L'anesthésiant 10 000 fois plus fort que la morphine

Proposé par
le

Le carfentanyl est un opioïde de synthèse 10 000 fois plus puissant que la morphine. Cet anesthésiant pour éléphants a probablement été utilisé sous forme de gaz lors de l'assaut donné par les forces spéciales russes lors de la prise d'otages du théâtre de Moscou. Il aurait alors tué au moins 117 otages.

Le gouvernement russe avait justifié sa décision en expliquant que la totalité des otages aurait été tuée sans leur intervention et qu'aucune autre méthode ne garantissait un meilleur résultat.


Commentaires préférés (3)

Comment est mesuré ce chiffre : 10000 fois plus puissant ?

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Je trouve que c est surtout un gros manque de professionnalisme de la part des forces d intervention russe. Ils gagneraient à prendre conseille auprès du GIGN. A voir la prise d otage de marignane en 94 même si l echelle est differente, je pense que l intervention etait plus risquée pour les otages et les operateurs. Afficher tout Il faut bien prendre en compte qu'aucune prise d'otage est identique. Donc cela veut dire qu'on compare la prise d'otage d'un avion avec un théâtre de ressortissants Algérie et tchétchène avec leur contexte leurs revendication leur motivation et leur équipements, avec le peu de facteur que je cite somme nous capable de réellement de comparer des méthodes d'intervention. Évitons de tomber dans la facilité de dire que les méthodes russe sont toujours les mauvaises du faite de notre position géopolitique...

a écrit : Je trouve que c est surtout un gros manque de professionnalisme de la part des forces d intervention russe. Ils gagneraient à prendre conseille auprès du GIGN. A voir la prise d otage de marignane en 94 même si l echelle est differente, je pense que l intervention etait plus risquée pour les otages et les operateurs. Afficher tout Non, le message que voulait faire passer Vlad aux terroristes était clair : quelques soient les dommages collatéraux et les risques pour les otages, on vous fera la peau. D'ailleurs, il avait lui-même déclaré à leur intention : "J'irai vous chercher jusque dans les chiottes!"
Cette méthode ne fait pas dans la dentelle mais porte ses fruits car elle a le mérite d'être sans ambiguïté. Non seulement les Russes ne paient jamais de rançon, même sous la table, mais ils trucident les preneurs d'otages sans même chercher à négocier. C'est pourquoi le nombre de prises d'otages impliquant des Russes dans le monde est peu important, parce que ce n'est pas rentable pour les malfaiteurs...

Posté le

android

(124)

Répondre


Tous les commentaires (54)

Je trouve que c est surtout un gros manque de professionnalisme de la part des forces d intervention russe. Ils gagneraient à prendre conseille auprès du GIGN. A voir la prise d otage de marignane en 94 même si l echelle est differente, je pense que l intervention etait plus risquée pour les otages et les operateurs.

Posté le

android

(28)

Répondre

a écrit : La fin justifie les moyens :) Dans ce cas pas trop non

Posté le

android

(4)

Répondre

S'ils sauvent les otages en les tuant, autant ne pas intervenir du tout dans ce cas là...

Posté le

android

(11)

Répondre

Que l'on interdise les armes à feu, qui causent des blessures douloureuses, des mutilations, voire la mort, pour les remplacer par ce produit: c'est beaucoup plus humain, car la victime n'est inconsciente qu'un temps, ou si la dose est trop forte, elle meurt dans la béatitude.
Pourquoi est-on plus gentil pour les éléphants que pour les hommes?

Comment est mesuré ce chiffre : 10000 fois plus puissant ?

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Comment est mesuré ce chiffre : 10000 fois plus puissant ? Peut-être en diluant le produit jusqu'à obtenir le même effet, on n'a ensuite plus qu'à regarder combien de fois il a été dilué.

Ce n'est ici qu'une supposition

Posté le

android

(22)

Répondre

Aucune autre méthode ne garantirait de meilleur résultats. J'y étais pas mais ça me paraît facile comme justification.

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Je trouve que c est surtout un gros manque de professionnalisme de la part des forces d intervention russe. Ils gagneraient à prendre conseille auprès du GIGN. A voir la prise d otage de marignane en 94 même si l echelle est differente, je pense que l intervention etait plus risquée pour les otages et les operateurs. Afficher tout Il faut bien prendre en compte qu'aucune prise d'otage est identique. Donc cela veut dire qu'on compare la prise d'otage d'un avion avec un théâtre de ressortissants Algérie et tchétchène avec leur contexte leurs revendication leur motivation et leur équipements, avec le peu de facteur que je cite somme nous capable de réellement de comparer des méthodes d'intervention. Évitons de tomber dans la facilité de dire que les méthodes russe sont toujours les mauvaises du faite de notre position géopolitique...

a écrit : Peut-être en diluant le produit jusqu'à obtenir le même effet, on n'a ensuite plus qu'à regarder combien de fois il a été dilué.

Ce n'est ici qu'une supposition
C'est l'inverse. On met une quantité infiniment petite et on augmente jusqu'à obtenir le même résultat. On compare ensuite les quantités de matière

Posté le

android

(14)

Répondre

Il faut dire que les autorités Russes se foutent de l'opinion publique ou internationale, ce qui leur permet de faire des choses que les pays occidentaux ou plutôt les pays plus proches de la démocratie ne peuvent pas se permettre de faire.

Posté le

android

(13)

Répondre

Est-ce que quelqu'un qui aurait accès aux sources ou qui s'y connaîtrait, pourrait m'expliquer pourquoi tuer les otages et les ravisseurs par ce biais là était la meilleure solution ?

Quand on fait une prise d'otages, les ravisseurs tuent les otages (dans le pire des cas) si ils n'ont pas ce qu'ils veulent. Que risquaient donc les autorités russes à tuer tout le monde ?

(ceci est une vraie question)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Est-ce que quelqu'un qui aurait accès aux sources ou qui s'y connaîtrait, pourrait m'expliquer pourquoi tuer les otages et les ravisseurs par ce biais là était la meilleure solution ?

Quand on fait une prise d'otages, les ravisseurs tuent les otages (dans le pire des cas) si ils n'
;ont pas ce qu'ils veulent. Que risquaient donc les autorités russes à tuer tout le monde ?

(ceci est une vraie question)
Afficher tout
Je ne m'y connais pas en prise d'otages, mais je peux peut-être apporter un élément de réponse.
Voilà 850 otages bloqués dans un bâtiment que les terroristes menacent de faire exploser.
Donc mort à peu près certaine pour tous.
Il y a une astuce, déverser du somnifère (bon, un peu plus que ça) par les aérations.
Avec des dégâts collatéraux, comme le disaient les aviateurs, soit de la Luftwaffe, soit de la RAF ou Américains en 1945 dont les derniers du moins sont appelés des héros.
Que valait-il mieux, ou moins mal, faire, pour répondre à la question?
Détails sur
fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_du_th%C3%A9%C3%A2tre_de_Moscou

a écrit : Comment est mesuré ce chiffre : 10000 fois plus puissant ? Il faut une dose 10.000 fois moins conséquente pour un même résultat.

a écrit : Je trouve que c est surtout un gros manque de professionnalisme de la part des forces d intervention russe. Ils gagneraient à prendre conseille auprès du GIGN. A voir la prise d otage de marignane en 94 même si l echelle est differente, je pense que l intervention etait plus risquée pour les otages et les operateurs. Afficher tout Non, le message que voulait faire passer Vlad aux terroristes était clair : quelques soient les dommages collatéraux et les risques pour les otages, on vous fera la peau. D'ailleurs, il avait lui-même déclaré à leur intention : "J'irai vous chercher jusque dans les chiottes!"
Cette méthode ne fait pas dans la dentelle mais porte ses fruits car elle a le mérite d'être sans ambiguïté. Non seulement les Russes ne paient jamais de rançon, même sous la table, mais ils trucident les preneurs d'otages sans même chercher à négocier. C'est pourquoi le nombre de prises d'otages impliquant des Russes dans le monde est peu important, parce que ce n'est pas rentable pour les malfaiteurs...

Posté le

android

(124)

Répondre

a écrit : Non, le message que voulait faire passer Vlad aux terroristes était clair : quelques soient les dommages collatéraux et les risques pour les otages, on vous fera la peau. D'ailleurs, il avait lui-même déclaré à leur intention : "J'irai vous chercher jusque dans les chiottes!"
Cette méthode ne
fait pas dans la dentelle mais porte ses fruits car elle a le mérite d'être sans ambiguïté. Non seulement les Russes ne paient jamais de rançon, même sous la table, mais ils trucident les preneurs d'otages sans même chercher à négocier. C'est pourquoi le nombre de prises d'otages impliquant des Russes dans le monde est peu important, parce que ce n'est pas rentable pour les malfaiteurs... Afficher tout
La volonté des Russes à ne pas négocier me semble aussi dictée par une (trop ?) grande fierté. En effet, ce n'est pas dans la mentalité russe de céder, d'avouer son impuissance. Tu te rappelles peut-être la tragédie du sous-marin "Koursk". Quand la communauté internationale apprend le naufrage de ce submersible, elle propose immédiatement son aide: "Vlad" alors en vacances, attend 4 jours avant d'accepter ! Et surtout, il n'interrompt pas une seconde ses vacances. Le lendemain du naufrage, on le voit faire un BBQ avec ses amis...

a écrit : Que l'on interdise les armes à feu, qui causent des blessures douloureuses, des mutilations, voire la mort, pour les remplacer par ce produit: c'est beaucoup plus humain, car la victime n'est inconsciente qu'un temps, ou si la dose est trop forte, elle meurt dans la béatitude.
Pourquoi est-on
plus gentil pour les éléphants que pour les hommes? Afficher tout
Pck c mo1 cher.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : La volonté des Russes à ne pas négocier me semble aussi dictée par une (trop ?) grande fierté. En effet, ce n'est pas dans la mentalité russe de céder, d'avouer son impuissance. Tu te rappelles peut-être la tragédie du sous-marin "Koursk". Quand la communauté internationale apprend le naufrage de ce submersible, elle propose immédiatement son aide: "Vlad" alors en vacances, attend 4 jours avant d'accepter ! Et surtout, il n'interrompt pas une seconde ses vacances. Le lendemain du naufrage, on le voit faire un BBQ avec ses amis... Afficher tout Quand on touche au domaine militaire, on ne peut plus raisonner de la même manière. Laisser une puissance étrangère s'approcher d'un de ses sous marins nucléaires, on peut rechigner un peu... Au moins le temps si besoin d'évacuer ce qui n'a pas à y être trouvé, ou ce genre de chose...

a écrit : La volonté des Russes à ne pas négocier me semble aussi dictée par une (trop ?) grande fierté. En effet, ce n'est pas dans la mentalité russe de céder, d'avouer son impuissance. Tu te rappelles peut-être la tragédie du sous-marin "Koursk". Quand la communauté internationale apprend le naufrage de ce submersible, elle propose immédiatement son aide: "Vlad" alors en vacances, attend 4 jours avant d'accepter ! Et surtout, il n'interrompt pas une seconde ses vacances. Le lendemain du naufrage, on le voit faire un BBQ avec ses amis... Afficher tout Le peuple russe est indiscutablement fier, est-ce trop qu'il ait vaincu Napoléon et Hitler?
Mais l'offre de "collaboration" occidentale était-elle entièrement désintéressée pour le sauvetage du Kursk? Il était à la pointe de la technique, et c'était l'occasion de recueillir, non seulement des hommes, mais des renseignements précieux.
Vladimir en vacances, quelle plaisanterie! Il avait coupé tout lien avec les services spéciaux de son pays?