Girafes et acacias s'influencent

Proposé par
le

Les girafes et les acacias se font la guerre depuis des milliers d'années. De nombreuses évolutions de chacune des deux espèces se font en réaction de l'une par rapport à l'autre, chacune s'adaptant pour manger l'acacia ou pour éviter de se faire manger par la girafe. Par exemple, les acacias ont grandi pour avoir leurs feuilles bien au-dessus des autres espèces. Les girafes ont alors évolué vers un cou plus développé pour pouvoir les manger à plusieurs mètres de hauteur.

Les acacias ont ensuite développé des épines pour se défendre. Ce à quoi les girafes ont réagi en développant une langue préhensile, des grosses lèvres et un palais épais pour pouvoir saisir les branches et les manger quand même. Les acacias ont ensuite développé des tanins, une substance qu'ils secrètent quand ils sentent qu'ils se font attaquer et qui rend leurs feuilles écoeurantes à la consommation en quelques minutes. Les girafes ont réagi en changeant d'arbre toutes les 5 minutes quand elles mangent. Les acacias ont transformé cette substance en signal d'alerte pour que les arbres environnants se mettent tous à la secréter dès qu'un seul d'entre eux est attaqué. Les girafes ont depuis appris a marcher vers les bosquets d'arbre en se dirigeant face au vent.


Commentaires préférés (3)

... 500 000 ans plus tard :
Les acacias ont développé des armes à feu, les girafes le gilet pare-balles...

Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants...

L’anecdote est très intéressante mais en partie scientifiquement fausse. Dans son explication, elle utilise la théorie de l'évolution de de Lamarck.

Pour de de Lamarck l'évolution se fait suivant ce schéma : les arbres sont plus haut donc les girafes vont tendres le coup, en tendant le coup toute leur vie, elles le développent , donc leurs enfants auront un coup plus long.
Cette belle théorie pose le problème suivant : un couple de rugbyman ( et sa rugbygirl?) ne va pas forcément engendrer un enfant de base très musclé et lourd.

En revanche la théorie de Darwin est plus juste, mais rend l’anecdote moins drôle.
Les acacias plus grand ont mieux survécu, et les girafes aux patrimoines génétiques "cou plus grand" ont mieux survécu. Ainsi de suite avec toutes les mutations génétiques.

Au final, ces évolutions se sont faites en même temps, et pas uniquement quand l'un des deux avaient fini son évolution. D
'ailleurs le système "goût dégueulasse" des arbres se retrouvent aussi en Europe... Et on n'a pas trop de girafe nous


Tous les commentaires (65)

... 500 000 ans plus tard :
Les acacias ont développé des armes à feu, les girafes le gilet pare-balles...

Les deux espèces rivalisent d'ingéniosité. Sacré combat perdu d'avance car le prédateur ultime l'homme est bien plus ingénieux encore.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants...

L’anecdote est très intéressante mais en partie scientifiquement fausse. Dans son explication, elle utilise la théorie de l'évolution de de Lamarck.

Pour de de Lamarck l'évolution se fait suivant ce schéma : les arbres sont plus haut donc les girafes vont tendres le coup, en tendant le coup toute leur vie, elles le développent , donc leurs enfants auront un coup plus long.
Cette belle théorie pose le problème suivant : un couple de rugbyman ( et sa rugbygirl?) ne va pas forcément engendrer un enfant de base très musclé et lourd.

En revanche la théorie de Darwin est plus juste, mais rend l’anecdote moins drôle.
Les acacias plus grand ont mieux survécu, et les girafes aux patrimoines génétiques "cou plus grand" ont mieux survécu. Ainsi de suite avec toutes les mutations génétiques.

Au final, ces évolutions se sont faites en même temps, et pas uniquement quand l'un des deux avaient fini son évolution. D
'ailleurs le système "goût dégueulasse" des arbres se retrouvent aussi en Europe... Et on n'a pas trop de girafe nous

Que les girafes aient appris à se diriger contre le vent est normal, même si elles ne comprennent pas le mécanisme de communication chimique (phéromones), car elles peuvent mémoriser des expériences et les transmettre à leur descendance.
Mais "redoubler d'inventivité pour" me gêne beaucoup, scientifiquement et philosophiquement. Comment les acacias ou les girafes pourraient-ils modifier volontairement leurs caractéristiques physiques?
Il est plus simple de dire que les porteurs de gènes favorables entraînaient une sélection naturelle.
Edit: les commentaires de kepotx et de Raspa n'étaient pas affichés quand j'ai commencé à taper, je ne les ai lus qu'après avoir fait un envoi que je ne peux supprimer.

a écrit : Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants... Afficher tout oui, il s'agit de sélection naturelle. Les mutations génétiques apparaissent au hasard et les plus profitables sont conservées et transmises.

a écrit : L’anecdote est très intéressante mais en partie scientifiquement fausse. Dans son explication, elle utilise la théorie de l'évolution de de Lamarck.

Pour de de Lamarck l'évolution se fait suivant ce schéma : les arbres sont plus haut donc les girafes vont tendres le coup, en tendant le coup tout
e leur vie, elles le développent , donc leurs enfants auront un coup plus long.
Cette belle théorie pose le problème suivant : un couple de rugbyman ( et sa rugbygirl?) ne va pas forcément engendrer un enfant de base très musclé et lourd.

En revanche la théorie de Darwin est plus juste, mais rend l’anecdote moins drôle.
Les acacias plus grand ont mieux survécu, et les girafes aux patrimoines génétiques "cou plus grand" ont mieux survécu. Ainsi de suite avec toutes les mutations génétiques.

Au final, ces évolutions se sont faites en même temps, et pas uniquement quand l'un des deux avaient fini son évolution. D
'ailleurs le système "goût dégueulasse" des arbres se retrouvent aussi en Europe... Et on n'a pas trop de girafe nous
Afficher tout
Tous les arbres ou végétaux fabriquent des répulsifs, pas besoin de girafes pour ça. Les plus connus sont la nicotine, la caféine et la théine.

Posté le

android

(6)

Répondre

Il faudra penser à intervenir si on s'aperçoit que l'une des deux espèces développe l'arme nucléaire

Posté le

android

(32)

Répondre

a écrit : Tous les arbres ou végétaux fabriquent des répulsifs, pas besoin de girafes pour ça. Les plus connus sont la nicotine, la caféine et la théine. C'est bien ce que je dis. Ce système en France existe par exemple pour repousser les mites et autres parasites.

a écrit : Tous les arbres ou végétaux fabriquent des répulsifs, pas besoin de girafes pour ça. Les plus connus sont la nicotine, la caféine et la théine. La caféine et la théine étant, me semble-t-il, sont la même molécule...

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants... Afficher tout Pour info, le nom "girafe" est du genre féminin.

Sinon, je suis d'accord avec toi et Raspa explique très bien les différentes théories.
À lire... ;-)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants... Afficher tout Il faut avoir 6ans pour penser ça

y a bien des acacias qui empoisonnent des chèvres de temps en temps, n'est-il pas'

a écrit : Il faut avoir 6ans pour penser ça Oulala ! En quoi penser ça est immature ?

Ce dont il parle s'appelle la sélection naturelle et on le retrouve tout autour de nous. Chacune des espèces animales, végétales, insectes ou que sais-je en on profité à un moment ou un autre.

C'est ce qui fait que chacune des espèce présente aujourd'hui existe.

Au sein d'une même espèce l'individu 'ou les individus) qui échappe le mieux à ses prédateurs, qui est moins malade ...etc... ou, comme dans l'exemple ici, accède le plus facilement à la nourriture sera celui qui aura le plus de chance de parvenir à l'age adulte et donc de se reproduire et transmettre sa "particularité" à ses descendants.

Ce que dit kepotx est donc exact (au sens Darwinisme) et pas du tout "gamin" comme tu le suggères.
En revanche tacler quelqu'un avec une phrase assassine, sans avancer d'arguments ensuite, ne fait pas sérieux.

a écrit : Oulala ! En quoi penser ça est immature ?

Ce dont il parle s'appelle la sélection naturelle et on le retrouve tout autour de nous. Chacune des espèces animales, végétales, insectes ou que sais-je en on profité à un moment ou un autre.

C'est ce qui fait que chacune des espèce prés
ente aujourd'hui existe.

Au sein d'une même espèce l'individu 'ou les individus) qui échappe le mieux à ses prédateurs, qui est moins malade ...etc... ou, comme dans l'exemple ici, accède le plus facilement à la nourriture sera celui qui aura le plus de chance de parvenir à l'age adulte et donc de se reproduire et transmettre sa "particularité" à ses descendants.

Ce que dit kepotx est donc exact (au sens Darwinisme) et pas du tout "gamin" comme tu le suggères.
En revanche tacler quelqu'un avec une phrase assassine, sans avancer d'arguments ensuite, ne fait pas sérieux.
Afficher tout
Alors, entierement d'accord avec ton explication, et la remarque au premier degres que tu fais à doncarlos13, mais quand il disais "il faut avoir 6ans pour croire ca", il fesais surement reference à l'explication sur la chirurgie esthétique des girafes, et donc comme quoi l'anecdote n'etait pas si mal formuler, car il faut vraiment etre gamin pour croire qu'ils ont une conscience.

a écrit : Alors, entierement d'accord avec ton explication, et la remarque au premier degres que tu fais à doncarlos13, mais quand il disais "il faut avoir 6ans pour croire ca", il fesais surement reference à l'explication sur la chirurgie esthétique des girafes, et donc comme quoi l'anecdote n'etait pas si mal formuler, car il faut vraiment etre gamin pour croire qu'ils ont une conscience. Afficher tout Donc c'est bien ce que je lui dis il faut aussi développer, on ne peut pas lâcher des commentaires comme ça en attendant que le tout venant l'interprète comme il le souhaite. Après on se retrouve avec des débat sans queue ni tête et HS comme celui provoqué par Latour sur l'anecdote des numéros des départements de l'IDF...

De plus le propos de kepotx est très clair et ne souffre aucune ambigüité sur la volonté d'utiliser un exemple décalé pour imager sa pensée.

a écrit : Ça me gène toujours ce genre de tournure de phrase qui semble donner une conscience a l’évolution, comme si les girafes s’étaient tous dis un petit matin " Tient, et si on allongeait notre cou pour manger plus ? " Elles n'ont pas fait de chirurgie pour gagner 10 centimètres, c'est juste que ceux qui avaient naturellement un cou plus long ont survécu, et ont donc transmis leur particularités a leurs descendants... Afficher tout La conscience ou plutôt l'intelligence , c'est comme l'évolution. C'est juste l'échelle de temps qui change. Un observateur qui pourrait vivre sur des millénaires verrait la terre comme un organisme vivant qui réagit intelligemment et rapidement. Maintenant si un événement brutal arrive et qu'elle n'a pas le temps de réagir . Elle meurt. Exactement comme n'importe quelle animal, toute proportion de temps gardé.