Girafes et acacias s'influencent

Proposé par
le

Les girafes et les acacias se font la guerre depuis des milliers d'années. De nombreuses évolutions de chacune des deux espèces se font en réaction de l'une par rapport à l'autre, chacune s'adaptant pour manger l'acacia ou pour éviter de se faire manger par la girafe. Par exemple, les acacias ont grandi pour avoir leurs feuilles bien au-dessus des autres espèces. Les girafes ont alors évolué vers un cou plus développé pour pouvoir les manger à plusieurs mètres de hauteur.

Les acacias ont ensuite développé des épines pour se défendre. Ce à quoi les girafes ont réagi en développant une langue préhensile, des grosses lèvres et un palais épais pour pouvoir saisir les branches et les manger quand même. Les acacias ont ensuite développé des tanins, une substance qu'ils secrètent quand ils sentent qu'ils se font attaquer et qui rend leurs feuilles écoeurantes à la consommation en quelques minutes. Les girafes ont réagi en changeant d'arbre toutes les 5 minutes quand elles mangent. Les acacias ont transformé cette substance en signal d'alerte pour que les arbres environnants se mettent tous à la secréter dès qu'un seul d'entre eux est attaqué. Les girafes ont depuis appris a marcher vers les bosquets d'arbre en se dirigeant face au vent.


Tous les commentaires (65)

D'ailleurs je vais vous démontrer la théorie de Darwin par un petit exemple :

Aujourd'hui, les femmes préfèrent les hommes qui sont plus grandes qu'elle, imaginons plus d'un mètre 80 auront plus de chance de se reproduire et donc de transmettre une descendance qui sera grande. Supposons maintenant que ces mêmes individu, ont 5 % de plus que les autres hommes de faire des enfants. Si ce caractere est complètement dominant, il y aura 5 % de plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. À la deuxième génération il y aura donc par un calcul mathématique 10,25 % plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. On imagine qu'une génération vaut pour 25 ans, on se trouvera au bout de la 142 générations (soit 3 350 ans, ce qui représente une misère à l'échelle de l'évolution) avec 100 mille fois plus d'homme de plus d'un mètre 80 que des autres hommes qui représenteront alors 0,00099999% de la population, faisons d'eux la majorité écrasante et de rendre les hommes de petite taille "malade".

Posté le

android

(5)

Répondre

Comme vous l'avez dit ce ne sont que des théories, donc des suppositions. Ainsi la théorie présentée dans l'article n'est pas « totalement » infondée, c'est juste que celle de Darwin est ACTUELLEMENT la mieux acceptée par les scientifiques jusqu'à ce que... peut-être...

Pas exactement pareil mais là je ne trouve pas d'autres exemples dans l'immédiat, il y a encore quelques petits années Pluton était considérée comme la neuvième planète de notre système solaire, désormais elle a été «déclassée» et n'en fait plus partie.

Également, si vous avez la chance de regarder la série animée (que j'adore) « La vie », vous remarquerez que des choses considérées comme vraies il y a 30 ans ne le sont plus...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : L’anecdote est très intéressante mais en partie scientifiquement fausse. Dans son explication, elle utilise la théorie de l'évolution de de Lamarck.

Pour de de Lamarck l'évolution se fait suivant ce schéma : les arbres sont plus haut donc les girafes vont tendres le coup, en tendant le coup tout
e leur vie, elles le développent , donc leurs enfants auront un coup plus long.
Cette belle théorie pose le problème suivant : un couple de rugbyman ( et sa rugbygirl?) ne va pas forcément engendrer un enfant de base très musclé et lourd.

En revanche la théorie de Darwin est plus juste, mais rend l’anecdote moins drôle.
Les acacias plus grand ont mieux survécu, et les girafes aux patrimoines génétiques "cou plus grand" ont mieux survécu. Ainsi de suite avec toutes les mutations génétiques.

Au final, ces évolutions se sont faites en même temps, et pas uniquement quand l'un des deux avaient fini son évolution. D
'ailleurs le système "goût dégueulasse" des arbres se retrouvent aussi en Europe... Et on n'a pas trop de girafe nous
Afficher tout
On suppose que les lecteurs de de site connaissent la théorie de l'évolution de Darwin et donc quand on dit "les girafes ont évolué pour avoir un cou plus long", c'est bien sûr sous-entendu "la sélection naturelle a favorisé l'allongement du cou des girafes au fil des générations" et non pas "les girafes ont volontairement modifié la longueur de leur cou" ou "à force de tirer dessus le cou des girafes s'est allongé durablement". On ne va quand même pas réexpliquer la théorie de l'évolution de Darwin dans chaque anecdote parlant d'une évolution, de peur que des gens ne comprennent pas que c'est le résultat de la sélection naturelle et pas une volonté délibérée de quiconque ! Ça ne me choque pas de personnifier l'évolution comme si elle avait une conscience et un dessein, c'est plus imagé et le résultat est le même.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : On suppose que les lecteurs de de site connaissent la théorie de l'évolution de Darwin et donc quand on dit "les girafes ont évolué pour avoir un cou plus long", c'est bien sûr sous-entendu "la sélection naturelle a favorisé l'allongement du cou des girafes au fil des générations" et non pas "les girafes ont volontairement modifié la longueur de leur cou" ou "à force de tirer dessus le cou des girafes s'est allongé durablement". On ne va quand même pas réexpliquer la théorie de l'évolution de Darwin dans chaque anecdote parlant d'une évolution, de peur que des gens ne comprennent pas que c'est le résultat de la sélection naturelle et pas une volonté délibérée de quiconque ! Ça ne me choque pas de personnifier l'évolution comme si elle avait une conscience et un dessein, c'est plus imagé et le résultat est le même. Afficher tout Ce n'est pas parce que tu le sais que tout le monde le sait. Je suis sûr que beaucoup ne connaissait pas de Lamarck, par exemple.

L’anecdote prend le point de vue de de Lamarck dans sa formulation, j'y ai apporté une petite modification.

a écrit : D'ailleurs je vais vous démontrer la théorie de Darwin par un petit exemple :

Aujourd'hui, les femmes préfèrent les hommes qui sont plus grandes qu'elle, imaginons plus d'un mètre 80 auront plus de chance de se reproduire et donc de transmettre une descendance qui sera grande. Supposons
maintenant que ces mêmes individu, ont 5 % de plus que les autres hommes de faire des enfants. Si ce caractere est complètement dominant, il y aura 5 % de plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. À la deuxième génération il y aura donc par un calcul mathématique 10,25 % plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. On imagine qu'une génération vaut pour 25 ans, on se trouvera au bout de la 142 générations (soit 3 350 ans, ce qui représente une misère à l'échelle de l'évolution) avec 100 mille fois plus d'homme de plus d'un mètre 80 que des autres hommes qui représenteront alors 0,00099999% de la population, faisons d'eux la majorité écrasante et de rendre les hommes de petite taille "malade". Afficher tout
C'est plus une application de la théorie qu'une preuve.

Mais c'est très intéressant de voir à quelle vitesse une évolution peut se faire avec seulement 5% de chances en plus de faire des gamins.

a écrit : On suppose que les lecteurs de de site connaissent la théorie de l'évolution de Darwin et donc quand on dit "les girafes ont évolué pour avoir un cou plus long", c'est bien sûr sous-entendu "la sélection naturelle a favorisé l'allongement du cou des girafes au fil des générations" et non pas "les girafes ont volontairement modifié la longueur de leur cou" ou "à force de tirer dessus le cou des girafes s'est allongé durablement". On ne va quand même pas réexpliquer la théorie de l'évolution de Darwin dans chaque anecdote parlant d'une évolution, de peur que des gens ne comprennent pas que c'est le résultat de la sélection naturelle et pas une volonté délibérée de quiconque ! Ça ne me choque pas de personnifier l'évolution comme si elle avait une conscience et un dessein, c'est plus imagé et le résultat est le même. Afficher tout Le problème c'est que le finalisme (dire que c'est /pour/ quelque chose qu'une évolution a eu lieu) n'est pas qu'un manque de pratique de la théorie de Darwin.

Ça a été aussi un très grand point de lutte Historique dans la séparation entre la science et la religion. ( le "pour" exprimant la volonté divine dans la version chrétienne des choses )

Donc forcément, par réflexe, ça hérisse rapidement le poil "Historique" (et non hystérique) des esprits scientifiques.

J'ai moi aussi eu le poil hérissé. Même si je reconnais que tu as raison.
Et qu'on pourrait commencer à considérer que la théorie de Darwin est un acquis, sans avoir besoin de préciser à chaque fois qu'il s'agit de hasard d'évolution donnant plus de chance de survie aux individus concernés et pas la manifestation du grand plan d'une volonté Divine.

( Hypothèse parfaitement recevable par ailleurs mais non démontrable et qui s'ajoute en /surplus/ au mécanisme que décrit Darwin. )

a écrit : L’anecdote est très intéressante mais en partie scientifiquement fausse. Dans son explication, elle utilise la théorie de l'évolution de de Lamarck.

Pour de de Lamarck l'évolution se fait suivant ce schéma : les arbres sont plus haut donc les girafes vont tendres le coup, en tendant le coup tout
e leur vie, elles le développent , donc leurs enfants auront un coup plus long.
Cette belle théorie pose le problème suivant : un couple de rugbyman ( et sa rugbygirl?) ne va pas forcément engendrer un enfant de base très musclé et lourd.

En revanche la théorie de Darwin est plus juste, mais rend l’anecdote moins drôle.
Les acacias plus grand ont mieux survécu, et les girafes aux patrimoines génétiques "cou plus grand" ont mieux survécu. Ainsi de suite avec toutes les mutations génétiques.

Au final, ces évolutions se sont faites en même temps, et pas uniquement quand l'un des deux avaient fini son évolution. D
'ailleurs le système "goût dégueulasse" des arbres se retrouvent aussi en Europe... Et on n'a pas trop de girafe nous
Afficher tout
Rien a voir avec l'anecdote mais pour info dans ce type de cas il dire "la théorie de l'évolution de Lamarck" tout court et donc faire sauter la particule.
La particule n'apparait que si elle est précédé d'un prénom, d'un titre ou d'une dénomination.
Marquis de Sade
Jean de la Fontaine
Madame de Sévigné

a écrit : Ce n'est pas parce que tu le sais que tout le monde le sait. Je suis sûr que beaucoup ne connaissait pas de Lamarck, par exemple.

L’anecdote prend le point de vue de de Lamarck dans sa formulation, j'y ai apporté une petite modification.
Et moi je crois que tu fais un procès d'intention à l'auteur de l'anecdote. On peut très bien la formuler comme ça sans être un partisans de la théorie de la transmission des caractères acquis. Si tu crois que certains lecteurs pourraient ne pas percevoir la formulation imagée de l'anecdote et ne pas avoir entendu parler de Darwin et croire que l'allongement du cou est une volonté de la part des girafes, tu peux faire un complément pour rappeler la théorie de l'évolution et que la formulation de l'anecdote est imagée, sans pour autant faire un procès d'intention à l'auteur en l'accusant de croire à la théorie de Lamarck.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Oulala ! En quoi penser ça est immature ?

Ce dont il parle s'appelle la sélection naturelle et on le retrouve tout autour de nous. Chacune des espèces animales, végétales, insectes ou que sais-je en on profité à un moment ou un autre.

C'est ce qui fait que chacune des espèce prés
ente aujourd'hui existe.

Au sein d'une même espèce l'individu 'ou les individus) qui échappe le mieux à ses prédateurs, qui est moins malade ...etc... ou, comme dans l'exemple ici, accède le plus facilement à la nourriture sera celui qui aura le plus de chance de parvenir à l'age adulte et donc de se reproduire et transmettre sa "particularité" à ses descendants.

Ce que dit kepotx est donc exact (au sens Darwinisme) et pas du tout "gamin" comme tu le suggères.
En revanche tacler quelqu'un avec une phrase assassine, sans avancer d'arguments ensuite, ne fait pas sérieux.
Afficher tout
je parlais de ce qu'il citait dans les guillemets ... je ne sais pas qui pense ça

a écrit : Alors, entierement d'accord avec ton explication, et la remarque au premier degres que tu fais à doncarlos13, mais quand il disais "il faut avoir 6ans pour croire ca", il fesais surement reference à l'explication sur la chirurgie esthétique des girafes, et donc comme quoi l'anecdote n'etait pas si mal formuler, car il faut vraiment etre gamin pour croire qu'ils ont une conscience. Afficher tout Tu as tout compris! Tu est dans ma tête ou quoi??

a écrit : Tous les arbres ou végétaux fabriquent des répulsifs, pas besoin de girafes pour ça. Les plus connus sont la nicotine, la caféine et la théine. Et nous, comme des cons, ont les absorbe volontairement....
ceci dit, cela fait plus de 50 ans que l inexistence de la Théine a été prouvée. Il s agit de caféine, présente dans les feuilles de thé.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Et moi je crois que tu fais un procès d'intention à l'auteur de l'anecdote. On peut très bien la formuler comme ça sans être un partisans de la théorie de la transmission des caractères acquis. Si tu crois que certains lecteurs pourraient ne pas percevoir la formulation imagée de l'anecdote et ne pas avoir entendu parler de Darwin et croire que l'allongement du cou est une volonté de la part des girafes, tu peux faire un complément pour rappeler la théorie de l'évolution et que la formulation de l'anecdote est imagée, sans pour autant faire un procès d'intention à l'auteur en l'accusant de croire à la théorie de Lamarck. Afficher tout Mec tu vas trop loin. Sors un peu de chez toi.

C'est moi qui vais trop loin ? Mais qui reproche à l'auteur de l'anecdote d'écrire des choses fausses et de croire à la théorie de Lamarck (qui soit dit en passant n'a fait que reprendre l'idée de la transmission des caractères acquis qui avait cours depuis l'Antiquité, il a simplement utilisé cette idée, il n'a pas cherché à la démontrer et ce n'est pas lui qui l'a inventée) ? Tu comprends ce que ça veut dire s'exprimer de manière imagée ? Essaie de relire l'anecdote sans arrière pensée et tu verras que sa formulation n'est pas incompatible avec la théorie de Darwin. A aucun moment il est dit que les caractères acquis se transmettent ou que c'est le Créateur qui est derrière tout ça. Donc OK pour rappeler la théorie de Darwin en complément, mais pas OK pour accuser l'auteur d'écrire des choses fausses ou de croire à la transmission des caractères acquis comme le croyaient Lamarck et beaucoup d'autres avant Darwin.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : ... 500 000 ans plus tard :
Les acacias ont développé des armes à feu, les girafes le gilet pare-balles...
Propre!

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Et moi je crois que tu fais un procès d'intention à l'auteur de l'anecdote. On peut très bien la formuler comme ça sans être un partisans de la théorie de la transmission des caractères acquis. Si tu crois que certains lecteurs pourraient ne pas percevoir la formulation imagée de l'anecdote et ne pas avoir entendu parler de Darwin et croire que l'allongement du cou est une volonté de la part des girafes, tu peux faire un complément pour rappeler la théorie de l'évolution et que la formulation de l'anecdote est imagée, sans pour autant faire un procès d'intention à l'auteur en l'accusant de croire à la théorie de Lamarck. Afficher tout Alors relis l'anectode.
C'est plein de mots ambigus comme "se font la guerre" "ont développé " "en réaction" "pour se défendre"
Formulation favorisant le caractère sensationnel, et donc bien loin de Darwin.
Non ?

Posté le

android

(11)

Répondre

Bon, Raspa et Alainric, à la fin, flûte. Je pense que la manière d'écrire l'anecdote était un choix stylistique destiné à faire en effet un peu plus sensationnel. Et ce sans doute afin de rendre le savoir plus vivant et donc plus facilement assimilable, but premier de ce site si je ne m'abuse.
Si vous voulez mener des débats sur les "intentions et connaissances supposées des gens", je vous conseille de faire du marketing, ou de la politique. Mais je ne pense pas que vous intéressiez beaucoup les lecteurs de ce site par vos querelles sur des pécadilles. Tout le monde sait bien de toute manière que L'évolution dans sa perception darwinienne est un leurre et que le grand Pastafari a crée le monde et laisse à Chtulu le soin de le détruire avant que les gnômes modifieurs de génome ne changent trop la face du monde !

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Bon, Raspa et Alainric, à la fin, flûte. Je pense que la manière d'écrire l'anecdote était un choix stylistique destiné à faire en effet un peu plus sensationnel. Et ce sans doute afin de rendre le savoir plus vivant et donc plus facilement assimilable, but premier de ce site si je ne m'abuse.
Si v
ous voulez mener des débats sur les "intentions et connaissances supposées des gens", je vous conseille de faire du marketing, ou de la politique. Mais je ne pense pas que vous intéressiez beaucoup les lecteurs de ce site par vos querelles sur des pécadilles. Tout le monde sait bien de toute manière que L'évolution dans sa perception darwinienne est un leurre et que le grand Pastafari a crée le monde et laisse à Chtulu le soin de le détruire avant que les gnômes modifieurs de génome ne changent trop la face du monde ! Afficher tout
C'est totalement faux, puisque le monde a été créé Jeudi dernier.

a écrit : Comme vous l'avez dit ce ne sont que des théories, donc des suppositions. Ainsi la théorie présentée dans l'article n'est pas « totalement » infondée, c'est juste que celle de Darwin est ACTUELLEMENT la mieux acceptée par les scientifiques jusqu'à ce que... peut-être...

Pas exacte
ment pareil mais là je ne trouve pas d'autres exemples dans l'immédiat, il y a encore quelques petits années Pluton était considérée comme la neuvième planète de notre système solaire, désormais elle a été «déclassée» et n'en fait plus partie.

Également, si vous avez la chance de regarder la série animée (que j'adore) « La vie », vous remarquerez que des choses considérées comme vraies il y a 30 ans ne le sont plus...
Afficher tout
Pluton, très mauvais exemple : on n'a pas découvert des choses sur Pluton qui nous ont fait reconsidérer son status de planète, non non. C'est simplement la définition de ce qu'est une planète qui a changé, ou plus exactement a été précisé.

Les théories ne sont pas des "suppositions", ce sont des modèles explicatifs du monde, étayés par des faits. La confusion sur ce terme vient du fait que, dans le langage courant, le mot "théorie" se substitue trop souvent au mot "hypothèse" :
"Hé j'ai une théorie sur le dernier épisode du Trône de Fer !
- Une hypothèse, t'as une hypothèse, p'tit merdeux."

a écrit : D'ailleurs je vais vous démontrer la théorie de Darwin par un petit exemple :

Aujourd'hui, les femmes préfèrent les hommes qui sont plus grandes qu'elle, imaginons plus d'un mètre 80 auront plus de chance de se reproduire et donc de transmettre une descendance qui sera grande. Supposons
maintenant que ces mêmes individu, ont 5 % de plus que les autres hommes de faire des enfants. Si ce caractere est complètement dominant, il y aura 5 % de plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. À la deuxième génération il y aura donc par un calcul mathématique 10,25 % plus d'hommes de plus de 1 m 80 que des autres hommes. On imagine qu'une génération vaut pour 25 ans, on se trouvera au bout de la 142 générations (soit 3 350 ans, ce qui représente une misère à l'échelle de l'évolution) avec 100 mille fois plus d'homme de plus d'un mètre 80 que des autres hommes qui représenteront alors 0,00099999% de la population, faisons d'eux la majorité écrasante et de rendre les hommes de petite taille "malade". Afficher tout
Et cela te convainc toi ?
Plus de 3000 ans pour juste modifier notre taille.
Combien a-t-il donc fallu à l'apparition de la vue ?

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Pluton, très mauvais exemple : on n'a pas découvert des choses sur Pluton qui nous ont fait reconsidérer son status de planète, non non. C'est simplement la définition de ce qu'est une planète qui a changé, ou plus exactement a été précisé.

Les théories ne sont pas des "suppositions&q
uot;, ce sont des modèles explicatifs du monde, étayés par des faits. La confusion sur ce terme vient du fait que, dans le langage courant, le mot "théorie" se substitue trop souvent au mot "hypothèse" :
"Hé j'ai une théorie sur le dernier épisode du Trône de Fer !
- Une hypothèse, t'as une hypothèse, p'tit merdeux."
Afficher tout
"Les théories ne sont pas des "suppositions", ce sont des modèles explicatifs du monde, étayés par des faits."
Tout à fait d'accord, sauf sur ce qui est probablement un lapsus: les modèles ne sont pas "explicatifs", mais "représentatifs et prédictifs".
Pour prendre un exemple parfaitement banal, la physique classique n'explique rien, en particulier pas pourquoi (notion finaliste) deux masses s'attirent selon la formule bien connue, mais dit que tout ce qui est observé se passe comme si, et que l'on peut du modèle mathématique prédire par exemple les dates des éclipses.
Il n'y a aucune prétention à énoncer une quelconque vérité sur la connaissance du monde réel, mais c'est drôlement efficace.