Wonder Woman a été inventée par un homme qui vivait avec 2 femmes

Proposé par
le

En 1941, le psychologue américain Charles Moulton Marston s’inspira de son épouse Elizabeth Holloway et de la femme avec laquelle ils vivaient, Olive Byrne, pour créer Wonder Woman. Ses deux compagnes et lui-même étaient des féministes revendiqués, et il eut des enfants avec les 2 femmes, qui s'appréciaient mutuellement.


Tous les commentaires (67)

a écrit : C'est le problèmes des "istes", vous savez, tout ces mots en "istes" ou "isme", dont chacun connait le sens mais dont personne n'est d'accord sur la définition. Les "istes" sont généralement à bannir des discussions, à moins d'avoir prit tout le temps nécessaire pour se mettre d'accord sur une définition, au moins temporaire, pour le temps de la conversation.

De plus, les "istes" se réfèrent aux doctrines, ensembles d'idées, bref ce genre de chose qui attirent à eux les gens les plus vindicatifs, les plus bruyants, éclipsant au passage tout les autres, plus modérés.
Afficher tout
Ah... Comme le "capitalisme" ou le "pacifisme" par exemple ? Ou plutôt comme les "centristes" ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le féminisme n'est pas un combat pour l'égalité mais pour une revalorisation de la place de la femme dans la société.

La femme ayant une place inférieur actuellement, ça tend naturellement vers l'égalité.
Mais combattre pour l'égalité ça ne peut pas être un mot centré sur l'u
n des sexe c'est absurde...

Il suffit de voir certaines féministes, leur frustration concernant la place de la femme actuellement les poussent à une agressivité vis à vis des hommes, elles veulent les bouffer et renverser la balance.
Certaines féministes veulent une égalité
D'autre veulent une suprématie.
Comme dans tout combat il y a différentes visions des choses!

L'étymologie ne permet pas à elle seul de conclure qu'il s'agit d'un combat pour l'égalité. (Définition Larousse)
Afficher tout
C'est vrai, il y a des dérives. Mais je trouve navrant de voir le féminisme dénigré à tout va par ceux qui n'ont pas vraiment cherché à comprendre. Après, c'est sûr, chacun a sa façon de voir les choses. Surtout que dans la presse, on entend plus parler de ce qui ne va pas, des dérives, etc. Les Femen, par exemple, sont forcement plus mises en avant que celles qui font partie des féministes prônant l'égalité, et non... l'émasculation des hommes (comme le dit si bien Overick) :')

a écrit : Permets moi de te contredire, mais les progrès scientifiques n'ont pas eu lieu grace à la religion catholique. Il y a d'abord eu des progrès grâce aux grecs, puis vient la periode chrétienne, et la niveau avancées scientifiques (et surtout medicales) c'est le vide absolu. Notamment parce que les dissections sont formellement interdites. Ce n'est que quand la religion a décidé d'être plus indulgente quant aux dissections que le progrès à repris (toujours du point de vue médical, je ne parlerai pas des autres domains je n'y connais pas grand chose)

Ahh si je peux parler de la biologie, domaine dans lequel la religion a été bien plus un frein qu'un tremplin. Notamment en ce qui concerne les differentes theories sur l'évolution.
Afficher tout
Grecs dont les catholiques ont consciencieusement conservé la pratique de la langue, et recopié les manuscrits dans des monastères ou des mecs passaient leur vie à ça.
Sinon, ils auraient tous disparus pendant les périodes sombres du moyen âge, après la barbarie liée à la chute de l'empire romain.


La science à été conçue et est née dans les monastères, si tu penses que la science est une bonne chose, remercie l'église car c'est elle qui l'a développé.
(L'Université aussi d'ailleurs)

La rupture entre la science et l'église s'est faite bien plus tard.
La révolution Française à introduit une propagande anti-religieuse conséquente qui sévit encore aujourd'hui.
Exemple Galilée.

Toutes les recherches de Galilée par exemple, étaient financée par l'église. Elle a par ailleurs soutenue sa position pendant 20 ans -contre- la population qui trouvait sa théorie totalement ridicule. Après 20 ans d'effort pédagogique de l'église, et avoir constaté que les gens commençaient à se moquer de l'église qui soutenaient les thèse farfelue de Galilée... elle a décidé que c'était trop tôt pour le peuple, et lui a demandé de se rétracter -officiellement- tout en continuant de répandre ses connaissance dans des cercles plus éduqués. Elle a par ailleurs toujours continué à financer ses travaux par la suite.

Il n'y a qu'au niveau des cercles des imbéciles du bas peuple que la science et la religion sont antinomiques.

Décidément l'école républicaine fait des ravages ça ressort Galilée et la terre plate on se croirait dans un collège.
Vous connaissez l'âge d'or indien ? L'âge d'or islamique ? Les Grecs n'avaient pas de religion ? N'étudiez-ils pas dans les écoles d'Alexandrie ? Les Juifs n'ont rien apporté en 3000 ans ?
Allez on éteint la télé et on va lire des livres.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Elle a aussi fait beaucoup de bien. La religion catholique a favorisé le progrès scientifique pendant de nombreux siècles Heu elle l'a freiner beaucoup aussi tout de même...Galile l'heretique, les medecins obligés de pratiquer des autopsies en cachette pour pouvoir mieux explorer le corps humain...

Posté le

android

(0)

Répondre

Donc si je récapitule :

1) Le mec vivait avec ses deux femmes.
2) Elles étaient assez mignonnes pour lui avoir inspiré rien moins que Wonder Woman.

La vie est dure !

a écrit : il a inventé le lasso de la vérité de Wonder Woman pour promouvoir son invention, le polygraphe "détecteur de mensonges" D'ailleurs sa vie (et plus spécifiquement l'invention du détecteur de mensonges et de Wonder Woman) va faire l'objet d'un film qui sortira en octobre, avec Luke Evans dans le rôle titre : "Professor Marston and the Wonder Women"