Les handicapés peuvent se blesser pour se doper

Proposé par
le
dans

Les athlètes handicapés ont une technique naturelle et difficilement détectable pour se doper, baptisée le "boosting". Certains ne ressentent pas la douleur dans leurs membres inférieurs, mais leur corps réagit malgré tout à des blessures, en augmentant la pression sanguine. Ils peuvent donc par exemple se briser un orteil ou s'asseoir sur une punaise pour améliorer leurs performances. La pratique est répandue et concernerait jusqu'à un tiers des compétiteurs.

Bien qu'interdite, cette technique est difficilement contrôlable.


Commentaires préférés (3)

Pour le coup, c'est une technique qui marche..

Posté le

android

(497)

Répondre

Je connais pas mal de profs qui se sont assis sur une punaise. Bah ils étaient pas plus performants après.

Posté le

android

(662)

Répondre

Ne donnez pas de nouvelles idées pour le Tour de France 2014...
En tous cas si Amstrong a lu cette anecdote il a mis " je le savais déjà"

Posté le

android

(508)

Répondre


Tous les commentaires (65)

Pour le coup, c'est une technique qui marche..

Posté le

android

(497)

Répondre

Il ne faut pas non plus mettre tous les athlètes dans le même panier. Certains peuvent se blesser par accident.

Oui, le monde de l'handysport n'est pas tout rose non plus...

Posté le

android

(68)

Répondre

La performance dans le sport, c'est bien mais quand il s'agit de tricher c'est moche, malgré tout cela un jour les limites seront atteintes niveau record, qu'est-ce qu'on inventera ensuite?

Posté le

android

(28)

Répondre

Bien que considéré comme une forme de tricherie et au delà de leur handicap, je ne peux pas m'empêcher de trouver ça ingénieux et réfléchi malgré tout. Ils ne prennent pas de produits dopants mais utilisent les capacités et réactions naturelles de leur organisme pour maximiser leurs résultats.
Cependant même si certains n'en ont pas ou plus l'utilité, se casser un orteil reste UN PEU extrême je l'accorde!

Posté le

android

(120)

Répondre

Je connais pas mal de profs qui se sont assis sur une punaise. Bah ils étaient pas plus performants après.

Posté le

android

(662)

Répondre

a écrit : La performance dans le sport, c'est bien mais quand il s'agit de tricher c'est moche, malgré tout cela un jour les limites seront atteintes niveau record, qu'est-ce qu'on inventera ensuite? Peut être les records inverses? Celui qui mettra le plus de temps à faire la chose! Ça serait passionnant à regarder à la tv! (y)

Ne donnez pas de nouvelles idées pour le Tour de France 2014...
En tous cas si Amstrong a lu cette anecdote il a mis " je le savais déjà"

Posté le

android

(508)

Répondre

Cette pression sanguine dure combien de temps ?

Les effets du "dopage" se font ressentir de suite ou il faut attendre un certains temps ?

Merci.

C'est quand même glauque... Se briser un orteil pour le sport. Je sais qu'il ne ressentent pas la douleur mais j'aimerais pas voir la scène...

Ca passe inaperçu mais bon après le mec qui se fait des triples fractures ouvertes avec torsions et contorsions des ligaments croisés internes / externes de chaque membre faut pas déconner non plus.

Posté le

android

(27)

Répondre

Voilà enfin un avantage d'être roux dans le sport. On peut faire passer ses trous de punaises pour des taches de rousseur :-)

On peut parler "d'insertion tactique" en vue d'un "second souffle"...

Pas de gloire sans la difficulté...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pour le coup, c'est une technique qui marche.. Tout roule pour eux.

Posté le

android

(48)

Répondre

Nouvelle méthode antidopage après le test urinaire voici le montre moi tes fesses !

Posté le

android

(41)

Répondre

En tout cas ca semble etre un bon plan puisque ya pas de produits chimiques a prendre...donc pas de cancer...donc pas possibilité de savoir s'ils étaient dopés (amstrong cancer a 36 ans je crois => extremement louche)

Posté le

android

(0)

Répondre

Bientôt on verra des cyclistes avec une punaise sur la selle.

a écrit : C'est quand même glauque... Se briser un orteil pour le sport. Je sais qu'il ne ressentent pas la douleur mais j'aimerais pas voir la scène... Tu verras dans les sources des manières de s'automutiler encore bien plus glauques à mon avis : se lacérer ou se ligaturer les testicules, boire beaucoup et bloquer l'écoulement de l'urine pour ceux qui urinent par un cathéter... l'imagination n'a pas de limite dès qu'il s'agit de compétition.

Posté le

android

(32)

Répondre

J'en connais qui ont eu recours à cette technique hier soir...

Posté le

android

(22)

Répondre