C'est à Tours que l'on parlait le mieux le français

Proposé par
le

Tous les commentaires (68)

a écrit : Votre français n'est pas "pur" comme celui de nous autres tourangeaux, il est juste neutre ;) Tu confonds diplomatie et linguistique :-P
Si notre politique s'accordait à nos dialectes, nous serions toujours aussi farouches qu'au XVIe siècle!

C'est un peu n'importe quoi comme formulation d'anecdote.

Il n'y a pas de langue "sans accent", et d'autres avec accent.
Il y a des différences de prononciation entre les régions.

La plus puissante des communauté peut, à la limite, avoir imposé sa prononciation comme celle de référence.
Mais ce qui en fait la référence est une simple lutte de pouvoir, certainement pas une raison qui serait interne à la langue elle-même.

Parler d'une langue "sans accent" n'a tout simplement aucun sens.

Les parisiens ont un accent parisien pour les marseillais et vice et versa.
Ce qui a imposé en France l'accent parisien comme référence, c'est la télévision, et en particulier les journaux nationnaux, possédant tous leur studios à Paris.
( Et encore, ça n'était pas l'accent parisien "populaire" mais celui des élites )


Cette histoire de "sans accent" me rappelle les débats courant pendant la renaissance, afin de savoir quelle langue était la plus "belle"...
C'est tout aussi absurde.

:-/

a écrit : C'est une anecdote qui va faire apparaître des polémique non ? Bref on m'a toujours dit que le vrai français était parlé par les Québécois. Le langage Québécois a des mots appartenant au Francien.

a écrit : Quand il y a une anecdote et que tout le monde crie "non, c'est le Québécois" ou "non, c'est ça et ca" il faut mieux regarder les sources. S'il y a une anecdote c'est pas pour rien, il doit y avoir matière non ?
Le québécois est le français historique ? sûrement, mais seul
ement pour le vocabulaire, et "historique" à prendre avec de grosses pincettes, je dirais simplement plus proche (comme un cousin, et encore pas germain).
Tout dépend aussi de quel moment on parle pour "historique", quelle référence pour parler de pureter ? (Oui je parle de pureté, je n'ai pas de honte à utiliser un mot, ce n'est pas un gros mot ni une insulte à la diversité, juste un mot).
Autant prendre la date ou la langue française devient la langue d'État, de l'administration, donc 1589 avec l'édit de villet cotteret. A cette date, avec l'apport de Louis XI on comprend pourquoi Tours. De cette date au XIXeme siècle l'accent de tour est considéré comme le plus pure. Ce n'est pas historique, impossible d'établir une histoire parfaite des accents. Et cela jusqu'au XIX, voilà pourquoi l'anecdote est au passé. Mais puisque la langue est en mouvement perpétuel (donc arrêté un peu avec le québécois svp) ça à changé. En tout cas aujourd'hui l'accent de Tour, par rapport à celui du parlé régionales, est lavé des "o" à la parisienne, des "euuu" traînant ou encore des "eing" du sud, c'est le plus plat. Cela ne veut pas dire historique ou pure. Après de 1589 au XIX apparemment c'était le cas.
Afficher tout
Correction d'une faute de frappe: l'ordonnance de Villers-Cotterêts date de 1539, sous le règne de François 1er, dont un surnom, assez curieux en y réfléchissant, était "père et restaurateur des lettres".

a écrit : Les québécois? Sachant qu'il mélange l'anglais et le français... Je ne pense pas non^^ En ce qui concerne le mélange du français et de l'anglais voici un constat antirhétique. Alors qu'un Français t'informe par email qu'il est préférable d'utiliser le parking du drugstore pour faire ton shopping du weekend, un Québécois, lui, t'informera par courriel qu'il est préférable d'utiliser le stationnement de la pharmacie pour faire ton magasinage de fin de semaine.

Chez certains l'usage de l'anglicisme est dû à l'ignorance de la langue comme cela est souvent le cas au Québec où l'anglais était jusqu'à tout récemment la langue de la classe patronale. Il fallait donc fitter pour toffer sur la job.

Pour d'autres, l'anglicisme est la fierté d'en parler une autre, comme cela est souvent le cas en France où la propension de l'anglais est assez récente.

Cette fierté de parler une autre langue n'est-elle pas poussée à l'extrême lorsque le serveur d'un restaurant à Tours refuse de traduire en français le menu qu'il vient d'expliquer en anglais à des Américains sous prétexte que les convives francophones doivent parler l'anglais. Fait vécu.

En ce qui concerne la pureté de la prononciation, encore faut-il qu'il y ait une norme de prononciation. Advenant l'existence d'une telle norme, une accentuation dans la prononciation ne serait-elle pas alors un écart de cette norme et donc un manque de pureté? On ne saurait donc parler d'accent pur.

Pour terminer sur une note d'humour, j'ai lu, il y a quelques années, que certains linguistes considèrent qu'il y a une association entre l'accent dans la prononciation et la présence de culture chez la personne qui parle. (Ceci expliquerait d'ailleurs la diction exagérée de ceux qui pètent plus haut que le trou pour épater leur interlocuteur).

Personnellement, je mettrais un gros bémol sur cette théorie mais je rigole quand quelqu'un me dit que j'ai un accent et que lui n'en a pas .

P. S. Tout ceci a été écrit avec un gros accent...

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : Ça ne peut pas être l'accent le plus pur de France ils disent "pain au chocolat" Parceque quand tu veux un pain aux raisins tu dis raisintine?

Posté le

android

(14)

Répondre

Dire que l'accent le plus pur est celui du Québec n'a pas beaucoup beaucoup de sens. Il y a plusieurs accents différents au Québec. Et celui du Saguenay Lac Saint Jean n'a pas grand chose de pur...et le français à bien évolué au Québec comme en France, notamment sous l'influence de l'anglais. Pour de rien, ils disent bienvenue. Il y a également beaucoup de déformations de mots, du style pantoute pour pas du tout...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Oula, le québécois s'évertue pourtant à ne pas faire d'anglicismes ! Pas de week-end ou parking là bas. Au contraire je crois qu'ils aiment pas trop ça. Ils disent parquer...et ils parlent de lift pour un trajet, ou disent c'est le fun. Ils utilisent en permanence des anglicismes. Juste pas les mêmes que les français

Posté le

android

(11)

Répondre

Je ne crois pas l'avoir lu et si mes souvenirs de prepa sont exactes, cette "legende" à été propagé à la Renaissance. Les auteurs de la Pléiade, originaires ou vivants à Tours et Angers, proches de la cour ont beaucoup contribué à établir le français moderne, notamment dans sa prononciation. C'est aussi pour cela que l'on a dit que le bon français était celui de Tours.

Posté le

android

(3)

Répondre

Plus "pur" mais qu'est ce que tu veux dire par la???!!! Viens t'expliquer stp MERCI

a écrit : Je ne crois pas l'avoir lu et si mes souvenirs de prepa sont exactes, cette "legende" à été propagé à la Renaissance. Les auteurs de la Pléiade, originaires ou vivants à Tours et Angers, proches de la cour ont beaucoup contribué à établir le français moderne, notamment dans sa prononciation. C'est aussi pour cela que l'on a dit que le bon français était celui de Tours. Afficher tout Que veux tu dire par "bon francais" lisao6?

a écrit : Parceque quand tu veux un pain aux raisins tu dis raisintine? Pas du tout, j'y ai passé mon enfance et je peux vous dire que Nervosa se trompe...

a écrit : Toujours ces "j'ai entendu dire", "on m'a toujours dit". Des références, de grâce!
J'ai l'habitude d'en donner, comme celle-ci excellente:
www.je-parle-quebecois.com/videos/au-quebec/histoire-et-origine-de-laccent-quebecois.html
Pour ma part, ayant l
'habitude de l'accent canadien, je ne savoure vraiment les auteurs classiques qu'en me les prononçant intérieurement avec cet accent - que j'évite d'utiliser en France, sauf à la rigueur en Normandie, on croirait que je me moque du monde.
Cartier et Champlain venaient de la Bretagne, alors bien plus étendue, mais pas du Poitou.
Afficher tout
Désolé d'avoir une vraie vie... les discussions avec les collègues, les amis, la famille, ne sont pas référencées.. je parle même avec des gens que je ne connais pas, de sujets aussi variés que la météo - le plus souvent - mais aussi de politique, d'économie, de littérature... et toutes ces choses qui font la vie.
Le consensus général (légende urbaine non avérée) est que l'accent québécois est d'origine poitevine. C'est comme ça, c'est faux (voir la fin de mon premier post) et puis c'est tout.

Le français le plus pur?? C'est à dire? Car la langue française a bien changé rien que depuis les années 1940/50. Et de part mon travail je vais souvent à Tours, et bien ça me pique les oreilles quand j'en entends parler.

C'est totalement stupide de chercher l'accent le plus pur : c'est comme chercher l'espèce de concombre la plus proche du concombre originel. Cela n'a pas de sens...

Posté le

windowsphone

(4)

Répondre

a écrit : Désolé d'avoir une vraie vie... les discussions avec les collègues, les amis, la famille, ne sont pas référencées.. je parle même avec des gens que je ne connais pas, de sujets aussi variés que la météo - le plus souvent - mais aussi de politique, d'économie, de littérature... et toutes ces choses qui font la vie.
Le consensus général (légende urbaine non avérée) est que l'accent québécois est d'origine poitevine. C'est comme ça, c'est faux (voir la fin de mon premier post) et puis c'est tout.
Afficher tout
Pour ma part, je préfère ceux qui ont l'esprit critique, et n'affirment rien dont ils ne puissent donner de source; donc, sur ce site, les commentaires étayés par autre chose que du vent.
Force est de reconnaître qu'il a peu de participants d'une démarche intellectuelle rigoureuse.
"Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison." (Coluche)
archivesmillenairesmondiales.wordpress.com/citations/citations-dissidentes/
"Ce n'est pas parce que l'erreur se propage et se multiplie qu'elle devient vérité." (Gandhi)
www.evolution-101.com/citations-celebres-de-gandhi/
"Calomiez, calomniez, il en restera toujours quelque chose." (attribué à Beaumarchais, qui copiait un certain nombre de dictons dans ses pièces)
www.france-pittoresque.org/article-calomniez-calomniez-il-en-restera-toujours-quelque-chose-100171843.html
Il y a énormément de gens capables de gouverner un pays. Malheureusement, ils sont tous restés garçons-coiffeurs ou chauffeurs de taxi.

a écrit : C'est totalement stupide de chercher l'accent le plus pur : c'est comme chercher l'espèce de concombre la plus proche du concombre originel. Cela n'a pas de sens... C'est complètement différent.
Rechercher les filiations génétiques est bien fondé et objectif.
Dire qu'un accent est pur présuppose un critère, inévitablement arbitraire.

a écrit : Toujours ces "j'ai entendu dire", "on m'a toujours dit". Des références, de grâce!
J'ai l'habitude d'en donner, comme celle-ci excellente:
www.je-parle-quebecois.com/videos/au-quebec/histoire-et-origine-de-laccent-quebecois.html
Pour ma part, ayant l
'habitude de l'accent canadien, je ne savoure vraiment les auteurs classiques qu'en me les prononçant intérieurement avec cet accent - que j'évite d'utiliser en France, sauf à la rigueur en Normandie, on croirait que je me moque du monde.
Cartier et Champlain venaient de la Bretagne, alors bien plus étendue, mais pas du Poitou.
Afficher tout
Hé.... L'accent que tu veux, mais sur un autre ton....