Le daltonisme, une anomalie génétique au nom de son découvreur

Proposé par
gonspi
le
dans

Le nom de l'anomalie du daltonisme vient du chimiste qui l'a découvert, l'anglais John Dalton, qui prit conscience qu'il avait lui-même cette déficience. Le daltonisme ne concerne pas forcément que le vert et le rouge mais aussi d'autres couleurs en raison d'une défaillance de cônes de la rétine. Ainsi, certaines personnes ne voient qu'en nuances de gris.

Cette anomalie concerne bien plus les hommes que les femmes, car le gène est porté par le chromosome X et est récessif.


Tous les commentaires (79)

a écrit : HenryKo, comme ont dit Micmac et Gonspi, le gène responsable pour la dyschromatopsie est situé sur le chromosome X et est récessif donc il faut avoir les deux gènes X atteint (pour un homme) pour être atteint de l'anomalie.
En france, environ 8% des hommes sont touchés (soit un homme sur 12, ce qui est pas m
al !) et seulement 0,45% de femmes

Est-ce que quelqu'un pourrait corriger l'article SVP ?
Afficher tout
Personnellement, je ne connais pas beaucoup d'hommes qui aient deux chromosomes X (on les appelle plus généralement des femmes). Ou alors ils sont trisomiques (avec 2 chromosomes X et un Y) mais dans ce cas leur nombre est bien inferieur à celui des daltoniens.

Posté le

android

(3)

Répondre

@johnb24, Comment le scientifique a-t-il su que le singe était atteint de cette anomalie ?
Je me pose quelques questions à ce sujet... (tests?)

Posté le

android

(0)

Répondre

@Petit.Prince, Les chromosomes sont nos amis ;) On peut très facilement (façon de parler) savoir si quelqu'un (ou un animal) est daltonien, en regardant son patrimoine génétique. Sur ce, vive le progrès, vive la science, et vive l'acide désoxyribonucléique !

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Il y a des décalage, chaque vision est unique mais le test de daltonisme tient compte de cela.

a écrit : Faux faux faux et faux !
Le vrai nom de l'anomalie est la dyschromatopsie, qu'on appelle de nos jours "daltonisme" pas abus de langage (et parce que c'est John Dalton qui a fait beaucoup de recherche dessus) ; donc techniquement le daltonisme ne concerne que le cas rouge/vert (cas dont Jo
hn Dalton était atteint).

Et pour répondre au commentaire, on ne peut pas y remédier parce que ce n'est pas une maladie mais une anomalie.
Par contre depuis très peu, il existe des "lentilles/verre de correction" qui permettent de retrouver une vision normale, mais ce n'est pas encore très fiable.
En début d'année, un scientifique à quand même réussi à "soigner" la dyschromatopsie ... sur un singe ! Pourquoi pas sur les hommes un jour ?
Afficher tout
Ce que tu dit johnb24 et entièrement faux. Je suis daltonien et comme c'est génétique il n'y a aucune moyen pour y remédier. Et le daltonisme ne concerne pas que le rouge et vers mais toutes le couleur.

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
C'est comme pour le goût peut-être que pour le chocolat par exemple tout le monde trouve ça bon mais pas de la même façon bref ...

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Je suis daltonien léger, je vois parfois le gazon orange, un vrai orange de crayon de couleur, et quand on me demande de quelle couleur est l'herbe, je dis verte, parce-que c'est ce que l'on m'a appris.
La mer est bleu, le ciel est bleu, le soleil est jaune etc.

Pour ma part, je dirais que c'est un problème de distinction des contrastes surtout pour bleu-violet, rouge-marron

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
En fait je me posais les mêmes questions jusqu'à ce que je rentre en 1ère S, où ma prof de physique a brisé mon rêve d'une vision du monde unique à chaque personne: la vision des couleurs se fait grâce à des cellules de la rétine appelée cônes (et la vision dans le noir se fait grâce aux bâtonnets qui ne détectent pas les couleurs c'est pour cela que dans le noir on voit essentiellement en gris). La lumière est une onde et la longueur d'onde détermine la couleur: 400nm pour le bleu et le violet, 500nm environ pour le vert et entre 650 et 800nm pour le rouge. Ainsi, au fond de la rétine, il existe 3 types de cônes sensibles respectivement aux radiations bleues, vertes et rouges. Dès lors, tout le monde possède les mêmes cônes sensibles au mêmes radiations et tout le monde voit à peu près le même rouge.

Le bleu, le vert et le rouge sont trois couleurs élémentaires qui permettent d'obtenir toutes les autres couleurs par addition:
Bleu + vert = bleu cyan
Bleu + rouge = magenta
Rouge + vert = jaune
Bleu + rouge + vert = blanc

Les daltoniens, eux, ont une ou plusieurs catégories de cônes qui sont défaillants. Ainsi, un daltonien ayant le cône rouge défaillant ne verra plus le jaune car le cône rouge est nécessaire pour voir cette couleur, en revanche le cône vert, lui aussi nécessaire pour voir le jaune, est excité lorsqu'il reçoit des radiations jaunes, ce daltonien ne verra donc pas un poussin jaune mais vert.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
On sait déjà qu'il est impossible que tous les humains aient l'exacte même perception des couleurs. Je conseille la vidéo de Vsauce sur YouTube concernant les couleurs. Très instructif mais réservé aux anglophones malheureusement

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Corriger quoi ? Il y a en source un article d'un docteur sur Doctissimo qui confirme ce qui est écrit plus haut. Alors après, le daltonisme a un autre nom scientifique, mais d'après ces sources l'anecdote telle qu'elle est écrite est exacte. Heu si c'est sur doctissimo, moi aussi un jour je me suis fait passer pour un médecin ;) donc encore moins fiable que wikipedia ;)

Posté le

android

(4)

Répondre

Certaines femmes sont porteuses saines du daltonisme et au contraire voient juqu'à deux fois plus de nuances que nous

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On dirait que personne n a comprit le com très intéressant (je m'étais deja posé la question) du "Hollandais"... A moins que ce soit moi qui n'est pas compris les réponses:
Lorsqu'on apprend a l'enfant atteint de daltonisme que ce qu'il voit devant lui, c'est du vert (par e
xemple), quand il percevra la même chose, il considérera que c'est du vert même si en fait pour ceux qui n'ont pas d'anomalie, c'est du bleu! Comment se rendre compte de son anomalie? Comment être sur que ce que chacun de nous nomme bleu, est perçu de la même façon par les autres!! Afficher tout
Bin... Je pense qu'à un feu rouge il va comprendre son anomalie....

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Depuis que je suis tout petit, jai toujours penser a cela!

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Je me suis moi même posée cette question bien avant d'avoir lu l'anecdote et après quelques recherches sur le web il s'avère que chaque être humain ne possédant pas d'anomalies voit les mêmes couleurs que sont prochain. On a pu démontrer que d'autres animaux ne perçoivent pas les couleurs de la même manière que nous, on a donc pu démontrer que nous, êtres humains, voyons les mêmes couleurs entre nous.
J'espère avoir été claire! :D

Les gens qui disent que le daltonisme n'existe pas "car on peut tous voir les couleurs différemment" ou que ce n'est pas une maladie génétiques sont des abrutis, et le mot et peser et réfléchi ! Je suis daltonien et il y a des tests pour le prouver. Dans mes arrières grand père (du côté de ma mère, vu que se sont les femmes qui porte le gène défaillant), l un d'eux vie toute sa vie en voyant en "gris". Mon grand père était daltonien au second degré et moi au premier sur la couleur verte (il y a 3 degré de daltonisme sur 3 couleurs : le bleu, rouge et vert, même voir tout gris mais c est très rare !). Et de part les test composés de planche "pseudoisochromatiques" (pointillé de couleurs avec des chiffres) on peut facilement vérifier si quelqu'un l'est ou pas ! Moi par exemple je vais voir le chiffre 3 et vous le 14.. Donc je me permets de dire aux "butés de la vie" de se taire. Merci !

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Yo moi aussi j'ai déjà pensé pleins de fois a ce raisonnement. J'me suis dit la même chose que si ça se trouvait on voyait pas tous les mêmes couleurs, mais un jour cette connasse d'ophtalmo m'a cassé dans mon délire et m'a dit maintenant ils te font des test et ils le voient tout de suite si il y a une anomalie ....

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Je me suis déjà posé cette question plein defois ... toujours pas de réponse a me faire ... si ca se trouve je suis daltonien sans le savoir comme beaucoup de gens

Posté le

android

(0)

Répondre

Il y'a un problème dans l anecdote, si l anomalie est sur le gêne X et est récessif, un homme ne sera pas atteint, étant donné que son chromosome Y ne peut être touché

C pas réellement une anomalie c est une mutation génétique ils sont minoritaires donc nous le voyons comme une anomalie mais si c'étais le contraire nous les minoritaires

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je ne sais pas si je dois être sceptique sur les perceptions des couleurs par les humains : ce que je vois rouge par exemple, comme je sais si les autres le voient rouge aussi ?

Bien sûr, si je demande la couleurs à quequ'un d'autre, il me répondra "rouge", mais c'est uniquement pa
rce que depuis toujours on leurs dit que "ça, c'est du rouge".

En somme, je ne sais pas si le rouge pour l'un est aussi le rouge pour quelqu'un d'autre. Nul ne peut le savoir.
Afficher tout
Il y a une fille atteinte de daltonisme qui peut voir voir énormément de nuance de jaune ce que nous disons jaune pour nous est un autre pour elle