La restauration rapide existait dès l'Antiquité

Proposé par
le

Le fast-food est loin d'être une invention moderne. Durant l'antiquité romaine, il existait des "thermopolia", terme désignant des établissements de restauration rapide. Les clients venaient se restaurer rapidement pour un prix modeste et consommaient de la nourriture chaude ou des boissons.

La qualité de ces établissements variaient grandement, certains cuisinant à base de matière première de très mauvaise qualité comme des pièces de boucherie invendues ou des bas morceaux tandis que d'autres privilégiaient une viande de meilleure qualité. Le thermopolium avait également assez mauvaise presse à l'époque romaine, de par sa clientèle modeste et ses bas prix.


Commentaires préférés (3)

- Avé César, un petit Happy Meal ?
- Avec plaisir

Posté le

windowsphone

(98)

Répondre

Naturellement c'est à cette époque que la salade césar fut créée ...

Posté le

android

(101)

Répondre

Apres une soirée en discothérium rien ne vaut un petit thermopolium ...


Tous les commentaires (53)

Ma foi ils le savaient déjà à Paris puisqu'ils désignent les kebabs par la douce appellation de "grecs"

Posté le

android

(12)

Répondre

- Avé César, un petit Happy Meal ?
- Avec plaisir

Posté le

windowsphone

(98)

Répondre

On peut constater dans les sources que les comptoirs ressemblaient fortement à ceux de nos fast food (plusieurs "caisses" alignées ). De nos jours les enseignes ont réussi à donner une moins mauvaise image qu à l époque apparemment, même si les consommateurs de tous horizons commencent à se pencher sur la qualité. JMCMB

Posté le

android

(21)

Répondre

Commentaire supprimé Probablement pas, car les gens n'avaient pas beaucoup d'occupations dans lesquelles on reste assis pendant des heures, contrairement à aujourd'hui

Posté le

android

(18)

Répondre

Naturellement c'est à cette époque que la salade césar fut créée ...

Posté le

android

(101)

Répondre

Super anecdote pour clouer le bec des vieux grincheux et partisans du "c'était mieux avant" qui ne peuvent pas nous laisser savourer un big Mac tranquillou

Posté le

android

(9)

Répondre

Ces fast-foods marchaient car il était interdit aux personnes habitants dans des immeubles de faire un feu pour éviter tout incendie. Ces habitants se réfugiaient donc dans ces fast-foods pour avoir un repas chaud

Apres une soirée en discothérium rien ne vaut un petit thermopolium ...

a écrit : Ma foi ils le savaient déjà à Paris puisqu'ils désignent les kebabs par la douce appellation de "grecs" Des grecs.... pour l'Antiquité romaine ? Des grecs... *Tend un livre de géographie*

"signé une historia-nazie :)"

La seule différence à mon sens c'est que de nos jours la nourriture se rapproche plus de l artificielle que du naturelle, ce qui est tout à fait nouveau dans l histoire de l homme! Bonne appétit bien sûr ;)

Quand j'étais allé à Ostie avec ma classe en 5eme ma prof nous en avait parlé en désignant un bâtiment en ruines comme le McDo de l'époque ^^

a écrit : Ma foi ils le savaient déjà à Paris puisqu'ils désignent les kebabs par la douce appellation de "grecs" Le Kebab est appelé ''Grec'' à Paris à cause de son histoire.
Les premiers fabricants/vendeurs de ce genre de sandwich étaient des immigrés grecs dans les années 70 qui ont ouvert des petits restaurants au sein de la capitale. Ils sont devenus très vite populaire car on y mangeait à sa faim pour presque rien. Ils vendaient un sandwich dont le ''vrai'' nom est le Gyros.
Ce sandwich est préparé presque comme un Kebab, un pain Pita saucé (et non un pain turc) + des crudités + des olives + de la viande tournée à la broche (mouton, boeuf, porc).
À l'époque, il n'y avait aucun kebab en France.

Ce n'est que plus tard, dans les années 80, que des immigrés turcs et maghrébins, n'ayant plus les mêmes opportunités d'emploi dans les industries françaises en déclin, ont commencés à ouvrir des Kebab en reprenant la recette spécifique d'Anatolie (et non pas inventée par un immigré turc en Allemagne comme le veut la légende).
Cette recette est quasiment similaire au Gyros grec. La viande est obligatoirement du mouton, il n'y a pas d'olive dedans et le pain utilisé est un demi pain turc qui est saucé avec de la sauce blanche à base de sésame.

Par la suite, surtout à compter de la deuxième moitié des années 90, le kebab s'est répandu partout en France. En partant des grandes agglomérations, il s'est dispersé dans les provinces, les recettes se sont diversifiées...
Et depuis tout ce temps, en région parisienne le nom de ''Grec'' est resté. Pourtant, même en cherchant bien, il n'y a plus aucun vendeur de Gyros à Paris.

Posté le

android

(64)

Répondre

Avé césar ceux qui mangent un quick te salut.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Le Kebab est appelé ''Grec'' à Paris à cause de son histoire.
Les premiers fabricants/vendeurs de ce genre de sandwich étaient des immigrés grecs dans les années 70 qui ont ouvert des petits restaurants au sein de la capitale. Ils sont devenus très vite populaire car on y mangeait à sa faim p
our presque rien. Ils vendaient un sandwich dont le ''vrai'' nom est le Gyros.
Ce sandwich est préparé presque comme un Kebab, un pain Pita saucé (et non un pain turc) + des crudités + des olives + de la viande tournée à la broche (mouton, boeuf, porc).
À l'époque, il n'y avait aucun kebab en France.

Ce n'est que plus tard, dans les années 80, que des immigrés turcs et maghrébins, n'ayant plus les mêmes opportunités d'emploi dans les industries françaises en déclin, ont commencés à ouvrir des Kebab en reprenant la recette spécifique d'Anatolie (et non pas inventée par un immigré turc en Allemagne comme le veut la légende).
Cette recette est quasiment similaire au Gyros grec. La viande est obligatoirement du mouton, il n'y a pas d'olive dedans et le pain utilisé est un demi pain turc qui est saucé avec de la sauce blanche à base de sésame.

Par la suite, surtout à compter de la deuxième moitié des années 90, le kebab s'est répandu partout en France. En partant des grandes agglomérations, il s'est dispersé dans les provinces, les recettes se sont diversifiées...
Et depuis tout ce temps, en région parisienne le nom de ''Grec'' est resté. Pourtant, même en cherchant bien, il n'y a plus aucun vendeur de Gyros à Paris.
Afficher tout
Kilikio, 34 rue Notre Dame de Nazareth, Paris, 3e
Tzeferakos, 24 rue Monge, Paris, 5e
Filakia, 9 rue Mandar, Paris, 2e
Galliká, 7 rue Godot de Mauroy, Paris, 9e
Kalios, 44 rue de Dunkerque, Paris, 9e
Mezz Paris, 53 quai de Valmy, Paris, 10e ... Pour les gyros et pas que ça :-) Bon appétit bien sûr

a écrit : Naturellement c'est à cette époque que la salade césar fut créée ... C'est une recette mexicaine qui a pour origine la Prohibition.

a écrit : La seule différence à mon sens c'est que de nos jours la nourriture se rapproche plus de l artificielle que du naturelle, ce qui est tout à fait nouveau dans l histoire de l homme! Bonne appétit bien sûr ;) Faux, faux et encore faux, la nourriture d'aujourd'hui, même celle des fast food, est tout aussi naturel qu'à l'Antiquité. Donc on arrête le bashing vide de sens et de connaissances, et on va ouvrir quelques bouquins.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Faux, faux et encore faux, la nourriture d'aujourd'hui, même celle des fast food, est tout aussi naturel qu'à l'Antiquité. Donc on arrête le bashing vide de sens et de connaissances, et on va ouvrir quelques bouquins. La vrai différence est qu'aujourd'hui cette nourriture vient d'élevages en batterie ce qui n'est pas du tout naturelle ( et toute la conscience sur la condition animale qui en découle ... )

a écrit : La vrai différence est qu'aujourd'hui cette nourriture vient d'élevages en batterie ce qui n'est pas du tout naturelle ( et toute la conscience sur la condition animale qui en découle ... ) Parce que le label "naturel" est lié au nombre d'animal au mètre carré ? Allons bon...

a écrit : Parce que le label "naturel" est lié au nombre d'animal au mètre carré ? Allons bon... C'est un exemple parmi d'autres , il m'étonnerai fortement qu'à l'époque les sandwichs soient saupoudrés de bicarbonate de soude pour être mieux ingérés par les clients ou que les salades et tomates soient traitées au fongicides et insecticides. La nourriture d'aujourd'hui fast-food ou non n'a rien de naturel .

a écrit : Parce que le label "naturel" est lié au nombre d'animal au mètre carré ? Allons bon... De plus, si pour vous un animal dans la majorité des cas conçu par insémination artificielle, logé dans un endroit où il ne peut ni se mouvoir ni s'exprimer est naturel alors nous n'avons pas la même définition de ce terme.