Par le hublot de l'avion, vous verrez peut-être une oie à tête barrée

Proposé par
le
dans

L'Anser Indicus ou oie à tête barrée en français est une race d'oiseau capable de voler à très haute altitude. Certains spécimens ont été observés à 10 000 mètres, soit l’altitude de croisière des vols commerciaux. A de telles hauteurs, elle doit résister a des températures avoisinant les -50°C, ce qui lui est notamment utile pour traverser le massif de l’Himalaya lors de sa migration.


Commentaires préférés (3)

Sachez aussi qu'à une telle altitude, la pression est telle que l'air perd en portance ce qui explique que les hélicoptères ne puissent pas y aller...

Posté le

android

(148)

Répondre

C'est en constatant que les avions à hélice étaient limités en altitude et en vitesse par la raréfaction de l'air que Frank Whittle s'est dit qu'il fallait le comprimer, a inventé le turbo-réacteur, et déposé un brevet au début des années 1930. Des prototypes ont volé dans les années suivantes, à la stupéfaction des témoins qui voyaient un avion sans hélice. Malheureusement, il n'a été pris au sérieux par la RAF qu'en 1941. La guerre aurait pu avoir eu un tout autre tournant, la Luftwaffe aurait été anéantie dès le premier jour.
Tout notre transport aérien dépend de son invention, et pourtant il est méconnu, même en Grande-Bretagne.

a écrit : C'est en constatant que les avions à hélice étaient limités en altitude et en vitesse par la raréfaction de l'air que Frank Whittle s'est dit qu'il fallait le comprimer, a inventé le turbo-réacteur, et déposé un brevet au début des années 1930. Des prototypes ont volé dans les années suivantes, à la stupéfaction des témoins qui voyaient un avion sans hélice. Malheureusement, il n'a été pris au sérieux par la RAF qu'en 1941. La guerre aurait pu avoir eu un tout autre tournant, la Luftwaffe aurait été anéantie dès le premier jour.
Tout notre transport aérien dépend de son invention, et pourtant il est méconnu, même en Grande-Bretagne.
Afficher tout
"La Luftwaffen anéantie dès le premier jour", ça me semble un peu beaucoup optimiste car ça n'aurait pas égalé un F16 actuel vu que ça aurait été Les prémices de ce type d'avion. Il suffit de regardé Les résultats des premiers avions à réaction inauguré par la Luftwaffen justeme: presque autant de morts dans le camp de l'Allemagne (accidents de décollage, mauvaise fiabilité et maîtrise de ces nouveauxx appareils ) que dans le camp des Alliés


Tous les commentaires (30)

Sachez aussi qu'à une telle altitude, la pression est telle que l'air perd en portance ce qui explique que les hélicoptères ne puissent pas y aller...

Posté le

android

(148)

Répondre

Et il n'y a jamais eu d'accident
(oiseau dans réacteur)
?

Posté le

android

(9)

Répondre

C'est en constatant que les avions à hélice étaient limités en altitude et en vitesse par la raréfaction de l'air que Frank Whittle s'est dit qu'il fallait le comprimer, a inventé le turbo-réacteur, et déposé un brevet au début des années 1930. Des prototypes ont volé dans les années suivantes, à la stupéfaction des témoins qui voyaient un avion sans hélice. Malheureusement, il n'a été pris au sérieux par la RAF qu'en 1941. La guerre aurait pu avoir eu un tout autre tournant, la Luftwaffe aurait été anéantie dès le premier jour.
Tout notre transport aérien dépend de son invention, et pourtant il est méconnu, même en Grande-Bretagne.

a écrit : C'est en constatant que les avions à hélice étaient limités en altitude et en vitesse par la raréfaction de l'air que Frank Whittle s'est dit qu'il fallait le comprimer, a inventé le turbo-réacteur, et déposé un brevet au début des années 1930. Des prototypes ont volé dans les années suivantes, à la stupéfaction des témoins qui voyaient un avion sans hélice. Malheureusement, il n'a été pris au sérieux par la RAF qu'en 1941. La guerre aurait pu avoir eu un tout autre tournant, la Luftwaffe aurait été anéantie dès le premier jour.
Tout notre transport aérien dépend de son invention, et pourtant il est méconnu, même en Grande-Bretagne.
Afficher tout
"La Luftwaffen anéantie dès le premier jour", ça me semble un peu beaucoup optimiste car ça n'aurait pas égalé un F16 actuel vu que ça aurait été Les prémices de ce type d'avion. Il suffit de regardé Les résultats des premiers avions à réaction inauguré par la Luftwaffen justeme: presque autant de morts dans le camp de l'Allemagne (accidents de décollage, mauvaise fiabilité et maîtrise de ces nouveauxx appareils ) que dans le camp des Alliés

a écrit : C'est en constatant que les avions à hélice étaient limités en altitude et en vitesse par la raréfaction de l'air que Frank Whittle s'est dit qu'il fallait le comprimer, a inventé le turbo-réacteur, et déposé un brevet au début des années 1930. Des prototypes ont volé dans les années suivantes, à la stupéfaction des témoins qui voyaient un avion sans hélice. Malheureusement, il n'a été pris au sérieux par la RAF qu'en 1941. La guerre aurait pu avoir eu un tout autre tournant, la Luftwaffe aurait été anéantie dès le premier jour.
Tout notre transport aérien dépend de son invention, et pourtant il est méconnu, même en Grande-Bretagne.
Afficher tout
Grâce à toi je me coucherai encore moins bête, tu devrais poster ce que tu viens de dire pour que ça profite à encore plus de monde.

Posté le

android

(20)

Répondre

Il y a également des vautours qui volent à très haute altitude.
Il y a une anecdote à ce sujet il me semble.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : "La Luftwaffen anéantie dès le premier jour", ça me semble un peu beaucoup optimiste car ça n'aurait pas égalé un F16 actuel vu que ça aurait été Les prémices de ce type d'avion. Il suffit de regardé Les résultats des premiers avions à réaction inauguré par la Luftwaffen justeme: presque autant de morts dans le camp de l'Allemagne (accidents de décollage, mauvaise fiabilité et maîtrise de ces nouveauxx appareils ) que dans le camp des Alliés Afficher tout Ce n'était évidemment à prendre à la lettre, de même que si j'avais dit "étouffer dans l'œuf".
À ma connaissance, aucun des prototypes de Whittle ne s'est écrasé. Mais si les hauts responsables de la Royal Air Force avait compris ce que leur proposait leur subalterne, la Grande-Bretagne aurait eu une énorme avance (dix ans de perfectionnement!).
Je profite de l'occasion pour revenir sur Clément Ader: c'est bel et bien lui qui a volé le premier, au sens de "décoller par ses propres moyens d'un terrain plat" - et d'ailleurs inventé le mot spécifiquement français "avion". Les frères Wright ne faisaient alors que du planeur en partant d'une hauteur. Malheureusement ses vols étaient couverts par le secret défense, et révéler ensuite les rapports n'a pas été suffisant.
Je ne résiste pas à citer l'anecdote d'un des témoins, à Issy-lès-Moulineaux, quelques années plus tard: "Croyez-moi si vous voulez, mais un jour on ira de Paris à Bruxelles en avion!" - "Ridicule! Et les arbres!".

A cette altitude la perte de conscience d'un homme normalement constitué et sans assistance respiratoire survient en moins de 60 secondes.

Qu'est-ce qui fait que cette oie (qui n'est pas pressurisé oO) puisse voler si haut ?

edit : je m'en fout de ses capacités à voler... Juste de savoir comment elle peut survivre là-haut

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

Question con. Mais, en général les oiseaux migrateur ne font-ils pas la dite migration pour se rendre dans des pays plus chaud ? Ils font ça en volant avec températures de -50 degrés ? La migration n'est-elle qu'un problème de source de nourriture et non de climat ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Et il n'y a jamais eu d'accident
(oiseau dans réacteur)
?
Oiseau dans cockpit si et c'est impressionnant tape "Bird crash cockpit" sur Google

a écrit : A cette altitude la perte de conscience d'un homme normalement constitué et sans assistance respiratoire survient en moins de 60 secondes.

Qu'est-ce qui fait que cette oie (qui n'est pas pressurisé oO) puisse voler si haut ?

edit : je m'en fout de ses capacités à voler...
Juste de savoir comment elle peut survivre là-haut Afficher tout
Son cœur bat plus vite et surtout elle n'a pas le même type d'hémoglobine que nous. Celle-ci est très variable selon les espèces animales.
D'ailleurs, première mutation fondamentale officiellement reconnue chez l'homo sapiens: les sherpas sont génétiquement différents et ont une hémoglobine plus efficace.

a écrit : Question con. Mais, en général les oiseaux migrateur ne font-ils pas la dite migration pour se rendre dans des pays plus chaud ? Ils font ça en volant avec températures de -50 degrés ? La migration n'est-elle qu'un problème de source de nourriture et non de climat ? L'oie en question passe typiquement l'été en Mongolie et l'hiver en Inde. Le passage au-dessus de l'Himalaya est bref.

a écrit : Son cœur bat plus vite et surtout elle n'a pas le même type d'hémoglobine que nous. Celle-ci est très variable selon les espèces animales.
D'ailleurs, première mutation fondamentale officiellement reconnue chez l'homo sapiens: les sherpas sont génétiquement différents et ont une hémoglobine plus efficace.
Jusqu'à preuve du contraire, on n'a jamais croisé de sherpa à 10000m (sauf sur air-yéti) ;)
Un coeur qui bat plus vite consomme plus d'oxygène, non ?

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Elles sont complètement barrées ces oies..

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Jusqu'à preuve du contraire, on n'a jamais croisé de sherpa à 10000m (sauf sur air-yéti) ;)
Un coeur qui bat plus vite consomme plus d'oxygène, non ?
Un coeur qui bat plus vite permet surtout une meilleure distribution du sang dans le corps. Si son hémoglobine​ est plus performante que la nôtre, c'est tout bénef.
Quant aux sherpa, on est tous génétiquement different, c'est pour ça que l'Homme est inclassable, contrairement aux autres animaux d'une même espèce. Ça rend encore plus impossible (et stupide) l'idée d'une quelconques séparation en races des différents êtres humains puisque deux personnes d'une même couleur sont génétiquement aussi éloignée que deux personnes de couleurs différentes.

Posté le

android

(8)

Répondre

Anser indicus avec un « i » MINUSCULE pour le nom d'espèce… c'est Carl von Linné qui l'a dit il en 1753 dans son Species plantarum (les espèces des plantes)… et ça n'a pas changé depuis…

C'est le genre de truc qui me rend aussi fou que les « comme même » au lieu des « quand même »

a écrit : Un coeur qui bat plus vite permet surtout une meilleure distribution du sang dans le corps. Si son hémoglobine​ est plus performante que la nôtre, c'est tout bénef.
Quant aux sherpa, on est tous génétiquement different, c'est pour ça que l'Homme est inclassable, contrairement aux autres animaux d&#
039;une même espèce. Ça rend encore plus impossible (et stupide) l'idée d'une quelconques séparation en races des différents êtres humains puisque deux personnes d'une même couleur sont génétiquement aussi éloignée que deux personnes de couleurs différentes. Afficher tout
Ca ne repond pas a ma question...
on ne parle pas d'une espèce qui vit à 10000m et qui s'acclimate, mais d'un piaf qui bouffe des vers au niveau du sol et qui pour le plaisir peut passer l'Everest ! (une zone où la biodiversité est proche du néant).

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Ca ne repond pas a ma question...
on ne parle pas d'une espèce qui vit à 10000m et qui s'acclimate, mais d'un piaf qui bouffe des vers au niveau du sol et qui pour le plaisir peut passer l'Everest ! (une zone où la biodiversité est proche du néant).
Peut être tout simplement que ces oies ont une constitution qui leur permette de survivre avec le peu d'oxygène qui se trouve là-haut ?

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Question con. Mais, en général les oiseaux migrateur ne font-ils pas la dite migration pour se rendre dans des pays plus chaud ? Ils font ça en volant avec températures de -50 degrés ? La migration n'est-elle qu'un problème de source de nourriture et non de climat ? Ces oiseaux ne font que passer par là, et ne vont pas nicher en haut de l Everest

Posté le

android

(6)

Répondre