A la radio française, 40% de chansons françaises obligatoires

Proposé par
le

Depuis 1986 et pour promouvoir la production française, la loi instaure à la radio un quota minimal d'environ 40% de chansons d’expression française aux heures de grande écoute, dont la moitié au moins provenant de nouveaux talents ou de nouvelles productions. Ce quota est contrôlé par le CSA et les radios font régulièrement l'objet de mises en garde.

Ces quotas visent la production en langue française mais également dans les langues régionales en usage en France.


Commentaires préférés (3)

"Par nouveau talent, on entend tout artiste qui n’a pas encore obtenu deux albums distincts certifiés disque d’or" (dixit CSA)
Ca laisse de la marge... ainsi certains peuvent rester nouveaux talents durant toute leur carrière...

Un bon maître gims dès le matin, rien de mieux pour promouvoir la riche culture musicale française.

a écrit : Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants ! Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA


Tous les commentaires (74)

Si il pouvait imposer nouveau ET de qualité ça serait bien... Mais bon perso ça fait 3ans que j'ai pas allumé la radio.

"Par nouveau talent, on entend tout artiste qui n’a pas encore obtenu deux albums distincts certifiés disque d’or" (dixit CSA)
Ca laisse de la marge... ainsi certains peuvent rester nouveaux talents durant toute leur carrière...

En effet, les vieux se souviendront qu'il y avait un "avant 86" et un "après 86" dans la qualité de la musique diffusée.
Ce qui est réconfortant c'est que les chansons bidons qui restaient des semaines au top 50, ca datait déjà d'avant 86...

Qu'en est-il des web radio?
Ont-elles les mêmes obligations?

Un bon maître gims dès le matin, rien de mieux pour promouvoir la riche culture musicale française.

a écrit : "Par nouveau talent, on entend tout artiste qui n’a pas encore obtenu deux albums distincts certifiés disque d’or" (dixit CSA)
Ca laisse de la marge... ainsi certains peuvent rester nouveaux talents durant toute leur carrière...
Ça explique la programmation de Nostalgie. Je me posais justement la question :-)

Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants !

a écrit : Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants ! Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA

a écrit : Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA J'y suis favorable aussi mais dans une moindre mesure. Pour moi qui écoute essentiellement des instrumentaux, mes goûts ne rentrent pas dans ces 40% et alors autant te dire que je peux aller me faire voir, même si les artistes sont français.

Et encore, le plus gros défaut de cette loi selon moi c'est qu'à défaut de bien vouloir diffuser des artistes francophones, et donc d'en chercher de nouveaux, on passe à côté de tas d'artistes étrangers qui produisent parfois du très bon son. On connaît tous des artistes qui cartonnent dans le monde entier... sauf en France bizarrement. Pourtant les autres pays ont aussi leurs quotas et leurs marchés locaux.

a écrit : Si il pouvait imposer nouveau ET de qualité ça serait bien... Mais bon perso ça fait 3ans que j'ai pas allumé la radio. Nouveau ET qualitatif il y en a plein, le développement d'internet a permis de diversifier les artistes en plus... Par contre, le problème reste le même qu'avant les quotas, c'est que les régies diffusent dans la mesure du possible (les 60% du temps d'antenne qui restent quoi) toujours les mêmes artistes, parce que leurs maisons de disques sont celles qui allongent le plus les billets...

Perso la solution que j'ai trouvé c'est de diversifier les sources. Il faut voir le nombre de sons que je découvre parce qu'ils sont diffusés en arrière plan d'une émission ou une vidéo Youtube :)

La loi ne date pas de 1986 mais du 1er février 1994, avec décret d'application datant de 1996 (ou du moins, application de la loi datant du 1er janvier 1996 : cf site du csa).
Bonne journée à tous!

a écrit : Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants ! En quoi les fonctionnaires régissent ta vie ?
Cela ne représente que 40% de la production musicale, de plus le nombre de radios est assez conséquent, difficile de se dire qu'on est enfermé dans un carcan choisi par des enarques...
De plus si tu laisses faire les stations de radios, tu n'écouteras en boucle que les tubes les plus "bankables"

a écrit : Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA C’est pareil maintenant, tout est régit par les maisons de disques qui nous foutent dans les oreilles que ce qui leur rapporte dans leurs poches

"De qualité", "bidon", "du bon", "du mauvais", j'en passe... Tout le monde pense que ce qu'il aime c'est "bon" et le reste non. Il y en a pour tout les goûts et c'est tant mieux ;) Quant à ce qui est "bon" ou pas reste totalement subjectif. Le plus souvent les plus anciens aiment ce qui a bercé leurs adolescences ; les plus jeunes aiment ce qui s'écoute davantage aujourd'hui, et seront des "nostalgiques" dans quelques années.
Pour ce qui est des quotas du CSA j'avoue ne pas avoir d'idée précise ; mais je pense qu'aujourd'hui, avec le nombre de radios, on a quand même les moyens d'écouter ce qu'on aime.

a écrit : Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants ! Cette poignée de fonctionnaires n'est là que pour faire appliquer la loi, qui a été votée par des élu(e)s
La liberté d'intervention de CSA est limitée par ces lois, et si ils interviennent à un moment où un autre, leurs décisions sont toujours contestables devant un tribunal ou une autre autorité.
Si "on" laissait les gens décider de tout dans la vie de tout les jours, ce serait vite un beau bordel, et si on pouvait développer sur ce site qui n'est pas fait pour ça, il serait facile de démontrer que ce serait tout à fait ANTI démocratique «La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres»
Quant au côté "nous ne sommes pas des enfants"..

a écrit : "De qualité", "bidon", "du bon", "du mauvais", j'en passe... Tout le monde pense que ce qu'il aime c'est "bon" et le reste non. Il y en a pour tout les goûts et c'est tant mieux ;) Quant à ce qui est "bon" ou pas reste totalement subjectif. Le plus souvent les plus anciens aiment ce qui a bercé leurs adolescences ; les plus jeunes aiment ce qui s'écoute davantage aujourd'hui, et seront des "nostalgiques" dans quelques années.
Pour ce qui est des quotas du CSA j'avoue ne pas avoir d'idée précise ; mais je pense qu'aujourd'hui, avec le nombre de radios, on a quand même les moyens d'écouter ce qu'on aime.
Afficher tout
J'ai lu récemment que les "gouts musicaux" conservés durant le reste de la vie sont ceux qu'on a entre 25 et 30 ans, alors que beaucoup pensaient (dont moi, je dois le dire) qu'ils se formaient plus tôt
Après, les gouts et les couleurs...

a écrit : J'ai lu récemment que les "gouts musicaux" conservés durant le reste de la vie sont ceux qu'on a entre 25 et 30 ans, alors que beaucoup pensaient (dont moi, je dois le dire) qu'ils se formaient plus tôt
Après, les gouts et les couleurs...
Ce doit pas etre une généralité
Parce que j'avais 20 ans ds les années 80 et que je deteste la musique des années 80
Mon trip c'est plutot la musique de mon enfance les années 70
Que j'ai vraiment decouverte a l'âge adulte vers 30 ans

a écrit : Ce doit pas etre une généralité
Parce que j'avais 20 ans ds les années 80 et que je deteste la musique des années 80
Mon trip c'est plutot la musique de mon enfance les années 70
Que j'ai vraiment decouverte a l'âge adulte vers 30 ans
On n'est pas des robots, enrichissons nous de nos différences.
La plupart des poissons nagent, mais il y a AUSSI des poissons volants

a écrit : En effet, les vieux se souviendront qu'il y avait un "avant 86" et un "après 86" dans la qualité de la musique diffusée.
Ce qui est réconfortant c'est que les chansons bidons qui restaient des semaines au top 50, ca datait déjà d'avant 86...
Et pour cause=
Elvis,les Beatles,Janis Joplin,Louis Armstrong ,Elton John, les who, Jimi Hendrix Bob Marley ,Piaf , Brel,Brassens, Johnny,Aznavour etc...pour ne citer que quelques "Branques" aux chansons "bidons "des années avant 86 mais qui sont des précurseurs dans le style et la base de nos musiques actuelles (qui valent quoi déjà? Pour la plus part )

a écrit : Et pour cause=
Elvis,les Beatles,Janis Joplin,Louis Armstrong ,Elton John, les who, Jimi Hendrix Bob Marley ,Piaf , Brel,Brassens, Johnny,Aznavour etc...pour ne citer que quelques "Branques" aux chansons "bidons "des années avant 86 mais qui sont des précurseurs dans le style et la base de nos
musiques actuelles (qui valent quoi déjà? Pour la plus part ) Afficher tout
J'ai pas bien compris, mais je vais préciser mon propos :
Avant 86 on avait certes plus de musiques "hétéroclytes" sous entendu anglo-saxonnes en fait, mais il y avait déjà des daubes. Je vous laisse regarder les top 50 sur ces années c'est éloquent.
Pour mon propos sur l'avant/après 86, c'est assez subjectif mais on eu droit à un épurage en rêgle de nos stations radios avec une arrivée en masse des chanteurs francophone, pas toujours inspiré (beaucoup de copier/coller et de gros flops par rapport aux années précédentes)
En témoignent les sketchs des Inconnus/Nuls qui ont bien imagé la chose à grand renfort de satires sur des footballeurs/chanteurs et autres "gwendoline à les yeux verts".
Le sacrifice ne fut cependant pas vain, tant il a permis à certains de percer dans ce milieu.

Quant à savoir ce que les artistes de nos jours vaudront plus tard, je ne suis pas devin, mais il est fort à parier qu'on aura aussi droit à une tournée Stars 2000 d'ici quelques années (a l'image des tournées Stars 80 actuelles)