Le gilet de sauvetage, à enclencher une fois sorti de l'avion

Proposé par
Fredzurich
le

En cas de crash aérien, le gilet de sauvetage ne doit être gonflé qu'à la sortie de l'avion et non à l'intérieur de la cabine. En effet, en cas d'infiltration d'eau, un gilet de sauvetage gonflé vous collera au sol ou au plafond de la cabine ce qui peut empêcher la sortie voire même provoquer la noyade.

C'est notamment ce qui arriva à certains passagers lors du crash du Vol 961 d'Ethiopian Airlines en 1996.


Tous les commentaires (56)

Avoir gonfle le gilet dans l'avion nous ralentira que peu si l'eau vient a s'infiltrer dans l'avion nn? Je suis d'accord nous irions plus vite sans lavoir gonfle mais ça ne fait pas une grande différence surtout pour des mauvais nageurs n'est ce pas?
Merci d'avance

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Avoir gonfle le gilet dans l'avion nous ralentira que peu si l'eau vient a s'infiltrer dans l'avion nn? Je suis d'accord nous irions plus vite sans lavoir gonfle mais ça ne fait pas une grande différence surtout pour des mauvais nageurs n'est ce pas?
Merci d'avance
Avec des si et des mais, on met Paris en bouteille ^^
Dans l'idée, j'me dis que de le gonfler APRES être sorti de l'avion permet une remontée à la surface nettement + rapide qu'à la nage simple (que l'on soit bon ou mauvais nageur), ainsi qu'une mobilité plus facile DANS l'avion pour accéder à la sortie...

Posté le

unknown

(5)

Répondre

De plus, il y a un risque de crever le gilet en sortant de l'appareil.

Posté le

unknown

(2)

Répondre

@theboss.. Je t'invite un mercredi soir, si t'es dispo. Un diné enrichissant avec plein de potes et autres pépites dans ton genre. :p

Posté le

unknown

(1)

Répondre

@ mysticx : fais attention a ne plus faire autant de fautes graves de français la prochaine fois que tu corriges qqn...
Sinon j'ai une question : d'où provient l'air qui gonfle le gilet une fois qu'on est sorti de l'avion, puisqu'on est sous l'eau ? A bon entendeur.. :p

Posté le

unknown

(4)

Répondre

Tout simplement d'une petite bouteille de gaz comprimé logé dans le gilet.

Posté le

unknown

(8)

Répondre

Ahh merci pour l'info! JMCMB ;)

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Cela me fait penser aussi aux accidents de voiture, lorsqu'on se retrouve à l'eau...
Il ne faut pas chercher à "ouvrir" la portière de la voiture comme on le fait habituellement... C'est quasi impossible, à moins d'avoir une force extrême, car la différence de pression entre l'eau extérieure et l'air dans l'habitacle du véhicule est trop importante et plaque la portière au véhicule. Mieux vaut baisser la vitre et sortir par celle-ci...
Le problème reste lorsque les vitres sont électriques et non mécaniques... Là, pas d'autre choix que de tenter de la casser pour en sortir...

Posté le

unknown

(10)

Répondre

Sous le coup de la panique ou par reflexe, malheureusement on serait trop nombreux a faire l'erreur...

Posté le

unknown

(3)

Répondre

ca ne nous a rien appris parce que de toutes façons les hôtesses nous l'aurait dit...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

pas besoin qu'on nous le dise pour le savoir --'

Posté le

unknown

(0)

Répondre

bon à savoir ! je n'avais jamais fait attention à cette consigne...

Posté le

unknown

(2)

Répondre

moi j ai compris et merci du conseil! ces p'tits malins ne l ont même pas précisé sur leur mini guide de survie je crois!! ^^

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : Je n'ai pas bien compris l'anecdote ?
En cas dinfiltration deau dans le gilet? Et pourquoi nous collerait il au sol ou au plafond? Quelqu'un pourrait il m'expliquer sil vous plait?
Merci davance
L'eau s'engouffrer dans l'avion et te fait flotter...

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Hmmmm je ne sais pas si quelqu'un l'a dit mais sur le coup, quand on est entrain d'etre bloqué contre le mur de l'avion, à 15m sous l'eau, notre instinct de survie ne nous dirait-il pas tout simplement d'enlever le gilet et de tenter de nager jusqu'à la surface en esperant que quelqu'un là-haut partagera sa boué-floteuse?

Posté le

unknown

(0)

Répondre

a écrit : Cela me fait penser aussi aux accidents de voiture, lorsqu'on se retrouve à l'eau...
Il ne faut pas chercher à "ouvrir" la portière de la voiture comme on le fait habituellement... C'est quasi impossible, à moins d'avoir une force extrême, car la différence de pression entre l'e
au extérieure et l'air dans l'habitacle du véhicule est trop importante et plaque la portière au véhicule. Mieux vaut baisser la vitre et sortir par celle-ci...
Le problème reste lorsque les vitres sont électriques et non mécaniques... Là, pas d'autre choix que de tenter de la casser pour en sortir...
Afficher tout
ou attendre que toute la voiture soit remplie d'eau pour que la presion d'eau soit la meme à l'interieur comme à l'exterieur et finalement on puisse ouvrir facilement la porte de la voiture

Posté le

android

(4)

Répondre

Quelqu'un pourrait - il répondre à la question que je me pose depuis des années ! : Pour quoi ne met-on pas dans les avions des parachutes afin que les passagers se sauvent avant un crash !? Pour quoi !?

Posté le

android

(0)

Répondre

Je confirme cette anecdote, en effet je viens juste de regarder un épisode de mayday (série reproduisant les accidents aériens), en réalité suite à un détournement le pilote à été contraint de faire ce que les pirates de l'air lui indiquaient (ceux ci voulaient aller en Australie) ce qui était impossible car l'avion n'avait pas plus de deux heures de carburant, mais les pirates de l'air étaient alcoolisées et ne croyaient pas le pilote qui à alors décidé de longer les cotes africaines plutôt que de prendre un cap direct sur l'Australie ce qui lui a permis (lorsque les pirates regardaient ailleurs) de s'approcher des Comores et d'amerrir sur une plage non loin de la capitale (il s'agit d'un des premiers, si ce n'est le premier amerrissage de l'histoire de l'aviation civile) pendant que l'avion descendait le commandant de bord au bien précisé aux passagers de ne surtout pas gonfler leurs gilets mais avec la panique et le vacarme qui régnait en classe éco les gens n'ont pas entendu le message et on agit de façon irrationnelle, ce crash ne laissa que 50 survivants alors que bien plus auraient pu s'en tirer si ils n'avaient pas gonflé à l'avance leurs gilets. Je pense que la conclusion de cette histoire c'est que la peur de mourir peut causer notre mort, c'est pourquoi il faut toujours essayer de ne pas y céder :)

Voilà j'espère que l'explication n'était pas trop longue désolé du pavé c'est mon premier com´ sur le site :)

Question bête.
Imaginons que l'avion coule et qu'on se retrouve donc sous l'eau ( situation presque impossible )
Si en sortant on est sous l'eau, est ce que le gilet se gonfle ? ou faut-il être en partie à la surface ?

Posté le

android

(0)

Répondre