Pour régler une dispute, rien de tel que les chatouilles

Proposé par
le
dans

Chez les Zo'é, une tribu isolée située en Amazonie, la vie est paisible et il n'y a pas de chef, d'argent ou même de religion. Même leur manière de régler les éventuels conflits est pacifique : on prend les protagonistes, on les met par terre et ils subissent des chatouilles jusqu'à ce que tout le monde rigole.


Tous les commentaires (150)

J'adore cette manière de régler les problèmes :-D

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je crois que certains n'ont pas mit les pieds dans une maternelle depuis longtemps. L'enfant a ses phases d'égoïsme exacerbé car le monde lui tourne autour puisqu'il accapare toute l'attention de ses parents. Arrivé en maternelle c'est le même schéma avec des gamins qui se disputent les jouets ou tout autre chose. Ils se frappent très facilement car c'est une réponse direct qui n'a besoin d'aucun mot (eux qui ont du mal à bien parler en début de maternelle), ils pleurent lorsqu'on ne prend pas attention à eux. Les enfants c'est vraiment adorable, je les aime et j'ai moi-même un bébé et plusieurs frères et soeurs. Mais on ne peut pas dire qu'ils sont parfaitement innocent. Bien avant la maternelle ils ont la phase du NON. Et avant cela un enfant est capable de pleurer pour obtenir ce qu'a l'autre (égoïsme) ou de crier. Frapper arrive facilement sans que même les parents l'ai fait envers l'enfant. Ce qu'il faut apprendre c'est surtout à se séparer de comportement primaires ou faciles. Afficher tout Je pense que tu te trompes. Ce que tu décris comme de l'égoïsme n'en ai pas.
Si l'enfant pense que le monde tourne autour de lui c'est parce qu'il ne connaît que ça.
S'il frappe au lieu de parler c'est parce que ça lui ai plus facile, plus instinctif.
Et si il pleure pour des raisons qui te semblent futiles c'est parce qu'il a beaucoup de mal a contrôler ses émotions et ses frustrations.

Et pour ceux qui ne sont pas chatouilleux ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Il me semble que c était un mode de torture au moyen âge Oui il me semble aussi.
Sa me paraitrai logique qu'il et une concordance entre c'est deux mots vue leur forte ressemblance typographique.
Quel'qun a la réponse ?

Posté le

android

(0)

Répondre

Ce système ne peut fonctionner qu'à petite échelle.
Dans la nature il y a toujours une hiérarchie. Et sans ça il est impossible de se développer puisque qu'on ne peut pas se spécialiser. On reste à l'étape survie.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Mais je pense que tout le monde est prêt au bonheur ! Simplement nous n'en avons pas tous la même définition... Je rigole un peu sur les post aujourd'hui (dont ton 1er, désolé encore !) : "formidable", "je veux y aller", "je veux vivre comme ça", "c'est le bonheur", etc... Là je dis : "qu'est-ce qui vous empêche de vivre ce "bonheur" qui semble être le vôtre ?"... Allez-y !.. Ce n'est pas MON bonheur, mais je comprends que ça puisse être celui d'autres.
Je sais un peu de quoi je parle ; non seulement je connais très bien la Guyane et un peu l'Amazonie (pas ce peuple dont parle l'anecdote mais d'autres), mais j'ai une cousine qui essaye de vivre ce "bonheur" dans le midi... Une yourte, pas d'eau, pas d'électricité, pas de chiottes (enfin, ce que j'appelle des chiottes). Ils vivent reclus, font pousser 3 tomates et 2 concombres, s'extasient devant le dernier potiron, élèvent des poules... Je tiens 1/2 journée quand je vais les voir ! Je m'y fait chier à mourir et même si on faisait des chatouilles je ne crois pas que ça changerait grand chose...
Et là je suis en France ! Je n'ai pas les moustiques et autres joyeusetés, ni la chaleur étouffante et les pluies diluviennes d'Amazonie. En comparaison même une Yourte dans le midi est confortable ! Avec la voiture garée à deux bornes (il ne faut rien sur place !) je peux quand même retrouver la "civilisation"... Ouf...
Alors oui, c'est sympa d'entendre que des peuples amazoniens vivent encore comme ça... Formidable de penser qu'ils sont heureux dans leurs conditions... Magnifique d'avoir eu la chance d'en côtoyer un moment... Désespérant de penser qu'ils puissent disparaître... Et rigolo de lire certains post... Mais nous là bas, serions aussi malheureux qu'eux ici, au bout d'une semaine, après la surprise et la part "rêve de bonheur". Pour nous ça pourrait même rapidement devenir un cauchemar.
Afficher tout
Pour illustrer ton propos, je conseille vivement à tous de lire "Ce qu'il advint du sauvage blanc", de François Garde (prix Goncourt du premier roman 2012). C'est tiré d'une histoire vraie et c'est passionnant (à mon goût, évidemment).

a écrit : Ce système ne peut fonctionner qu'à petite échelle.
Dans la nature il y a toujours une hiérarchie. Et sans ça il est impossible de se développer puisque qu'on ne peut pas se spécialiser. On reste à l'étape survie.
Ho tu sais l'Homme peut se repartir les tâches sans forcément qu'il y ait une hiérarchie.

a écrit : Pour illustrer ton propos, je conseille vivement à tous de lire "Ce qu'il advint du sauvage blanc", de François Garde (prix Goncourt du premier roman 2012). C'est tiré d'une histoire vraie et c'est passionnant (à mon goût, évidemment). Enfin nous serons surtout malheureux parce que nous sommes accoutumés à l'idée du "bonheur" véhiculé par notre société.

Eux au moins ils ont compris que ce n'est pas en faisant la guerre que les choses iront mieux.

a écrit : Pourquoi le bonheur ? Rien ne dit qu'ils soient heureux. Et rien ne dit qu il ne le sont pas ...

a écrit : l'absence de religion explique beaucoup l'absence de conflits graves dans cette tribu. Je pense que le bonheur dans une société est inversement proportionnel à la place qu'y occupe la religion Je pense que c'est plutôt l'absence d'argent. Bien qu'il existe d'autres valeurs marchandes.
Les guerres de religion ne sont qu'un prétexte donné aux petites gens que nous sommes par les "grands" qui s'en mettent pleins les poches

a écrit : Mais je pense que tout le monde est prêt au bonheur ! Simplement nous n'en avons pas tous la même définition... Je rigole un peu sur les post aujourd'hui (dont ton 1er, désolé encore !) : "formidable", "je veux y aller", "je veux vivre comme ça", "c'est le bonheur", etc... Là je dis : "qu'est-ce qui vous empêche de vivre ce "bonheur" qui semble être le vôtre ?"... Allez-y !.. Ce n'est pas MON bonheur, mais je comprends que ça puisse être celui d'autres.
Je sais un peu de quoi je parle ; non seulement je connais très bien la Guyane et un peu l'Amazonie (pas ce peuple dont parle l'anecdote mais d'autres), mais j'ai une cousine qui essaye de vivre ce "bonheur" dans le midi... Une yourte, pas d'eau, pas d'électricité, pas de chiottes (enfin, ce que j'appelle des chiottes). Ils vivent reclus, font pousser 3 tomates et 2 concombres, s'extasient devant le dernier potiron, élèvent des poules... Je tiens 1/2 journée quand je vais les voir ! Je m'y fait chier à mourir et même si on faisait des chatouilles je ne crois pas que ça changerait grand chose...
Et là je suis en France ! Je n'ai pas les moustiques et autres joyeusetés, ni la chaleur étouffante et les pluies diluviennes d'Amazonie. En comparaison même une Yourte dans le midi est confortable ! Avec la voiture garée à deux bornes (il ne faut rien sur place !) je peux quand même retrouver la "civilisation"... Ouf...
Alors oui, c'est sympa d'entendre que des peuples amazoniens vivent encore comme ça... Formidable de penser qu'ils sont heureux dans leurs conditions... Magnifique d'avoir eu la chance d'en côtoyer un moment... Désespérant de penser qu'ils puissent disparaître... Et rigolo de lire certains post... Mais nous là bas, serions aussi malheureux qu'eux ici, au bout d'une semaine, après la surprise et la part "rêve de bonheur". Pour nous ça pourrait même rapidement devenir un cauchemar.
Afficher tout
Je vis déjà comme ta cousine et je te passe les détails, même si mon post sentait l eau de rose je trouve qu à notre époque des êtres humains vivant comme aux premiers âge est tout simplement incroyable, certains diront qu ils vivent en marge de la société mais demandons nous si cette société qu on idolâtre peut t elle réellement nous rendre heureux ? Et si le fait de s exclure du système ne serait pas le meilleur moyen de vivre pleinement sa vie, s extasier devant un potiron comme ta cousine c est le synonyme que les chose simple c est ce qui nous manque fondamentalement, alors à la question sommes nous vraiment heureux ? Certains répondrons : mais pourquoi faire ?

a écrit : "-Crime?
-Vol de chenilles
-châtiment : chatouilles, au suivant
-Crime?
-meurtre
-châtiment : chatouilles"
Pas de crimes peut être aussi ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : "-Crime?
-Vol de chenilles
-châtiment : chatouilles, au suivant
-Crime?
-meurtre
-châtiment : chatouilles"
Remarque plutôt drôle mais dans le concret je ne pense pas que cette tribu s'entretue! Pas de bêtises à la télé ou pas de conquêtes territoriales pour leur pourrir le coeur. Un exemple pour nous tous.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je vis déjà comme ta cousine et je te passe les détails, même si mon post sentait l eau de rose je trouve qu à notre époque des êtres humains vivant comme aux premiers âge est tout simplement incroyable, certains diront qu ils vivent en marge de la société mais demandons nous si cette société qu on idolâtre peut t elle réellement nous rendre heureux ? Et si le fait de s exclure du système ne serait pas le meilleur moyen de vivre pleinement sa vie, s extasier devant un potiron comme ta cousine c est le synonyme que les chose simple c est ce qui nous manque fondamentalement, alors à la question sommes nous vraiment heureux ? Certains répondrons : mais pourquoi faire ? Afficher tout C'est toi qui choisit comment tu définis ton bonheur. Suivre un objectif, s'émerveiller en découvrant de nouvelles choses (SCMB est super cool pour ça), etc...
Personne n'idolatre une "société". C'est un homme de paille bidon. Rien n'empêche de quitter le système et de voyager et de rencontrer d'autres sociétés : gens de voyage, amish, montagnards, moines...
Il y a autant de façon d'être heureux que d'humain sur Terre. Le tout est de trouver la sienne ;) et de jamais ô grand jamais généraliser ("les choses fondamentales nous manquent" c'est une généralisation sans intérêt parce qu'il y a des millions de contre-exemple).

Posté le

android

(6)

Répondre

Poutine et porochenko en combat de chatouille!!!! Je veux voir ça !

a écrit : Et pour ceux qui ne sont pas chatouilleux ? Ils peuvent toujours aller chez les Bonobos :). Mais à choisir, on peut préférer faire semblant de rire aux chatouilles... Allez, je sors.

a écrit : Oui il me semble aussi.
Sa me paraitrai logique qu'il et une concordance entre c'est deux mots vue leur forte ressemblance typographique.
Quel'qun a la réponse ?
J ai trouver ça sur wiki apparemment la torture par chatouille était une pratique courante à l époque car prolongée ça devenait un supplice pour le torturé

fr.m.wikipedia.org/wiki/Chatouille_(torture)

... et enfin, la victime sera mort de rire ^_^

a écrit : C'est toi qui choisit comment tu définis ton bonheur. Suivre un objectif, s'émerveiller en découvrant de nouvelles choses (SCMB est super cool pour ça), etc...
Personne n'idolatre une "société". C'est un homme de paille bidon. Rien n'empêche de quitter le système et de voyager
et de rencontrer d'autres sociétés : gens de voyage, amish, montagnards, moines...
Il y a autant de façon d'être heureux que d'humain sur Terre. Le tout est de trouver la sienne ;) et de jamais ô grand jamais généraliser ("les choses fondamentales nous manquent" c'est une généralisation sans intérêt parce qu'il y a des millions de contre-exemple).
Afficher tout
Oui ne généralisons pas tu as parfaitement raison , mais dans mon com je ne parlais que de moi et de la cousine de golf et des ses potirons ^^