Contre les moustiques, les chauves-souris

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (57)

a écrit : Peut être qu'à l'avenir en débattant utilise les mots avec soins car une simple erreur peut te faire perdre un débat si les mots que tu utilise n'exprime pas ton idée ou qu'ils sont sujet à controverse tu te fera laminer c'est sur.
Je te rejoins sur l'éléphant et le magasin de porcelaine mes excuses si je t'ai agressé
Merci de ce post, mais pas de souci ! Mon ton n'était pas du tout agressif et je n'ai pas été "vexé" du tien... Pas de souci, vraiment ;) C'est difficile par écrit de donner le ton ; on écrit une chose en pensant à un ton, mais en face on peut le lire avec un autre ton... Ici, encore une fois, aucun problème entre nous ;)

C'est quoi ce débat stérile? Où, dans l'anecdote, est il question d'éradication des moustiques?
Il y a un seul commentaire qui parle de régulation et c'est justement le sujet.
Les chauves-souris sont presque en voie de disparition à cause de nous et c'est à cause de ça que les moustiques pullulent, donc si on protège un peu plus les chauves-souris, la population de moustiques baissera mais ne disparaîtra pas. On tente dans l'idée de rétablir l'équilibre justement.
Il y a des endroits aujourd'hui où les actions humaines ont tellement perturbé l'écosystème que les moustiques n'ont quasiment plus aucun prédateur, il s'agit juste de remettre un peu d'ordre là dedans voila tout. C'est comme avec les sangliers, ils pullulent et saccagent les cultures, et commencent même à entrer dans les grandes villes pour chercher à manger, alors il faut réguler la population ... en réintroduisant des ours^^ (non j'décone) où plus sérieusement, d'introduire des rapaces dans les grandes villes pour lutter contre la surpopulation de pigeons.

En tout cas, je préfère la technique des chauves-souris à la technique de balancer des camions citernes entiers de pesticides dans la pampa. :)

a écrit : Tu n’en as pas parlé, moi oui. Je t’expliquais justement que le moustique étant le plus grand prédateur de l’Homme, il est un des éléments qui régule notre démographie, parmi d’autre. Donc il y a bien un lien, ça reste salutaire, même si oui, je suis d’accord pour dire qu’à notre échelle, il est gênant. Tu comprends ?
Après, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, on ne va pas retourner vivre à l’époque des cavernes, non, les progrès de la médecine etc sont une bonne chose,. Je mettais juste en exergue l’importance de chaque espèce dans notre écosystème et le risque que ça induit d’en éradiquer une. Je n’ai pas dit « réduisons la population mes bons », d’ailleurs je travaille moi-même dans la santé haha. Je pense juste qu’il ne faut pas se positionner en modeleur de la planète et des espèces qui la composent en mode « bon, eux ils sont gênants, on les éradique, next, oh et puis on préfère les avocats, butons des tas d’espèces végétales juste pour cultiver de l’avocat, c’est bon l’avocat » (Bon t’as compris où je veux en venir). .
Afficher tout
Bien sûr que j'ai compris ;) et je suis même d'accord avec toi sur le principe général !
Mais bon, quand même, je reste sur l'idée qu'on serait bien mieux sur cette planète sans les moustiques ;)
Et je pense sincèrement que leur disparition ne poserait pas de problème particulier à l'équilibre général ; bref je n'abonde pas la théorie de certains ici qui prévoient alors, le cas échéant, "la disparition de tout ce qui est vivant"... et même "à échéance 20 ans" ! On a des cadors ici décidément ;)... Foutaises que tout cela... Des centaines d'espèces disparaissent chaque jour, qui font elles aussi partie d'une chaine alimentaire, des milliards ont disparu depuis que le règne animal existe ; d'autres se sont créées et se créent encore, et la nature trouve toujours le chemin. Alors "moustiques ou pas" ne changera pas grand chose.

a écrit : C'est quoi ce débat stérile? Où, dans l'anecdote, est il question d'éradication des moustiques?
Il y a un seul commentaire qui parle de régulation et c'est justement le sujet.
Les chauves-souris sont presque en voie de disparition à cause de nous et c'est à cause de ça que les moust
iques pullulent, donc si on protège un peu plus les chauves-souris, la population de moustiques baissera mais ne disparaîtra pas. On tente dans l'idée de rétablir l'équilibre justement.
Il y a des endroits aujourd'hui où les actions humaines ont tellement perturbé l'écosystème que les moustiques n'ont quasiment plus aucun prédateur, il s'agit juste de remettre un peu d'ordre là dedans voila tout. C'est comme avec les sangliers, ils pullulent et saccagent les cultures, et commencent même à entrer dans les grandes villes pour chercher à manger, alors il faut réguler la population ... en réintroduisant des ours^^ (non j'décone) où plus sérieusement, d'introduire des rapaces dans les grandes villes pour lutter contre la surpopulation de pigeons.

En tout cas, je préfère la technique des chauves-souris à la technique de balancer des camions citernes entiers de pesticides dans la pampa. :)
Afficher tout
Tiens les rapaces dans les grandes villes c'est intéressant comme idée et quel classe de marcher au milieu de buse et d'aigle plutôt que de vieux pigeon boiteux

a écrit : Tiens les rapaces dans les grandes villes c'est intéressant comme idée et quel classe de marcher au milieu de buse et d'aigle plutôt que de vieux pigeon boiteux c'est surtout les cacas de pigeons qui sont emm... ^^ ca bouffe la peinture des bagnoles, ca pue, ca pourrit et ca en devient dangereux pour l'homme.
Le coup des rapaces n'est pas qu'une idée, c'est déjà pratiqué dans plein de grandes villes, notamment Paris et New-York et ça marche! En tout cas ça marche mieux que le poison et en plus c'est presque gratuit :)

a écrit : Bien sûr que j'ai compris ;) et je suis même d'accord avec toi sur le principe général !
Mais bon, quand même, je reste sur l'idée qu'on serait bien mieux sur cette planète sans les moustiques ;)
Et je pense sincèrement que leur disparition ne poserait pas de problème particulier à l
9;équilibre général ; bref je n'abonde pas la théorie de certains ici qui prévoient alors, le cas échéant, "la disparition de tout ce qui est vivant"... et même "à échéance 20 ans" ! On a des cadors ici décidément ;)... Foutaises que tout cela... Des centaines d'espèces disparaissent chaque jour, qui font elles aussi partie d'une chaine alimentaire, des milliards ont disparu depuis que le règne animal existe ; d'autres se sont créées et se créent encore, et la nature trouve toujours le chemin. Alors "moustiques ou pas" ne changera pas grand chose. Afficher tout
Je te rappelle quand même que ce site s'appelle "se coucher moins bête" et pas "avoir toujours les mêmes préjugés 2 jours après". S'il y a tellement de réponses à tes commentaires prônant l'éradication des moustiques ce n'est pas pour te supplier de ne pas les éradiquer comme si tu avais le moindre pouvoir dans ce domaine. C'est uniquement parce que ceux qui te répondent essaient de t'aider à te coucher moins bête. Si tu es ici pour continuer à dire que tu as raison contre tous et que tous les autres sont des cadors et disent des foutaises tu serais peut être plus à l'aise sur un site d'extrémistes : eux ne s'embêtent pas avec les nuances et les opposants !

a écrit : Les hommes mangent et massacrent (de façon générale) tout type de bovin, ovin, caprin, et pourtant le commun des mortelles de la classe citadine se retrouvant face à ces mêmes animaux (qu'ils dévorent depuis des générations pourtant) et un mécanisme de défense se met en place chez eux (peur, cris)

Les
chauves souris et les insectes qui les importune un peu c'est pareil, à défaut d'avoir faim, on fait fuir. Afficher tout
Ah bon, tu connais beaucoup de personnes qui ont peur des chèvres, des moutons ou des vaches, toi?

a écrit : Je suis toujours perplexe par la volonté qu'on a de vouloir éradiquer tel ou tel "nuisible". Les moustiques nous gênent et sont des vecteurs de maladie importants, certes, mais ils participent aussi (et depuis longtemps) à la régulation des populations mammifères (dont nous faisons partie). En plus, ils font partie de l’écosystème, si on les éradiquait, il y aurait moins de bouffe pour les oiseaux migrateurs en zone arctique, les mâles participent également à la pollinisation (si je me trompe pas) etc... Ca aurait forcément des conséquences néfastes - bon tous les chercheurs ne sont pas d'accord là-dessus, mais ça prouve que les conséquences sont encore trop incertaines pour qu'on se permette de le faire sans se poser de question.

Qu'on le veuille ou non, les moustiques ont leur importance, et je suis d'avis que l'Homme ne devrait pas essayer d'éradiquer des nuisibles en pensant faire le bien, des tas d'exemples nous montrent le contraire...
Après là, j'ai bien conscience qu'il s'agit d'action à l'échelle de commune, donc on est loin de l'extinction de l'espèce haha.
Afficher tout
J avais lu un truc mais biens sur je n'ai plus sources c'est juste de mémoire que je relate ça mais plusieurs scientifiques et/ou specialistes s accordaient à dire que les moustiques n'avait aucun rôle important dans l eco système et que si demain toute l espece disparaissait il n y aurai pas de grosses conséquences

Pour ma part j'applique une stratégie similaire chez moi en laissant s'installer quelques araignées bien placés. Les araignées se nourrissant de moustiques et de mouches, la cohabitation est gagnante pour les deux parties.

a écrit : J avais lu un truc mais biens sur je n'ai plus sources c'est juste de mémoire que je relate ça mais plusieurs scientifiques et/ou specialistes s accordaient à dire que les moustiques n'avait aucun rôle important dans l eco système et que si demain toute l espece disparaissait il n y aurai pas de grosses conséquences On peut toujours trouver des soi-disant scientifiques qui racontent n'importe quoi. Il y en a même qui ne croient pas au réchauffement climatique ou qui croient qu'un réchauffement aurait peu de conséquences sur le climat. Sur les moustiques le consensus serait plutot que leur éventuelle disparition serait une catastrophe comparable à une éventuelle disparition des abeilles.

Après, le risque lorsqu'on introduit une espèce en trop grande proportion dans un milieu, c'est de dérégler totalement l'écosystème qui est en place.. par exemple, si la population de chauve-souris est trop importante, il y aura bcp moins d'insectes à manger pour d'autres espèces comme les amphibiens, oiseaux, ce qui peut mener à leur disparition du milieu.

a écrit : Et puis bon, dans "Lilo et Stitch", c'est quand même grâce aux moustiques que la Terre n'a pas été pulvérisée ;) Et puis sans moustique on aurait pas eu les dinosaures dans Jurassic Park !

a écrit : Pour ma part j'applique une stratégie similaire chez moi en laissant s'installer quelques araignées bien placés. Les araignées se nourrissant de moustiques et de mouches, la cohabitation est gagnante pour les deux parties. N'oublie pas d'enlever les vieilles toiles de temps en temps, mais ca je pense que tu le sait déja.
Les araignées sont nos amies... en général ;)

a écrit : Après, le risque lorsqu'on introduit une espèce en trop grande proportion dans un milieu, c'est de dérégler totalement l'écosystème qui est en place.. par exemple, si la population de chauve-souris est trop importante, il y aura bcp moins d'insectes à manger pour d'autres espèces comme les amphibiens, oiseaux, ce qui peut mener à leur disparition du milieu. Afficher tout Il ne s'agit pas de donner a manger aux chauves-souris, mais de leur laisser un peu plus de lieux de vie, si elles deviennent trop nombreuses etlles mourront de faim et la population s'équilibrera d'elle-même. C'est la vie!

C'est un peu pour ça qu'il est fortement déconseillé (voir interdit sauf pour les oiseaux excepté dans les grandes villes) de nourrir les animaux sauvages parce que justement ca dérègle la nature, ce qui n'empêche absolument pas d'aider un animal blessé quand on tombe dessus bien entendu, on est pas des monstres :)

a écrit : Je suis toujours perplexe par la volonté qu'on a de vouloir éradiquer tel ou tel "nuisible". Les moustiques nous gênent et sont des vecteurs de maladie importants, certes, mais ils participent aussi (et depuis longtemps) à la régulation des populations mammifères (dont nous faisons partie). En plus, ils font partie de l’écosystème, si on les éradiquait, il y aurait moins de bouffe pour les oiseaux migrateurs en zone arctique, les mâles participent également à la pollinisation (si je me trompe pas) etc... Ca aurait forcément des conséquences néfastes - bon tous les chercheurs ne sont pas d'accord là-dessus, mais ça prouve que les conséquences sont encore trop incertaines pour qu'on se permette de le faire sans se poser de question.

Qu'on le veuille ou non, les moustiques ont leur importance, et je suis d'avis que l'Homme ne devrait pas essayer d'éradiquer des nuisibles en pensant faire le bien, des tas d'exemples nous montrent le contraire...
Après là, j'ai bien conscience qu'il s'agit d'action à l'échelle de commune, donc on est loin de l'extinction de l'espèce haha.
Afficher tout
les insectes on saurai jamais les faire tous disparaitre, les chaive souris pourrons pas les manger tours il s'agit plutôt de réguler non pas d'exterminer

a écrit : Ah bon, tu connais beaucoup de personnes qui ont peur des chèvres, des moutons ou des vaches, toi? Des citadins ? À Paris et à Aix en Provence, énormément. Tu serais déçu de voir où en est rendu la condition humaine dans certains endroit. Le monde est grand tu sais.