Vous reposez vos bras sur des accotoirs

Proposé par
le

Tous les commentaires (26)

a écrit : A l'origine l'accoudoir désignait le sommet capitonné du dossier d'un siège conçu pour s'y reposer les coudes, mais désormais il s'agit de toute partie sur laquelle on peut appuyer le coude ou le bras.
www.larousse.fr/dictionnaires/francais/accoudoir/513
https://fr.wikipedia
.org/wiki/Accoudoir
www.cnrtl.fr/definition/accoudoir
Afficher tout
Donc l'anecdote était juste avant mais fausse maintenant. L'acotoire d'antan est l'acoudoir moderne!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Tu aurais des explications plus détaillées ou une source ? Je suis très curieux de savoir pourquoi... J'imagine que le premier est contradictoire, avéré signifiant "vrai" mais j'ai beaucoup de mal à comprendre pour les autres. Miiims a très bien expliqué la plupart des cas. En dehors de "trop mauvais" qui selon moi est considéré comme faux parce que trop renvoie à quelque chose de positif et non négatif. Maintenant, il n'est pas impossible que ce soit Miiims qui ait raison.

Pour "danger potentiel", le mot danger porte déjà la notion d'incertitude, de possibilité. Lorsqu'il y a danger, ça veut qu'il peut se passer quelque chose mais rien n'est encore arrivé, sinon ce n'est pas un danger, c'est un fait. Donc "danger potentiel" est un pléonasme.
"De manière à ce que" est inutilement lourd, on peut dire "De manière que". Cette faute est un mélange entre "De manière à + infinitif" et "De manière que".
"Suite à" : on devrait dire "A la suite de"
Enfin on dit "Nous étions convenu" et non "Nous avions convenu".

J'ajouterai pour compléter que ça me gène qu'on attende que l'Académie française tolère telle ou telle expression pour que ce soit jugé comme correct. J'ai vraiment ce sentiment qu'elle est décalage complet avec l'évolution naturelle de la langue.
C'est comme à l'écrit, il devrait y avoir beaucoup plus de réforme sur l'orthographe. Pourquoi garde-t-on des mots qui ne se prononcent pas du tout comme ils s'écrivent. Je ne parle pas de tout simplifier et d'écrire en SMS bien sûr mais il y a des mots comme "Monsieur" que l'on prononce "Meussieu", ça n'a plus rien à voir : "on" que l'on prononce "eu" et un "r" muet. Pourquoi conserver cette orthographe ? C'était sûrement légitime en ancien français mais aujourd'hui ? Pourquoi ne peut-on pas écrire "en revoir" au lieu de "au revoir" ? Presque personne ne prononce "au revoir" en dehors de Giscard.

Au Québec, on utilise d'ailleurs couramment le verbe "accoter" à la place du verbe "appuyer". Par exemple, "Accote-toi la tête sur mon épaule".

a écrit : Je vais reprendre tellement de monde grâce à ça MHUHAHAHAHAHAAHAHAHAHAAH Non parce que le sens est maintenant correct, c'est l'ancien terme pour désigner des accoudoirs.

a écrit : Oui mais c'est pareil, il ne faut pas attendre qu'un mot ou une expression soit reconnu par l'Académie pour être correct. C'est le peuple qui fait évoluer la langue. C'est correct dès le moment où la majorité des gens utilisent et/ou acceptent l'expression.

Si on attend l
9;Académie, on peut considérer que très peu de personnes parlent correctement français :
S'avérer faux
Danger potentiel
De manière à ce que
Se rappeler de
Elle s'est permise de
Les heures de sont succédées
Suite à
Trop mauvais
Après que je sois
C'est de cela dont je parle
Nous avions convenu de
...
Tout ça c'est erroné
Afficher tout
Et malgré que. L'usage fait la langue.
Avec des limites dont les frontières sont forcément floues et mobiles.
Chacun ressent ces limites par ce fameux agacement à entendre l'autre "mal parler".

a écrit : Oui mais c'est pareil, il ne faut pas attendre qu'un mot ou une expression soit reconnu par l'Académie pour être correct. C'est le peuple qui fait évoluer la langue. C'est correct dès le moment où la majorité des gens utilisent et/ou acceptent l'expression.

Si on attend l
9;Académie, on peut considérer que très peu de personnes parlent correctement français :
S'avérer faux
Danger potentiel
De manière à ce que
Se rappeler de
Elle s'est permise de
Les heures de sont succédées
Suite à
Trop mauvais
Après que je sois
C'est de cela dont je parle
Nous avions convenu de
...
Tout ça c'est erroné
Afficher tout
Ça mériterait une anecdote, et un complément d'information. Édit: c'est bon, j'ai lu la suite des commentaires