D'où vient le terme d'esclave ?

Proposé par
le

Le terme "esclave" (slave en anglais) vient des peuples slaves d'Esclavonie (la Croatie actuelle), qui ont aussi donné le nom de la Slovénie. Ces Slaves étaient réduits en esclavage par des Africains et des Byzantins dans le cadre de la traite orientale qui aurait fait selon certains historiens plus de victimes que les traites intra-africaine et occidentale.


Tous les commentaires (55)

a écrit : Ils ont font pas tout un foin comme certain... Je vous en prie, developpez donc votre propos...

a écrit : D'ailleurs l'Empire Ottoman avait beaucoup d'esclaves qui provenaient de raids en Europe de l'Est et étaient ensuite trimballés à travers l'Afrique. Après, je ne me risquerais pas sur un bilan humain de l'esclavage des Européens mais ça ne me surprendrait pas si ce qu'avance l'anecdote est vrai. D'ailleurs, les troupes d'élites de l'empire Ottoman, les janissaires, étaient des esclaves chrétiens des Balkans islamisés. Ils avaient de plus le titre "d'esclaves de la Sublime Porte".

a écrit : Je vous en prie, developpez donc votre propos... Il vise, sans les désigner , les blacks qui s'en plaignent au point de tomber dans la victimisation...
Ça aurait été une anecdote sur la 2ème GM, ce serait à l'encontre des juifs, sur les USA, des amérindiens,etc...

Il a pas entièrement tort : je pourrais comme d'autres me mettre à rappeler sans cesse le commerce triangulaire et ses infâmies (comment a t'on pu en arriver là?!) mais de là à s'en servir comme chantage, sortir la "race card" tout le temps comme ils disent?
Il FAUT s'en rappeler, se rendre compte de ces atrocités mais il faut surtout voir comment s'en prémunir dans le futur!! (Au lieu de projeter des reportages de 4h dans arrêt et de se limiter à "on a souffert, on a souffert")

(Black person speaking, by the way )

a écrit : Il vise, sans les désigner , les blacks qui s'en plaignent au point de tomber dans la victimisation...
Ça aurait été une anecdote sur la 2ème GM, ce serait à l'encontre des juifs, sur les USA, des amérindiens,etc...

Il a pas entièrement tort : je pourrais comme d'autres me mettre à ra
ppeler sans cesse le commerce triangulaire et ses infâmies (comment a t'on pu en arriver là?!) mais de là à s'en servir comme chantage, sortir la "race card" tout le temps comme ils disent?
Il FAUT s'en rappeler, se rendre compte de ces atrocités mais il faut surtout voir comment s'en prémunir dans le futur!! (Au lieu de projeter des reportages de 4h dans arrêt et de se limiter à "on a souffert, on a souffert")

(Black person speaking, by the way )
Afficher tout
Bah, on aimerait bien ne pas se "victimiser sans arrêt" comme tu dis.
Mais le truc, c'est que dès la fin de la traite Négrière transatlantique (où des dizaines de millions ont été enlevés), ils ont enchaîné avec un autre siècle de colonisation. C'était il y a à peine 50 ans (c'est-à-dire qu'il existe encore des contemporains de cette époque).
Je ne parle même pas des nouvelles formes de domination du moment (on ne lâche pas si facilement un gros gibier).
Oh, t'inquiète, je n'oublie pas que nous avons aussi notre part de responsabilité dans cette histoire et dans notre sous-développement, et nous l'assumons. Oui oui, nous sommes conscients de nos défaillances.
Il ne s'agit pas de victimisation, il s'agit d'Histoire -récente, -. Il s'agit de ne pas oublier qui nous sommes et comment nous en sommes arrivés là.
Il s'agit de récupérer ce qui nous appartient (toutes les œuvres d'art arrachées à l'Afrique pendant la colonisation et éparpillées dans les musées du monde).
Il s'agit de retrouver une identité dont la plupart d'entre nous ne connaissent pas.

Cest un peu normal que les juifs et les noirs se mettent en victime car c'est un passé récent donc encore vif puis c'est symbolique de rappeler au monde entier que nos ancêtres récents ont été massacrés... N'importe quel peuple avec ce genre de passif récent en ferait de même. Un peu comme les arméniens qui ne lâchent jamais l'affaire à ce sujet.

Une partie de la traite des blancs est la traite des esclaves de Barbarie qui a perduré jusqu’au XIXe siècle. C'est la colonisation qui a éradiqué cette traite.

Inutile de préciser que les manuels scolaires d'histoire n'en font jamais mention.

fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_esclaves_de_Barbarie

a écrit : On ne dit pas assez que l'économie du monde antique était assise sur l'esclavagisme. Celle du monde moderne aussi. Tout ce qui change c'est le libellé.

a écrit : Celle du monde moderne aussi. Tout ce qui change c'est le libellé. Mouais... s'il faut être honnête, difficile de dire le contraire.

a écrit : D'ailleurs, les troupes d'élites de l'empire Ottoman, les janissaires, étaient des esclaves chrétiens des Balkans islamisés. Ils avaient de plus le titre "d'esclaves de la Sublime Porte". Normal, puisque la Sublime Porte ou le Divan étaient les expressions usitées pour désigner l'exécutif de l'Empire ottoman, comme on peut dire l'Élysée ou la Maison Blanche pour désigner les chefs d'Etat français ou étasunien...

Des africains? Lesquels? Les pygmées? Les bantous? Les malgaches?
On a d un côté l empire byzantin et à côté tous le continent africain sans qu' on sache de quel état ou organisation politique on parle. C est assez ridicule!

a écrit : La traite négrière c'est 20 millions de déportation environ, c'est selon les registres et évidemment beaucoup ont pu ne pas être noté ( sans compter les massacres des personnes "inutile" à l'esclavage comme les vieux, les malades etc).
L'Empire arabe a effectivement empoché de nombre
ux escalve avant le 10em siècle grâce aux conquêtes. L'escale étant un butin de guerre, ce n'était pas la couleur de peau qui faisait de l'humain un esclave ou pas. Il est alors vrais que de nombreux slaves se sont retrouvés esclaves, ce qui effectivement, aurait donné la racine au mots telle que nous le connaissons.
Mais après ces conquêtes, l'Empire arabo-musulman est allez cherché des esclaves ailleurs, il offrait sa protection à des populations et des territoires en échange d'esclaves qu'ils devaient fournir une fois par ans. En effet, Bagdad a besoin de main d'oeuvrevpour de grand travaux mais ne souhaite pas faire la guerre (coûteux tout de même) pour y parvenir, et va donc passé des accords de se type avec plusieurs territoire comme la nubi, l'Éthiopie, l'Érythrée etc (principalement la côte Est de l'Afrique).
Un soulèvement d'esclaves aura lieu, car nombre d'entre eux travaillent aux même endroit, ce qui va faciliter la monté de la révolte. Ils obtiendront leur liberté par le sang et occuperont un territoire (jsp lequel désolé ..) durant 14 ans avant que le calife ne viennent régler cette affaire une fois pour toute.
Après cela, l'esclave dans l'Empire arabo-musulman deviendra un esclave domestique, servant la famille qui l'a acheté (au passage, cela repartie les esclaves dans les familles, empêchant ainsi des soulèvements).
C'est lorsque que les tribus touareg découvrir un passage pour rallier Bagdad a Tombouctou que la traite sous la forme que nous connaissons va apparaître. En effet, de grandes réserves d'or sont présentés sur la partie ouest du Mali et un besoin de main d'oeuvre se fait sentir pour un travail aussi éreintant. La recherche d'esclaves se fera en Afrique subsaharienne sur des populations désigné comme "presque humaine","anthropophage". C'est la première fois que l'on va directement dans des tribus pour organiser des kidnapping, souvent accompagnée de violences, pour obtenir de la simple main d'oeuvre.

Désolé pour les fautes, merci d'avoir lu ceci, j'espère ne pas avoir trop déformé le reportage d'Arte que j'ai vu récemment "sur la route de l'esclavage" disponible sur leur site ou sur youtube sur la chaîne Arte7+. Cordialement !
Afficher tout
L’Erythrée n’existait pas encore.

a écrit : La traite négrière c'est 20 millions de déportation environ, c'est selon les registres et évidemment beaucoup ont pu ne pas être noté ( sans compter les massacres des personnes "inutile" à l'esclavage comme les vieux, les malades etc).
L'Empire arabe a effectivement empoché de nombre
ux escalve avant le 10em siècle grâce aux conquêtes. L'escale étant un butin de guerre, ce n'était pas la couleur de peau qui faisait de l'humain un esclave ou pas. Il est alors vrais que de nombreux slaves se sont retrouvés esclaves, ce qui effectivement, aurait donné la racine au mots telle que nous le connaissons.
Mais après ces conquêtes, l'Empire arabo-musulman est allez cherché des esclaves ailleurs, il offrait sa protection à des populations et des territoires en échange d'esclaves qu'ils devaient fournir une fois par ans. En effet, Bagdad a besoin de main d'oeuvrevpour de grand travaux mais ne souhaite pas faire la guerre (coûteux tout de même) pour y parvenir, et va donc passé des accords de se type avec plusieurs territoire comme la nubi, l'Éthiopie, l'Érythrée etc (principalement la côte Est de l'Afrique).
Un soulèvement d'esclaves aura lieu, car nombre d'entre eux travaillent aux même endroit, ce qui va faciliter la monté de la révolte. Ils obtiendront leur liberté par le sang et occuperont un territoire (jsp lequel désolé ..) durant 14 ans avant que le calife ne viennent régler cette affaire une fois pour toute.
Après cela, l'esclave dans l'Empire arabo-musulman deviendra un esclave domestique, servant la famille qui l'a acheté (au passage, cela repartie les esclaves dans les familles, empêchant ainsi des soulèvements).
C'est lorsque que les tribus touareg découvrir un passage pour rallier Bagdad a Tombouctou que la traite sous la forme que nous connaissons va apparaître. En effet, de grandes réserves d'or sont présentés sur la partie ouest du Mali et un besoin de main d'oeuvre se fait sentir pour un travail aussi éreintant. La recherche d'esclaves se fera en Afrique subsaharienne sur des populations désigné comme "presque humaine","anthropophage". C'est la première fois que l'on va directement dans des tribus pour organiser des kidnapping, souvent accompagnée de violences, pour obtenir de la simple main d'oeuvre.

Désolé pour les fautes, merci d'avoir lu ceci, j'espère ne pas avoir trop déformé le reportage d'Arte que j'ai vu récemment "sur la route de l'esclavage" disponible sur leur site ou sur youtube sur la chaîne Arte7+. Cordialement !
Afficher tout
Merci pour ces informations intéressantes, mais l'esclavage tel que nous le connaissons à l'heure actuelle à bien évolué. Prenons l'exemple du transport d'or, maintenant on va dire à un esclave d'aller chercher l'or de le remonter et en contrepartie pour 1kg d'or remonté il en gardera 10 grammes, il devra en donner 4 pour pouvoir dormir dans la tente, 3 pour obtenir un bout de pain, 2 pour s'habiller, et le dernier gramme, ça sera un impôt pour avoir la chance de profiter de ce système. Il se dira en plus qu'il a de la chance de travailler.

a écrit : D'ailleurs l'Empire Ottoman avait beaucoup d'esclaves qui provenaient de raids en Europe de l'Est et étaient ensuite trimballés à travers l'Afrique. Après, je ne me risquerais pas sur un bilan humain de l'esclavage des Européens mais ça ne me surprendrait pas si ce qu'avance l'anecdote est vrai. Une source?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Une partie de la traite des blancs est la traite des esclaves de Barbarie qui a perduré jusqu’au XIXe siècle. C'est la colonisation qui a éradiqué cette traite.

Inutile de préciser que les manuels scolaires d'histoire n'en font jamais mention.

fr.wikipedia.org/wiki/Traite_des_esclaves_de_Barbarie
Tiens, je n'en ai effectivement jamais entendu parler et ça n'a jamais été mentionné dans les syllabi... Merci, ours.

J'aime bien raler :D alors j'ai cru retenir dun prof de français, que le terme d'esclave concernait uniquement ceux qui travaillaient, bien avant notre ère.
Maintenant, c'était un prof, pour ma part pas intéressant, qui endormait a ca façon de parler, merci de nous en apporter plus la dessus :)
Bonne journée a tous !

a écrit : Bah, on aimerait bien ne pas se "victimiser sans arrêt" comme tu dis.
Mais le truc, c'est que dès la fin de la traite Négrière transatlantique (où des dizaines de millions ont été enlevés), ils ont enchaîné avec un autre siècle de colonisation. C'était il y a à peine 50 ans (c'est-à-dire
qu'il existe encore des contemporains de cette époque).
Je ne parle même pas des nouvelles formes de domination du moment (on ne lâche pas si facilement un gros gibier).
Oh, t'inquiète, je n'oublie pas que nous avons aussi notre part de responsabilité dans cette histoire et dans notre sous-développement, et nous l'assumons. Oui oui, nous sommes conscients de nos défaillances.
Il ne s'agit pas de victimisation, il s'agit d'Histoire -récente, -. Il s'agit de ne pas oublier qui nous sommes et comment nous en sommes arrivés là.
Il s'agit de récupérer ce qui nous appartient (toutes les œuvres d'art arrachées à l'Afrique pendant la colonisation et éparpillées dans les musées du monde).
Il s'agit de retrouver une identité dont la plupart d'entre nous ne connaissent pas.
Afficher tout
Un indigène de la république ?

J'ai un peu de mal avec l'opposition entre "nous" et "eux". La république n'a pas à faire de différence de la sorte.
Et entre citoyens lambda comme ici je doute fortement de la pertinence de cette opposition. A l'inverse il ne peut qu'en sortir de très mauvaise choses.

Pourquoi cherché "notre" part et "votre" part de responsabilité ? Et même quelle responsabilité ?
-Toi tu étais esclavagiste, salauds ! Toi un peu moins t'es un demi salauds.

Quand on cherche une responsabilité c'est pour obtenir quelque chose, mais tu veux obtenir quoi ?
Tu parles d'identité. Mais alors il y a besoin de trouver des responsabilités pour déterminé votre identité ? Bizarre comme identité alors.

Pour récupérer des oeuvres d'art ? Là je ne comprends pas du tout. Qui peut bien les récupérer ? Nous sommes français donc si la France les a ils sont déjà à vous ! A toi comme à moi.
Il n'y aurait aucun intérêt de rendre a des États africain, ils ont été créés par les occidentaux. Ils n'ont produit aucune oeuvre. C'est comme si la France revendiquait des objets gaulois, aucun sens. Les italiens peuvent très bien avoir un musé gaulois on va pas leur faire un procès !

De plus les pays colonisateurs sont légitimes à s'approprier ces cultures. Ils ont été transfigurés par là colonisation tout autant que les colonisés. La France est un intime de l'Afrique. Une partie de la France est culturellement africaine. Il n'y a pas la culture africaine d'une part, et la culture française de l'autre. En France comme dans les pays colonisés, il y a une mixité des deux cultures.

Et in fine il n'y a aucune responsabilité. C'était immonde pour nos yeux de contemporains, mais parfaitement légal d'un côté comme de l'autre.

a écrit : D'ailleurs, les troupes d'élites de l'empire Ottoman, les janissaires, étaient des esclaves chrétiens des Balkans islamisés. Ils avaient de plus le titre "d'esclaves de la Sublime Porte". Les orientaux comme les turcs ne voyaient pas l'esclavage comme les occidentaux. Les esclaves pouvaient posséder de réels pouvoirs et être très importants dans la société. Les janissaires sont sans doute l'exemple le plus frappant.

a écrit : Normal, puisque la Sublime Porte ou le Divan étaient les expressions usitées pour désigner l'exécutif de l'Empire ottoman, comme on peut dire l'Élysée ou la Maison Blanche pour désigner les chefs d'Etat français ou étasunien... Le Divan (diouan en turc) a d'ailleurs donné son nom à la Douane.

a écrit : L’Erythrée n’existait pas encore. Tu as raison, mais de tête je ne me souvenez plus du pays, j'ai utilisé Érythrée car cela permet de géolocaliser les coins victime de ces pratiques