Une clôture mortelle entre la Belgique et les Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (72)

a écrit : Que viennent faire les allemands là-dedans ?

Après lecture des sources j'ai pu constater que ce sont en effet les allemands qui ont installer cette cloture. N'était-ce pas excessif ? Les Pays-Bas, bien que neutres, étaient plutôt favorables aux allemands non ?
Ils ont pas trop trop eu le choix quoi

a écrit : Que viennent faire les allemands là-dedans ?

Après lecture des sources j'ai pu constater que ce sont en effet les allemands qui ont installer cette cloture. N'était-ce pas excessif ? Les Pays-Bas, bien que neutres, étaient plutôt favorables aux allemands non ?
Non ce sont bien les Allemands qui drésserent la clôture. C'est un peu comme un mur de Berlin avant l'heure. Le Gouvernement militaire de Belgique ne voulait pas que des informations puissent "fuiter" par les Pays-Bas alors neutre.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : L'important n'est pas le voltage mais l'ampérage.
Certains pistolets à impulsion électrique "distribuent" plusieurs millions de volts (mais en milliampère) et ne sont pas considérés comme létaux.
En réalité ce qui est important, c'est l'intensité susceptible de traverser le corps humain. On l'obtient en divisant la tension de contact par la résistance du corps en contact (U/R=I).Donc tout est important.
Cela s'applique par exemple à une prise 230V/16A, ce n' est pas 16A qui vont parcourir une personne en cas de contact, mais 230V divisé par la resistance de la personne (avec 16A comme limite en fonction de la protection amont). Donc l'intensité de la source est moins importante que la tension de la plupart des sources cqfd

a écrit : C'est proche de la chaise électrique, dont le fonctionnement était le suivant : une première électrocution de 2000 volts pour diminuer la résistance du corps et rendre inconscient le prisonnier (cela arrivait rarement). Le voltage est ensuite abaissé entre 400 et 500 volts pour éviter que le corps ne s'enflamme car il peut atteindre une température de 59°C.
Après le condamné avait des éponges imbibées de solution conductrice entre les électrodes et la peau, ce qui n'est pas le cas avec cette clôture électrifiée.
Source de Wikipédia : www.revoltes.org/electrocution.htm
Afficher tout
Quel monde merveilleux !

a écrit : Il est surprenant qu'un pays comme les USA qui se croit si supérieur ait utilisé ce système de mise à mort archaïque et si loin d'être parfait aussi longtemps.

Et on dit : Merci qui? Merci Mr Edison!

D'ailleurs sa démonstration fût une catastrophe à cause de SON courant cont
inu dont il voulait prouver l'efficacité grâce à sa machine.

Halala Nico (Tesla) tu es passé si près d'une gloire tant méritée.
Afficher tout
De la gloire il a fini par en avoir, la preuve on sait qui est Tesla malgré le fait qu'il reste dans l'ombre d'Edison.
De l'argent un peu avant son décès en revanche...

a écrit : Ils ont pas trop trop eu le choix quoi Ils ont quand même accueilli Fokker et Guillaume II après la guerre.

a écrit : Ce qui se mesure en Volts c'est la tension et ce qui se mesure en Ampères c'est l'intensité. "Ampérage" et "Voltage" sont d'affreux barbarismes à bannir. "affreux barbarismes" est un pléonasme. C'est également à bannir. Pour symboliser une exagération, on préférera plutôt une simple hyperbole.

a écrit : Et en même temps la France a utilisé la guillotine pour la dernière fois en 1977. Oui mais précisément, la guillotine était nettement moins archaïque que la chaise électrique. L'idée était d'obtenir une mort "propre" et rapide, sans souffrances.

a écrit : "affreux barbarismes" est un pléonasme. C'est également à bannir. Pour symboliser une exagération, on préférera plutôt une simple hyperbole. Un barbarisme n'est pas forcément affreux. Ceux des enfants par exemple sont mignons. Donc ce n'est pas un pléonasme. Et même un pléonasme peut être employé délibérément comme une figure de style...

Je prends de temps en temps entre 15 000 et 25 000 Volts au boulot pourtant je suis encore de ce monde...
Comme certains l'ont signalé, la tension n'est pas dangereuse en elle même, c'est l'intensité qui est dangereuse.

a écrit : L'important n'est pas le voltage mais l'ampérage.
Certains pistolets à impulsion électrique "distribuent" plusieurs millions de volts (mais en milliampère) et ne sont pas considérés comme létaux.
Dans le cadre de mon habilitation électrique, j'ai fait le lien entre intensité et tension. Si effectivement l'intensité va nous griller les méninges,la loi d'Ohm (U = RxI, I=U/R) nous montre que le courant qui traverse un composant électrique, ou un corps est fonction de la résistance de ce même corps ou composant.
Ainsi, si on applique une certaine tension (différence de potentiel) de part et d'autre d'un corps, si la résistance de ce corps est immensement importante, alors le courant sera très faible. La résistance électrique d'un corps humain différe selon les corpulences et tailles des personnes mais on estime qu'en générale, une tension de l'ordre de 30V peut être suffisante pour choquer très sérieusement une personne (electrisation). Au delà de 50V c'est la mort assurée. (électrocution).
Sur les circuits de puissance qu'on voit dans la vie de tous les jours, le danger sera représenté par la tension. Il s'agit du seul véritable indicateur de danger.
Dans le cas de pistolet électrique, si effectivement la tension est élevée, la pile utilisée n'est pas en mesure de délivrer des courants letaux. Cela car la puissance (P=UxI) est trop faible. De plus, les filins utilisés pour appliquer la charge à la victime sont tellement petits qu'ils ont une résistance très élevée donc le courant sera diminué également.
Ton commentaire est effectivement correct d'un certain point mais je souhaitais rajouter ces précisions ! Le danger est '' matérialisé '' par la tension ! Le degré de dommages, par l'intensité.

a écrit : Et en même temps la France a utilisé la guillotine pour la dernière fois en 1977. C’est vrai mais avec la guillotine y’a pas de raté

a écrit : C’est vrai mais avec la guillotine y’a pas de raté Quand un condamné n'était pas coupable, on faisait comment?

a écrit : "affreux barbarismes" est un pléonasme. C'est également à bannir. Pour symboliser une exagération, on préférera plutôt une simple hyperbole. Tu veux bannir les pléonasmes... Et les oxymores alors ? Parce que simple hyperbole c'est pas mal comme oxymore...

a écrit : C’est vrai mais avec la guillotine y’a pas de raté Détrompe toi, il y avait pas mal de raté, ça arrivait que la lame ne tranché pas net les cervicales, et il fallait bien finir le boulot en s'y prenant à 2 fois .... Je crois même qu'il y a une anecdote là dessus !

a écrit : Dans le cadre de mon habilitation électrique, j'ai fait le lien entre intensité et tension. Si effectivement l'intensité va nous griller les méninges,la loi d'Ohm (U = RxI, I=U/R) nous montre que le courant qui traverse un composant électrique, ou un corps est fonction de la résistance de ce même corps ou composant.
Ainsi, si on applique une certaine tension (différence de potentiel) de part et d'autre d'un corps, si la résistance de ce corps est immensement importante, alors le courant sera très faible. La résistance électrique d'un corps humain différe selon les corpulences et tailles des personnes mais on estime qu'en générale, une tension de l'ordre de 30V peut être suffisante pour choquer très sérieusement une personne (electrisation). Au delà de 50V c'est la mort assurée. (électrocution).
Sur les circuits de puissance qu'on voit dans la vie de tous les jours, le danger sera représenté par la tension. Il s'agit du seul véritable indicateur de danger.
Dans le cas de pistolet électrique, si effectivement la tension est élevée, la pile utilisée n'est pas en mesure de délivrer des courants letaux. Cela car la puissance (P=UxI) est trop faible. De plus, les filins utilisés pour appliquer la charge à la victime sont tellement petits qu'ils ont une résistance très élevée donc le courant sera diminué également.
Ton commentaire est effectivement correct d'un certain point mais je souhaitais rajouter ces précisions ! Le danger est '' matérialisé '' par la tension ! Le degré de dommages, par l'intensité.
Afficher tout
Je doute que la finesse des fils délivrant le courant à la cible des pistolets électriques ait un quelconque effet sur l'intensité délivrée. On a choisi des fils fins tout simplement car il n'y a pas besoin que les fils soient plus gros compte tenu du faible courant qu'ils ont à conduire. Si la puissance disponible était plus élevée, ils fondraient comme des fusibles.

a écrit : Quand un condamné n'était pas coupable, on faisait comment? *lève les yeux au ciel*
Bah c'est simple, tu recouds la tête , banane... C'est évident non?!!

a écrit : *lève les yeux au ciel*
Bah c'est simple, tu recouds la tête , banane... C'est évident non?!!
Ta pas compris le jeu de mot je crois...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ta pas compris le jeu de mot je crois... T'as raison, tout le monde n'a pas la lumière

a écrit : Je ne suis pas en université mais en école d'ingénieurs et je peux dire que je n'ai jamais entendu les termes de voltage ou amperage pour parler de tension et intensité dans un cours en français. D'ailleurs tension et intensité sont utilisé dès les premiers pas en électronique donc au collège. Lol et en école d’ingénieur tu mesurais avec quelle unité la tension et l’intensité ? Bcp de bavardage pour pas grand chose...