Contre les moustiques, les chauves-souris

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (57)

Le sale petit moustique qui nous empêche de dormir , nous a souvent donner l'envie de tous les éradiquer; mais quand bien même nous y arriverions, la nature a horreur du vide et une autre espèce profiterait de la niche écologique vacante pour prospérer. La complexité des écosystèmes étant ce qu'elle est, bien malin celui qui pourrait prédire l'impacte a moyen et long terme du "génocide" des anophèles.

a écrit : Je suis le seul à trouver étrange que les chauves-souris émettent des ultrasons qui font fuir leurs proies? Ou alors "insectes" ne visent pas uniquement les moustiques mais ça ne lève qu'à moitié le paradoxe. Les hommes mangent et massacrent (de façon générale) tout type de bovin, ovin, caprin, et pourtant le commun des mortelles de la classe citadine se retrouvant face à ces mêmes animaux (qu'ils dévorent depuis des générations pourtant) et un mécanisme de défense se met en place chez eux (peur, cris)

Les chauves souris et les insectes qui les importune un peu c'est pareil, à défaut d'avoir faim, on fait fuir.

a écrit : Alors, alors :
- Le paludisme est transmis par l'anophèle mais seul 10% des espèces sont responsables de la transmission de la maladie mais tuons-les tous.
Réellement, l'OMS a tenté une éradication des anophèles (transmettant la maladie) dans le Monde, ça a fonctionné partout, sauf en Afrique s
ub-saharienne donc ça sert à rien de recommencer. Si tu es interessé, je te conseille plutôt de regarder l'impact de Wolbachia (fr.wikipedia.org/wiki/Wolbachia#Lutte_biologique) ou d'autres moyens de lutte plus intelligent que ce qui a déjà été fait. Afficher tout
Merci bien, mais as-tu lu ton lien jusqu'au bout ? Il dit qu'il est bien possible que cette action "ciblée" rende le virus encore plus virulent ! T'en as d'autres de bonnes idées comme celle-là ? ;)

a écrit : Je suis le seul à trouver étrange que les chauves-souris émettent des ultrasons qui font fuir leurs proies? Ou alors "insectes" ne visent pas uniquement les moustiques mais ça ne lève qu'à moitié le paradoxe. C’est pour se repérer qu’elles le font, les moustiques doivent certainement les ressentir aussi et savoir par la même occasion qu’il y a un danger

a écrit : Merci bien, mais as-tu lu ton lien jusqu'au bout ? Il dit qu'il est bien possible que cette action "ciblée" rende le virus encore plus virulent ! T'en as d'autres de bonnes idées comme celle-là ? ;) Si tu forces un virus à contourner un vecteur, il n'en deviendra certainement pas plus virulent, il a toujours besoin d'hôtes et ce n'est pas en les tuant que ça marchera.
La technique que je t'ai expliqué est celle qu'on utilise aujourd'hui (exemple : www.eliminatedengue.com/our-research) et elle est bien plus efficace et viable que l'élimination des moustiques qui pourrait provoquer bien plus de mal que de bien.
En effet, tu réflechis comme avec les antibiotiques, "si on éradique les moustiques, moins de maladies", oui mais pour combien de temps ? Les bactéries c'était 50 ans, j'en donne 20 aux virus, sauf que les moustiques que tu auras tué eux ne prendront pas 20 ans à revivre, au final, on tue toutes les espèces vivantes (on est déjà en train de le faire)...

a écrit : Si tu forces un virus à contourner un vecteur, il n'en deviendra certainement pas plus virulent, il a toujours besoin d'hôtes et ce n'est pas en les tuant que ça marchera.
La technique que je t'ai expliqué est celle qu'on utilise aujourd'hui (exemple : www.eliminatedengue.com/
our-research) et elle est bien plus efficace et viable que l'élimination des moustiques qui pourrait provoquer bien plus de mal que de bien.
En effet, tu réflechis comme avec les antibiotiques, "si on éradique les moustiques, moins de maladies", oui mais pour combien de temps ? Les bactéries c'était 50 ans, j'en donne 20 aux virus, sauf que les moustiques que tu auras tué eux ne prendront pas 20 ans à revivre, au final, on tue toutes les espèces vivantes (on est déjà en train de le faire)...
Afficher tout
Il me semble que tu t'égarres un peu... Je n'ai fait que citer une source que TU as donnée pour argumenter ton propos ; et il se trouve que cette source ne disait pas exactement ce que tu écrivais au préalable (voire même le contredisait ;). Mais bon... passons...
Ensuite, ou je ne comprends pas bien, ou tu veux dire en final que si on tue les moustiques on tue à terme toutes les espèces vivantes... Ce ne serait pas un tantinet exagéré ça ? ;)

a écrit : Il me semble que tu t'égarres un peu... Je n'ai fait que citer une source que TU as donnée pour argumenter ton propos ; et il se trouve que cette source ne disait pas exactement ce que tu écrivais au préalable (voire même le contredisait ;). Mais bon... passons...
Ensuite, ou je ne comprends pas bien, o
u tu veux dire en final que si on tue les moustiques on tue à terme toutes les espèces vivantes... Ce ne serait pas un tantinet exagéré ça ? ;) Afficher tout
J'ai dit que si tu tuez les moustiques, le virus trouverait un autre hôtel en environ 20 ans et donc ca aura servi à rien, surtout que la disparition des moustiques sera quant à elle définitive.
En gros, si tu veux éliminer les maladies a vecteurs, il faudra in fine tuer toutes lez espèces vivantes si on suit ton idée de tuer l'hôte.

a écrit : C'est une façon de voir les choses... Je respecte mais j'en ai une autre :
Le moustique, tout le monde le sait, tue le plus d'humains sur terre, dont des enfants, pour beaucoup en Afrique. Et bien moi je préfèrerais qu'on éradique totalement les moustiques de la planète, car je préfère voir qu
elques pipistrelle ou autres oiseaux migrateurs modifier un peu leur alimentation (quitte à leur en donner), pour ne plus voir d'enfants mourrir par milliers à cause de ces saloperies... Afficher tout
C'est vrai que c'est triste que des enfants meurent à cause des moustiques. Ça serait une bonne solution d'éradiquer totalement les moustiques : avec un tel bouleversement du fragile équilibre de la planète, il y a de grandes chances que chacun doive ensuite lutter pour sa propre survie et n'aura même plus le temps de s'attrister pour les morts quel que soit leur âge et leur cause. Je respecte ceux qui s'attristent pour les enfants africains mais je pense quand même que le plus grand danger pour ces enfants et l'humanité en général sont ceux qui croient en des solutions simplistes et qui veulent bouleverser les équilibres de notre planète, il vaudrait donc mieux les éradiquer totalement avant qu'ils conduisent l'humanité à sa perte.

a écrit : C'est une très bonne idée, cela dit il faut quand même rappeler que même si le fait d'avoir des chauves-souris peut limiter la population de moustique, ça ne suffit pas à les éradiquer, et ce n'est pas un moyen viable de protéger des zones à risques lorsque les moustiques sont porteurs de maladies. Chez moi je suis aidé par des hirondelles le soir et des chauves-souris la nuit mais il y en a quand même toujours un ou deux pour passer au travers des filets !

Et rappelons que ces deux espèces sont protégées et qu'il est totalement interdit de les capturer ou de toucher à leur nid
Afficher tout
Peut être qu'il est bon pour l'équilibre naturel de ne pas ÉRADIQUER les moustiques car une fois fait on se rendra probablement compte du rôle crucial qu'ils ont dans le cycle naturel. Il faut arrêter d'être aussi égoïstes c'est pas parce que un moustique te pique qu'il faut tous les tuer. Je sais que les moustiques sont les premiers à répandre des maladies mortel mais peut être faut il plutôt trouver un remède à ces maladies. A tuer tout ce qui peut être incommodant on risque de finir par s'entretuer ou de se suicider passivement...

a écrit : C'est une façon de voir les choses... Je respecte mais j'en ai une autre :
Le moustique, tout le monde le sait, tue le plus d'humains sur terre, dont des enfants, pour beaucoup en Afrique. Et bien moi je préfèrerais qu'on éradique totalement les moustiques de la planète, car je préfère voir qu
elques pipistrelle ou autres oiseaux migrateurs modifier un peu leur alimentation (quitte à leur en donner), pour ne plus voir d'enfants mourrir par milliers à cause de ces saloperies... Afficher tout
T'es un génie comme sa on dérégle encore plus l'écosystème et on finit par crever à cause d'un cycle naturel qui part en sucette et une chaîne alimentaire qui ne se renouvelle plus. Mais bon on aura sauver peut être 10 millions d'enfants ou 100 mais derrière on prend le risque de tuer 7,5 milliards d'individus et de mettre en péril la survit de l'humanité... Un génie.

a écrit : Je n'ai pas parlé de "consommation déraisonnable de nos reçources", ni de "catastrophes naturelles" (ce sont d'autres sujets, certes importants mais qui n'ont rien à voir), j'ai parlé de "moustiques"...
Quant à l'équilibre de la nature, la surpopulation, etc
, je dis "attention"... Avec un tel discours ce ne sont pas simplement les moustiques qui sont concernés ; les pauvres deviennent même un epiphénomène ridicule ;) Ce sont, entre autres, tout les progrès de la médecine par exemple, qui nous donnent une longévité de plus en plus grande, et qui n'ont rien à voir avec ce que la "nature" avait prévu initialement. Alors quoi ? On retourne dans nos cavernes, on ne soigne plus, et on meurt comme nos "ancêtres" à 25 ans ? Afficher tout
T'es fort toi pour savoir ce que la nature à prévu et encore plus fort de savoir que on a réussis à trompé la "nature" et donc en un sens le destin. Mes respects

a écrit : J'ai dit que si tu tuez les moustiques, le virus trouverait un autre hôtel en environ 20 ans et donc ca aura servi à rien, surtout que la disparition des moustiques sera quant à elle définitive.
En gros, si tu veux éliminer les maladies a vecteurs, il faudra in fine tuer toutes lez espèces vivantes si on sui
t ton idée de tuer l'hôte. Afficher tout
Si le nouvel hôte pouvait être la limace, c'est beaucoup plus simple d'éviter les piqûres de limace que de moustique.

Il y a quand même un nombre de scientifique incroyable sur ce site :0.

Quand je lis que éradiquer le moustique c'est potentiellement tuer 7 milliards de personnes, ça me fait très peur, très très peur.

Heureusement que vous n'avez aucun pouvoir pour prendre des décisions les mec.

a écrit : Je suis toujours perplexe par la volonté qu'on a de vouloir éradiquer tel ou tel "nuisible". Les moustiques nous gênent et sont des vecteurs de maladie importants, certes, mais ils participent aussi (et depuis longtemps) à la régulation des populations mammifères (dont nous faisons partie). En plus, ils font partie de l’écosystème, si on les éradiquait, il y aurait moins de bouffe pour les oiseaux migrateurs en zone arctique, les mâles participent également à la pollinisation (si je me trompe pas) etc... Ca aurait forcément des conséquences néfastes - bon tous les chercheurs ne sont pas d'accord là-dessus, mais ça prouve que les conséquences sont encore trop incertaines pour qu'on se permette de le faire sans se poser de question.

Qu'on le veuille ou non, les moustiques ont leur importance, et je suis d'avis que l'Homme ne devrait pas essayer d'éradiquer des nuisibles en pensant faire le bien, des tas d'exemples nous montrent le contraire...
Après là, j'ai bien conscience qu'il s'agit d'action à l'échelle de commune, donc on est loin de l'extinction de l'espèce haha.
Afficher tout
Oui tu as raison, laissons les gens mourir en attendant puisqu'on n'est pas sûr... et encore on a pas parlé de paludisme.

a écrit : Eradiquer totalement le moustique de la planète... ? Tu imagines l'impact sur l'écosystème que ça pourrait avoir ? Chaque espèce a son utilité, qu'on le veuille ou non. Sachant que le moustique est le plus grand prédateur de l'Homme, tu imagines si on le tue ? Plus aucune régulation concernant l9;espèce humaine, je crois pas que ce soit raisonnable. On a déjà une démographie trop importante et surtout une consommation déraisonnable de nos ressources (l'une amplifiant l'autre), imagine si RIEN ne nous arrêtait. Les moustiques, les catastrophes naturelles (tremblement de terre, tsunamis, cyclones etc) sont des catastrophes à l'échelle humaine, mais sont salutaires à l'échelle de notre planète, faut pas se leurrer. C'est un discours un peu choquant, j'en conviens, mais il faut être réaliste. Afficher tout Oui régulons l'espèce, tu échanges ta place tout de suite avec un enfant en Afrique pour aller te faire tuer par un moustique ? D'autres volontaires ? Non parce que moi je ne connais personne qui voudrait être à cette place

a écrit : Oui régulons l'espèce, tu échanges ta place tout de suite avec un enfant en Afrique pour aller te faire tuer par un moustique ? D'autres volontaires ? Non parce que moi je ne connais personne qui voudrait être à cette place Oui moi, j'ai été volontaire (pas pour prendre la place d'un enfant en Afrique mais pour leur venir en aide en me rendant dans plusieurs pays d'Afrique pour leur consacrer du temps bénévolement), ce qui n'a pas l'air d'être le cas de la plupart des gens qui s'aventurent sur ce terrain (je parle de s'aventurer à écrire des commentaires pleins de bonne volonté sur ce site, pas de s'aventurer en prenant de vrais risques et en s'impliquant personnellement avec son temps et son argent pour faire des choses vraiment utiles dans la vie réelle bien sûr). Tu dis que tu ne connais personne qui voudrait être à la place d'un enfant en Afrique, mais est-ce que tu as la moindre idée de ce dont tu parles ? Les petits africains ne passent pas leur temps à avoir peur des moustiques, et il y a tellement de diversité de situations que je ne vois pas comment on peut généraliser quoi que ce soit sur la supposée vie d'un enfant en Afrique... C'est surement plus stressant d'être menacé par un tireur fou comme les petits Etasuniens que par un moustique, d'ailleurs, mais personne ne plaint les petits Etasuniens et il y a même un afflux de migrants qui aimeraient bien être parmi les cibles potentielles des tireurs fous...

a écrit : Je suis toujours perplexe par la volonté qu'on a de vouloir éradiquer tel ou tel "nuisible". Les moustiques nous gênent et sont des vecteurs de maladie importants, certes, mais ils participent aussi (et depuis longtemps) à la régulation des populations mammifères (dont nous faisons partie). En plus, ils font partie de l’écosystème, si on les éradiquait, il y aurait moins de bouffe pour les oiseaux migrateurs en zone arctique, les mâles participent également à la pollinisation (si je me trompe pas) etc... Ca aurait forcément des conséquences néfastes - bon tous les chercheurs ne sont pas d'accord là-dessus, mais ça prouve que les conséquences sont encore trop incertaines pour qu'on se permette de le faire sans se poser de question.

Qu'on le veuille ou non, les moustiques ont leur importance, et je suis d'avis que l'Homme ne devrait pas essayer d'éradiquer des nuisibles en pensant faire le bien, des tas d'exemples nous montrent le contraire...
Après là, j'ai bien conscience qu'il s'agit d'action à l'échelle de commune, donc on est loin de l'extinction de l'espèce haha.
Afficher tout
Je résume: les moustiques sont importants dans la chaîne alimentaire.

a écrit : T'es fort toi pour savoir ce que la nature à prévu et encore plus fort de savoir que on a réussis à trompé la "nature" et donc en un sens le destin. Mes respects Quand tu réagis à un post qui est une réponse à une autre réponse, d'une autre encore, prends la peine de lire le débat qui a précédé ; tu comprendras alors peut-être comment on en est arrivé à un post qui, sorti de son contexte et du débat, n'a plus forcément la même teneur... Ca t'évitera d'entrer dans un débat comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ;) et d'être désobligeant avec l'un des débateurs, sans savoir vraiment de quoi on parle...
Ce n'est pas moi qui ai mis sur la table "l'histoire" de la nature, la surpopulation, etc... Je donnais simplement un exemple (la médecine en l'occurence), qui mettait juste un "bémol" à une démonstration.
Ce post s'adresse aussi a @AAPLR, assez décevant sur ce coup là (y compris en réponses à d'autres) ; grandiloquent, donneur de leçons, jugeant les gens sans les connaître... Je me serais attendu à mieux de sa part. Mais bon, on ne peut pas toujours être au mieux de sa forme ;)

a écrit : Pour une réduction de la population mondial basé sur une pseudo sélection naturelle ?
Tu n'est peut être pas forcément concerné par les moustiques.
Dans le sud de la France, quand tu te fais piqué 10/15/20 fois dans la journée, ça devient pénible.
Non, je ne suis pas pour une réduction de population, oula... Je dis que les choses se passent comme elles se passent. Et que l’Homme ne devrait pas aller trop à contre-courant des évènements naturels qui se déroulent: moustiques, etc. Disons qu’en gros, ce n’est pas parce qu’il nous gêne qu’il faut s’en débarrasser définitivement, en gros. Et j’ai habité en Guyane... donc croyez-moi, je me suis faite piquer ! Haha.

a écrit : Je n'ai pas parlé de "consommation déraisonnable de nos reçources", ni de "catastrophes naturelles" (ce sont d'autres sujets, certes importants mais qui n'ont rien à voir), j'ai parlé de "moustiques"...
Quant à l'équilibre de la nature, la surpopulation, etc
, je dis "attention"... Avec un tel discours ce ne sont pas simplement les moustiques qui sont concernés ; les pauvres deviennent même un epiphénomène ridicule ;) Ce sont, entre autres, tout les progrès de la médecine par exemple, qui nous donnent une longévité de plus en plus grande, et qui n'ont rien à voir avec ce que la "nature" avait prévu initialement. Alors quoi ? On retourne dans nos cavernes, on ne soigne plus, et on meurt comme nos "ancêtres" à 25 ans ? Afficher tout
Tu n’en as pas parlé, moi oui. Je t’expliquais justement que le moustique étant le plus grand prédateur de l’Homme, il est un des éléments qui régule notre démographie, parmi d’autre. Donc il y a bien un lien, ça reste salutaire, même si oui, je suis d’accord pour dire qu’à notre échelle, il est gênant. Tu comprends ?
Après, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, on ne va pas retourner vivre à l’époque des cavernes, non, les progrès de la médecine etc sont une bonne chose,. Je mettais juste en exergue l’importance de chaque espèce dans notre écosystème et le risque que ça induit d’en éradiquer une. Je n’ai pas dit « réduisons la population mes bons », d’ailleurs je travaille moi-même dans la santé haha. Je pense juste qu’il ne faut pas se positionner en modeleur de la planète et des espèces qui la composent en mode « bon, eux ils sont gênants, on les éradique, next, oh et puis on préfère les avocats, butons des tas d’espèces végétales juste pour cultiver de l’avocat, c’est bon l’avocat » (Bon t’as compris où je veux en venir). .

a écrit : Quand tu réagis à un post qui est une réponse à une autre réponse, d'une autre encore, prends la peine de lire le débat qui a précédé ; tu comprendras alors peut-être comment on en est arrivé à un post qui, sorti de son contexte et du débat, n'a plus forcément la même teneur... Ca t'évitera d'entrer dans un débat comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ;) et d'être désobligeant avec l'un des débateurs, sans savoir vraiment de quoi on parle...
Ce n'est pas moi qui ai mis sur la table "l'histoire" de la nature, la surpopulation, etc... Je donnais simplement un exemple (la médecine en l'occurence), qui mettait juste un "bémol" à une démonstration.
Ce post s'adresse aussi a @AAPLR, assez décevant sur ce coup là (y compris en réponses à d'autres) ; grandiloquent, donneur de leçons, jugeant les gens sans les connaître... Je me serais attendu à mieux de sa part. Mais bon, on ne peut pas toujours être au mieux de sa forme ;)
Afficher tout
Peut être qu'à l'avenir en débattant utilise les mots avec soins car une simple erreur peut te faire perdre un débat si les mots que tu utilise n'exprime pas ton idée ou qu'ils sont sujet à controverse tu te fera laminer c'est sur.
Je te rejoins sur l'éléphant et le magasin de porcelaine mes excuses si je t'ai agressé