Tous les panneaux routiers de Londonderry sont barrés à la main

Proposé par
le

En Irlande, la plupart des panneaux routiers indiquant la ville de Londonderry, célèbre pour l'épisode tragique du Bloody Sunday (où 15 manifestants pacifiques furent abattus), ont été taggés à la main afin de masquer la partie London, en guise de protestation contre le comportement des autorités britanniques.

Ce n'est qu'en 2010 que le premier ministre David Cameron reconnut la responsabilité du pays et présenta ses excuses.


Commentaires préférés (3)

À savoir que le Bloody Sunday date de 1972, donc il a fallu attendre 38 ans pour le gouvernement reconnaissance sa responsabilité dans ce massacre.

Posté le

android

(163)

Répondre

I can't believe the news today
Oh, I can't close my eyes
And make it go away
How long...
How long must we sing this song
How long, how long...
'cause tonight...we can be as one
Tonight...

Broken bottles under children's feet
Bodies strewn across the dead end street
But I won't heed the battle call
It puts my back up
Puts my back up against the wall

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

And the battle's just begun
There's many lost, but tell me who has won
The trench is dug within our hearts
And mothers, children, brothers, sisters
Torn apart

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

How long...
How long must we sing this song
How long, how long...
'cause tonight...we can be as one
Tonight...tonight...

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

Wipe the tears from your eyes
Wipe your tears away
Oh, wipe your tears away
Oh, wipe your tears away
(Sunday, Bloody Sunday)
Oh, wipe your blood shot eyes
(Sunday, Bloody Sunday)

Sunday, Bloody Sunday (Sunday, Bloody Sunday)
Sunday, Bloody Sunday (Sunday, Bloody Sunday)

And it's true we are immune
When fact is fiction and TV reality
And today the millions cry
We eat and drink while tomorrow they die

(Sunday, Bloody Sunday)

The real battle just begun
To claim the victory Jesus won
On...

Sunday Bloody Sunday
Sunday Bloody Sunday...

Posté le

android

(52)

Répondre

a écrit : Cette remarque est d'une niaiserie affligeante. Donc selon toi, le fait que les forces armées aient ouvert le feu tient uniquement du fait de leur statut militaire ? Si cela avaient été des policiers "formés", il auraient maîtrisé la situation d'une main de maître? Un peu comme les policiers français lors du massacre du métro Charonne? Ou comme les policiers américains lorsqu'ils ont abattu à bout portant des suspect menottés devant des témoins qui les filmaient dans le métro? Ou les policiers kenyans lors de recentes manifestations? Le fait est que faire patrouiller des militaires avec des balles à blanc est le comble de l'inutilité, cela en fait juste des cibles inoffensive pour un eventuel terroriste. Réfléchis ( un peu ) avant de poster stp. Afficher tout Le fait est qu'un soldat de l'armée de terre, de la marine ou de l'air n'est pas formé pour gérer une émeute ou au moins une manifestation. Il est formé pour ce à quoi il est destiné : le combat. Ils seront donc toujours moins qualifiés que des policiers, des gendarmes ou autres selon les pays tant qu'ils n'auront pas reçu de formation adéquate. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de dérapages chez les forces de l'ordre, mais il y en aura selon moi toujours plus dans un organisme qui n'est pas bien formé pour la mission qu'on lui confie. D'autre part, je ne me suis jamais prononcé sur la validité des patrouilles de soldats en France. Avant d'être condescendant, merci de bien me lire. J'ai juste dit que leur donner des pouvoirs équivalent à ceux des forces de l'ordre ou les utiliser de façon similaire serait absurde. Pour ta gouverne, je suis contre ces patrouilles car il existe en France des forces qui sont formées et destinées pour ce genre de mission : la police et la gendarmerie.

Posté le

android

(50)

Répondre


Tous les commentaires (41)

À savoir que le Bloody Sunday date de 1972, donc il a fallu attendre 38 ans pour le gouvernement reconnaissance sa responsabilité dans ce massacre.

Posté le

android

(163)

Répondre

Mieux vaut tard que jamais comme on dit !

Posté le

android

(3)

Répondre

Derry est bien le nom officiel, venant d'un mot gaélique signifiant "chênaie". Sur place, même les "loyalistes" comprennent que l'ajout de "London" est humiliant et complètement injustifié.
en.wikipedia.org/wiki/Derry
Barrer les noms anglais est courant dans les parties occidentales de l'Irlande (normalement les panneaux sont bilingues), ce qui est parfois problématique pour le touriste qui n'a qu'une carte en anglais.

I can't believe the news today
Oh, I can't close my eyes
And make it go away
How long...
How long must we sing this song
How long, how long...
'cause tonight...we can be as one
Tonight...

Broken bottles under children's feet
Bodies strewn across the dead end street
But I won't heed the battle call
It puts my back up
Puts my back up against the wall

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

And the battle's just begun
There's many lost, but tell me who has won
The trench is dug within our hearts
And mothers, children, brothers, sisters
Torn apart

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

How long...
How long must we sing this song
How long, how long...
'cause tonight...we can be as one
Tonight...tonight...

Sunday, Bloody Sunday
Sunday, Bloody Sunday

Wipe the tears from your eyes
Wipe your tears away
Oh, wipe your tears away
Oh, wipe your tears away
(Sunday, Bloody Sunday)
Oh, wipe your blood shot eyes
(Sunday, Bloody Sunday)

Sunday, Bloody Sunday (Sunday, Bloody Sunday)
Sunday, Bloody Sunday (Sunday, Bloody Sunday)

And it's true we are immune
When fact is fiction and TV reality
And today the millions cry
We eat and drink while tomorrow they die

(Sunday, Bloody Sunday)

The real battle just begun
To claim the victory Jesus won
On...

Sunday Bloody Sunday
Sunday Bloody Sunday...

Posté le

android

(52)

Répondre

En Irlande du NORD, parce que c'est pas tout à fait la même chose !

a écrit : En Irlande du NORD, parce que c'est pas tout à fait la même chose ! Non, on parle bien des panneaux en Irlande

a écrit : ÇA c'est de la violence policière. En soi, le bloody sunday ne fait pas état de violence policière. En effet, se sont des parachutistes qui ont encadré la manifestation et qui ont aussi tiré sur les manifestants. Cela devrait convaincre tous ceux qui veulent que les militaires (hors gendarmerie) qui patrouillent en France depuis les attentats ne doivent pas se voir accorder de pouvoirs policiers car ils ne sont pas formés pour ce type d'intervention.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : En soi, le bloody sunday ne fait pas état de violence policière. En effet, se sont des parachutistes qui ont encadré la manifestation et qui ont aussi tiré sur les manifestants. Cela devrait convaincre tous ceux qui veulent que les militaires (hors gendarmerie) qui patrouillent en France depuis les attentats ne doivent pas se voir accorder de pouvoirs policiers car ils ne sont pas formés pour ce type d'intervention. Afficher tout Là dessus on est d'accord

Posté le

android

(6)

Répondre

Petite précision. On parle ici de l'Irlande du Nord, une des 4 nations du Royaume-Uni, et non pas de l'Irlande qui lui est un pays à part entière. Parce que si ça avait été l'Irlande, les deux pays serait entré directement en guerre et on en parlerait encore aujourd'hui.

Autre anecdote sur Londonderry : Son club de football, le Derry City, est l'une des rares équipes n'évoluant pas dans son championnat national. Le club joue en première division irlandaise depuis 1985 suite à des tensions qui l'ont poussé à se retirer du champoinnat nord-irlandais.

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : En soi, le bloody sunday ne fait pas état de violence policière. En effet, se sont des parachutistes qui ont encadré la manifestation et qui ont aussi tiré sur les manifestants. Cela devrait convaincre tous ceux qui veulent que les militaires (hors gendarmerie) qui patrouillent en France depuis les attentats ne doivent pas se voir accorder de pouvoirs policiers car ils ne sont pas formés pour ce type d'intervention. Afficher tout C'est plutôt l'inverse... chez nous ce sont les policiers qui voudraient avoir les mêmes prérogatives que les gendarmes (militaires). Notamment en terme d'autorisation d'utiliser leurs armes plus "facilement" en cas de "légitime défense".

a écrit : En soi, le bloody sunday ne fait pas état de violence policière. En effet, se sont des parachutistes qui ont encadré la manifestation et qui ont aussi tiré sur les manifestants. Cela devrait convaincre tous ceux qui veulent que les militaires (hors gendarmerie) qui patrouillent en France depuis les attentats ne doivent pas se voir accorder de pouvoirs policiers car ils ne sont pas formés pour ce type d'intervention. Afficher tout Cette remarque est d'une niaiserie affligeante. Donc selon toi, le fait que les forces armées aient ouvert le feu tient uniquement du fait de leur statut militaire ? Si cela avaient été des policiers "formés", il auraient maîtrisé la situation d'une main de maître? Un peu comme les policiers français lors du massacre du métro Charonne? Ou comme les policiers américains lorsqu'ils ont abattu à bout portant des suspect menottés devant des témoins qui les filmaient dans le métro? Ou les policiers kenyans lors de recentes manifestations? Le fait est que faire patrouiller des militaires avec des balles à blanc est le comble de l'inutilité, cela en fait juste des cibles inoffensive pour un eventuel terroriste. Réfléchis ( un peu ) avant de poster stp.

a écrit : C'est plutôt l'inverse... chez nous ce sont les policiers qui voudraient avoir les mêmes prérogatives que les gendarmes (militaires). Notamment en terme d'autorisation d'utiliser leurs armes plus "facilement" en cas de "légitime défense". On peut prendre recement le cas du policier qui a Gare du Nord a du attendre le dernier moment pour faire usage de son arme alors qu'il defendait une personne dont les agresseurs ne voulaient pas obtempérer malgré qu'il ait sorti sa carte. Après avoir tiré de manière non létale sur un agresseur qui lui assenait des coups de poings, il a finit par se faire subtiliser son arme (puis se faire tirer dessus) pendant qu'il appelait les secours. Donc oui il y a un problème de prérogatives ET de formation.

a écrit : Cette remarque est d'une niaiserie affligeante. Donc selon toi, le fait que les forces armées aient ouvert le feu tient uniquement du fait de leur statut militaire ? Si cela avaient été des policiers "formés", il auraient maîtrisé la situation d'une main de maître? Un peu comme les policiers français lors du massacre du métro Charonne? Ou comme les policiers américains lorsqu'ils ont abattu à bout portant des suspect menottés devant des témoins qui les filmaient dans le métro? Ou les policiers kenyans lors de recentes manifestations? Le fait est que faire patrouiller des militaires avec des balles à blanc est le comble de l'inutilité, cela en fait juste des cibles inoffensive pour un eventuel terroriste. Réfléchis ( un peu ) avant de poster stp. Afficher tout Le fait est qu'un soldat de l'armée de terre, de la marine ou de l'air n'est pas formé pour gérer une émeute ou au moins une manifestation. Il est formé pour ce à quoi il est destiné : le combat. Ils seront donc toujours moins qualifiés que des policiers, des gendarmes ou autres selon les pays tant qu'ils n'auront pas reçu de formation adéquate. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de dérapages chez les forces de l'ordre, mais il y en aura selon moi toujours plus dans un organisme qui n'est pas bien formé pour la mission qu'on lui confie. D'autre part, je ne me suis jamais prononcé sur la validité des patrouilles de soldats en France. Avant d'être condescendant, merci de bien me lire. J'ai juste dit que leur donner des pouvoirs équivalent à ceux des forces de l'ordre ou les utiliser de façon similaire serait absurde. Pour ta gouverne, je suis contre ces patrouilles car il existe en France des forces qui sont formées et destinées pour ce genre de mission : la police et la gendarmerie.

Posté le

android

(50)

Répondre

a écrit : C'est plutôt l'inverse... chez nous ce sont les policiers qui voudraient avoir les mêmes prérogatives que les gendarmes (militaires). Notamment en terme d'autorisation d'utiliser leurs armes plus "facilement" en cas de "légitime défense". Je parlais des militaires sans inclure les gendarmes car sinon en effet les policiers sont assez jaloux des avantages qu'ont ces derniers.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le fait est qu'un soldat de l'armée de terre, de la marine ou de l'air n'est pas formé pour gérer une émeute ou au moins une manifestation. Il est formé pour ce à quoi il est destiné : le combat. Ils seront donc toujours moins qualifiés que des policiers, des gendarmes ou autres selon les pays tant qu'ils n'auront pas reçu de formation adéquate. Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas de dérapages chez les forces de l'ordre, mais il y en aura selon moi toujours plus dans un organisme qui n'est pas bien formé pour la mission qu'on lui confie. D'autre part, je ne me suis jamais prononcé sur la validité des patrouilles de soldats en France. Avant d'être condescendant, merci de bien me lire. J'ai juste dit que leur donner des pouvoirs équivalent à ceux des forces de l'ordre ou les utiliser de façon similaire serait absurde. Pour ta gouverne, je suis contre ces patrouilles car il existe en France des forces qui sont formées et destinées pour ce genre de mission : la police et la gendarmerie. Afficher tout 2 problemes, d une part il n y a pas assez de force de l ordre pour faire ces patrouilles (d ou l utilisation de l armee), et d autres part (mais aussi cause consequence), ca saoule les forces de l ordre (tt comme en partie les militaires) de faire ces missions.
De plus les militaires n ont jamais demande a avoir plus de pouvoir dans ce domaine, juste des moyens adapte.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : 2 problemes, d une part il n y a pas assez de force de l ordre pour faire ces patrouilles (d ou l utilisation de l armee), et d autres part (mais aussi cause consequence), ca saoule les forces de l ordre (tt comme en partie les militaires) de faire ces missions.
De plus les militaires n ont jamais demande a avoir
plus de pouvoir dans ce domaine, juste des moyens adapte. Afficher tout
Je suis d'accord que les militaires n'ont jamais demandé plus de pouvoir mais j'ai déjà entendu des personnes qui voulaient cette augmentation car sans plus de prérogatives, ils sont inutiles, d'où mon commentaire.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Non, on parle bien des panneaux en Irlande Le panneau est indiscutablement en Ulster. Il vaut mieux y dire Derry dans un quartier catholique.
Hors sujet, mais plaisanterie bien connue là-bas: on demande à un quidam s'il est catholique ou protestant. Il répond qu'il est athée. "Oui, mais athée catholique ou athée protestant?".

Je n'ai jamais entendu un Irlandais (De la République d'Irlande) appeller ce comté "LondonDerry"
Par ailleurs, j'ai pu constater qu'il y a encore un fort sentiment nationaliste chez les 18-25 ans que j'ai eu l'occasion de rencontrer