L'incompétence empêche de voir que l'on est incompétent

Proposé par
Invité
le

L'effet Dunning-Kruger est un biais cognitif par lequel les personnes les moins compétentes pensent pourtant être compétents, et n'arrivent pas à reconnaître leur incompétence en raison... de leur incompétence ! Ce biais qui peut faire sourire aurait de réelles conséquences, notamment en matière d'erreurs médicales.


Tous les commentaires (66)

a écrit : Je partage ton avis. Mais si l'homme a développé ce comportement vis à vis de l'erreur et conquit autant de domaines de connaissances malgré tout, c'est que ça ne crée pas tant de dommages que cela. Le biais existe mais tant qu'il existe, c'est qu'il n'est pas suffisamment handicapant pour disparaître. Et ces publications contribuent à le faire connaitre... pour le faire disparaître ! Afficher tout Un biais consiste justement à être instinctivement indétectable !
Pour que ce biais disparaisse il faudrait que chacun soit capable de détecter les biais. Ce qui nécessite d'être initié aux principes de la méthode scientifique. (à mon avis)

a écrit : Ben justement cela veut dire que tu es atteint du syndrome mon cher... J'ai au contraire beaucoup apprécié l'humour de egtegt.

a écrit : Chaque réponse à une question amène davantage de question. Plus tu apprends de choses, plus tu réalises l'immensité de ce que tu ne sais pas encore.
Je trouve au contraire que c'est parfaitement adapté à la philosophie de l'enseignement !
Je n'ai jamais dit le contraire: il est bien entendu que chaque réponse conduit à de nouvelles questions.
Et pourquoi nos sens très limités et notre cerveau d'homo sapiens, dont nous sommes si fiers, nous permettraient-ils de comprendre tout ce qui se passe dans l'univers? C'est probablement aussi impossible, intrinsèquement, que d'expliquer à un chien, si intelligent soit-il, ce qu'est une équation différentielle, ou de lui faire appécier un tableau, un roman, ou un opéra.
J'aime lire les auteurs anciens, et ne trouve aucune évolution psychologique de l'homme pris individuellement.
Néanmoins, l'humanité a fait des avancées dans les connaissances, qui permettent, ou devraient nous permettre, de vivre de plus en plus confortablement.

a écrit : Ça ne m'étonne qu'à moitié. Aujourd'hui, quelqu'un qui pose beaucoup de questions et qui doute fréquemment de ce qu'il sait ou non passera aux yeux des personnes non-qualifiées pour quelqu'un d'incompétent.
Pour paraître compétent, il faut donner l'impresssion d'être
sûr de soi. L'erreur est considérée à tort comme une preuve d'incompétence. C'est l'attitude qu'on adopte après avoir commis une erreur qui à mon sens estime au mieux notre degré de compétence : quels enseignements puis-je tirer de l'erreur que je viens de commettre.
Si on arrêtait de rendre l'erreur honteuse mais qu'on l'acceptait comme un phénomène inéluctable dans la progression des connaissances, je pense qu'on en tirerait des bénéfices énormes !
Afficher tout
Tout à fait d'accord ! D'ailleurs il y à un livre qui traite plus ou moins sur le sujet "les décisions absurdes"

Comme le dit si bien le principe de Peter, " l'homme tend à s'élever à son niveau d'incompétence "

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Coluche disait :
"L'intelligence c'est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que quoi qu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez vu, que c'est avec ça qu'il juge !"
Un proverbe de l'Afrique de l'Ouest dit également :"Celui qui sait qu'il ne sait pas saura, celui qui ne sait pas qu'il ne sait pas ne saura jamais!" ;)

a écrit : Coluche disait :
"L'intelligence c'est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que quoi qu'il en soit pourvu, il a toujours l'impression d'en avoir assez vu, que c'est avec ça qu'il juge !"
Citation tirée de Decartes.

Posté le

android

(0)

Répondre

Y'a que moi qui trouve la citation de Descartes/Coluche incompréhensible? On peut me l'expliquer.. Je trouve c'est écrit de manière bizarre ca fait pas Français... Ou c'est du subjonctif avec tout ces Q... Ou J'dois être incompétent.

Posté le

android

(5)

Répondre

Chez moi on dit " il n y a pas plus con que un con qui sait pas qu'il est con" je pense que cela résume assez bien la situation

La vraie question c'est : parmi les lecteurs de cette anecdote, combien vont se rendre compte qu'ils en sont atteint et combien vont uniquement chercher autour d'eux pour savoir si les autres en sont atteint sans se pencher sur leurs propres compétences ?

a écrit : Y'a que moi qui trouve la citation de Descartes/Coluche incompréhensible? On peut me l'expliquer.. Je trouve c'est écrit de manière bizarre ca fait pas Français... Ou c'est du subjonctif avec tout ces Q... Ou J'dois être incompétent. Il est normal de ne pas comprendre, car la citation a été transcrite en charabias.
La voici (il y a des variantes selon les éditions):
"L’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge."
Je n'ai pu comprendre que parce que j'avais rétabli de mémoire le texte, mais ne l'ai pas signalé, j'aurais été traité de pédant.
La réaction de mouths91 est typique de celui qui, précisément parce qu'il est compétent, craint de ne pas l'être.

a écrit : Y'a que moi qui trouve la citation de Descartes/Coluche incompréhensible? On peut me l'expliquer.. Je trouve c'est écrit de manière bizarre ca fait pas Français... Ou c'est du subjonctif avec tout ces Q... Ou J'dois être incompétent. En gros, il n'y a pas d'inégalité en ce qui concerne l'intélligence parceque tous le monde pense en avoir assez..

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça se soigne ??!! Non parce que je reprends le boulot demain et je vais faire mon Dr House.

Toute ressemblance avec des politiques existant ou ayant existé est purement fortuite. Quoique.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La vraie question c'est : parmi les lecteurs de cette anecdote, combien vont se rendre compte qu'ils en sont atteint et combien vont uniquement chercher autour d'eux pour savoir si les autres en sont atteint sans se pencher sur leurs propres compétences ? En même temps on est toujours le con de quelqu'un. Donc au final on est tous des cons.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ça ne m'étonne qu'à moitié. Aujourd'hui, quelqu'un qui pose beaucoup de questions et qui doute fréquemment de ce qu'il sait ou non passera aux yeux des personnes non-qualifiées pour quelqu'un d'incompétent.
Pour paraître compétent, il faut donner l'impresssion d'être
sûr de soi. L'erreur est considérée à tort comme une preuve d'incompétence. C'est l'attitude qu'on adopte après avoir commis une erreur qui à mon sens estime au mieux notre degré de compétence : quels enseignements puis-je tirer de l'erreur que je viens de commettre.
Si on arrêtait de rendre l'erreur honteuse mais qu'on l'acceptait comme un phénomène inéluctable dans la progression des connaissances, je pense qu'on en tirerait des bénéfices énormes !
Afficher tout
je ne perds jamais, soit je gagne, soit j 'apprends. Nelson Mandela

Du coup ceux qui ont indiqué "je le savais déjà " le savaient-ils vraiment ?! Mystère...

En lisant les commentaires, ça parle beaucoup de "cons", malheureusement la plupart en parlent comme si c'était un mal dont sont affligés les autres, plus rarement soi-même :p