Au Japon, pas de bains publics pour les tatoués

Proposé par
le

Si vous êtes tatoué et en vacances au Japon, vous aurez du mal à avoir accès aux nombreux Onsen (bains publics et établissements thermaux de sources chaudes). Les tatouages sont vus d’un très mauvais œil au Japon car ils sont associés à certaines organisations criminelles, et l'accès y est souvent interdit aux personnes tatouées.


Tous les commentaires (53)

Cette anecdote est fausse au niveau des raisons. D'une part il y'a des sento pour tatoués ou non, d'autre part certains onsen sont privatifs.

Mais la vraie raison pour laquelle les tatouages sont refusés c'est que l'ont doit être égaux dans la nudité, on ne doit pas pouvoir déterminer la catégorie sociale d'une personne lorsqu'il est nu.

J'ai étais un Japon en 2009 avec des amis, nous sommes tous tatoués... aucun prob à Kyoto et Tokyo pour accéder à plusieurs bains publics... donc c'est quand même pas si dur de trouver

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Le tatouage est extrêmement mal vu au japon car il est un signe de déshonneur.

En effet, bien avant que les Yakuza utilisent le tatouage comme une marque d'appartenance au groupe, on tatouait les criminels contre leur gré (XVIIème siècle) pour les punir et les distinguer du reste de la population de
façon permanente. Afficher tout
Au Japon bien avant tout cela ce n'était pas une marque de deshonneur mais un moyen de reconnaitre quelqu'un... puisque ce sont les "pompier" qui se faisaient tatouer le corp... en cas de mort et brulure, c'était un moyen de les identifier...

Posté le

android

(4)

Répondre

Je confirme l’anecdote : je me suis fait exclure d’un Onsen à Tokyo il y a 4 ans.
Mon tatouage était trop gros pour le cacher avec un pansement.
Négociation impossible !

a écrit : Si ce que j'ai entendu est vrai, c'est possible de les recouvrir et de pouvoir aller dans le bain comme ça. Mais au final ça revient au même puisque tout le monde peut voir que la personne a un tatouage mais bon Ils fournissent des pansements pour recouvrir les tatouages mis ceux ci ont une taille standard de manière à ce que ceux de grande taille restent rédhibitoire.

a écrit : Bien réfléchir à 2 fois avant de vous faire ce superbe dragon / larmes à côté des yeux/ truc Maori tout stylé :
- certains tatouages exotiques ont des significations bien particulières ( j'ai connu quelqu'un qui s'est fait tatoué "cuisine" sur le dos,juste parce que l'idéogramme fai
t joli);
- Not Safe For Work (vous pourrez difficilement empêcher des clients de vous prendre au sérieux si vous avez une tête de mort ou la triforce sur les mains, c'est comme ça );
- errare tatoueurum est;
- prendre cette décision sur un coup de tête peut vous marquer à vie;
- le risque sanitaire zéro n'existe pas;
- le coût du regret (donc du retrait ) est assez élevé. ( ça peut monter au nombre à 3 chiffres Par Séance ).

Prudence donc...
(Et c'est qqun qui a dessiné 3 4 tattoos qui vous l'écrit )
Afficher tout
Vous pourrez difficilement empêcher...je pense que tu voulais dire l'inverse --> Vous pourrez facilement empêcher le client de vous prendre au sérieux.
Je chipote ?

Big Up à tous ceux qui ont passé l'épreuve de CGE en BTS cet après midi !

Sujet du BTS culture générale 2018, épreuve passée cet après midi aha sacrée coïncidence

Pour compléter et reprendre l’anecdote.
Ce n’est pas tant le tatouage qui est un problème au Japon et dans les Onsens mais bien les organisations criminelles.
Ne pouvant interdire ces organisations car peur de représailles et de menaces, les dirigeants ont décidé d’interdire les tatouages sous couverture de soucis d’hygiène dans de nombreux Onsens sachant pertinemment qu’afin d’intégrer les différentes organisations, là tatouage est une obligation.
Sources: une longue conversation avec l’un des propriétaires d’un Onsens à Bepu lors de mon voyage dans tout le pays il y a quelques années.

a écrit : Bien réfléchir à 2 fois avant de vous faire ce superbe dragon / larmes à côté des yeux/ truc Maori tout stylé :
- certains tatouages exotiques ont des significations bien particulières ( j'ai connu quelqu'un qui s'est fait tatoué "cuisine" sur le dos,juste parce que l'idéogramme fai
t joli);
- Not Safe For Work (vous pourrez difficilement empêcher des clients de vous prendre au sérieux si vous avez une tête de mort ou la triforce sur les mains, c'est comme ça );
- errare tatoueurum est;
- prendre cette décision sur un coup de tête peut vous marquer à vie;
- le risque sanitaire zéro n'existe pas;
- le coût du regret (donc du retrait ) est assez élevé. ( ça peut monter au nombre à 3 chiffres Par Séance ).

Prudence donc...
(Et c'est qqun qui a dessiné 3 4 tattoos qui vous l'écrit )
Afficher tout
Dessiné mais pas tatoué ;)
Je suis tatoué et je travaille avec des chefs d'entreprise, pas de problème ^^ ca se démocratise de plus en plus en Occident

Bon bien sûr, dans la limite du raisonnable ! :P
Et là où je suis d'accord, un tatouage c'est à vie, c'est une histoire, si c'est juste jolie pour vous, 100% de risque que ca ne vous plaise plus à long terme !

a écrit : Au Japon bien avant tout cela ce n'était pas une marque de deshonneur mais un moyen de reconnaitre quelqu'un... puisque ce sont les "pompier" qui se faisaient tatouer le corp... en cas de mort et brulure, c'était un moyen de les identifier... Des pompiers ? Bien avant le XVII ?? Je suis curieux de voir tes sources.

Cette anecdote est partiellement fausse.
Les japonais savent très bien que les tatouages ne sont pas vu de la même façon en occident et de façon générale quand il y a un touriste blanc tatoué ils ne disent rien (tourisme c'est de l'argent).

Les tatouages y sont très mal vus car les yakuzas (une sorte de mafia japonaise) en portent, c'est donc une sorte de signe d'appartenance à ce groupe là bas

a écrit : Bien réfléchir à 2 fois avant de vous faire ce superbe dragon / larmes à côté des yeux/ truc Maori tout stylé :
- certains tatouages exotiques ont des significations bien particulières ( j'ai connu quelqu'un qui s'est fait tatoué "cuisine" sur le dos,juste parce que l'idéogramme fai
t joli);
- Not Safe For Work (vous pourrez difficilement empêcher des clients de vous prendre au sérieux si vous avez une tête de mort ou la triforce sur les mains, c'est comme ça );
- errare tatoueurum est;
- prendre cette décision sur un coup de tête peut vous marquer à vie;
- le risque sanitaire zéro n'existe pas;
- le coût du regret (donc du retrait ) est assez élevé. ( ça peut monter au nombre à 3 chiffres Par Séance ).

Prudence donc...
(Et c'est qqun qui a dessiné 3 4 tattoos qui vous l'écrit )
Afficher tout
Ça fait très naze vu comme ça effectivement, alors qu’en Occident généralement ça passe et puis c’est le rock on s’en fout quelque part du japon ahah ! No hard feelings ;)

a écrit : Réfléchir avant de prendre une décision qui va nous impacter pour la vie ?
Merde alors... Y a des gens qui réfléchissent encore à notre époque ?
Mais non ils sont tous immortels voyons!

a écrit : Bien réfléchir à 2 fois avant de vous faire ce superbe dragon / larmes à côté des yeux/ truc Maori tout stylé :
- certains tatouages exotiques ont des significations bien particulières ( j'ai connu quelqu'un qui s'est fait tatoué "cuisine" sur le dos,juste parce que l'idéogramme fai
t joli);
- Not Safe For Work (vous pourrez difficilement empêcher des clients de vous prendre au sérieux si vous avez une tête de mort ou la triforce sur les mains, c'est comme ça );
- errare tatoueurum est;
- prendre cette décision sur un coup de tête peut vous marquer à vie;
- le risque sanitaire zéro n'existe pas;
- le coût du regret (donc du retrait ) est assez élevé. ( ça peut monter au nombre à 3 chiffres Par Séance ).

Prudence donc...
(Et c'est qqun qui a dessiné 3 4 tattoos qui vous l'écrit )
Afficher tout
C est un discours pour les maternelles.

a écrit : A savoir que certaines salle de sport peuvent aussi vous refuser si vous avez un tatouage même caché.
Par exemple une française avait un tatouage qu'une personne à aperçu au vestiaire et elle à été exclue.
C’était peut être une française yakuza

a écrit : Des pompiers ? Bien avant le XVII ?? Je suis curieux de voir tes sources. Je te trouve ca

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Des pompiers ? Bien avant le XVII ?? Je suis curieux de voir tes sources. J'ai rapidement retrouvé ca (il parle des pompiers sous l'ére Tokugawa au début du XVIIe siecle) mais ce n'est pas là que j'avais lu la chose mais dans un article de magasine (magasine d'Histoire) que je vais essayer de retrouver dans la journée.
Bref voila
Bonne journée
inkonnection.wordpress.com/2013/07/21/lhistoire-du-tatouage-traditionnel-japonais/

Posté le

android

(1)

Répondre

C'est marrant ça, c'était le sujet d'hier pour l'épreuve de Français des BTS ^^