Une clôture mortelle entre la Belgique et les Pays-Bas

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (79)

a écrit : Ce qui se mesure en Volts c'est la tension et ce qui se mesure en Ampères c'est l'intensité. "Ampérage" et "Voltage" sont d'affreux barbarismes à bannir. Tout à fait, pas de doutage...

a écrit : L'important n'est pas le voltage mais l'ampérage.
Certains pistolets à impulsion électrique "distribuent" plusieurs millions de volts (mais en milliampère) et ne sont pas considérés comme létaux.
Il doit plutôt s’agir de kilovolts et de microampère (voir moins), sinon ça ferait des décharges de plusieurs kilowatts !!

a écrit : Lol et en école d’ingénieur tu mesurais avec quelle unité la tension et l’intensité ? Bcp de bavardage pour pas grand chose... Amperage et voltage sont des anglicismes qui n'ont pas lieu d'être car il existe deux mots, respectivement intensité et tension, employé couramment en français. J'ai bien sûr déjà entendu/lu/employé les termes que vous utilisez uniquement dans des cours, documents, TP ou projets dans un contexte anglais. Lorsque le français est utilisé, on parle donc bien d'intensité et de tension. Ils sont quand même probablement parmi les 10 premiers mots que l'on apprend en commençant l'élec.

a écrit : Perdu, c'est les deux. Enfin un peu, presque. Par exemple ta batterie de voiture peut sans doute délivrer au moins 50 ampères, mais avec à peu près 12 volts de tension tu ne risques pas trop l'électrocution car ta peau fera une barrière suffisante pour cette faible tension. Et parce que c’est du courant continu mr le génie...

a écrit : L'important n'est pas le voltage mais l'ampérage.
Certains pistolets à impulsion électrique "distribuent" plusieurs millions de volts (mais en milliampère) et ne sont pas considérés comme létaux.
Ce n'est pas correct. Tout est question de puissance électrique, donc du produit de la tension avec le courant et non pas du courant uniquement.

a écrit : Je prends de temps en temps entre 15 000 et 25 000 Volts au boulot pourtant je suis encore de ce monde...
Comme certains l'ont signalé, la tension n'est pas dangereuse en elle même, c'est l'intensité qui est dangereuse.
Tout à fait !

Je bosse sur des aimants supraconducteurs en prenant des bourres à 900A (ampères) sous 30V (volts)
Mais comme c’est du courant continu le risque est plus que négligeable !

Si tu écoutes les gens, une pile peut te tuer...

Donc oui c’est l’intensité qui est dangereuse !!!

a écrit : Je ne suis pas en université mais en école d'ingénieurs et je peux dire que je n'ai jamais entendu les termes de voltage ou amperage pour parler de tension et intensité dans un cours en français. D'ailleurs tension et intensité sont utilisé dès les premiers pas en électronique donc au collège. J’ai eu mon diplôme d’ingé et j’ai bien entendu parler de ça.
Désolé pour toi gros...

a écrit : Tout à fait !

Je bosse sur des aimants supraconducteurs en prenant des bourres à 900A (ampères) sous 30V (volts)
Mais comme c’est du courant continu le risque est plus que négligeable !

Si tu écoutes les gens, une pile peut te tuer...

Donc oui c’est l’intensité qui est dangereuse !!!
Oui mais c'est l'aimant qui consomme 900 Ampères, pas toi !
Pour savoir combien tu as consommé, il faudrait que tu sois en série avec un ampèremètre !
Honnêtement, je crois que si 900 ampères traversent ton corps, tu vas cuir de l'intérieur!
Et tu te trompes quand tu dis que le risque est négligeable en courant continu, il est extrêmement dangereux lui aussi
Essaye donc d'aller toucher une caténaire du RER B sur la partie sud, c'est du courant continu, ou un rail du métro, tu m'en diras des nouvelles...

a écrit : C'est en effet l'intensité (Ampère) multiplié par le temps d'exposition qui va créer des dégâts sur le corps humain (et surtout le coeur, tout dépend de la manière dont on s'électrocute ou s'électrise).
Néanmoins le courant qui parcourt le corps est fixé par la tension (Volt) aux extrémit
és dudit corps : U=R*I .
(Si on considère la résistance de l'homme constant).
C'est pour cela que ce sont les tensions max qui sont fixées dans les normes de protection vis à vis de l'énergie électrique.
J'espère que je suis assez clair ^^
Afficher tout
C'est la puissance électrique multipliée par le temps d'exposition qui donne l'énergie électrique que le corps va recevoir, et donc les dégâts sur le corps humain. C'est faux de raisonner en terme de courant uniquement. Par ailleurs, on utilise la tension dans les normes de protection électrique car tout courant résulte de la présence d'une tension, mais il est évidemment possible d'avoir une tension sans courant !

a écrit : Ça reste pourtant très clair et aucune confusion n’est possible. Ça sert à rien de rabattre les oreilles à tout le monde avec les termes exacts issus du dictionnaire utilisés par l’académie française ou je ne sais quoi, la vérité c’est que même les professeurs d’université utilisent ce genre de raccourcis. Petit coup de gueule contre les gens comme toi qui n’apportent aucun supplément d’information aux anecdotes. Afficher tout A mon avis, cela dépend alors du niveau de l'université. Je peux vous assurer que dans une université réputée, les professeurs n'hésitent pas recadrer les étudiants utilisant des termes inexistants. Par ailleurs, je ne vois pas où réside le raccourci entre utiliser tension à la place de voltage, et courant à la place d'ampérage. C'est simplement une vulgarisation grossière et inutile qui reflète un manque de rigueur et de savoir.

a écrit : C'est la puissance électrique multipliée par le temps d'exposition qui donne l'énergie électrique que le corps va recevoir, et donc les dégâts sur le corps humain. C'est faux de raisonner en terme de courant uniquement. Par ailleurs, on utilise la tension dans les normes de protection électrique car tout courant résulte de la présence d'une tension, mais il est évidemment possible d'avoir une tension sans courant ! Afficher tout Je crois que tout est dit...!

a écrit : C'est proche de la chaise électrique, dont le fonctionnement était le suivant : une première électrocution de 2000 volts pour diminuer la résistance du corps et rendre inconscient le prisonnier (cela arrivait rarement). Le voltage est ensuite abaissé entre 400 et 500 volts pour éviter que le corps ne s'enflamme car il peut atteindre une température de 59°C.
Après le condamné avait des éponges imbibées de solution conductrice entre les électrodes et la peau, ce qui n'est pas le cas avec cette clôture électrifiée.
Source de Wikipédia : www.revoltes.org/electrocution.htm
Afficher tout
Electrisation, pour commencer. Électrocution sous-entend la mort.

"Différence de potentiel" est encore plus adapté que "tension"

a écrit : Amperage et voltage sont des anglicismes qui n'ont pas lieu d'être car il existe deux mots, respectivement intensité et tension, employé couramment en français. J'ai bien sûr déjà entendu/lu/employé les termes que vous utilisez uniquement dans des cours, documents, TP ou projets dans un contexte anglais. Lorsque le français est utilisé, on parle donc bien d'intensité et de tension. Ils sont quand même probablement parmi les 10 premiers mots que l'on apprend en commençant l'élec. Afficher tout Et donc ? Mon propos était simplement pour souligner : était il nécessaire à je ne sais qui de prendre position contre je ne sais qui, de manière assez cavalière qui plus est ? On en oublie le fond pour en imposer de la forme sur un propos qui au final n’était pas si dénué de fond ? Et je réitère : cela en valait il la peine ? Que faut il se poser comme question pour prendre un peu plus de hauteur ? Enfin bon, il est tard...

a écrit : L'important n'est pas le voltage mais l'ampérage.
Certains pistolets à impulsion électrique "distribuent" plusieurs millions de volts (mais en milliampère) et ne sont pas considérés comme létaux.
FAUX FAUX FAUX !!!
S'il te plaît avant d'affirmer quelque chose on se renseigne !!

Déjà voltage et ampérage ça n'existe pas, on parle de tension et d'intensité.
Ensuite, la dangerosité repose sur le fait que le générateur de tension puisse maintenir cette dite tension quand tu touche le circuit ET C'EST TOUT !

C'est de la désinformation à ce stade la et en tant qu'ingénieur électronicien ça me tue de voir des choses comme ça !!

a écrit : Tout à fait !

Je bosse sur des aimants supraconducteurs en prenant des bourres à 900A (ampères) sous 30V (volts)
Mais comme c’est du courant continu le risque est plus que négligeable !

Si tu écoutes les gens, une pile peut te tuer...

Donc oui c’est l’intensité qui est dangereuse !!!
Attends, t'écris des trucs comme ça et tu penses que tu vas nous faire croire que t'es ingé ? En effet l'alternatif est plus dangereux que le continu (je te laisse regarder les différents domaine de tension BT, HTA, HTB, en continu puis en alternatif), mais le continu est loin d'être inoffensif. Le principal danger de l'alternatif réside dans le fait qu'en 1 seconde (pour les réseaux 50Hz) tes muscles vont se contracter/décontracter 50 fois. Le continu non, ils restent figé donc moins d'usure au niveau des organes pour une même valeur de tension.
Pour parfaire ta science, essaie de trouver la réponse à cette question : à quoi correspond la valeur efficace d'un signal sinusoïdal (en électricité cela va de soit, et me parle pas de racine de 2, je veux du concret). Marre des gens hautains qui parlent comme ça alors qu'ils ont lu 2-3 trucs sur l'électricité une fois. La modestie ça fait pas de mal surtout quand y a des gens qui peuvent vite voir que tu ne maîtrises pas le sujet.

Sinon, pour protéger les personnes des dangers de l'électricité, on définit des tension de contact maximale admissible pour la sécurité d'une personne en fonction de l'environnement (sec, humide, immergé) car ce dernier influe sur la résistance du corps humain, et grâce à celle-ci on peut protéger les personnes grâce à des dispositifs différentiels pour s'assurer qu'elles n'entrent jamais en contact avec la valeur de tension létale en alternatif (50V et au delà en milieu sec pour un adulte de corpulence basique), car cela résulterait d'une valeur de courant traversant le corps (U = R*I) qui serait létale si elle n'était pas stoppée en un certain temps. Car oui, ça parle beaucoup de tension et de courant ici mais peu de monde parle du fait que le temps est un facteur TOUT AUTANT décisif que l'intensité du courant traversant le corps. Les ampères multipliés par des secondes, les coulombs, la quantité d'électricité.

Dernier point que je n'ai pas vu mentionné je crois, c'est le passage de courant dans le corps. Si l'électricité traverse tes muscles plutôt que des organes vitaux t'auras en principe plus de chance de t'en sortir.

Pour finir sur une idée reçue, non si je touche un câble qui alimente un récepteur de 16A, je ne prendrais pas 16A, ça c'est un mythe. Comme dit en haut, ça dépend de la tension de contact.


Conclusion : si je touche avec ma main un fil sous tension, une différence de potentiel (=tension mais le terme est plus juste) apparait entre ma main et mes pieds (en supposant que le courant entre par mes mains et sort par mes pieds), provoquant l'apparition d'un courant dans le corps, définit par I = Uc/Rh, Uc étant la différence de potentiel en Volt entre ma main et mes pieds, et Rh la résistance de mon corps en Ohm (symbole Oméga majuscule), qui est elle même caractérisée par mon niveau d'hydratation, l'épaisseur de ma peau, la semelle de mes chaussures, etc.
Cette valeur de courant sera létale si elle excède une certaine valeur durant une certaine durée (des tableaux existent avec l'un en ordonné et l'autre en abscisse).
C'est donc la différence de potentiel entre ma main et mes pieds qui définit l'intensité traversant mon corps. C'est à cause de cette tension qu'apparaît le courant qui va m'envoyer 6 pieds sous terre. Perso entre un fil de 230V transportant 1A pour sa charge et un autre de 12V transportant 50A pour sa charge, je vous laisse deviner lequel je préfère toucher.
Mais dire que le courant est ce qui tue les gens n'est pas faux, mais mène trop souvent au raccourci que si un câble transporte 16A, il nous tuera que la tension soit égale à 2V ou 15 000V.

a écrit : Les allemands ont toujours su faire preuve d'une imagination fertile et définitive lors des conflits... Les français ne sont pas en reste, quand il a été question de barbarisme, on a su prendre les choses en main.

Rholala mais combien de fois ?... combien de fois faudra t il rappeler cette information que l on apprend au collège ?? Ce n est pas le voltage qui est important mais l amperage ! 250mA est suffisant pour tuer un Homme.
De même il faut rappeler que lorsqu une personne décède de cette manière on parle d electrocution. Lorsque l on se prend le jus il s agit d electrisation. Une electrocution est donc une electrisation qui a été mortelle dû à la trop forte intensité

a écrit : Tout à fait !

Je bosse sur des aimants supraconducteurs en prenant des bourres à 900A (ampères) sous 30V (volts)
Mais comme c’est du courant continu le risque est plus que négligeable !

Si tu écoutes les gens, une pile peut te tuer...

Donc oui c’est l’intensité qui est dangereuse !!!
Mais LOL !
Le gars prend 900A quotidiennement au boulot et il va bien !
Narmol...

ce qui tue, c'est l'intensite. la tension, elle, permet de traverser des milieux moins conducteur. si les tazer ont des tension si eleve, c'est pour pouvoir traverser un corp humain de facon stable et ne pas le faire par pic dont l'intensite pourrait etre dangereuse.