L'école est l'arrêt du travail

Proposé par
le

Le mot “école”a une étymologie assez paradoxale : il vient du latin schola ("loisir studieux"), qui lui-même est issu du grec ancien σχολή skholế ("arrêt du travail"). Donc étymologiquement, quand on va à l’école, on ne travaille pas, on est en vacances.

Pour les Romains, étudier était synonyme de pouvoir se dédier aux choses que l’on aimait. Seul celui qui pouvait se libérer du travail et des tâches quotidiennes pouvait se dédier aux loisirs.


Commentaires préférés (3)

2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pouvoir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.

si on peut passer outre le fait que "l'école est chiant qu'il faut étudier etc" il y a moyen de prendre du plaisir à apprendre des matières qu'on aime

a écrit : 2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pou
voir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.
Afficher tout
Je ne remets pas en doute ton propos, et je suis même plutôt dans ton cas, mais là on parle non pas de l'école en général mais bien du cursus que tu as suivi. Il existe des écoles bien moins contraignantes, heureusement :)


Tous les commentaires (43)

Mais qui a eu cette idée folle,un jour d’inventer l’école?!

C’est ce sacré Charlemagne

Les romains avaient donc tout compris.

2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pouvoir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.

si on peut passer outre le fait que "l'école est chiant qu'il faut étudier etc" il y a moyen de prendre du plaisir à apprendre des matières qu'on aime

a écrit : 2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pou
voir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.
Afficher tout
Je ne remets pas en doute ton propos, et je suis même plutôt dans ton cas, mais là on parle non pas de l'école en général mais bien du cursus que tu as suivi. Il existe des écoles bien moins contraignantes, heureusement :)

a écrit : Je ne remets pas en doute ton propos, et je suis même plutôt dans ton cas, mais là on parle non pas de l'école en général mais bien du cursus que tu as suivi. Il existe des écoles bien moins contraignantes, heureusement :) Comme l'école buissonnière que j'aurais aimé découvrir bien plus tôt :p

C’est seulement quand est lancé dans la vie professionnelle que les études nous manquent !

Ecoles:
Endroits
Cruels

Les
Enfants
Souffrent.

a écrit : Eh non! Ça existait bien avant! Il est célèbre pour l'avoir rendue gratuite et obligatoire pour tous! ;-)

Petite source qui résume bien tout! www.madmoizelle.com/culture-g-charlemagne-na-pas-invente-lecole_2009-09-14-4398

Critiquez pas la source svp ^^' c'est la premiere sur laquelle je suis tombé
Alors tu peux relire cette source (ou n'importe quelle autre) pour t'enlever une idée fausse de la tête : Charlemagne n'a pas rendu l'école gratuite et obligatoire pour tous, c'est Jules Ferry, un millénaire plus tard ! (une erreur de plus d'un millénaire en histoire moderne ce n'est plus un anachronisme, on entre carrément dans une autre dimension)... Charlemagne a perçu l'importance de l'éducation et créé une école dans son palais mais elle était seulement destinée aux enfants de son entourage (nobles, etc.) ce qui était déjà pas mal pour l'époque, en plein moyen-âge.

a écrit : 2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pou
voir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.
Afficher tout
"À l’école, on t’apprend une leçon, puis ensuite il y a un test. Dans la vie, on te donne un test qui t’enseigne une leçon."
Tom Bodett
Une personne de plus, pour ne citer que lui, qui pense que l'éducation est à des années-lumières d'un apprentissage efficace...
En outre, plusieurs célébrités, même celles qui se sont intéressées au travail intellectuel comme Einstein, n'ont pas aimé l'école ...
Pour ma part je déteste particulièrement le système des notes, qui ne cherche qu'à examiner minutieusement le travail de l'élève ce qui selon moi dérive de l'objectif principal de l'école et favorise la comparaison entre deux ou plusieurs élèves créant ainsi une certaine concurrence qui ne sera sans doute pas forcément appréciée par les perdants.

a écrit : Eh non! Ça existait bien avant! Il est célèbre pour l'avoir rendue gratuite et obligatoire pour tous! ;-)

Petite source qui résume bien tout! www.madmoizelle.com/culture-g-charlemagne-na-pas-invente-lecole_2009-09-14-4398

Critiquez pas la source svp ^^' c'est la premiere sur laquelle je suis tombé
C'est une chanson de France Gall, sacré Charlemagne. Il ne faut pas voir son commentaire au premier degré.

a écrit : "À l’école, on t’apprend une leçon, puis ensuite il y a un test. Dans la vie, on te donne un test qui t’enseigne une leçon."
Tom Bodett
Une personne de plus, pour ne citer que lui, qui pense que l'éducation est à des années-lumières d'un apprentissage efficace...
En outre, plusieu
rs célébrités, même celles qui se sont intéressées au travail intellectuel comme Einstein, n'ont pas aimé l'école ...
Pour ma part je déteste particulièrement le système des notes, qui ne cherche qu'à examiner minutieusement le travail de l'élève ce qui selon moi dérive de l'objectif principal de l'école et favorise la comparaison entre deux ou plusieurs élèves créant ainsi une certaine concurrence qui ne sera sans doute pas forcément appréciée par les perdants.
Afficher tout
Une question alors : comment faire pour savoir si l'élève a bien compris et maîtrise un sujet sans lui attribuer des notes (en faisant notamment des examens)?

a écrit : "À l’école, on t’apprend une leçon, puis ensuite il y a un test. Dans la vie, on te donne un test qui t’enseigne une leçon."
Tom Bodett
Une personne de plus, pour ne citer que lui, qui pense que l'éducation est à des années-lumières d'un apprentissage efficace...
En outre, plusieu
rs célébrités, même celles qui se sont intéressées au travail intellectuel comme Einstein, n'ont pas aimé l'école ...
Pour ma part je déteste particulièrement le système des notes, qui ne cherche qu'à examiner minutieusement le travail de l'élève ce qui selon moi dérive de l'objectif principal de l'école et favorise la comparaison entre deux ou plusieurs élèves créant ainsi une certaine concurrence qui ne sera sans doute pas forcément appréciée par les perdants.
Afficher tout
Les notes c'est utile quand on fait face à des matières très objectives et concrètes... Je comprends le raisonnement, mais quand c'est pas une dissertation où on demande à l'élève son point de vue sur une problématique & que les réponses sont soit vraies soit fausses(comme un calcul de maths), il est parfaitement rationnel de s'attendre à des évaluations elles aussi basées sur des calculs...

a écrit : "À l’école, on t’apprend une leçon, puis ensuite il y a un test. Dans la vie, on te donne un test qui t’enseigne une leçon."
Tom Bodett
Une personne de plus, pour ne citer que lui, qui pense que l'éducation est à des années-lumières d'un apprentissage efficace...
En outre, plusieu
rs célébrités, même celles qui se sont intéressées au travail intellectuel comme Einstein, n'ont pas aimé l'école ...
Pour ma part je déteste particulièrement le système des notes, qui ne cherche qu'à examiner minutieusement le travail de l'élève ce qui selon moi dérive de l'objectif principal de l'école et favorise la comparaison entre deux ou plusieurs élèves créant ainsi une certaine concurrence qui ne sera sans doute pas forcément appréciée par les perdants.
Afficher tout
Pourvu que J-M Blanquer soit un utilisateur de SCMB ! Comme ça il va trouver plein de bonnes idées en commentaire de cette anecdote pour pouvoir faire une nouvelle réforme, parce que, bien sûr, personne, ni lui ni personne dans son ministere, n'a d'aussi bonnes idées que les utilisateurs de SCMB pour améliorer l'éducation nationale ! S'il n'est pas abonné, donner son avis ici c'est comme prêcher dans désert... Tu es là J-M ?

Sauf qu’il y a 2 000 ans, les gens étaient spécialistes de leur domaine.
Maintenant on veut que tout le monde soit doué en tout, ce qui finit par produire des gens réellement bon en rien.

Apprendre c’est vraiment fun, et devenir doué dans un domaine qu’on aime, c’est un plaisir.

Mais subir des heures de cours magistraux dans un domaine dont on n’a rien à faire et qu’on n’a pas choisit, par un professeur qui n’est en rien pédagogue, oui, c’est une recette pour un désastre…

a écrit : Une question alors : comment faire pour savoir si l'élève a bien compris et maîtrise un sujet sans lui attribuer des notes (en faisant notamment des examens)? Je trouve que le systeme de notes americains (celui qui utilise les lettre de A à F et qui est moins précis) est beaucoup mieux que les notes en chiffres qui évaluent le travail de l'élève minutieusement.
Mon seul problème avec le système de notes en chiffres c'est la précision du jugement des professeurs car n'importe quelle faute, pourrait faire perdre à l'élève des points, alors que, même ayant commis des erreurs, les élèves américains pourraient encore espérer un A...
De plus donner des notes en chiffres ou en lettres est souvent subjectif, surtout dans les matières littéraires donc dans les deux cas, il existe une lacune mais beaucoup moins de lacunes chez le système des lettres que ceux des chiffres.

a écrit : Je trouve que le systeme de notes americains (celui qui utilise les lettre de A à F et qui est moins précis) est beaucoup mieux que les notes en chiffres qui évaluent le travail de l'élève minutieusement.
Mon seul problème avec le système de notes en chiffres c'est la précision du jugement des professe
urs car n'importe quelle faute, pourrait faire perdre à l'élève des points, alors que, même ayant commis des erreurs, les élèves américains pourraient encore espérer un A...
De plus donner des notes en chiffres ou en lettres est souvent subjectif, surtout dans les matières littéraires donc dans les deux cas, il existe une lacune mais beaucoup moins de lacunes chez le système des lettres que ceux des chiffres.
Afficher tout
En même temps les lettres de A à F correspondent parfaitement aux notes de 1 à 6 comme utilisé en Suisse... Et il y a même des + et des - pour figurer les demis points... Donc sur le fond que tu te choppes un F- ou un 1 c'est un peu bonnet blanc et blanc bonnet

a écrit : 2000 ans plus tard, les choses ont bien changés. Je n'ai jamais aimé la scolarité qui est à des années lumières d'un apprentissage efficace.
Classe de 40 pour un seul professeur, éléments perturbateurs qui ralentissent la progression des autres mais sur lesquels les professeurs n'ont plus aucun pou
voir, obligation d'adapter le cours à un ensemble d'élèves ce qui donne un rythme trop rapide pour ceux en difficulté et trop lents pour ceux qui ont des facilités...
Paradoxalement c'est en arrêtant l'école et grâce aux livres et à internet que j'ai enfin pu apprendre.
L'école ne m'aura enseigné qu'un métier, c'est dommage.
Afficher tout
Non, l'école t'a enseigné bien plus qu'un métier. Elle t'a donné tous les outils nécessaires pour comprendre tes lectures.

On peut dire beaucoup de choses de l'éducation actuelle, mais dire qu'elle est a "des années lumières de l'apprentissage efficace" ou qu'elle n'enseigne rien d'autre qu'un métier est faux.

Simplement celui qui n'est pas curieux, qui ne se donne pas les moyens apprendra forcément moins qu'un autre.

Je n'ai pas vraiment aimé mes années de collèges et de lycées, mais nié leur apport n'a pas de sens.