensation de toucher.

Posté le

android

(210)

Répondre


Tous les commentaires (85)

a écrit : Pas tout compris sur ce coup la! De ce que j'ai compris, tu touches la partie douloureuse car en faisant ça le message nerveux du toucher surpasse celui de la douleur au point de faire disparaitre ce dernier (j'essaye de définir "inhiber" ^^)

Edit : Et en y pensant c'est vrai, une (petite) coupure au doigt par exemple si tu appuies fort dessus tu ne la sens plus !

Posté le

iphone

(184)

Répondre

Ca explique pourquoi lors d'une épilation, appuyer sur l'endroit douleux apaise..

Posté le

android

(17)

Répondre

ah d'accord je me disait sur c'était in réflexe à la con mais pas Du tout en fait,c'est fou ce que peut faire notre corps sans que nous le sachions.
Mais sa marche pour toute les douleurs,aussi fortes soit elle

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : De ce que j'ai compris, tu touches la partie douloureuse car en faisant ça le message nerveux du toucher surpasse celui de la douleur au point de faire disparaitre ce dernier (j'essaye de définir "inhiber" ^^)

Edit : Et en y pensant c'est vrai, une (petite) coupure au doigt par exe
mple si tu appuies fort dessus tu ne la sens plus ! Afficher tout
Ah oui merci, sa doit etre ça en effet, meme avec la source j'était dans le flou!

Posté le

iphone

(3)

Répondre

a écrit : Pas tout compris sur ce coup la! Quand tu te fais mal, la douleur passe par des petits ruisseaux pour arriver a la tete. Le sensation du toucher quant a elle passe par un enorme fleuve. Alors si tu te frottes apres avoir eu mal, et bien pour arriver a la tete, le gros fleuve englobe le petit ruisseau. Ainsi, dans ta tete tu ne ressens plus la douleur mais bien la sensation de toucher.

Posté le

android

(210)

Répondre

Et quand ca nous gratte d'un coup ca vient de quoi ???

Posté le

iphone

(1)

Répondre

Cela me fait penser au système de la transmission de la douleur. Quand vous vous brûlez le bout d'un doigt, pincez vous le lobe de l'oreille. Ce dernier, moins sensible à la douleur, absorbe la chaleur et l'atténue sur le doigt

Posté le

iphone

(20)

Répondre

Un peu le principe des chatouilles en fait : si on le fait fort c'est souvent moins efficace qu'en effleurant à peine...

Posté le

iphone

(0)

Répondre

a écrit : ah d'accord je me disait sur c'était in réflexe à la con mais pas Du tout en fait,c'est fou ce que peut faire notre corps sans que nous le sachions.
Mais sa marche pour toute les douleurs,aussi fortes soit elle
Aussi forte soit-elle ?
Va dire à celui qui viens de se couper une jambe d'appuyer dessus ^^

Posté le

iphone

(23)

Répondre

a écrit : Aussi forte soit-elle ?
Va dire à celui qui viens de se couper une jambe d'appuyer dessus ^^
Dans ces conditions-là on est en état de choc et on ne sent pas la douleur.

Posté le

website

(5)

Répondre

Anecdote bonus: Lorsque nous sommes stressés, souvent nous massons nos globes oculaires avec nos doigts, et bien cet exercice nous fait sécréter une hormone calmant le rythme cardiaque edit: Désolé, commentaire erroné! Merci à @Iann de m'avoir corrigé.

Posté le

iphone

(14)

Répondre

a écrit : Anecdote bonus: Lorsque nous sommes stressés, souvent nous massons nos globes oculaires avec nos doigts, et bien cet exercice nous fait sécréter une hormone calmant le rythme cardiaque edit: Désolé, commentaire erroné! Merci à @Iann de m'avoir corrigé. anecdote parue il y a quelques temps sur SCMB ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : MDR!!!!jvmcmb et de très bonne humeur. c est pas jvmcmb mais jcvd :) (Jean Claude Van Damme )

Posté le

android

(0)

Répondre

incroyable , le corps humain ne cessera jamais de m'etonner !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Anecdote bonus: Lorsque nous sommes stressés, souvent nous massons nos globes oculaires avec nos doigts, et bien cet exercice nous fait sécréter une hormone calmant le rythme cardiaque edit: Désolé, commentaire erroné! Merci à @Iann de m'avoir corrigé. Il nest pas question de réponse hormonale, mais nerveuse. La pression sur les globes oculaires stimule le système parasympathique via le nerf vague. Le réflexe oculocardiaque est utilisé pour réduire certaines tachycardies.

Posté le

iphone

(11)

Répondre

Attention aux jeux de mots hein!!!!! Lol....

Posté le

android

(0)

Répondre