A la radio française, 40% de chansons françaises obligatoires

Proposé par
le

Depuis 1986 et pour promouvoir la production française, la loi instaure à la radio un quota minimal d'environ 40% de chansons d’expression française aux heures de grande écoute, dont la moitié au moins provenant de nouveaux talents ou de nouvelles productions. Ce quota est contrôlé par le CSA et les radios font régulièrement l'objet de mises en garde.

Ces quotas visent la production en langue française mais également dans les langues régionales en usage en France.


Tous les commentaires (75)

a écrit : Je suis toujours choqué qu'une poignée de fonctionnaires régissent notre vie, pour notre bien. Rendre les choses "obligatoires", quelle que soit la raison, est toujours antidémocratique (sauf sil s'agit de pénal, bien sur). Laissez donc les gens decider, nous ne sommes pas des enfants ! J ai le même sentiment que toi . Au final j écoute les radios étrangères tellement les nouveautés françaises m exaspèrent

a écrit : En quoi les fonctionnaires régissent ta vie ?
Cela ne représente que 40% de la production musicale, de plus le nombre de radios est assez conséquent, difficile de se dire qu'on est enfermé dans un carcan choisi par des enarques...
De plus si tu laisses faire les stations de radios, tu n'écoutera
s en boucle que les tubes les plus "bankables" Afficher tout
Et alors même si ce que tu dis serait vrai il s agirait au final de ce le consommateur veut et non pas des chansons de bien mauvaises qualités subventionnées avec une armée de fonctionnaires que tu payes pour gérer tout cela . Si les chansons françaises étaient si bonnes et que le consommateur les appréciait tellement aucune loi ne serait nécessaire

a écrit : Cette poignée de fonctionnaires n'est là que pour faire appliquer la loi, qui a été votée par des élu(e)s
La liberté d'intervention de CSA est limitée par ces lois, et si ils interviennent à un moment où un autre, leurs décisions sont toujours contestables devant un tribunal ou une autre autorité.
/> Si "on" laissait les gens décider de tout dans la vie de tout les jours, ce serait vite un beau bordel, et si on pouvait développer sur ce site qui n'est pas fait pour ça, il serait facile de démontrer que ce serait tout à fait ANTI démocratique «La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres»
Quant au côté "nous ne sommes pas des enfants"..
Afficher tout
Donc tu considères que c est à l état de te dire comment tu dois vivre ( et en plus avec ton argent pour que des fonctionnaires vérifient ). Bravo pour ta vision de la liberté

a écrit : forcer le diffuseur, ce n'est pas forcer le consommateur. bien au contraire.
sans cette loi, tu entendrait, sur toutes les radios, les cinq même chansons américaines passer en boucle.
Donc vous pensez qu'on doit imposer une culture à une autre aux gens pour leurs biens ?

a écrit : En quoi les fonctionnaires régissent ta vie ?
Cela ne représente que 40% de la production musicale, de plus le nombre de radios est assez conséquent, difficile de se dire qu'on est enfermé dans un carcan choisi par des enarques...
De plus si tu laisses faire les stations de radios, tu n'écoutera
s en boucle que les tubes les plus "bankables" Afficher tout
Pas d’accord. Il suffit d’écouter fréquence 3 sur le web pour qui les quotas ne sont pas applicables. Cela n’empêche pas le passage de titre français et de la musique de qualité.

a écrit : Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA Je sais que c'est pareil pour la télévision, ils ont un quota de séries françaises à diffuser. Le problème est que : "pourquoi essayer de faire des choses nouvelles et de qualités si tu sais que tu seras diffusé quoi qu'il arrive ?"

a écrit : Cette poignée de fonctionnaires n'est là que pour faire appliquer la loi, qui a été votée par des élu(e)s
La liberté d'intervention de CSA est limitée par ces lois, et si ils interviennent à un moment où un autre, leurs décisions sont toujours contestables devant un tribunal ou une autre autorité.
/> Si "on" laissait les gens décider de tout dans la vie de tout les jours, ce serait vite un beau bordel, et si on pouvait développer sur ce site qui n'est pas fait pour ça, il serait facile de démontrer que ce serait tout à fait ANTI démocratique «La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres»
Quant au côté "nous ne sommes pas des enfants"..
Afficher tout
Oui enfin là c'est sur la musique que les gens aiment écouter. Tu peux pas leurs imposer autre chose... les gens devraient pouvoir écouter ce qu'ils veulent

a écrit : Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA Oui mais les gens en général préfèrent les succès américains, pourquoi les forcer à écouter autre chose ? Pour leurs biens ? Qui devrait avoir le droit de décider, par rapport à la culture, ce qui est bien ou pas pour autrui ?

a écrit : Sauf que tu laisses pas "les gens" decider, mais les maisons de radio. Qui, pour certaines, préfèreraient passer des succès uniquement américains au nom de la course à l'audience :-) vu que les chances de percer dans la musique sont faibles, je suis favorable à l'intervention du CSA Se sont bien les gens qui décident car les maisons de radio dans leur “course à l’audience” ne font que répondre a la demande de leur public. Mais bien entendu l’état, par le biais de ses agents, sait mieux que les gens ce qu’ils ont envie d’écouter. C’est aussi vrai que sans cette mesure il n’y aurait sûrement plus de culture française. Culture française qui n’existait pas avant le CSA et le ministère de la culture...

a écrit : A ce qui paraît, les disques de Jul ça marche bien pour gratter le pare-brise le matin quand il est gelé :-) Pour ça il faut déjà prendre l'initiative de l'acheter, et se retenir de le jeter à la poubelle aussi :D
Mouhahahahaha !!

a écrit : Se sont bien les gens qui décident car les maisons de radio dans leur “course à l’audience” ne font que répondre a la demande de leur public. Mais bien entendu l’état, par le biais de ses agents, sait mieux que les gens ce qu’ils ont envie d’écouter. C’est aussi vrai que sans cette mesure il n’y aurait sûrement plus de culture française. Culture française qui n’existait pas avant le CSA et le ministère de la culture... Afficher tout "Les maisons de radio ne font que répondre à la demande", ça je n'en serais pas si sûr. J'ai vu d'innombrables reportages qui montrent qu'au contraire, les entreprises qui dépendent de la mode comme c'est le cas des radios, font tout ce qu'elles peuvent pour influencer les choix des consommateurs. C'est bien pour ça qu'il existe le métier d'influenceur.

a écrit : Bonjour. C'est fou comme beaucoup de gens de nos jours ont tendance à mal comprendre les écrits (d'où les conflits récurrents sur les réseaux sociaux).

Prenons le sujet par l'angle logique : cette loi de 1986, réformée dans les années 90, ne vise pas à imposer absolument des artistes fran
çais! Elle vise la protection et la culture française. Car si on laissait faire les radios commerciales, elles iraient droit au but du business : diffuser des grosses productions anglo-saxonnes au détriment de la chanson française. Donc le quota de 40% devrait être choquant dans l'autre sens: la culture française est tellement faible par rapport aux anglo-saxons que normalement chez nous en France on devrait écouter et soutenir nos artistes et ensuite s'intéresser aux autres musiques...

Et je suis animateur de radio bénévole
Afficher tout
Jusque là la musique était une sorte de langage sans frontière, alors pourquoi devrait-on soutenir les artistes de notre pays au détriment de ceux du reste du monde ? Est-ce-que ça ne serait pas purement et simplement une façon de faire de la politique ? Déjà que tout est ultrapolitisé de nos jours, si on pouvait laisser la musique en dehors de ça, perso j'aime mieux :D

De plus les grosses productions sont souvent anglo-saxonnes, surtout parce que les radios diffusent ceux qui payent le mieux, et l'argent on sait tous où il y en a le plus.

a écrit : Mais la course a l'audience, cela signifie justement laisser les gens decider !! Quand une chanson ou un film à du succès, c'est qu'il plaît, que cela plaise aux fonctionnaires, ou non. Si le public des radios est aussi jeune, c'est justement parce que les jeunes ont principalement la radio en guise de culture musicale (c'est peut-être moins vrai aujourd'hui). Plus ils vieillissent, plus ils vont chercher plus loin de la vraie musique (:D) et donc moins ils écoutent la radio. Il n'est pas question de laisser les gens décider quoi écouter, mais de les faire choisir parmi le peu que propose la radio. C'est d'ailleurs tout l'enjeu des quotas. Promouvoir la culture française est un fait, mais il s'agit aussi de limiter les abus, comme par exemple diffuser 15x la même chanson chaque jour puisque ça n'arrange rien à la diversité de la culture musicale.

c'est pas plutôt 1996 ? c'est ce qui a introduit le développement de skyrock numéro 1 sur le rap

a écrit : On n'est pas des robots, enrichissons nous de nos différences.
La plupart des poissons nagent, mais il y a AUSSI des poissons volants
" ... Mais qui ne constituent pas là majorité du genre ! " ( Audiard, dans la bouche de Gabin, dans " Le Président " de Henri Verneuil )

Posté le

android

(0)

Répondre