Louis de Funès fut menacé par un fou

Proposé par
Invité
le

En 1968, Louis De Funès fut victime d'un maître chanteur qui exigeait de l'argent tout en le menaçant de mort. Le maître chanteur fut confondu et la police l’arrêta : Il s'agissait de Jacques Robert, 34 ans, un mythomane échappé de l'hôpital psychiatrique où il fut interné après avoir tué son père. Il s'illustra également en 1974 par une prise d'otage en plein direct de l'émission "Les routiers sont sympas" sur RTL.

En 1977 il fut à l'origine de la prise d'otage de la Caravelle F-BNKK où il garda pendant 7 heures 94 personnes dont le député Lucien Neuwirth et un ancien ministre, Philippe Malaud. L'assaut du GIGN mit fin à leur calvaire mais Jacques Robert eut le temps de lancer une grenade : le bilan fut d'un mort et quatre blessés.


Commentaires préférés (3)

Mais il s'est échappé combien de fois de l'asile ? Il a commis des crimes en 1968, 1974, 1977?

Posté le

android

(211)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris, ce n'était pas lui le maitre chanteur de Louis de Funès ? Mais du coup, est-ce qu'ils ont arrêté le bon maitre chanteur par la suite ? Si. C'est bien lui le maître chanteur. "Confondu" a un autre sens dans le domaine de la justice.

Posté le

android

(113)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris, ce n'était pas lui le maitre chanteur de Louis de Funès ? Mais du coup, est-ce qu'ils ont arrêté le bon maitre chanteur par la suite ? "Confondu" ici veut dire reconnu comme l'auteur des faits.

Posté le

android

(61)

Répondre


Tous les commentaires (24)

Mais il s'est échappé combien de fois de l'asile ? Il a commis des crimes en 1968, 1974, 1977?

Posté le

android

(211)

Répondre

Niveau criminalité c'est un plutôt beau CV
Il fut enfermé après le jet de grenade ?

Si j'ai bien compris, ce n'était pas lui le maitre chanteur de Louis de Funès ? Mais du coup, est-ce qu'ils ont arrêté le bon maitre chanteur par la suite ?

a écrit : Si j'ai bien compris, ce n'était pas lui le maitre chanteur de Louis de Funès ? Mais du coup, est-ce qu'ils ont arrêté le bon maitre chanteur par la suite ? Si. C'est bien lui le maître chanteur. "Confondu" a un autre sens dans le domaine de la justice.

Posté le

android

(113)

Répondre

a écrit : Si j'ai bien compris, ce n'était pas lui le maitre chanteur de Louis de Funès ? Mais du coup, est-ce qu'ils ont arrêté le bon maitre chanteur par la suite ? "Confondu" ici veut dire reconnu comme l'auteur des faits.

Posté le

android

(61)

Répondre

Cela me fait penser au film «jo»

Si on l enferme à vie ou qu'on remette la peine de mort... Beaucoup de politiciens ainsi que tribunaux n auraient plus de boulot. Grâces à ces personnes aux casiers judiciaires c est le travail assuré jusqu'à la retraite... Il ne faut surtout pas tuer les problèmes mais les faire évoluer en permanence afin de garantir le système capitalisme.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Si on l enferme à vie ou qu'on remette la peine de mort... Beaucoup de politiciens ainsi que tribunaux n auraient plus de boulot. Grâces à ces personnes aux casiers judiciaires c est le travail assuré jusqu'à la retraite... Il ne faut surtout pas tuer les problèmes mais les faire évoluer en permanence afin de garantir le système capitalisme. Afficher tout Tu critiques le capitalisme et la société de consommation, et pourtant tu proposes de remettre la peine de mort ? Tu ne vois pas la contradiction dans ta logique ?
Avant, quand quelque chose ne fonctionnait plus, on prenait le temps de chercher d'où venait le problème et de le réparer. Maintenant on se contente de tout mettre à la poubelle et de racheter. Et toi tu veux faire la même chose avec les humains ? "Ah celui-là a fait une connerie, on pourrait l'aider mais non, l'exécuter c'est plus rapide."
Non seulement tu es hors sujet mais en plus ta réflexion est fausse.

a écrit : Si on l enferme à vie ou qu'on remette la peine de mort... Beaucoup de politiciens ainsi que tribunaux n auraient plus de boulot. Grâces à ces personnes aux casiers judiciaires c est le travail assuré jusqu'à la retraite... Il ne faut surtout pas tuer les problèmes mais les faire évoluer en permanence afin de garantir le système capitalisme. Afficher tout Je ne comprends pas du tout où tu veux en venir...
Pour ton info , cette époque la il y avait encore la peine de mort

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Si on l enferme à vie ou qu'on remette la peine de mort... Beaucoup de politiciens ainsi que tribunaux n auraient plus de boulot. Grâces à ces personnes aux casiers judiciaires c est le travail assuré jusqu'à la retraite... Il ne faut surtout pas tuer les problèmes mais les faire évoluer en permanence afin de garantir le système capitalisme. Afficher tout Poutou sors de ce corps!!

Posté le

android

(1)

Répondre

Je sais pas pourquoi, mais imaginer Louis de Funès victime d'un maître chanteur me fait rire :D

a écrit : Si on l enferme à vie ou qu'on remette la peine de mort... Beaucoup de politiciens ainsi que tribunaux n auraient plus de boulot. Grâces à ces personnes aux casiers judiciaires c est le travail assuré jusqu'à la retraite... Il ne faut surtout pas tuer les problèmes mais les faire évoluer en permanence afin de garantir le système capitalisme. Afficher tout Je ne vois pas le rapport, sauf si tu veux faire de la propagande politique et tu t'est planté de site.
Ici on se dispute pour le plaisir et pour apprendre, pas pour casser des bagnoles, désolé ^^

a écrit : Tu critiques le capitalisme et la société de consommation, et pourtant tu proposes de remettre la peine de mort ? Tu ne vois pas la contradiction dans ta logique ?
Avant, quand quelque chose ne fonctionnait plus, on prenait le temps de chercher d'où venait le problème et de le réparer. Maintenant on se cont
ente de tout mettre à la poubelle et de racheter. Et toi tu veux faire la même chose avec les humains ? "Ah celui-là a fait une connerie, on pourrait l'aider mais non, l'exécuter c'est plus rapide."
Non seulement tu es hors sujet mais en plus ta réflexion est fausse.
Afficher tout
Et sinon a part chercher des excuses aux criminels et faire une allégorie vide de sens avec la société de consommation, t'as des solutions à proposer ? Non parce que merde, mais au bout d'un moment, quand le gars commet des crimes a répétition, va falloir arrêter de croire que c'est juste une bêtise ou un moment d'égarement ! Ce type a quand même tué quelqu'un ! Donc oui, désolé, mais la peine de mort c'est pas une si mauvaise idée. Vouloir remettre dans le droit chemin quelqu'un qui est un peu paumé, a braquer un commerce ou racketter quelqu'un pourquoi pas, mais quand on parle de meurtres, de viols ou de violences conjugales c'est quand même une dimension complètement​ différente ! Là, y a plus d'aides possible ! Même si t'arrives par miracle a faire en sorte qu'il se repente, ça ne ramènera pas les morts a la vie, plus que ça ne soulagera la victime de viol. Par contre, éliminer purement et simplement le criminel empêchera qu'il recommence.

Au bout d'un moment, merde, tout ne le monde n'est pas sauvable, tout le monde n'est pas bon et gentil, faudrait voir pour ouvrir les yeux !

Posté le

android

(1)

Répondre

Les assassins, surtout s'ils sont fous, sont forcément minoritaires dans un pays. Or la France protège ses minorités, quelles qu'elles soient, ce qui explique que les assassins y soient si souvent relâchés. Sinon, ce serait du fascisme, c'est-à-dire la loi de la majorité

Certains font allusion au film Jo, ceci c'est passé justement suite à ce film, mais n'en a pas été l'inspiration.
Le film a donner l'idée au gars de faire cela, Si j'ai bien compris wiki...

a écrit : Et sinon a part chercher des excuses aux criminels et faire une allégorie vide de sens avec la société de consommation, t'as des solutions à proposer ? Non parce que merde, mais au bout d'un moment, quand le gars commet des crimes a répétition, va falloir arrêter de croire que c'est juste une bêtise ou un moment d'égarement ! Ce type a quand même tué quelqu'un ! Donc oui, désolé, mais la peine de mort c'est pas une si mauvaise idée. Vouloir remettre dans le droit chemin quelqu'un qui est un peu paumé, a braquer un commerce ou racketter quelqu'un pourquoi pas, mais quand on parle de meurtres, de viols ou de violences conjugales c'est quand même une dimension complètement​ différente ! Là, y a plus d'aides possible ! Même si t'arrives par miracle a faire en sorte qu'il se repente, ça ne ramènera pas les morts a la vie, plus que ça ne soulagera la victime de viol. Par contre, éliminer purement et simplement le criminel empêchera qu'il recommence.

Au bout d'un moment, merde, tout ne le monde n'est pas sauvable, tout le monde n'est pas bon et gentil, faudrait voir pour ouvrir les yeux !
Afficher tout
En l'occurrence l'homme dont on parle dans l'anecdote sortait d'un hôpital psychiatrique. Donc non je maintiens, ce dont il avait besoin c'était de soins médicaux, pas d'être exécuté.
La violence appelle à la violence, la société n'a pas à tomber dans cette barbarie. Quand quelqu'un est irrécupérable, on l'enferme à vie, ce qui manque grandement en France je vous l'accorde, mais on ne le tue sûrement pas.

a écrit : Mais il s'est échappé combien de fois de l'asile ? Il a commis des crimes en 1968, 1974, 1977? La justice française dans toute sa splendeur

Posté le

android

(4)

Répondre