Chez Wrigley, le chewing-gum était un cadeau promotionnel

Proposé par
le

La marque Wrigley (qui commercialise notamment Freedent et Airwaves) était à l'origine une entreprise produisant de la levure et qui mettait dans chaque paquet des chewing-gums en guise de cadeau, comme le font certains vendeurs de lessive. Voyant que les cadeaux avaient plus de succès que la levure, Willian Wrigley Junior décida de se concentrer uniquement sur la production de chewing-gums.


Commentaires préférés (3)

Aujourd'hui c'est une entreprise qui met de la levure dans ses chewing-gums.

Faut savoir qu'à la base quand M. Wrigley Jr est arrivé à Chicago en 1891, il n'avait que 32$ en poche.. Et juste avec cette petite somme il a réussi à fonder la gigantesque multinationale que l'on connaît aujourd'hui. Respect

a écrit : Faut savoir qu'à la base quand M. Wrigley Jr est arrivé à Chicago en 1891, il n'avait que 32$ en poche.. Et juste avec cette petite somme il a réussi à fonder la gigantesque multinationale que l'on connaît aujourd'hui. Respect Oui, mais la valeur dollars en 1890 était beaucoup plus élevé que ça valeur actuelle ! De plus il ne devait pas y avoir de grande concurrence à cette époque... Mais respect quand même !


Tous les commentaires (28)

Aujourd'hui c'est une entreprise qui met de la levure dans ses chewing-gums.

Faut savoir qu'à la base quand M. Wrigley Jr est arrivé à Chicago en 1891, il n'avait que 32$ en poche.. Et juste avec cette petite somme il a réussi à fonder la gigantesque multinationale que l'on connaît aujourd'hui. Respect

a écrit : Faut savoir qu'à la base quand M. Wrigley Jr est arrivé à Chicago en 1891, il n'avait que 32$ en poche.. Et juste avec cette petite somme il a réussi à fonder la gigantesque multinationale que l'on connaît aujourd'hui. Respect Oui, mais la valeur dollars en 1890 était beaucoup plus élevé que ça valeur actuelle ! De plus il ne devait pas y avoir de grande concurrence à cette époque... Mais respect quand même !

Ce phénomène d'acheter un produit non pas pour sa fonction ou son utilisation principale se retrouve également dans une friandise : la papillote ! En en effet, combien achètent la papillote réellement pour le chocolat alors qu'il y a un super pétard dedans !

Posté le

android

(62)

Répondre

a écrit : Ce phénomène d'acheter un produit non pas pour sa fonction ou son utilisation principale se retrouve également dans une friandise : la papillote ! En en effet, combien achètent la papillote réellement pour le chocolat alors qu'il y a un super pétard dedans ! Et qui achète les kinder surprise pour le cadeau?

Le président de kinder surprise devrait prendre note

a écrit : Le président de kinder surprise devrait prendre note Trop tard Mattel a déjà pris les devant

a écrit : Faut savoir qu'à la base quand M. Wrigley Jr est arrivé à Chicago en 1891, il n'avait que 32$ en poche.. Et juste avec cette petite somme il a réussi à fonder la gigantesque multinationale que l'on connaît aujourd'hui. Respect Ce que je trouve dommage c'est tout ces chefs d'entreprises qui écrivent leurs histoires de réussites( ont pas fait ou peut d'études, pas de diplômes, très peut d'investissements etc.....) et que les mêmes aujourd'hui ils ne prendraient pas le risque d' engager des travailleurs qui seraient dans leurs situations ( pas de diplômes, pas d' expériences, etc...) ni même avoir le temps de les former.
Mais chapeaux a certain quand même d'avoir réussi a monter de grosses entreprises a caractère humaine

Posté le

android

(72)

Répondre

a écrit : Ce que je trouve dommage c'est tout ces chefs d'entreprises qui écrivent leurs histoires de réussites( ont pas fait ou peut d'études, pas de diplômes, très peut d'investissements etc.....) et que les mêmes aujourd'hui ils ne prendraient pas le risque d' engager des travailleurs qui seraient dans leurs situations ( pas de diplômes, pas d' expériences, etc...) ni même avoir le temps de les former.
Mais chapeaux a certain quand même d'avoir réussi a monter de grosses entreprises a caractère humaine
Afficher tout
Après il faut aussi savoir que certaines histoires, sagas (pas toutes bien sûr) sont énormément romancées voire inventées

Une chemise, une chaussette, un freedent.

a écrit : Ce phénomène d'acheter un produit non pas pour sa fonction ou son utilisation principale se retrouve également dans une friandise : la papillote ! En en effet, combien achètent la papillote réellement pour le chocolat alors qu'il y a un super pétard dedans ! Ou des blagues...

Posté le

android

(3)

Répondre

C'est comme le gars qui vent des tickets de tombola et qui file des billets

a écrit : Ce que je trouve dommage c'est tout ces chefs d'entreprises qui écrivent leurs histoires de réussites( ont pas fait ou peut d'études, pas de diplômes, très peut d'investissements etc.....) et que les mêmes aujourd'hui ils ne prendraient pas le risque d' engager des travailleurs qui seraient dans leurs situations ( pas de diplômes, pas d' expériences, etc...) ni même avoir le temps de les former.
Mais chapeaux a certain quand même d'avoir réussi a monter de grosses entreprises a caractère humaine
Afficher tout
Oula C'est un peu facile ta théorie :) beaucoup de grands autoentrepreneurs ont fait des études prestigieuses ou parfois juste commencé ( mark Zuckerberg) c'est pourquoi on dit qu'il n'ont pas fait de grandes études ;)
Ps: va voir ça, ça t'intéressera sûrement: www.chefdentreprise.com/Chef-d-entreprise-Magazine/Article/MAUVAIS-ELEVES-MAIS-GRANDS-PATRONS-34809-1.htm

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oula C'est un peu facile ta théorie :) beaucoup de grands autoentrepreneurs ont fait des études prestigieuses ou parfois juste commencé ( mark Zuckerberg) c'est pourquoi on dit qu'il n'ont pas fait de grandes études ;)
Ps: va voir ça, ça t'intéressera sûrement: http://www.chefdentreprise.
com/Chef-d-entreprise-Magazine/Article/MAUVAIS-ELEVES-MAIS-GRANDS-PATRONS-34809-1.htm Afficher tout
Je ne dis pas que c'est des idiots ou bêtes, ils sont intelligent, osent entreprendre et s' inverstir dans une idée. Ce que je veux dire c'est qu' ils doivent oser engager des personnnes qui sont prêtes a s' inverstir fort dans leurs entreprise même si ils n'ont pas de diplôme ou experiences ( je suis quand même conscient que pour pas mal de métiers des études et expériences sont absolument nécessaires ) je suis chef dans un restaurant (on est une trentaine de personnes) et c'est moi qui m'occupe des entrevues et je donne la chance a tout le monde même sans expériences, sans formation dans le métier Et je prend le temps de les former et leurs apprendre le métier. Mes plus anciens et meilleurs employés sont justement ces personnes qui n'ont pas étudié dans le domaine de la restauration. Par mon message je voulais juste dire aux employeurs de prendre le temps de former leurs employés et ouvrier et ne pas juste se fier a un bout de papier.

Posté le

android

(33)

Répondre

a écrit : Je ne dis pas que c'est des idiots ou bêtes, ils sont intelligent, osent entreprendre et s' inverstir dans une idée. Ce que je veux dire c'est qu' ils doivent oser engager des personnnes qui sont prêtes a s' inverstir fort dans leurs entreprise même si ils n'ont pas de diplôme ou experiences ( je suis quand même conscient que pour pas mal de métiers des études et expériences sont absolument nécessaires ) je suis chef dans un restaurant (on est une trentaine de personnes) et c'est moi qui m'occupe des entrevues et je donne la chance a tout le monde même sans expériences, sans formation dans le métier Et je prend le temps de les former et leurs apprendre le métier. Mes plus anciens et meilleurs employés sont justement ces personnes qui n'ont pas étudié dans le domaine de la restauration. Par mon message je voulais juste dire aux employeurs de prendre le temps de former leurs employés et ouvrier et ne pas juste se fier a un bout de papier. Afficher tout Les temps changent.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Les temps changent. J'espère que ça n'aboutira pas à une déshumanisation des relations sur le marché du travail :/ . Je fais des études de gestion pour devenir entrepreneur dans le but d'obtenir une fibre économique et fiscal surtout en France mais comme dit Schumpeter, la prise de risque est un caractère nécessaire pour l'entrepreneuriat, il y'a aussi l'innovation qui est un vrai facteur de succès. Peut être que les autodidactes sont plus créatif et gère plus pour ce type de "job". Et lorsque l'entreprise atteint une certaine taille la réflexion managériales remplace la prise de décision empirique( "simple") , le dirigeant doit évoluer. Mais les entrepreneurs apprennent et avec le temps s'adaptent a la croissance de " leurs bébés" . La folie d'entreprendre c'est contagieux :) . Dsl de la longue tirade ...:$ bonne nuit scmb :D

Posté le

android

(6)

Répondre

C'est comme les médicaments possedants certains effets secondaires bénéfiques, qui sont à l'origine utilisés pour leur effet principal, mais ensuite ce sont les effets secondaires qui sont mis en avant

Posté le

android

(1)

Répondre

Je profite de cette anecdote pour poser une question, les chewing-gums donnes t'il faim ? Ou est-ce un "coupe-faim"?
J'ai entendu les deux réponses ..

Si quelqu'un peut m'éclairer je le remercie d'avance.

a écrit : C'est comme les médicaments possedants certains effets secondaires bénéfiques, qui sont à l'origine utilisés pour leur effet principal, mais ensuite ce sont les effets secondaires qui sont mis en avant Intéressant... As tu des exemples ?
Est ce que tu fais allusion à ce que prend la maman dans "requiem for a dream" ?

Posté le

android

(2)

Répondre

Tiens moi on m'a toujours dit qu'il vendait du savon accompagner de gomme à mâcher ! D'où vient cette histoire avec de la levure !

Sinon pour répondre à bretzel wrigley embauche des gens sans diplôme mais ça pose pb lors d'un pse, que sont capable de faire ces gens licencié hormis du chewing-gum gum !