Au Japon, des milliers de personnes disparaissent chaque année

Proposé par
le
dans

Le terme "johatsu" (évaporé) traduit un phénomène au coeur de la culture nippone. Chaque année au Japon, près de 100 000 personnes disparaissent sans laisser de traces. Les concernés changent souvent d'identité et deviennent clandestins dans leur propre pays, souvent pour échapper à la honte et au déshonneur suite à un échec.

Il existe même aujourd'hui des sociétés de "déménagement" spécialisées dans l'évaporation.
Le sujet reste tabou au Japon où les familles des disparus, frappées par la honte, n'entament souvent aucune démarche afin de retrouver leurs proches.


Tous les commentaires (68)

a écrit : C'est une sorte de suicide social. Exact, nous on a les clodos et les SDF, eux ils s'effacent quand ils ont perdu au monopoly... :(

a écrit : C'est vrai qu'au Japon, il ne faut pas perdre la face.
Mais s'il est facile d'abandonner son identité (et ses proches, etc.), comment s'en reconstituer une nouvelle, par exemple se fabriquer un acte de naissance?
Vivent les USA! On peut y faire de nombreuses fois banqueroute, être p
ris, de nombreuses fois, en train de mentir effrontément, mais se retrouver Président. Afficher tout
Bah, la famille.
Je te garantis qu'un américain qui perd tout, il perd tout et se retrouve en général, même s'il n'a absolument rien d'autre que ses fringues, avec une dette au cul.qu'il devra rembourser. Donc plus de compte en banque, il devient un paria, un rat d’égout. Un parasite, comme le dit leur nouveau président.

a écrit : Il est très peu peu probable que le créateur du Bitcoin soit Japonais, Satoshi Nakamoto ne semble être qu'un pseudo et le créateur est très probablement Anglais ou Australien. D'autre part, l'utilisation du Bitcoin à des fins frauduleuses se maginalise depuis la fermeture de Silk Road, plateforme qui servait à acheter des drogues aux États-Unis. Le flou autour du créateur du Bitcoin n'est certainement pas une évaporation, puisque son créateur n'est probablement pas Japonais, et assurément pas un enfant de choeur. Il s'agit de rester dans l'anonymat pour un faisceau de raisons que j'ignore, mais quand on sait que le Bitcoin valait en 2011 0,06 centimes et qu'il a frôlé les 2800 dollars il y a quelques jours, on peut supposer que les enjeux ne concernent plus les bons sentiments. Afficher tout Il faudra que tu me donnes les raisons de tes affirmations sur la nationalité de l'inventeur...
Parce que, justement, il me semble que les débuts du bitcoin sont parfaitement connus.

Ce type ayant disparu, par la suite. Et très certainement après les dérives qui ont été fait de ce système qui n'était, à l'origine, qu'un exercice de recherche scientifique et technique.

a écrit : J'aimerais un jour comprendre ce qu'est le bitcoin, son utilité et comment ça fonctionne ... L'autre réponse étant un peu partisane, je t'explique les bases.

Le bitcoin est un essai de monnaie virtuelle dont la confiance n'est pas assurée par la "parole" d'un Etat, mais par la difficulté technique d'en créer.

Une monnaie n'a toujours que la valeur de la confiance qu'on y place.

Certains font confiance aux états pour ne pas faire tourner leur planche à billet et équilibrer leurs échanges extérieurs...
Mais le fait est de que c'est une confiance de type "religieuse", pour ne pas dire aveugle. Et pose le problème du pouvoir énorme accordé à l'organisme qui contrôle cette monaie. Surtout dans les échanges internationaux.

Ex si tu fais une dette entre état en dollard, à l'amérique... Elle peut très bien dévaluer son dollars et te couillonner. Inversement si tu choisie la monnaie du prèteur.

L'or ou l'argent peut servir de monaie, car on peut y placer une certaine confiance. Mais il existe des mines d'or ou d'argent, et l'argent est consommé industriellement. Donc leur rareté varie aussi beaucoup, et un grand pouvoir est donné aux producteurs. (Aux mines)
Déplacer de grosses valeur d'or (et encore plus d'argent), pose aussi un problème pratique très épineux, si on ne veux pas se le faire voler.

L'idée principal du bitcoin, c'est de faire reposer la création de monnaie sur un algorithme extrêmement complexe, basée sur l'encryptage de nombre premier, et dont la complexité augmente avec la puissance de calcul de l'ensemble des machines du système.

Ainsi, personne ne peut créer de la monnaie bitcoin facilement. Ça demandera toujours d'énorme efforts. Et ce même si la puissance des machine s'accroit avec le temps.

On a donc créé "mathématiquement" une valeur stable.
Par contre, les autres monnaies ne sont pas stable, et le bitcoin étant très peu utilisé pour acheter des choses réelles, le taux de change entre le bitcoin et les autres monnaies varient énormément.
(Ça n'est pas le bitcoin qui varie, c'est le taux de change. Grosse nuance)
En gros, les spéculateurs achètent et revendent un truc stable, faisant varier très fortement son prix dans les autres monnaies.
(On pourrait aussi considérer que ce sont les autres monnaies qui sont achetées ou vendue contre des bitcoin et dont le prix varie fortement)
Investir dans le bitcoin est donc très risqué.

Le seul gros défaut pratique du bitcoin, c'est que sa création bouffe une énergie phénoménale ( les serveurs turbinent à fond des mois pour en créer quelques uns )
C'est une monnaie qui a un cout de fonctionnement non négligeable.
(Imprimer et ré-imprimer des billets aussi, ceci dit)

Ce qui en a fait une monnaie de prédilection pour les mafias, c'est qu'il est aussi facile de faire un transfert d'argent que d'envoyer un mail. Sans que ça ai à passer par aucun organisme de payement.
Un virement doit passer par une banque, qui fera le transfert réel d'argent. Dans un virement, on a l'illusion d'un transfert virtuel de monnaie, mais il y a des transferts réels qui sont effectué derrière, par les banques, et un état peut demander après décisions de justice aux banques d'inverser ou d'annuler ces versement, ou de bloquer les comptes.
Pas avec le bitcoin.

Très gênant pour les mafias : les banques, et donc les états, gardent le contrôle sur l'argent.
Elles peuvent se rabattre sur les billets, ou l'or, mais il fait transporter des valises, et on peut se les faire piquer au moment de l'échange sans contrepartie (surtout dans un échange entre mafia).
Qui t'empêche de piquer la valise.

En vulgarisant, avec le bitcoin, le transfert de la valeur -réelle- (du nombre encrypté) est faite par mail, directement.
Ça a donc beaucoup intéressé les mafias à une époque.

Voilà pour l'explication :)
( Et désolé pour le HS )

a écrit : Il faudra que tu me donnes les raisons de tes affirmations sur la nationalité de l'inventeur...
Parce que, justement, il me semble que les débuts du bitcoin sont parfaitement connus.

Ce type ayant disparu, par la suite. Et très certainement après les dérives qui ont été fait de ce système qui n&
#039;était, à l'origine, qu'un exercice de recherche scientifique et technique. Afficher tout
bitcoin.fr/satoshi-nakamoto/
en.m.wikipedia.org/wiki/Satoshi_Nakamoto
www.slate.fr/story/117549/bitcoin-satoshi-nakamoto-invention
www.wired.com/2011/11/mf_bitcoin/all/

De rien.

Ça me fait penser au manga Sangsue ! Des personnes, ados, jeunes adultes ou plus vieux vivent "cachés" de la société. Ils utilisent les biens des autres pour vivre et s'installent dans plusieurs habitations lorsque les propriétaires ne sont pas là. À leur retour, ils changent de maison ou d'apparat facilement car ils se font des doubles des clefs des autres.

a écrit : Une devise (et non pas une monnaie qui doit être adossée à une valeur réelle) électronique, dont la valeur ne repose que sur la confiance que lui accordent ses utilisateurs. Selon le point de vue, c'est soit un outil d'émancipation qui te servira à envoyer anonymement, instantanément et sans frais la somme que tu veux, à qui tu veux sur la planète, en imposant aux banques des relations sexuelles non consenties au passage, soit un énième schéma de Ponzi qui va profiter à une poignée de malfaiteurs et de chanceux sur le dos d'une majorité d'autres.

Là par exemple, depuis deux mois, c'est la ruée vers le Bitcoin, et c'est typiquement annonciateur d'une bulle qui va probablement éclater. C'est aussi la hype dans les milieux apprentis traders que de miser sur les autres cryptomonnaies disponibles. Tu peux toujours t'acheter plusieurs milliers de x monnaie pour 10 euros en espérant qu'elle sera la bonne.

HS total.
Afficher tout
Merci

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Une chose est sûre, tu es très attaché aux votes sur tes commentaires puisque tu en parles dans un commentaire sur 2 (tu te fais d'ailleurs bannir à chaque fois à cause de ça, mais aussi pour tes hors sujets réguliers : il faudra que tu comprennes un jour que l'espace commentaires de SCMB ne t'est pas réservé et que tu n'es pas libre d'y raconter tout ce qui te passe par la tête, surtout quand ça n'a aucun rapport avec l'anecdote..).

Tu es aussi persuadé que dès que je me lève le matin, je me précipite sur une fonction spéciale que j'aurai pour baisser les votes sur tes commentaires. Une sorte de théorie du complot chez SCMB. Le fait que ce soit simplement que tu fatigues régulièrement la plupart des lecteurs avec tes plaintes et tes HS permanents, et qu'ils te sanctionnent dès qu'ils t'ont identifié (ce qui n'est pas difficile, cette anecdote le démontrant une fois de plus) ne t'a jamais effleuré l'esprit....

Fais un essai : reste dans l'anecdote, arrête de parler des notes sur tes commentaires, arrête de reprendre sans arrêt tout le monde, de prendre les gens régulièrement de haut (comme tu le fais encore ici), en plus parfois alors que tu as complètement tort, et tu verras comme par magie ta côte de popularité remonter :)
Afficher tout
Vous lynchez un individu.
Ce n’est pas propre à cette app que j’affectionnais.
J’ai horreur du lynchage publique désolée...
Puis laver son linge sale en public, de la part d’utilisateurs bof bof mais de la part de modérateurs là c’est pire......