Il est possible de "respirer" de l'eau

Proposé par
le
dans

Il est possible de "respirer" de l'eau, mais cela demande une technique très particulière ! Certains apnéistes professionnels réussissent à remplir d'eau leurs sinus et oreilles moyennes. Dénommée "Air Cavity Flooding" et mise au point par Patrick Musimu, cette prouesse, non sans danger, permet de supprimer les effets de la pression lors de plongées en eaux profondes.

Patrick Musimu battit le record du monde en apnée no limit à 209,60 m en 2005, mais mourut accidentellement le 21 juillet 2011 dans sa piscine lors d'un entraînement.


Tous les commentaires (74)

a écrit : Oui mais alors parle-t-on d'apnée si on arrive a respirer sous l'eau ?

Car là ce serait plus un concours de celui qui arrive le mieux à respirer sous l'eau !
Ce n'est pas "respirer sous l'eau" mais "respirer de l'eau" : il aspire simplement de l'eau dans son nez, mais il ne peut pas respirer.

et dire que moi je n'arrive pas à nager sous l'eau sans me pincer le nez

Musimu ne respirait pas d'eau: il noyait ces voies aériennes supérieures. L'eau n'entrait pas dans les poumons. Il était un des seul à pratiquer cette technique, désagréable et dangereuse (infections). Les autres techniques de compensation étant , de la plus répandue à la plus subtile : "Valsalva" , "Frenzel" et "Béance Tubulo-Volontaire" ou "BTV".

Musimu pratiquait LA discipline en apnée sportive dans laquelle il y a des accidents mortels : le NO LIMIT. (Descente à l'aide d'une gueuse lestée et remontée avec un ballon). C'est la technique permettant aux apnéistes d'atteindre les plus grandes profondeur : bien loin des -120m de Mayol dans le Grand Bleu, l'Autrichien Herbert Nitch a touché -213m (record actuel)
Néanmoins ce n'est pas lors d'une perf que Musimu est décédé mais alors qu'il s'entrainait en apnée dite "Statique" chez lui dans sa piscine. Car la seule possibilité de trouver une issue fatale en apnée en dehors des pannes matérielles en No Limit c'est : l'apnée sans surveillance. Ne jamais pratiquer l'apnée seul. Toujours sous la surveillance de quelqu'un au moins capable de vous sortir de l'eau dans le cas d'un blackout (ou "samba" ou "syncope" le terme diffère)

Autrement l'apnée est un sport secure s'il est pratiqué dans les bonnes conditions. Il y a eu 1 seul décès répertorié en plusieurs dizaines d'années de compétitions, toutes techniques d'apnée confondues (poids constant, poids constant sans palmes, immersion libre, poids variable, dynamique, dynamique sans palme et statique) à part le No Limit. 2 décès en No Limit : Loïc Leferme et Audrey Mestre (pannes matériels dans les deux cas)

L'apnée reste donc un sport secure qui apporte équilibre physique et psychique.
Bon pour le mental et bon pour le corp : faites de l'apnée !

Arthur Guérin
Equipe de France d'Apnée FFESSM
Champion du Monde 2013

Je trouve le terme "respirer de l eau" inadequat puisqu en fait c est faire penetre un peu d eau dans certains orifice pour diminuer la pression de l eau dans les profondeurs (attention je ne dis pas que c est facile)
Ps, devance par sitral :)
D autant qu il me semble qu on a inventer un liquide dans lequel on peut respirer, c est a dire on l "inspire" et il passe dans les poumons puis ressort lors de l "expiration" tout comme l air. Mais a confirmer.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Je trouve le terme "respirer de l eau" inadequat puisqu en fait c est faire penetre un peu d eau dans certains orifice pour diminuer la pression de l eau dans les profondeurs (attention je ne dis pas que c est facile)
Ps, devance par sitral :)
D autant qu il me semble qu on a inventer un liquide d
ans lequel on peut respirer, c est a dire on l "inspire" et il passe dans les poumons puis ressort lors de l "expiration" tout comme l air. Mais a confirmer. Afficher tout
D'où le terme "respirer" entre guillemets ! Bien-sûr l'eau ne va pas dans les poumons, mais je trouvais qu'utiliser le terme "respirer" transcrivait bien le fait de faire rentrer de l'eau volontairement dans les sinus.

a écrit : Cette anecdote me fait penser au film LE GRAND BLEU à voir absolument si ce n'est pas encore fait :)
Sauf que dans l'histoire, contrairement à Patrick Musimu, il ne meurt pas après avoir glisser sur le rebord de la piscine voulant faire une bombe pour impressionné ces potes pendant un barbec' merguez.
Maintenant qu'on le sait plus besoin de voir le film.. :(

a écrit : J'essaierai la technique du nez car je vais pas plus profond que 3m en piscine à mon grand regret C'est primordial. C'est la base de la plongée, apnée ou bouteille. Il faut bien se boucher le nez (les apnéistes ont une pince qui le bouche en permanence) et souffler avec le nez jusqu'à ce que tu entendes "claquer" tes tympans au fond des oreilles ; tu peux t'entrainer à l'air libre pour "assouplir" tes tympans ; il faut que les deux oreilles claquent... Tu le fais avant de descendre, et pratiquement tous les mètres de descente en plongée. C'est pour ça que les masques (les meilleurs) ont la possibilité de te pincer le nez. Ne jamais acheter un masque de base, qui ne l'a pas toujours.

a écrit : Maintenant qu'on le sait plus besoin de voir le film.. :( Tu n'en sais pas plus.

Et si jamais la fin te déçoit, tu pourras toujours regarder la version américaine ...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Musimu ne respirait pas d'eau: il noyait ces voies aériennes supérieures. L'eau n'entrait pas dans les poumons. Il était un des seul à pratiquer cette technique, désagréable et dangereuse (infections). Les autres techniques de compensation étant , de la plus répandue à la plus subtile : "Valsalva" , "Frenzel" et "Béance Tubulo-Volontaire" ou "BTV".

Musimu pratiquait LA discipline en apnée sportive dans laquelle il y a des accidents mortels : le NO LIMIT. (Descente à l'aide d'une gueuse lestée et remontée avec un ballon). C'est la technique permettant aux apnéistes d'atteindre les plus grandes profondeur : bien loin des -120m de Mayol dans le Grand Bleu, l'Autrichien Herbert Nitch a touché -213m (record actuel)
Néanmoins ce n'est pas lors d'une perf que Musimu est décédé mais alors qu'il s'entrainait en apnée dite "Statique" chez lui dans sa piscine. Car la seule possibilité de trouver une issue fatale en apnée en dehors des pannes matérielles en No Limit c'est : l'apnée sans surveillance. Ne jamais pratiquer l'apnée seul. Toujours sous la surveillance de quelqu'un au moins capable de vous sortir de l'eau dans le cas d'un blackout (ou "samba" ou "syncope" le terme diffère)

Autrement l'apnée est un sport secure s'il est pratiqué dans les bonnes conditions. Il y a eu 1 seul décès répertorié en plusieurs dizaines d'années de compétitions, toutes techniques d'apnée confondues (poids constant, poids constant sans palmes, immersion libre, poids variable, dynamique, dynamique sans palme et statique) à part le No Limit. 2 décès en No Limit : Loïc Leferme et Audrey Mestre (pannes matériels dans les deux cas)

L'apnée reste donc un sport secure qui apporte équilibre physique et psychique.
Bon pour le mental et bon pour le corp : faites de l'apnée !

Arthur Guérin
Equipe de France d'Apnée FFESSM
Champion du Monde 2013
Afficher tout
Samba?? Syncope je connais (perte de conscience brève, sans prodrome), mais ça consiste en quoi la samba??

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Musimu ne respirait pas d'eau: il noyait ces voies aériennes supérieures. L'eau n'entrait pas dans les poumons. Il était un des seul à pratiquer cette technique, désagréable et dangereuse (infections). Les autres techniques de compensation étant , de la plus répandue à la plus subtile : "Valsalva" , "Frenzel" et "Béance Tubulo-Volontaire" ou "BTV".

Musimu pratiquait LA discipline en apnée sportive dans laquelle il y a des accidents mortels : le NO LIMIT. (Descente à l'aide d'une gueuse lestée et remontée avec un ballon). C'est la technique permettant aux apnéistes d'atteindre les plus grandes profondeur : bien loin des -120m de Mayol dans le Grand Bleu, l'Autrichien Herbert Nitch a touché -213m (record actuel)
Néanmoins ce n'est pas lors d'une perf que Musimu est décédé mais alors qu'il s'entrainait en apnée dite "Statique" chez lui dans sa piscine. Car la seule possibilité de trouver une issue fatale en apnée en dehors des pannes matérielles en No Limit c'est : l'apnée sans surveillance. Ne jamais pratiquer l'apnée seul. Toujours sous la surveillance de quelqu'un au moins capable de vous sortir de l'eau dans le cas d'un blackout (ou "samba" ou "syncope" le terme diffère)

Autrement l'apnée est un sport secure s'il est pratiqué dans les bonnes conditions. Il y a eu 1 seul décès répertorié en plusieurs dizaines d'années de compétitions, toutes techniques d'apnée confondues (poids constant, poids constant sans palmes, immersion libre, poids variable, dynamique, dynamique sans palme et statique) à part le No Limit. 2 décès en No Limit : Loïc Leferme et Audrey Mestre (pannes matériels dans les deux cas)

L'apnée reste donc un sport secure qui apporte équilibre physique et psychique.
Bon pour le mental et bon pour le corp : faites de l'apnée !

Arthur Guérin
Equipe de France d'Apnée FFESSM
Champion du Monde 2013
Afficher tout
Ravi d'avoir tuture pour nous parler de cette anecdocte! L'homme qui en 2013 a tapper les 200 metres en dynamique! (Si je ne me trompe pas) et merci pour la france!

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : et dire que moi je n'arrive pas à nager sous l'eau sans me pincer le nez Et dire que moi je sais pas nager...

a écrit : Ne te moque pas de celui qui s'est fait manger par le crocodile avant d'avoir essayer de traversée la rivière!

Proverbe africain
C sur ça pouvais pas être un proverbe islandais ...

Je veux pas dire mais quand même... C'est vachement Balo de péter un record d'apnée et de mourir dans sa piscine...

Personne ne l'a encore demandé mais ... Comment il l'a fait sortir l'eau de ses oreilles après ?

a écrit : Ravi d'avoir tuture pour nous parler de cette anecdocte! L'homme qui en 2013 a tapper les 200 metres en dynamique! (Si je ne me trompe pas) et merci pour la france! 200m dynamique sans palmes oui! Record du monde cmas .
Merci!

a écrit : Samba?? Syncope je connais (perte de conscience brève, sans prodrome), mais ça consiste en quoi la samba?? Samba = PCM ou "Perte de Control Moteur" = état pré-syncopal de mouvements incontrolés, souvent accompagné de détresse respiratoire.
Tout à fait bénin.

a écrit : Musimu ne respirait pas d'eau: il noyait ces voies aériennes supérieures. L'eau n'entrait pas dans les poumons. Il était un des seul à pratiquer cette technique, désagréable et dangereuse (infections). Les autres techniques de compensation étant , de la plus répandue à la plus subtile : "Valsalva" , "Frenzel" et "Béance Tubulo-Volontaire" ou "BTV".

Musimu pratiquait LA discipline en apnée sportive dans laquelle il y a des accidents mortels : le NO LIMIT. (Descente à l'aide d'une gueuse lestée et remontée avec un ballon). C'est la technique permettant aux apnéistes d'atteindre les plus grandes profondeur : bien loin des -120m de Mayol dans le Grand Bleu, l'Autrichien Herbert Nitch a touché -213m (record actuel)
Néanmoins ce n'est pas lors d'une perf que Musimu est décédé mais alors qu'il s'entrainait en apnée dite "Statique" chez lui dans sa piscine. Car la seule possibilité de trouver une issue fatale en apnée en dehors des pannes matérielles en No Limit c'est : l'apnée sans surveillance. Ne jamais pratiquer l'apnée seul. Toujours sous la surveillance de quelqu'un au moins capable de vous sortir de l'eau dans le cas d'un blackout (ou "samba" ou "syncope" le terme diffère)

Autrement l'apnée est un sport secure s'il est pratiqué dans les bonnes conditions. Il y a eu 1 seul décès répertorié en plusieurs dizaines d'années de compétitions, toutes techniques d'apnée confondues (poids constant, poids constant sans palmes, immersion libre, poids variable, dynamique, dynamique sans palme et statique) à part le No Limit. 2 décès en No Limit : Loïc Leferme et Audrey Mestre (pannes matériels dans les deux cas)

L'apnée reste donc un sport secure qui apporte équilibre physique et psychique.
Bon pour le mental et bon pour le corp : faites de l'apnée !

Arthur Guérin
Equipe de France d'Apnée FFESSM
Champion du Monde 2013
Afficher tout
Petite question svp : pourquoi ne pas prendre sur soi une bouteille d oxygène "juste au cas où" ? Qui serait pesée pour vérifier qu elle n a pas été consommée par exemple. C est pour la beauté du sport?

Posté le

android

(4)

Répondre

toujours est il que sa n explique pas la technique de respiration a adopter

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre