La leçon de survie de Douglas Mawson

Proposé par
le

En 1912, l'australien Douglas Mawson parcourut près de 500 km seul au Pôle Sud. Seul survivant d'une expédition de 3 hommes et ayant perdu la plupart de ses vivres et de son précieux matériel, il fut contraint de manger ses chiens de traîneaux et tomba plusieurs fois dans des crevasses avant d'arriver deux mois plus tard malade et très affaibli à sa base.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux que les expéditions polaires intéressent, je vous conseille les articles Wikipedia dont je n'ai pas pu faire d'anecdotes mais très intéressants sur :
Roald Amunsen.
Robert Falcon Scott.

A lire absolument, vous trouverez aussi en source les livres et biographies sur ces grands personnages du début du 20eme Siècle.

EDIT, ne serait ce que pour la vie de Laurence Oates...

Sur le même sujet, il y a la série The Terror, disponible sur Amazon Video (et probablement trouvable d'une autre manière mais je ne saurais dire laquelle) qui relate l'expédition au pôle nord de deux bateaux, au cours du 19ème siècle. L'histoire se base sur des faits historiques (l'expédition a réellement eu lieu) mais en extrapolant, sachant qu'on ne sait pas se qu'il s'est vraiment passé. Et le sort des deux équipages reste en grande partie un mystère.
Bref, si vous êtes intéressé par les œuvres traitant de la survie dans un désert de glace, cette série est excellente !

a écrit : À sa base ? Pourquoi à sa base ? Je l'avais expliqué dans le supplément de l'anecdote mais ça a été coupé. En fait un bateau l'attendais à sa base. On raconte que arrivé au il arriva à sa base il pu voir au large le navire qui l'attendais depuis des jours. Il a donc raté à quelque heure près le navire qu'il l'attendais depuis 3 semaines et dû attendre un an avant que les conditions météorologiques permettent à un navire de venir le chercher

Posté le

android

(87)

Répondre


Tous les commentaires (13)

Pour ceux que les expéditions polaires intéressent, je vous conseille les articles Wikipedia dont je n'ai pas pu faire d'anecdotes mais très intéressants sur :
Roald Amunsen.
Robert Falcon Scott.

A lire absolument, vous trouverez aussi en source les livres et biographies sur ces grands personnages du début du 20eme Siècle.

EDIT, ne serait ce que pour la vie de Laurence Oates...

Sur le même sujet, il y a la série The Terror, disponible sur Amazon Video (et probablement trouvable d'une autre manière mais je ne saurais dire laquelle) qui relate l'expédition au pôle nord de deux bateaux, au cours du 19ème siècle. L'histoire se base sur des faits historiques (l'expédition a réellement eu lieu) mais en extrapolant, sachant qu'on ne sait pas se qu'il s'est vraiment passé. Et le sort des deux équipages reste en grande partie un mystère.
Bref, si vous êtes intéressé par les œuvres traitant de la survie dans un désert de glace, cette série est excellente !

a écrit : Un ancêtre de Mike Horn !!!??? J'ai beaucoup aimé son livre objectif pôle Nord de nuit ! (Pas autant que Latitude 0 où il fit le tour du monde le plus long possible)
Je les conseille vivement à ceux qui peuvent aisément, par la lecture, se sentir voyager à des kilomètres de leur siège...

a écrit : À sa base ? Pourquoi à sa base ? Je l'avais expliqué dans le supplément de l'anecdote mais ça a été coupé. En fait un bateau l'attendais à sa base. On raconte que arrivé au il arriva à sa base il pu voir au large le navire qui l'attendais depuis des jours. Il a donc raté à quelque heure près le navire qu'il l'attendais depuis 3 semaines et dû attendre un an avant que les conditions météorologiques permettent à un navire de venir le chercher

Posté le

android

(87)

Répondre

a écrit : À sa base ? Pourquoi à sa base ? Les expéditions polaires (et autres en milieu hostile) ne peuvent se faire d'une traite.
Il est souvent mis en place (quelques mois voire années au préalable) des camps de base ou simple local garni de nourriture (ou autres) afin de pouvoir subvenir aux besoins annexes ou vitaux en cas de pépin.
Par exemple on y trouvera les outils dont on se sert moins ou les trousses de soins pour blessures spécifiques (autres que fractures ou engelures par ex)

Plus on s'approche du but et plus la base ou le relais est petit. Ainsi la dernière ligne droite vers l'objectif de l'expédition est souvent la plus fatale (ex : l'ascension de l'Everest).

On raconte même qu'avant de revenir, il mangea Douglas' à la vanille et attrapa froid :3

C'est lui le vrai Chuck Norris !

a écrit : Sur le même sujet, il y a la série The Terror, disponible sur Amazon Video (et probablement trouvable d'une autre manière mais je ne saurais dire laquelle) qui relate l'expédition au pôle nord de deux bateaux, au cours du 19ème siècle. L'histoire se base sur des faits historiques (l'expédition a réellement eu lieu) mais en extrapolant, sachant qu'on ne sait pas se qu'il s'est vraiment passé. Et le sort des deux équipages reste en grande partie un mystère.
Bref, si vous êtes intéressé par les œuvres traitant de la survie dans un désert de glace, cette série est excellente !
Afficher tout
J'adore le "probablement trouvable d'une autre manière mais je ne saurais dire laquelle", c'est joliment dit ;)
Sinon la série est vraiment excellente et tout comme toi je la recommande chaudement.

a écrit : Sur le même sujet, il y a la série The Terror, disponible sur Amazon Video (et probablement trouvable d'une autre manière mais je ne saurais dire laquelle) qui relate l'expédition au pôle nord de deux bateaux, au cours du 19ème siècle. L'histoire se base sur des faits historiques (l'expédition a réellement eu lieu) mais en extrapolant, sachant qu'on ne sait pas se qu'il s'est vraiment passé. Et le sort des deux équipages reste en grande partie un mystère.
Bref, si vous êtes intéressé par les œuvres traitant de la survie dans un désert de glace, cette série est excellente !
Afficher tout
Je valide totalement cette série ! Ça change de toute celle que l’on peut voir . Il en faudrait plus comme celle ci

a écrit : Pauvres chiens :( Malheureusement, ça a longtemps été l'un des avantages des chiens de traîneau sur les chenillés... Le chien se mange. Que ce soit en sacrifiant le plus faible pour ses congénères, ou pour ses maîtres. J'avais lu que c'était l'une des raisons de la "victoire" d'Amundsen sur Scott.